Contributeurs actifs

Voici la liste des principaux contributeurs du blog par leurs commentaires. Vous pouvez cliquer sur leur lien pour obtenir leurs commentaires dans cette page :

macha (113), (91), Pierre (81), Fabien (66), herve (64), leafar (44), guillaume (40), Laurent (36), Herve Kabla (30), rthomas (30), Sylvain (29), Olivier Auber (28), Jeremy Fain (27), philippe (27), Daniel COHEN-ZARDI (25), Olivier (24), Nicolas (24), Marc (24), Christophe (21), Patrick (19), Fab (19), julien (18), jmplanche (17), Jeremy (16), OlivierJ (16), JustinThemiddle (16), bobonofx (15), vicnent (15), Arnaud@Thurudev (@arnaud_thurudev) (15), Pierre Jol (14), patr_ix (14), Lionel Laské (@lionellaske) (13), Pierre Mawas (@Pem) (13), Franck Revelin (@FranckAtDell) (13), Lionel (12), Jerome (12), anj (12), /Olivier (12), jean (12), Pascal (11), Louis van Proosdij (11), jean-eudes queffelec (11), LVM (11), jlc (11), Phil Jeudy (11), Benoit (11), Marc-Antoine (11), dparmen1 (11), (@slebarque) (@slebarque) (11), INFO (@LINKANDEV) (11), François (10), Fabrice (10), Filmail (10), babar (10), Nicolas Andre (@corpogame) (10), Alexis (9), Rafael (9), FredericBaud (9), Laurent Bervas (9), Mickael (9), Hugues (9), ZISERMAN (9), arnaud (9), Olivier Travers (9), Chris (9), jequeffelec (9), Yann (9), Fabrice Epelboin (9), Benoît Granger (9), Pierre Ygrié (9), (@olivez) (@olivez) (9), faculte des sciences de la nature et de la vie (9), Frederic (8), Yannick Lejeune (8), BScache (8), Michel (8), Daniel (8), Emmanuel (8), startuper (8), Fred A. (8), Vincent (8), Benjamin (8), @FredOu_ (8), @corpogame (8), Marie (7), ~laurent (7), David (7), stephane (7), Patrice (7), JB (7), ITI (7), Julien ÉLIE (7), Jean-Christophe (7), Nicolas Guillaume (7), Jean-Philippe (7), Stanislas (7), Sebastien (7), Serge Meunier (7), Lebarque Stéphane (@slebarque) (7), Pascal Lechevallier (@PLechevallier) (7), Nicolas Bry (@NicoBry) (7), veille innovation (@vinno47) (7), YAN THOINET (@YanThoinet) (7), Legend (6), Romain (6), Jérôme (6), Paul (6), Eric (6), Serge (6), Benoit Felten (6), Alban (6), Jacques (6), sebou (6), Cybereric (6), Poussah (6), Energo (6), Bonjour Bonjour (6), Alain (6), boris (6), MAS (6), canard65 (6), Richard T (6), PEAI60 (6), Free4ever (6), Guerric (6), tvtweet (6), Matthieu Dufour (@_matthieudufour) (6), Nathalie Gasnier (@ObservaEmpresa) (6), Michel Nizon (@MichelNizon) (6), EtienneL (5), DJM (5), Tristan (5), Stéphane (5), Gilles (5), Alphonse (5), apbianco (5), dePassage (5), Sans_importance (5), Aurélien (5), herve lebret (5), Jean-Denis (5), Bruno (5), NM (5), antoine (5), Nicolas Chevallier (5), Godefroy (5), jdo (5), Alain Raynaud (5), mmathieum (5), Patrick Bertrand (@pck_b) (5), Jean-Renaud ROY (@jr_roy) (5), (@bvanryb) (@bvanryb) (5), Boris Defréville (@AudioSense) (5), Richard (5), cedric naux (@cnaux) (5), (@arnaud_thurudev) (@arnaud_thurudev) (5), (@PLechevallier) (@PLechevallier) (5), Pierre Mawas (@PemLT) (5), Fabrice Camurat (@fabricecamurat) (5), loïc (5), Laurent Fournier (5), hervet (5), Partech Shaker (@PartechShaker) (5), Florent (4), jean-eudes (4), cedric (4), Ploc (4), Thierry (4), Tom (4), Laurent GUERBY (4), Pierre Guillery (4), jack (4), Christophe Lauer [MS] (4), Edwin Khodabakchian (4), Fred (4), jm (4), Steph (4), Jean-Christophe Defline (4), Alex (4), domotiqa.com (4), Adrien (4), Fabien Fumeron (4), Olivier Martineau (4), Franck (4), lezardbreton (4), A.M (4), Florian (4), Anne (4), Guil (4), Jean Dedieu (4), Dalai-Lama (4), businessangel (4), Christophe Faurie (4), Stan J (4), OlivierSeres (4), boris D. (4), undefined (4), JohnLeM (4), France (4), jeromewallut (4), Patrick HANNEDOUCHE (4), JN Chaintreuil (4), EDC (4), Youssef (4), Benoit Granger (4), Renaud (4), Claude de Loupy (4), Joannes Vermorel (4), Waglioni (4), plombier paris (4), lloll (4), (@easydashboardfr) (@easydashboardfr) (4), (@entreprendre_) (@entreprendre_) (4), (@SylvainTh) (@SylvainTh) (4), Laurent Etienne (@aequoanimo) (4), OlivierAuber (4), william (4), Serge gremion (@SergeGremion) (4), Julien Bengué (@jbengue) (4), (@PemLT) (@PemLT) (4), Aurélia Jaeger (@aureliajaeger) (4), Stéphane Moussie (@stephmouss) (4), Pierre Metivier (@PierreMetivier) (4), gepettot (4), Caroline Baron (@carolynebaron) (4), Hugues Severac (4), romu (4), Dannydoorp (4)

Contributions sous le pseudo Michel Nizon

91 commentaires ont été soumis sous ce pseudo et avec le même email.

Le premier commentaire date du 22 septembre 2009 et le dernier est du 12 octobre 2017.

Commentaire 91 dans La sémantique de l’intelligence artificielle, le 12 octobre 2017

IBM a clairement l’intention de dépasser le débat sémantique autour de l’IA en parlant en lieu et place (au moins aux US) d’Intelligence Cognitive ou d’Intelligence augmentée. Voir l’interview récent de sa pédégère dans Bloomberg Busineeweek.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 90 dans Startups scientifiques : génomique et analyses biologiques, le 8 février 2017

Olivier tu ne nous laisses pas reprendre notre souffle après la publication récente de ton rapport sur le dernier CES 🙂

Je me pose juste une question concernant ce “capteur intégré dans une montre récupérant sans douleur du liquide interstitiel, juste sous le derme de la peau.”

Comment une piqure peut elle ne pas faire mal ? Quid de la fiabilité d’une telle mesure face à la complexité d’analyse des résultats généralement ?

