Rapport CES 2017

Publié le 24 janvier 2017 et mis à jour le 25 janvier 2017 - 41 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article

Chose promise, chose due, voici comme prévu le magnifique Rapport de CES de Las Vegas 2017, 12eme édition ! C’est le compte-rendu le plus détaillé et exhaustif que vous trouverez dans la galaxie, ou dans le système solaire pour rester modeste, de cette énorme foire aux gadgets numériques ou pas qu’est le CES de Las Vegas. Vous y découvrirez même une bonne part de l’actualité de l’année qui n’est pas forcément exposée dans ce salon gigantesque. Le CES de Las Vegas n’est qu’un prétexte pour vous proposer un vaste tour d’horizon !

Ce rapport complète mon habituel résumé des points clés que j’ai publié le lendemain de la clôture du CES 2017. Vous le retrouverez complété et actualisé dans l’introduction du Rapport complet.

Allez, hop hop hop, téléchargez le rapport !

Ce Rapport est toujours téléchargeable gratuitement sous forme de fichier PDF, et je ne vous assomme toujours pas en vous demandant de saisir quelque identité que ce soit. La NSA et la DGSE s’en chargent pour moi (!). Je fais cependant toujours le décompte des téléchargements qui étaient de 23300 pour l’édition 2016, en augmentation constante d’une année sur l’autre. Mais je suis un éternel insatisfait ! Les téléchargements devraient être encore plus nombreux pour un document de ce genre. A vous de le faire connaitre à votre entourage ! Ne soyez pas égoïste !

Le Rapport 2017 est téléchargeable sur ce lien, en cliquant sur la couverture du rapport ci-dessous ou sur le bouton ci-dessus, une innovation 2017 pour ceux qui ont du mal à trouver le lien. Il parait qu’avec un gros bouton, on augmente de 34% les téléchargements !

Si vous souhaitez faire référence à ce rapport dans votre publication en ligne ou papier, utilisez un pointeur sur cet article plutôt que sur le PDF. Evitez aussi de publier ce PDF dans une plateforme de partage d’ebooks. Le fichier fait 30 Mo. Vous pouvez le lire sur l’écran de votre choix ou l’imprimer, de préférence en recto-verso, histoire de modérer votre empreinte carbone.

Rapport CES 2017 Cover

Vous pouvez aussi visualiser et même télécharger mes nombreuses photos de ce CES qui sont classées par catégories (audio, composants, drones, photo, VR, etc) dans mon plugin WordPress maison qui équipe le blog Opinions Libres depuis 2014.

Le rapport est toujours publié dans ce bon vieux format PDF. Il reste simple à générer à partir de mon master mis en page sous Word. Vous voulez une version .epub ou .mobi ? Des volontaires en ont créé une par le passé, mais elle est généralement peu téléchargée. Si vous êtes volontaire pour réaliser cette conversion, vous serez cependant bien accueilli !

Découvrez les points saillants de l’édition 2017

Cette édition 2017 fait 396 pages alors que l’édition 2016 se contentait de 338 pages et la première de 2006, un maigrichon régime de 61 pages. Cela fait encore 58 pages de plus ! Et pourtant, nombre de domaines couverts ne sont que survolés rapidement. Les parties qui ont grossi sont celles qui concernent les objets connectés dont la VR/AR, l’automobile, les PC, les composants et ce qui concerne la présence française au CES. Celles qui ont diminué, il y en a, sont la TV, l’audio et la photo, témoignant de la décrue des innovations dans ces secteurs. Ainsi, pour la partie TV, l’actualité “smart TV” a-t-elle fondu comme neige au soleil.

Voici quelques thèmes clés de cette édition 2017 :