Ce genre d’outils ne pourra rencontrer un succès commercial que si ils sont individuellement validés par les médecins. Non ?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 89 dans Rapport CES 2017, le 25 janvier 2017

Juste un détail :

“L’un des pioniers du secteur, Pebble, qui s’était fait connaitre en 2012 par une levée de fonds de $10m sur Kickstarter”

Peut-être remplacer : “par une levée de fonds” par “par une collecte”, levée de fond faisant généralement plus référence à un apport d’argent par des investisseurs.

et 2 “n” à pionier sauf erreur de ma part.

mais bon sur presque 400 pages, je chipote…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 88 dans Premiers retours du CES 2017, le 10 janvier 2017

Pas présent pour vendre des voitures mais pour l’innovation oui dans la silicon valley semble-t-il :

http://www.autocult.fr/2016/le-retour-du-groupe-renault-aux-etats-unis/

Répondre à ce commentaire

Commentaire 87 dans Premiers retours du CES 2017, le 9 janvier 2017

Excellent trailer pour donner envie de lire le rapport définitif en entier!

Est-ce qu’il faut voir une signification particulière au fait que dans le descriptif de la présentation Keynote de Carlos Ghosn, il soit présenté en gros caractères avec le seul nom de Nissan ? Renault semble ainsi jouée les seconds rôles…

Chairman and CEO
Nissan Motor Corp., Ltd.

Comme en plus c’est le seul Keynote speaker français cette année…

http://www.ces.tech/Conference/Keynotes/Carlos-Ghosn/Carlos-Ghosn

Répondre à ce commentaire

Commentaire 86 dans La renaissance des startups scientifiques – 1, le 24 novembre 2016

Quel est le chiffre d’affaires de Blablacar et Sigfox que tu cites ? Ces informations ne semblent pas être publiées à la différence des licornes made in USA comme AirBnB ou Uber.Devoir se priver du marché US structurellement dans le cas de Blablacar est un sacré handicap quand on fait la course à la croissance mondiale de son chiffre d’affaires!

Je crois me souvenir avoir lu que Blacacar faisait un chiffre d’affaires inférieur à celui d’une seule brasserie parisienne…mais peut être s’agissait il d’un journaliste auvergnat à la plume acide.

Cette communication aiderait à démontrer que nous ne sommes pas dans une bulle qui risque d’éclater à la moindre remontée significative des taux d’intérêts par exemple.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 85 dans L’origine et les conséquences de l’élection de Donald Trump, le 12 novembre 2016

Ce qui définit avant tout Donald Trump, c’est d’être un businessman pragmatique, diplômé quand même de la Wharton Business School (promo 68)qui se compare facilement à Harvard ou Stanford !

https://www.wharton.upenn.edu/wp-content/uploads/125anniversaryissue/trump.html

Je fais le pari que le mandat de Trump ressemblera à celui de Reagan qui par ailleurs avait une convergence de points de vue sur l’état du monde avec François Mitterrand fin connaisseur des qualités des hommes et femmes politiques…

http://www.presidency.ucsb.edu/ws/?pid=42262

Dernier point, il y a toujours eu aux Etats-Unis une alternance entre démocrates et républicains donc historiquement ce résultat était prévisible. Je ne suis pas sûr qu’un autre démocrate et un autre républicain aurait changé le résultat du vote.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 84 dans Le numérique peut-il améliorer les démocraties ? – 3, le 18 octobre 2016

Olivier, Combien de personnes se cachent derrière toi et t’aider à réunir la documentation pour écrire un dossier aussi complet ? J’ai bien noté que tu utilises “nous” à la fin 😉

Répondre à ce commentaire

Commentaire 83 dans Le numérique peut-il améliorer les démocraties ? – 2, le 13 octobre 2016

En complément de ta longue analyse, pour l’utilisation du numérique dans la campagne électorale US par Trump et Clinton, je recommande les articles totalement neutres politiquement sur le blog de David Meerman Scott: http://www.webinknow.com.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 82 dans L’Etat peut-il encore avoir une stratégie industrielle ? – 3, le 25 juillet 2016

Il ne peut y avoir de politique industrielle efficace sans dégager des moyens financiers.

Le poids de la masse salariale publique dans le produit intérieur brut est plus important en France que dans la plupart des autres pays européens dixit la Cour des Comptes.

Cette situation n’est-elle pas de nature à limiter l’argent disponible pour financer l’investissement en R&D surtout si “la performance économique d’un pays est liée au % de son PIB investi en R&D publique et dans la création de compétences.”?

Voir aussi l’exemple très parlant donné de la DARPA par Mariana Manzzacuto que tu cites!

Peut-être rajouter l’Etat Employeur également ?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 81 dans L’Etat peut-il encore avoir une stratégie industrielle ? – 2, le 13 juillet 2016

“Et l’équipe de la French Tech à Bercy fait tout juste une dizaine de personnes.”
Y-a-t-il une statistique de disponible sur le nombre de postes de permanents qui ont été créés dans les French Tech en Région/ville ? A-t-on prévu leur financement quand les 200 millions seront épuisés ?

Que pour Rennes :

(source http://lafrenchtech-rennes.fr/language/fr/lequipe)

Sophie Bellego, Facility manager
Stéphanie Fen Chong, Responsable accélération
Solène Ferrand, Responsable administratif et projets
Eve Gesbert, Content & community manager
Claire Hardy, Responsable évènements et animation des communautés
Stanislas Hintzy, Directeur général
Florent Vilbert, Directeur de la communication et du marketing

Merci.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 80 dans L’Etat peut-il encore avoir une stratégie industrielle ? – 1, le 5 juillet 2016

Ce n’est peut-être qu’une fausse impression mais il me semble qu’en France, les ressources type BPI sont à 80/20 du “spread and pray” pour reprendre la formule de Jérémie Berrebie alor qu’aux US ce 80/20 est tout simplement inversé.Voir la concentration avec Elon Musk encore dont la NASA a signé un contrat de 1,6 Milliard avec SpaceX…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 79 dans L’Etat peut-il encore avoir une stratégie industrielle ? – 1, le 5 juillet 2016

La stratégie industrielle d’un Etat sans la vision de son leader est la certitude de créer de nouvelles bureaucraties et d’aboutir à une dispersion des ressources disponibles par nature limitées.

Un pays ne peut être excellent dans tous les domaines et le rôle de la stratégie industrielle d’un Etat devrait être de fixer les priorités et d’y concentrer ses moyens financiers.

C’est ce que font les Etats-Unis par exemple avec le prêt de plus de 500 millions de dollars à Tesla pour la voiture électrique d’Elon Musk. Cette politique a été très bien expliquée dans une longue interview de Barack Obama dans le numéro de mars/avril 2016 de Popular Science au titre évocateur : How To Win the Future.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 78 dans Premiers retours du CES 2016, le 12 janvier 2016

Merci pour ce teasing du futur rapport complet.

J’ai noté ” Et surtout livrer ce que l’on a promis !”

J’ai remarqué plusieurs sites internet de start-up françaises présentes au CES et qui ne proposent leur objet connecté qu’en précommande…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 77 dans L’overdose d’événements digitaux et entrepreneuriaux, le 12 juin 2015

Les plus grands Diseux ne sont pas pas les plus grands Faizeux” pour reprendre la terminologie d’Alexandre Jardin. Cette phrase pourrait sans doute s’appliquer dans beaucoup de ces conférences…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 76 dans Comment éviter de se faire Uberiser : 5, le 28 février 2015

@olivier

“Les Etats se font aussi uberiser au niveau de la fiscalité.”

Là réside à mon avis le plus grand danger pour les Etats (et la majorité de leurs citoyens) comme la France qui devraient réinventer totalement une fiscalité adaptée à ces entreprises type “UBER” qui supporteraient fiscalement les diminutions de recettes associées par les conséquences de leurs activités.

Par exemple une TVA de 33% sur les commissions empochées par les acteurs de tous ces nouveaux services permettrait de financer cette transition économique en limitant la casse sociale.

Sinon on se dirige vers une société composée exclusivement de pauvres et de très riches (les propriétaires de ces nouvelles plateformes) avec disparition progressive des classes moyennes….

Répondre à ce commentaire

Commentaire 75 dans Comment valoriser les développeurs ?, le 3 avril 2014

Je ne pense pas que la France manque de bons développeurs sur un plan macro économique mais il y a une pénurie spécifiquement dans les start ups.

La plupart des jeunes développeurs ayant fait une école d’ingénieurs en France préfèreront la sécurité d’une grosse société de services informatiques à la fragile start up même si les projets sont moins intéressants. C’est un fait culturel qui sera long à changer.

En attendant de faire évoluer les mentalités, pour faciliter la transformation du talent de ces femmes et ces hommes en progiciels, on pourrait imaginer la mise en place de programmes start up dans ces SSII où ces dernières mettraient à la disposition de start ups leurs meilleurs développeurs entre deux contrats grands comptes, moyennant un mixte d’un prix de journée allégé et d’une rémunération variable à définir basée sur la propriété intellectuelle créée…
L’Etat pourrait via la BPI offrir une assurance paiement à ces SSII si nécessaire.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 74 dans Guide des Startups 2014, le 26 mars 2014

Excellente synthèse de l’écosysteme des start ups français.

Une précision à apporter peut être à la page 168 : Quand la BPI(ou avant OSEO) garantit un prêt entrepreneur auprès d’une banque, la banque ne peut demander en garantie sous à l’entrepreneur sa résidence principale. Ce qui constitue une protection de l’Etat essentielle pour protéger l’entrepreneur parfois contre lui même.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 73 dans L’écosystème numérique français est-il en surchauffe ?, le 12 mars 2014

Il y a toujours eu une dispersion des moyens au Pays des 400 fromages…Exemple parlant : tous les acteurs publics sont en train de financer des fablab qui de fait subventionnent les fabricants US d’imprimantes 3D.
On pourrait imaginer un Etat plus stratège qui concentre ces ressources + commandes publiques pour faire émerger un champion global français plutot que de vouloir relocaliser la fabrication des t-shirts thailandais…(bien que les deux exemples ne soient pas incompatibles, juste une question de priorité)

Répondre à ce commentaire

Commentaire 72 dans L’enjeu du temps dans la compétitivité, le 13 février 2014

Juste un témoignage personnel pour illustrer cet excellent article sur le temps dont je partage l’analyse:

De l’idée au prototype, il y a un gain de temps considérable grâce effectivement aux imprimantes 3D (ou proposé comme un service par Sculptéo) comme j’en ai fait l’expérience pour un nouveau projet de jeu de société.

J’ai ensuite sollicité des usines européennes (une en France, une en Allemagne)dans un premier temps puis chinoises pour convertir nos fichiers digitaux en produits physiques. J’attends toujours le devis des usines européennes contactées alors qu’une usine chinoise a déjà établi et communiqué son devis définitif avec toutes les informations nécessaire pour prendre la décision(malgré le nouvel an chinois!). Ce jeu sera ensuite proposé sur Kickstarter…

Ainsi va semble t-il la nouvelle organisation économique du monde si on ne change pas notre rapport au temps. Design en France, Fabrication en Chine, Financement aux US pour un jeu de société qui s’adresse dès le premier jour de sa conception au marché global…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 71 dans LeWeb 2013 : dans 10 ans, le 15 décembre 2013

Aujourd’hui Leweb est dominé par les invervenants américains. Dans dix ans (ou moins), ce pourrait bien être un Leweb dominé par les sociétés chinoises si on prête attention à l’interview par Loic le Meur de Hugo Barra…”TOBAO = 2 X (Ebay + Amazon)” dixit l’intéréssé. Quand les sociétés chinoises de l’internet s’internationaliseront comme Lenovo ces dernières années.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 70 dans Le plus grand incubateur numérique au monde sera français, le 1 octobre 2013

Il faut mettre en perspective l’objectif de 1 000 start-ups avec Londres qui attire depuis plus d’un an, 1 000 start ups …par mois :

http://www.ibtimes.co.uk/articles/490300/20130715/london-tech-city-silicon-roundabout-startups-uk.htm

Répondre à ce commentaire

Commentaire 69 dans L’Acte 2 en trompe l’oeil de l’Exception Culturelle, le 15 mai 2013

Intéressant de noter que si le nom d’Apple apparait toutes les 10 pages, le nom d’Archos n’apparait pas une seule fois…
Exception culturelle?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 68 dans Le nouveau plan numérique du gouvernement : valeurs, le 14 mars 2013

Si il y a beaucoup d’initiatives (trop ?), on ne perçoit pas la stratégie globale de ce plan qui devrait être d’aider explicitement à faire émerger des concurrents locaux à Amazon, Netflix, Twitter, Ebay, Google, Facebook,… comme la Chine l’a bien compris. L’espace de la francophonie est vierge et colonisé par ces mêmes acteurs américains.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 67 dans Le nouveau plan numérique du gouvernement : compétitivité, le 8 mars 2013

@Olivier
“Mais quand une Joanna Shields issue de Face­book prend la tête de la Tech­City, la sym­bo­lique fait réflé­chir”

En France, combien de décideurs parmi ce type de structures sont issus de l’écosystème entrepreneurial ?

La réponse constitue peut être le coeur du problème français…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 66 dans Premiers retours du CES 2013, le 14 janvier 2013

Le fait que Netflix soit partout sans avoir un stand au CES me parait être une démonstration de la pertinence de son modèle économique avec une très forte promesse consommateur (all you can watch for 8 dollars per month).

Répondre à ce commentaire

Commentaire 65 dans Méta-prédictions 2013, le 2 janvier 2013

“Les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu’elles concernent l’avenir.” Pierre Dac.
Les prédictions les plus sures sont celles que l’on se fixe à soi même sous forme de taches à réaliser comme tu l’illustres très bien à la fin de ton post. Bonne année et bonne santé pour continuer à nous alimenter avec tes observations et analyses!