  • Un résumé des tendances clés pour ceux qui sont pressés en 18 pages (15 à 32) et en une page (page 33).
  • Le guide le plus complet qui soit pour visiter le CES et pour y exposer. Chaque année, il agrège l’expérience des exposants de la FrenchTech qui est ainsi partagée de manière très ouverte au bénéfice de l’ensemble des futurs exposants français et même, par extension, francophones. Nos amis québécois, belges, suisses, luxembourgeois et d’Afrique apprécient aussi ce Rapport !
  • Un panorama complet des 316 sociétés françaises présentes au CES d’une manière ou d’une autre. C’est le décompte le plus complet qui soit de cette présence, avec force données quantitatives associées. J’identifie en effet les entreprises françaises non répertoriées, notamment celles qui exposent sur le stand d’autres entreprises. C’est encore une belle évolution par rapport aux 256 entreprises décomptées en 2016. Je les segmente par régions, par domaines d’activité. Et je comptabilise aussi les erreurs de casting, par région, car il y en a quelques-unes.
  • Le bêtiser des pratiques marketings des sociétés présentes au CES. C’est la partie détente de ce Rapport. Mais de la détente il y a, qui est saupoudrée un peu partout dans l’ensemble du document. On peut se prendre au sérieux ou pas selon les circonstances. A vous de faire le tri avec votre discernement !
  • Le point sur l’automobile à conduite assistée et automatique et notamment sur les LiDARs qui en sont une pièce maitresse. Quels sont les défis à relever dans ce domaine ?
  • Une partie sur les objets connectés encore plus dense et qui intègre notamment les montres connectées, une grande partie sur la réalité virtuelle ainsi que les objets du domaine du bien être et de la santé, surtout pour le sommeil, ainsi qu’un peu de robotique. Il y a même du sexe !
  • Et bien entendu tout le reste qui n’a pas disparu pour autant et constitue encore le gros du chiffre d’affaires du secteur des loisirs numériques : les TV, moins smart, mais plus belles, les smartphones, pas folichonnement intéressants, la photo qui progresse peu et se fait bousculer par les smartphones, l’audio qui déchante un peu, les PC qui se renouvellent pas mal cette année, l’impression 3D qui se professionnalise, notamment dans la production de pièces en métal, et l’univers du jeu vidéo qui est sacrément dynamisé par la réalité virtuelle.
  • Cela se termine toujours pour les vrais geeks velus par un tour d’horizon de l’univers des composants couvrant les processeurs, y compris quantiques et synaptiques pour voir plus loin, le stockage SSD qui continue de progresser à grande vitesse, les réseaux 5G, Wi-Fi et M2M, les capteurs photo/vidéo/LiDAR, l’affichage 4K et même 8K, l’OLED qui se bat en duel avec les LCD LED à base de quantum dots et les capteurs de toutes sortes, haptiques, eye tracking et EEG (électro-encéphalogrammes).

Ceux qui ont contribué aux relectures et révisions du Rapport CES 2017

Je publie ce Rapport après presque une semaine passée en “phase bêta”, comme un produit complexe à mettre au point. Il bénéficié de la relecture de quelques volontaires habitués ou de bizuths. Il s’agit de : Anaïs Libolt, Bruno De Latour, Carine Coulm, Christian Chabrerie, Christophe Connille, Dimitri Carbonnelle, Gérard Peres, Godefroy Troude, Jean-Baptiste Kempf, Karim Houni, Olivier Cahagne, Olivier Carmona, Shy Shriqui, Vidal Chriqui, Vincent Pinte-Deregnaucourt, Xavier Niel et Yvon Patte.

Je les remercie avec vous, comme chaque année, pour leur travail de fourmi à détecter les bugs dans ce vaste document de plus d’un million de signes ! En langage journalistique, c’est l’équivalent de 356 feuillets de 3000 signes à se coltiner ! Contactez-moi par mail d’ici début janvier 2018 si vous êtes volontaires pour faire de même pour l’édition 2018. Vous n’aurez qu’à remplir un formulaire de qualification papier de 97 questions et à m’envoyer un original de vos diplômes ainsi qu’un extrait de casier judiciaire. Ou pas.

Je continue comme chaque année à intégrer des corrections et compléments au Rapport du CES pendant quelques semaines suivant sa publication. Vous pouvez me signaler les erreurs ou oublis. Je les corrige en mettant à jour le PDF sur ce site. Un log des révisions est mis à jour à la fin du Rapport.

Je peux vous aider !

La gratuité de ce Rapport du CES 2017 est un de ses facteurs de succès. D’habitude, ce qui est gratuit n’a pas beaucoup de valeur et sert d’appât pour vendre autre chose. Donc, comment est-il possible d’avoir un produit dans un tel océan tout bleu : de forte valeur, entièrement gratuit et sans publicité qui ferait de vous, lecteur, un produit involontaire ?

L’idée est simple : sa gratuité le rend accessible au plus grand nombre et notamment aux étudiants et aux jeunes entrepreneurs intéressés par l’univers de l’innovation grand public et par une présence éventuelle au CES comme visiteur ou exposant. Cela s’inscrit dans le prosélytisme technologique et entrepreneurial que je mène depuis plus de 10 ans, au même titre qu’avec le Guide des Startups que je mets à jours fidèlement chaque année et dont la prochaine édition, la 21eme sortira en mars 2017.