Répondre à ce commentaire

Commentaire 64 dans LeWeb 2012 : les objets connectés, le 12 décembre 2012

La fin d’une époque, Techcrunch vient d’annoncer la vente de Le web à Reed, comme je l’avais anticipé il y a 7 jours dans le commentaire écrit dans ce blog…

http://blogs.wsj.com/tech-europe/2012/12/04/le-web-opens-in-paris/

Répondre à ce commentaire

Commentaire 63 dans Le numérique et la distorsion du temps, le 3 décembre 2012

Il y a aussi un autre temps à prendre en considération en France, c’est le temps pour prendre des décisions d’achats ou d’investissements des grandes entreprises ou acteurs publics. Ce serait intéressant de connaître l’impact du temps sur la croissance économique d’un pays…Un moyen aussi d’augmenter le taux de croissance de la France sans dépenser un euro de plus…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 62 dans Le nouvel essai de Google TV, le 3 octobre 2012

@Olivier
“Comme l’écrivent abon­dam­ment Nico­las Colin et Henri Ver­dier dans “L’ère de la mul­ti­tude””
Bonjour,
Le titre exact est “l’age de la multitude”, mais cela ne m’a pas empêché de le trouver et d’acquérir hier soir la version kindle et c’est excellent, ce qui est extrémement rare pour un livre français sur le sujet (découvert ce trésor grâce à ton blog, Merci).

Répondre à ce commentaire

Commentaire 61 dans Université d’été du MEDEF dans l’opposition, le 4 septembre 2012

“les ravages de la révo­lu­tion infor­ma­tique”. Il fallait oser! Cela en dit long sur la moyenne d’age de l’audience si il n’y a pas eu de réactions…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 60 dans Les français de la TV connectée : Wiztivi, le 8 juin 2012

Peux t-on encore parler de start up quand Vivendi en est l’actionnaire principal ?

“L’opérateur télé­com en est main­te­nant action­naire majo­ri­taire, au point que les diri­geants actuels sont tous deux issus du groupe Vivendi : Daniel Sco­lan et Oli­vier Cechura, res­pec­ti­ve­ment Pré­sident du Conseil d’Administration et Direc­teur Géné­ral. Les fon­da­teurs d’origine ont soit quitté la société, comme Jean-Noël Gadreau qui était leur Direc­teur Tech­nique, soit sont res­tés, comme Eric Bibol­let qui est DGA en charge du busi­ness deve­lop­ment et des partenariats.”

Répondre à ce commentaire

Commentaire 59 dans Les français de la TV connectée : TvTweet, le 25 mai 2012

Je trouve toujours risqué de créer un business sur la plate forme d’un tiers. Dans le cas de twitter, à qui appartient les tweets ? Twitter peut très bien décider du jour au lendemain de “confisquer” ce business si il devient valide.
Quant à l’exemple de Bluefindlabs présenté à Leweb par son fondateur, il réunit deux fondamentaux qui sont à la base de toutes les réussites US: Liens très forts avec une université renommée et montant des levées de fonds… Le plus grand secret des US, c’est qu’ils ont découvert et appliquent depuis longtemps que pour faire de l’argent, les deux matières premières qu’ils ne faut pas négliger au départ: matière grise et billet vert!

Répondre à ce commentaire

Commentaire 58 dans Les français de la TV connectée, le 12 mai 2012

Il serait peut être nécessaire que l’Etat établisse un plan sur 5 ans qui définisse les priorités de la France pour éviter l’éparpillement des initiatives (éviter de réinventer ce qui existe déjà), assurer leur cohérence, co financer et favoriser les collaborations entre grandes entreprises et start ups dans ce domaine d’avenir au regard des enjeux.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 57 dans 10 ans de Scientipôle Initiative, le 3 avril 2012

Oui. “There’s no such thing as a free lunch”!

Répondre à ce commentaire

Commentaire 56 dans 10 ans de Scientipôle Initiative, le 3 avril 2012

Le problème fiscal avec le prêt d’honneur est qu’il est prêté à l’entrepreneur et que pour le rembourser la start up doit à un moment donné verser un supplément de salaire à l’entrepreneur soumis à charges sociales souvent et à l’Impôt sur le revenu pour le bénéficiaire. Tout ceci représente des coûts cachés.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 55 dans Quelques réflexions sur les Startup Weekends, le 30 mars 2012

je me demande si la France n’aurait pas inventé une nouvelle forme de tourisme comme tu en fais mention avec les mots entre guillemets que tu utilises de “Touristes de l’entrepreneriat” ?
L’acte le plus créatif de la plupart des projets présentés semble être les néologismes de sens anglais utilisés pour les nommer…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 54 dans Le point sur le portail Mes Services TV, le 13 mars 2012

Je parlais de la prochaine étape qui n’est pas chiffrée et où les fonds publics sont sollicités. La véritable difficulté n’est pas encore une fois technologique mais de trouver le bon modèle économique au delà des aides publiques et aussi de développer des vrais usages. Dans ces deux domaines, l’expérience d’Apple et de Google est inégalée.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 53 dans Le point sur le portail Mes Services TV, le 13 mars 2012

N’avons nous pas tiré toutes les leçons de Quaero ?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 52 dans Le point sur le portail Mes Services TV, le 13 mars 2012

Combien à couté ce labyrinthe en fonds publics?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 51 dans Les clivages de la présidentielle sur le numérique 6, le 8 mars 2012

Les modèles économiques pertinents pour soutenir cette industrie des contenus sont à ré inventer. L’innovation créatrice de richesses et d’emplois réside dans leur découverte et leur exploitation au niveau mondiale. Ce que peuvent faire les politiques, c’est reconnaître ce type d’innovation dans leurs programmes de soutien à l’économie au même titre que la recherche et développement pur afin d’ encourager l’émergence d’acteurs nationaux agissant à un niveau global. Autrement nous seront condamnés à consommer des contenus made in US avec notre abonnement Netfix sur notre Google TV…et l’Etat ne percevra plus d’imôts sur ces flux apatrides fiscalement…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 50 dans Les clivages de la présidentielle sur le numérique 3, le 23 février 2012

Comme l’avait dénoncé il y a plusieurs années déjà Steve Job il y a trop de conservatisme et de défense d’intérêts particuliers pour que les changements nécessaire viennent de l’intérieur des institutions éducatives.

Je pense que ces changements nécessaire viendront des entrepreneurs eux mêmes avec des modèles disruptifs comme celui de Niel dans la téléphonie Mobile.

Acteur nous même du secteur du e-learning, nous avons décidé fin 2011 d’introduire un véritable modèle disruptif en divisant par 100, le prix d’une formation à l’anglais par rapport aux pratiques des autres acteurs du e-learning et de la formation.
L’objectif est de véritablement démocratiser la formation en répondant à la demande de millions d’élèves à travers le monde.
C’est un modèle qui fait sens sur le plan économique (il y a 500 millions de clients potentiels sur notre marché) tout en rendant la formation accessible au plus grand nombre.

Les politiquent peuvent encourager la création de start up innovantes dans le secteur de l’éducation en obligeant le ministère de l’éducation à ouvrir ses achats à de nouveaux acteurs sans aucun favoritisme et clientélisme comme c’est malheureusement le cas aujourd’hui en France.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 49 dans Les clivages de la présidentielle sur le numérique 2, le 20 février 2012

Les français ont une aversion pour le risque et l’incertitude et pourtant Eric Ries définit bien la start up en ces termes:

“A startup is a human institution designed to deliver a new product or service under conditions of extreme uncertainty. ”

Dans ces conditions il faut travailler plus pour faire évoluer
les valeurs de la société française dans son ensemble que rajouter une énième étage à un édifice qui ne fonctionne pas si mal avec OSEO ou le CIR…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 48 dans Petit décryptage de l’IPO de Facebook, le 6 février 2012

L’IPO annoncée de Facebook permet de communiquer principalement sur la valorisation attendue mais est il mentionné quelque part le total des apports en capitaux faits par les actionnaires depuis le premier jour, chiffre qui doit déjà être significatif.. ?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 47 dans Méta-Prédictions 2012, le 3 janvier 2012

Pour un Loic le Meur qui devient nouveau citoyen américain en ce début d’année, combien d’entrepreneurs américains deviennent citoyen français ?

Que 2012 permette d’inverser cette tendance!

Répondre à ce commentaire

Commentaire 46 dans LeWeb 2011 – Moyens techniques, le 19 décembre 2011

Le web 2012 sera t-il à Paris ou à Londres ? ou seconde hypothèse si Loic/Géraldine développe leweb dans plusieurs villes du monde (voir remarque de Robert Scobble à Loic sur scène) alors l’évènement de Paris pourrait perdre son caractère exclusif ou son intensité internationale …

Répondre à ce commentaire

Commentaire 45 dans LeWeb 2011 – Plénières, le 17 décembre 2011

“Pas les nombreux participants de LeWeb qui passent leur temps à y réseauter et se foutent royalement du contenu”

Oui et cela aurait il à voir avec le niveau d’anglais des français (le plus faible au monde après le Japon y compris pour les BAC + 5 et plus…) car toutes les conférences plénières étaient en VO uniquement ?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 44 dans LeWeb 2011 – Startups, le 15 décembre 2011

“ils expérimentent quelques services, se cassent les dents sur Groupon”
Et si au final c’était le contraire ? voir l’investissement d’un des fondateurs de Groupon dans un site de commerces de proximité aux US avec Belly…(plus limité dans le scope d’ailleurs que la start up commercesandco)

Répondre à ce commentaire

Commentaire 43 dans LeWeb 2011 – Semaine Numérique, le 12 décembre 2011

“Ce, d’autant plus qu’une entreprise française telle que Criteo va embaucher plus d’ingénieurs en France dans les deux ans que Google (aux alentours de 100 vs 75)”

Oui mais il est difficile de demander au Président Sarkozy de mettre au même niveau une entreprise même française dont le chiffre d’affaires déclaré est 6 fois moins que le seul prix du bâtiment acheté par Google pour ses opérations à Paris…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 42 dans Les ambitions de France Numérique 2020, le 3 décembre 2011

C’est pour cela qu’il ne faut pas non plus écarter le document de la CFDT qui mérite plus d’attention peut être et ses interrogations légitimes sur la fiscalité de cette valeur ajoutée. Pourquoi ne pas instaurer comme au Brésil (je crois avoir lu récemment ?)une Taxe d’un 1/3 sur la valeur ajoutée (TVA pour les intimes) sur toutes les transactions digitales ?
Pour les plateformes the game is over pour les français pour des problèmes autant linguistiques (non maitrise de la langue anglaise due à un enseignement élitiste dans les lycées)que d’ambitions et de moyens mis en face.

On connait tous, les noms des joueurs entre qui, qui va se jouer le match :(Apple, Facebook, Google et Amazon).

Donc autant favoriser leur venue en France qui avec le Crédit d’Impot Recherche fait de la France un paradis fiscal souvent oublié…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 41 dans Les ambitions de France Numérique 2020, le 3 décembre 2011

Je ne suis pas sûr que ce soit une “bourde” d’inaugurer les locaux de Google mais plutôt une preuve de réalisme et de pragmatisme.

Qui sait combien Google créera d’emplois en France dans les dix prochaines années ? La France n’a pas créé IBM mais au fil du temps cette entreprise a apporté plus d’emplois et de richesses à la France que BUL (idem pour Microsoft!). Google peut avoir le même impact en France d’ici 202O!
C’est également une opportunité pour les jeunes chercheurs français de rester en France.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 40 dans L’entrepreneuriat, potion magique de la croissance pour le G20YES, le 8 novembre 2011

Pour compléter la biographie, je cite le nouveau livre de Sarah Lacy (Senior Editor Techcrunch): “Brilliant, Crazy, Cocky How the Top 1% of Entrepreneurs profit from Global Chaos”, qui raconte son tour du monde des entrepreneurs et des startups pour illustrer que la Silicon Valley n’a plus le monopole…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 39 dans Propositions pour “France Numérique 2020”, le 29 octobre 2011

@Olivier
Si tu peux donner l’information à Eric Besson pour qu’il soutienne cette idée auprès de Frédéric Lefebvre alors “the job is done”!

Répondre à ce commentaire

Commentaire 38 dans Propositions pour “France Numérique 2020”, le 29 octobre 2011

@Olivier
Quant aux régimes complémentaires, il s’agit d’assurances privées aux critères d’éligibilité très limitatifs (nombre d’années d’existence de l’entreprise, santé financière,…)et dont les montants de cotistions rendent celles des Assedic très très bon marché.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 37 dans Propositions pour “France Numérique 2020”, le 29 octobre 2011

@Olivier
Non le statut de salarié ne suffit pas si l’entrepreneur est majoritaire ou à la totalité du capital, ce qui exclue des millions de personnnes potentiellement…Mesure simple et oh combien symbolique que M Besson devrait inscrire dès maintenant à son agenda.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 36 dans Propositions pour “France Numérique 2020”, le 28 octobre 2011

Pourquoi ne pas laisser les entrepreneurs cotiser aux ASSEDIC afin de leur permettre en cas de faillite de leur entreprise de ne pas se retrouver sans revenus ?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 35 dans L’innovation globale au i7 Summit 2011, le 22 octobre 2011

I-Dispo a choisi semble t-il le couple Windows 7 + Bing pour démarrer leur nouveau service. N’aurait il pas mieux valu choisir le couple Android / Google ?