Je monétise ensuite le Rapport en intervenant dans des conférences dans les entreprises et associations professionnelles et en faisant du conseil en stratégie produit dans certains des domaines couverts par le rapport. La version longue est gratuite et sa version courte est payante. Et comme dans les entreprises, le temps c’est de l’argent, on s’y retrouve.

Mes interventions dans les entreprises financent indirectement le rapport sans générer de conflits d’intérêt. Mes missions sont courtes. Je ne vends pas des projets de longue durée. Je reste indépendant éditorialement. Le rapport existe donc aussi parce que quelques entreprises et organisations jouent le jeu et en comprennent à la fois l’esprit et ce qu’elles peuvent en tirer. C’est un modèle qui se distingue du sponsoring qui altérerait cette indépendance, notamment lorsque je fais le tour des entreprises françaises exposantes au CES.

On peut observer une inflation galopante de consultants qui vous proposent des débriefs du CES. Certains, seulement depuis une ou quelques années. Et de ressasser “les tendances” en énumérant les évidences : intelligence artificielle, réalité virtuelle, objets connectés. OK, ça on le sait. Mais il faut aller plus loin que faire un inventaire des offres plus ou moins commerciales du marché ! Comprendre les dynamiques des offres et de leur adoption par les consommateurs et aussi récupérer les données quantitatives du marché. Il faut aussi faire preuve de bon sens, comme pour l’impression 3D pour laquelle je répète depuis quelques années que ce n’est pas, pour quelques temps, un business grand public. En tout cas, il n’existe pas de recette magique permettant de convertir une visite du CES de Las Vegas en transformation digitale réussie.

Mon rôle n’est pas non plus de caresser le marché dans le sens du poil. Je dis crûment les choses. Je fais cela depuis 2006, ce qui donne un peu de recul. L’une des distinctions de mon approche de veille est que je creuse aussi loin que possible la dimension technologique des innovations autant que celle de leurs impact marché et usages. J’ai appris à relativiser les effets d’annonce et à intégrer la dimension temporelle. Loin de savoir où le marché va aller et pousser les entreprises à s’y plonger tête baissée et oreilles fermées, j’en donne plutôt des clés de ses évolutions. Par exemple, en creusant les effets d’économies d’échelle et de plateformisation, en observant l’évolution des business models, où sont les économies d’échelle et la différentiation des offres. La dimension sociologique est aussi à prendre en compte. Dans les objets connectés, il faut s’intéresser aussi bien à la valeur économique qu’à la valeur émotionnelle de la myriade de solutions proposées aux consommateurs.

Comme c’est de tradition depuis 2013, j’interviens publiquement en fin de journée le 25 janvier 2017 chez Bpifrance en compagnie de quelques sociétés exposantes du CES 2017 (Immersit, Orosound, PKvitality, Plume Labs, Rool’In). Cette session est organisée par les pôles de compétitivité CapDigital et Systematic et les inscriptions sont ici mais sont closes à ce jour. J’interviens aussi notamment (ou suis intervenu selon la date à laquelle vous lisez cela) à l’EBG le premier février ainsi qu’à l’AFIC le 2 février sachant que ces sessions sont a priori réservées aux membres de ces deux associations.

Vous pouvez aussi visualiser une vidéo d’une vingtaine de minutes d’un échange assez large avec François Sorel dans “De quoi jme mail” sur 01Net / BFMTV.

Bonne lecture studieuse !

___________________________________________________________________

Voici au passage les liens sur mes précédents rapports du CES qui totalisent à ce jour 2879 pages :

Rapport du CES 2006
Rapport du CES 2007
Rapport du CES 2008
Rapport du CES 2009
Rapport du CES 2010
Rapport du CES 2011
Rapport du CES 2012
Rapport du CES 2013
Rapport du CES 2014
Rapport du CES 2015
Rapport du CES 2016

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 24 janvier 2017 et mis à jour le 25 janvier 2017 Post de | Actualités, Apple, Composants, Digital media, Entrepreneuriat, France, Innovation, Intelligence artificielle, Loisirs numériques, Marketing, Mobilité, Objets connectés, Photo numérique, Son, Startups, Technologie, TV et vidéo | 38545 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article          

Les 41 commentaires et tweets sur “Rapport CES 2017” :




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
CES 2017
2017
3109 photos
albth
Test2
2006
7 photos
albth
Nouveaux portraits
Expo
427 photos
albth
Femmes en noir et blanc
Book
107 photos
albth
FrenchTech CES Kickoff Paris Dec2016
2016
24 photos
albth
Grand Prix de l'Innovation de la Ville de Paris Dec2016
2016
103 photos
albth
Lancement StartHer Nov2016
2016
205 photos