Le choix des plate formes technologiques de départ conditionnent souvent le devenir des start ups…car aucune Start up n’a les ressources illimitées d’un Microsoft qui a les moyens financiers de rater son entrée sur un nouveau marché comme c’est souvent le cas…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 34 dans Amazon accélère le déclin des ebooks, le 1 octobre 2011

La tablette Kindle Fire ne sera pas commercialisée en Europe à court terme faute d’accords d’Amazon avec les détenteurs de certains contenus comme les films, semble t-il ?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 33 dans Un retard qui ne date pas d’hier 2/2, le 20 août 2011

Le point 3 c’est à dire transférer la connaissance de la production écrite et orale des experts du Marketing US me parait impératif pour diminuer de manière drastique le taux de mortalité de nos start up.
Le plan à mettre en place est de même nature et à finalité identique que celui mis en place par un fabricant US de caisses enregistreuses dans les années 50 avec Bernardo Trujillo qui a appris la distribution moderne à tous les fondateurs d’hypermarchés en France.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 32 dans Un retard qui ne date pas d’hier 2/2, le 18 août 2011

Si on intégrait les caractéristiques et les conséquences de la Globalisation dans les décisions de tous les décideurs français, nous éviterions certainement beaucoup d’erreurs qui coûtent chères et nos investissements seraient plus pertinents.

3 exemples pour les start up :

1 – Penser marché global dès le premier jour (ne pas “réiventer une roue” qui existe déjà…) et regarder objectivement la concurrence globale sur son marché.

2 – Intégrer la langue anglaise dans toutes ses communications (désolé mais le français n’est pas la langue des échanges…)et ne pas ignorer dans l’enseignement secondaire ce que certains agrégés appellent par ignorance et avec dédain “l’anglais des aéroports”.

3 – Ne pas hésiter à s’inspirer du Marketing US: Seth Godin, Guy Kawasaki, David Scott,… c’est tout simplement déjà créer des produits qui correspondent à de vrais besoins…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 31 dans L’Institut Montaigne et la croissance des PME, le 9 août 2011

Ne pourrions nous pas mieux nous inspirer de l’exemple israélien dont l’histoire est très bien expliquée dans le livre : Start-Up Nation: The Story of Israel’s Economic Miracle ?
Une décision parmi beaucoup d’autres est d’avoir participé à financer les start ups via l’intervention directe de l’Etat dans les fonds d’investissement privés, ce qui a participé à encourager à l’époque des VC américains à y installer un bureau pour investir localement.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 30 dans Les défis du plan France Numérique 2020, le 25 juillet 2011

J’ai lu et comparé pour la partie que je connais un peu, le e-learning, le document de référence français et le document donné dans votre réponse pour le Royaune Uni:
Pour le document français page 8 on reste dans l’abstrait et comment améliorer le système avec un côté jacobin : “Comment l’Institution peut aider…”
Dans le document british, on est dans le pragmatisme avec un double objectif : Comment soutenir les demandes en e-learning et construire une industrie du XXIème siècle du e-learning basée sur des innovations de rupture avec l’ensemble des acteurs concernés…
La formulation des questions dans cet exemple en dit long sur les ambitions de chacun…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 29 dans Les défis du plan France Numérique 2020, le 25 juillet 2011

Est ce que ce type d’initiatives qui semblent très franchouillardes existent en Allemagne et/ou aux US ?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 28 dans Le bruit dans les réseaux sociaux, le 7 juillet 2011

En fait, est ce le meilleur filtre anti bruit ne consiste t-il pas tout simplement à revoir à titre individuel, la définition du mot “ami” et de ses synonymes virtuels comme friends, followers et cie,.. (au risque de provoquer le plus grand crack de l’économie du XXIème siècle, qui définit les valeurs de l’internet en bourse au nombre d’amis planétaires)?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 27 dans Peut-on se passer des aides publiques dans l’innovation ?, le 2 juillet 2011

“est-ce que la puis­sance publique peut encou­ra­ger l’innovation ?”
Oui ma suggestion serait d’instaurer un sanctuaire fiscal et social pendant les 5 premières années de vie d’une entreprise pour laisser les start ups se développer sans entraves. Le temps des inspecteurs consacré aux controles fiscaux et sociaux pourraient être redéployés à faire de la prévention auprès de ces entrepreneurs. Mais cela est peut être une utopie dans notre pays où la vie de nos start up nationales est certainement parmi la plus encadrée au monde administrativement. Le temps, l’énergie et les ressources limitées des start up pourraient ainsi utilement être consacrés à l’innovation pour le plus grand gain de tous.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 26 dans Quelques dessous du e-G8, le 27 mai 2011

“Le comble avec Rup­pert Mur­doch (News Corp, ci-dessous) qui parle d’éducation alors qu’une grande par­tie de son busi­ness consiste à vider le cer­veau de téléspectateurs. ”

Peut être ne pas caricaturer trop rapidement le groupe Newscorp de Rubbert Murdoch, propriétaire également d’un des plus grand éditeurs au monde (1,2 milliards de dollars de CA): Harper Collins qui “remplit aussi le cerveau” de ses millions de lecteurs et qui investit de manière assez importante depuis fin 2010 (360 millions de dollars notamment dans une entreprise à NY) dans le secteur de l’Education, ce qui le rend quand même légitime pour en parler…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 25 dans Une autre américaine à Paris dans les startups, le 10 mai 2011

“’innovation étant sou­vent incré­men­tale”. N’est ce pas un Oximoron ?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 24 dans Retour en Silicon Valley (6/7) cleantechs, le 30 avril 2011

“Tenez vous bien, le total des deux repré­sente à peu près tout le capital-risque fran­çais de 2010 et ce n’est pas le plus gros VC de la place !”
Ne faudrait il pas encourager ce type de fonds US à ouvrir un bureau en France, afin de permettre aux start ups françaises les plus prometteuses de faire affaire avec ces VC tout en restant en France ?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 23 dans Retour en Silicon Valley (4/7) startups Internet, le 28 avril 2011

“Pivot” dernier buzzword pour rationaliser auprès des VC la deuxième levée de fonds après avoir dépensé la première levée de fonds sans obtenir les résultats attendus ?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 22 dans Retour en Silicon Valley (2/7) la recherche, le 25 avril 2011

Le “story telling” est semble t-il un talent omniprésent tout le long de vos visites chez vos hôtes…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 21 dans Retour en Silicon Valley (1/7) grandes tendances, le 25 avril 2011

Est ce que ce genre de voyages ne nous positionne pas plus comme spectateurs/touristes plutot que comme acteurs? (comme on visite les studios de cinéma aux US)?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 20 dans Comment Ubifrance aide les startups à exporter, le 28 octobre 2010

“A noter que 30% des habi­tants de la “bay area” sont nés à l’étranger et qu’on y trouve 50K fran­çais (c’est d’ailleurs assez stable depuis une quin­zaine d’années).”

Il serait intéressant de faire une cartographie par profession de ces 50 000 français qui ne semblent pas fonctionner comme une diaspora type chinoise semble-t-il ?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 19 dans Marketing et influence au Hub Forum Paris 2010, le 10 octobre 2010

“J’ai bien aimé sa méta­phore de la bal­lade en forêt pour jus­ti­fier la pro­fu­sion et la pro­fon­deur d’information de son por­tail.”

On est effectivement vite perdu sur les sites d’Orange qui ne brillent ni pour leur simplicité ni leur ergonomie vis à vis de l’utilisateur grand public.

Mais cela a peut être pour racine une vieille stratégie maison qui consiste à perdre le consommateur dans des offres difficilement décryptables et à lui imposer des chemins balisés qui ne sont pas forcément les siens.

A l’ère de Itune et Google, c’est très dangereux comme stratégie internet surtout si c’est conscient…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 18 dans Les français de l’IBC Amsterdam 2010, le 18 septembre 2010

Cette longue liste d’entreprises françaises donne un peu le vertige. Vous parlez de diversité, n’est ce pas de la dispersion de moyens ? où est la cohérence d’ensemble ? Peut être suis je influencé par la lecture également d’un excellent article dans le dernier numéro de Business Week sur le déclin de Nokia et plus largement sur la capacité de l’Europe à conserver ou non des acteurs globaux.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 17 dans Une startup française derrière la standardisation des ebooks, le 5 mars 2010

“En février 2010, selon Feedbooks, 100K ebooks étaient téléchargés chaque jour sur leur site. A comparer aux 2 millions par mois chez Amazon pour le Kindle”.
Cela ferait un chiffre mensuel de 3 millions soit 50% de plus qu’Amazon, difficile à croire sans preuves.
Entre un modèle économique de création d’API gratuite (création de réputation positive) et de libraire (marché très concurrentiel et nouveau métier), il me semblerait plus réaliste au regard de ses moyens financiers qu’elle vende ses compétences sous forme de prestations aux éditeurs de livres et journaux.
Basé son modèle économique sur la gratuité est souvent un moyen de fuir la dure réalité de trouver des clients payants faute de compétences et d’appétence pour le marketing et la vente.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 16 dans Lancement du Parrot AR-Drone, le 6 janvier 2010

“La disponibilité est prévue pour la saison de Noël en 2010”

Pourquoi “allumer un pétard médiatique” 12 mois avant la sortie du produit ? Pour laisser le temps à Nintendo ou Microsoft de récupérer l’idée (brevetable?) et les laisser sortir un produit plus abouti pour le grand public (ce qui vole c’est le drone sans sa carcasse d’hélicoptère d’après les photos) à moitié prix pour noel 2010 ?
Ce post illustre implicitement l’excellence de notre culture geek et notre sous culture (et peut être naiveté) marketing opérationnel, non ?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 15 dans Résultats du Grand Prix de l’Innovation de la Ville de Paris, le 3 décembre 2009

“les tenants et aboutissants d’une véritable stratégie d’innovation pour le pays”

pouvez vous (désolé au risque de vous répéter) nous communiquer ou rappeler les principaux tenants d’une telle stratégie ?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 14 dans Le pseudo manque d’information sur la grippe A, le 28 novembre 2009

“On y constate que le véritable débat n’est peut-être pas de savoir si il faut vacciner, mais comment bien s’organiser pour le faire.”

A travers votre article, il semble bien que la France se concentre sur la première partie (débats d’idées) alors que les Etats Unis, eux se concentrent sur la seconde partie (pragmatisme).
L’implication des généralistes est à mon humble avis un impératif mimimum pour injecter la confiance qui manque dans tous les rouages de la société française (encore une fois).

l’innovation vient de l’autre côté de l’atlantique avec le spray nasal et l’utilisation des safeway comme lieu de vaccination. Pourquoi ne pas autoriser en France les pharmaciens des centres Leclerc pour faire la même chose ?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 13 dans Checkpoint sur le grand emprunt et le numérique, le 21 novembre 2009

vous écrivez:

“Développer les compétences marketing, ventes, communication dans les filières scientifiques (ingénieurs, universitaires). Avant le financement, c’est la principale lacune dans notre pays.”

et ci-dessous un extrait du règlement de l’APP “serious games” qui finance volontairement en excluant ces compétences…:

“Les résultats du projet de R&D ne devront pas être commercialisables en l’état mais devront demander des adaptations et
développements supplémentaires avant une éventuelle mise sur le marché.”

Répondre à ce commentaire

Commentaire 12 dans Checkpoint sur le grand emprunt et le numérique, le 21 novembre 2009

“il y a plus d’argent dans ce plan que d’intelligence mise à le rendre opérationnel et bien intégré à l’existant.”

Pourriez vous proposer des actions concrètes et détaillées pour renverser le sens de cette phrase sans doute malheureusement prophétique, qui serait pourtant le garant du succès de l’opération emprunt ?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 11 dans Google Maps et les migrations de valeur, le 4 novembre 2009

Pour mesurer le succès des plateformes android ou apple, il faut prendre aussi en considération, en plus du nombre d’applications disponibles, l’accessibilité à ces applications et grâce à son système propriétaire, Apple a une très grande longueur d’avance qui sera très difficile à Android d’égaler de part la nature même de son système ouvert.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 10 dans Rencontre avec François Drouin, Président d’Oséo, le 16 octobre 2009

“L’accent est clairement mis sur les des aides aux projets de R&D collaborative”. Pourtant très souvent ces projets collaboratifs sont créés par opportunisme de subvention plus que par opportunités de marché futures.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 9 dans La performance réelle du capital risque, le 3 octobre 2009

La langue commune des affaires en Europe existe déjà, c’est l’anglais international mais le système de l’éducation nationale en France est dans sa majorité réfractaire à enseigner ce qu’elle appelle un anglais d’aéroport..Un marché unifié par la langue anglaise de plus de 300 millions d’habitants faciliterait bien les choses pour les entreprises…(20 ans pour y parvenir en France d’après Alain Daumas, directeur France d’ETS, créateur du Toeic):

http://www.capital.fr/carriere/interviews/il-faudra-encore-une-vingtaine-d-annees-pour-que-les-francais-aient-un-bon-niveau-en-anglais-437371

Répondre à ce commentaire

Commentaire 8 dans Résultats de l’appel à projets Serious Gaming et Web 2.0, le 24 septembre 2009

Ce sont les comportements de certaines personnes qui sont addictifs, pas les serious games par eux mêmes.On peut noter le fait que si on parle de “serious games” en utilisant deux mots anglais, c’est qu’on a un problème à les définir en français ou ça évite de trop réfléchir. Le jeu informatisé, nouvel avatar de l’EAO (Education assistée par Ordinateur) peut être introduit avec intérêt en formation pour soutenir la motivation de l’apprenant mais ne peut remplacer le formateur. Il doit rester un simple outil sous le contrôle d’un formateur et ne doit pas se substituer à une formation classique. L’Etat surinvestit dans les technologies en oubliant trop souvent de réfléchir sur les usages, ce qui est la recette de l’échec. Le plus souvent ces “serious games” restent dans les placards boudés par les utilisateurs ciblés.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 7 dans Résultats de l’appel à projets Serious Gaming et Web 2.0, le 23 septembre 2009

Les projets de cette société sont de très bonne qualité, là n’est pas la question mais il est anormal qu’une même société puisse cumuler 4 subventions sur le même appel à projet. C’est juste une question d’éthique et de veiller au jeu normal de la concurrence. Ce cumul de subventions va surtout lui permettre de couler ses concurrents en abaissant de manière artificielle ses coûts de revient.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 6 dans Résultats de l’appel à projets Serious Gaming et Web 2.0, le 23 septembre 2009

Cet appel à projet surenchérit il le prix d’un Serious Game ?