Téléchargements gratuits

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année en mars, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 530 femmes du numérique (en janvier 2016) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Coralie Héritier (IDnomic)
Coralie est Directrice Générale de IDnomic, leader français de la protection et de la gestion des identités numériques.
flow
Blandine Delaporte (CheckPoint)
Blandine est manager de l'équipe avant-vente de Check Point France et membre du CEFCYS (CErcle des Femmes de la CYberSécurité).
flow
Anne-Claire Haury (Google)
Anne-Claire est data-scientist chez Google à Paris avec un double background de mathématiques appliquées à l'ENSAE et un doctorat de bio-informatique à l'Ecole des Mines.
flow
Ana Ciumac (Google)
Ana est ingénieur solutions Google Cloud chez Google. Née en Moldavie, elle est diplômée de l'INSA Lyon.
flow
Julie-Elya Hasson (Carrefour)
Julie est Directrice Digitale, Marketing, Innovation, et Clients Groupe Carrefour-Rue du Commerce. Manager d'une équipe de 120 personnes et avec le défi du retour à la croissance d'un pure player ecommerce qui entre dans l'omnicanalité.
flow
Céline Heller (Google)
Céline est Partner Sales Manager, Google Cloud et Lead France Google pour les Associations et aussi enseignante vacataire à Sciences Po Paris et ESCP.
flow
Nathalie Launay
Nathalie est consultante indépendante : Experte en solutions d’identités physiques et numériques. Membre fondatrice de la SCIC ÆVATAR, qui est la création d'une référence pour l’identité digitale souveraine s’appuyant en particulier sur le travail de normalisation ISÆN (Individual perSonal data Auditable addrEss Number) à base de Blockchain, sponsorisé par l’association ÆTERNAM.
flow
Frédérique Cauvin-Doumic (OUAT Entertainment)
Frédérique est PDG de l'éditeur de jeux OUAT Entertainment, depuis 1998. Et basée à Angoulème. #entrepreneuse
flow
Delphine Lechat (Hippocampe Studio)
Delphine est présidente et co-fondatrice d’Hippocampe Studio, Concierge et co-fondatrice de ZeBocal, Vice-Présidente du SPN pour la Vienne. #entrepreneuse
flow
Evlampia Thoreau (Microsoft)
Evlampia est évangéliste au sein de la division Developper Experience chez Microsoft France après une formation d'ingénieure à l'EFREI.
flow
Anne-Marie Kermarrec (Mediego)
Anne-Marie est Docteur en Informatique et CEO de la startup Mediego qui fournit ses services de personnalisation marketing en ligne exploitant des recherches menées notamment à l'INRIA.
flow
Susanna Movsisyan (EPSI)
Susanna est étudiante en deuxième année de BTS SIO à l'EPSI. Elle compte poursuivre vers un master et, pourquoi pas, vers un doctorat dans les sciences du numérique.
flow
Marianne Fabre (EPF)
Marianne est stagiaire chez VMware au sein de l’équipe vCloud Air Network, en charge des partenaires Cloud (novembre 2016), en tant qu'étudiante en quatrième année à l’EPF – Ecole d’ingénieur-e-s, spécialisée en Management des Systèmes d’Informations.
flow
Cécile Monteil (iLumens)
Cécile est médecin aux urgences pédiatrique à l'Hôpital Robert Debré, Directrice Médicale du département universitaire iLumens - Sorbonne Paris Cité, fondatrice et présidente de la communauté Eppocrate et consultante (start-ups esanté, Blockchain). #entrepreneuse
flow
Gaëlle Bourven (ULLINK)
Gaëlle est Product Director chez Ullink, un éditeur de logiciel financier. Elle est ingénieur de Centrale Lyon.
flow
Allyx Fontaine (Université de Guyane)
Allyx est Maître de Conférences en Informatique à l'Université de la Guyane, basée à Cayenne. #outremer

Derniers commentaires

“Oui, énormes erreurs. J'en rougis ! C'est...”
“Tres bon article, comme toujours. Pour info, quelques typos vus : 1. "liaisons cancéreuses" j'imagine que vous vouliez parler de lésions. 2. Karl Storz et 3. Clarifai J'attends la suite sur les start-ups...”
“Description de l'ecosyteme des #startup scientifiques #bourse...”
“Les bonnes pratiques des #startup scientifiques #bourse...”
“Startups scientifiques : imagerie et medtechs opératoires...”

Tweets sur @olivez



Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img


Catégories

Tags


http://www.oezratty.net/wordpress/2016/ecosysteme-entrepreneurial-reunion/

Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'intervention sont évoqués ici.