Oui semble t-il d’après cette Vidéo interessante sur la société qui a remporté le jackpot de l’appel à projets serious games: 4 projets pour 4 millions d’euros, on y apprend de la bouche même du patron de cette société qu’un Serious Games en moyenne est vendu de 100 à 200 000 euros, soit… 5 à 10 fois moins que le prix annoncé dans le cadre de cet APP en moyenne…

http://www.bakchich.info/BNP-Paribas-specule-au-salon-du,08750.html

Répondre à ce commentaire

Commentaire 5 dans Résultats de l’appel à projets Serious Gaming et Web 2.0, le 23 septembre 2009

Non je ne pense pas parler de cette entreprise.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 4 dans Résultats de l’appel à projets Serious Gaming et Web 2.0, le 22 septembre 2009

Le genre d’oeuvres qu’on retrouve sur youtube hors de la volonté des ayants droit.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 3 dans Résultats de l’appel à projets Serious Gaming et Web 2.0, le 22 septembre 2009

Oui Serious Games et en allant sur leur site internet pour se rendre compte de l’écart entre le discours et la réalité…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 2 dans Résultats de l’appel à projets Serious Gaming et Web 2.0, le 22 septembre 2009

Un des points clé du règlement serious games était que le projet ne devait pas aboutir à un produit directement commercialisable, ce qui est l’opposé du critère de l’investisseur privé…beaucoup des sociétés sélectionnées ont en commun des pertes très importantes et un chiffre d’affaires souvent insignifiant…C’est la “danse” des canards boiteux de l’économie française…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 1 dans Résultats de l’appel à projets Serious Gaming et Web 2.0, le 22 septembre 2009

Et le jackpot revient à la société…
Une même société a gagné 4 fois à l’APP de NKM pour un montant total de projets de 4 millions d’euros, si l’on en croit le communiqué sur la page d’accueil de leur site:

http://www.ktm-advance.com/viewArticle_fr.php?id=79

Le feuilleton continue…

Répondre à ce commentaire

Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
INRIA 50 ans Nov2017
2017
87 photos
albth
TEDx Paris Nov2017
2017
250 photos
albth
TEDxCE Women Paris Nov2017
2017
525 photos
albth
Hello Tomorrow Oct2017
2017
512 photos
albth
CES Unveiled Paris Oct2017
2017
54 photos
albth
S3 Odéon Oct2017
2017
336 photos
albth
Women in AI Oct2017
2017
28 photos

Téléchargements gratuits

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, octobre 2017 (362 pages)

CouvertureAvanceesIA

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 650 femmes du numérique (en juillet 2017) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Yousra Touki (Air France)
Yousra est chef de projet en analyse de données dans l'audit et le contrôle interne d'Air France KLM.
flow
Pascale Chehikian (Sopra-Steria)
Pascale est manager de projets de création et mise à disposition de services numériques dans les secteurs industriel et tertiaire chez Sopra Steria. Membre du programme Passer’Elles de Sopra Steria en faveur de la mixité.
flow
Elisabeth Moulin (Valeur d'Etre)
Elisabeth est créatrice de "Valeur d'être", organisation dédiée à l'émergence de projets humanistes, innovants pour les professionnels, les entreprises et les particuliers.
flow
Carole Thourigny (8FabLab)
Carole est directrice du 8 Fablab Drôme à Crest.
flow
Marie Poulle (LoveBox)
Marie est cofondatrice et chief brand&sales officer de la startup grenobloise Lovebox.
flow
Marie Dorange (Opla)
Marie est cofondatrice et CEO de la startup Opla dans l’intelligence artificielle, une plateforme de création d’assistants virtuels.
flow
Jade Ataoui (Boost in Lyon)
Jade est Déléguée Générale de BoostInLyon, l'accélérateur de startups de Lyon qui recrute, accompagne et fait décoller les startups lyonnaises. A également cofondé Percola.top, une agence de création de contenus en ligne.
flow
Audrey Moriaud
Audrey est Responsable Réseaux & Télécoms dans une Maison de luxe.
flow
Arlette Quillere (CRT Services)
Arlette est Directrice des Systèmes d’Information chez CRT Services.
flow
Laetitia Guillotin (Fleur en ville)
Laetitia est fondatrice du service en ligne de livraison de fleurs personnalisées Fleur en ville.
flow
Véronique Bardet (Banque Postale)
Véronique est Responsable Exploitation à la DSI de La Banque Postale et du Réseau du groupe La Poste.
flow
Nora Guemar (Engie)
Nora est analyste stratégique sénior à la direction de la stratégie du groupe Engie.
flow
Véronique Bonin (Bouygues)
Véronique est Directrice de la transformation numérique du groupe Bouygues.
flow
Diana Filipova
Diana est responsable de l’écosystème startups chez Microsoft France, où elle a fondé KissMyFrogs.com, le média alternatif des startups et de la tech en France. Egalement cofondatrice du collectif OuiShare, essayiste et écrivain.
flow
Sylvie Roche (CRiP)
Sylvie est Directrice Déléguée du CRiP, le Club des Responsables d’Infrastructure et de Production.
flow
Anna Stépanoff (Wild Code School)
Anna est co-fondatrice et dirigeante du réseau d’écoles numériques Wild Code School qui propose une formation d’excellence ouverte à tous au métier de développeur web et mobile. #entrepreneuse

Derniers commentaires

“Merci Olivier. L'IA me fait penser à un énième miroir que l'Humanité se serait fabriqué, et qui somme toute ne fait que refléter une part de notre condition. Si la pierre puis le fer nous ont donné des...”
“Bonjour Yves, Nous sommes ... d'accord ! L'explicabilité de l'IA ne porte pas que sur les algorithmes mais aussi sur les émotions...”
“Merci Olivier pour ces articles toujours inspirants. A vous lire, je me suis demandé si le créatif "fort" (pour reprendre le qualificatif employé pour l'IA) n'est pas celui qui sait : 1)écrire un poème sur une...”
Répondre
Olivier Ezratty
sur Publications :
“Merci d'avoir signalé ces oublis. J'ai fait la mise à jour. Par contre, je n'ai pas prévu une mise à jour de l'article sur les logiciels photos ! Désolé. Ni sur les lecteurs RSS...”
“Bonsoir Olivier, Sauf erreur de ma part il manque le rapport du CES 2017 dans votre liste sur cette page. Par ailleurs, envisagez-vous de publier une version mise à jour de votre panorama des logiciels photo,...”

Tweets sur @olivez



Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


Catégories

Tags

http://www.oezratty.net/wordpress/2016/ecosysteme-entrepreneurial-guyane/

Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.