Leçons de deux ans de blogging

Publié le 6 mai 2008 et mis à jour le 7 mai 2008 - 18 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article

Le 6 mai est une date importante pour moi, mais pas 2007 (même si on reparlera un jour de cette dernière), plutôt 2006. Cela fait aujourd’hui exactement deux ans que j’ai démarré ce blog.

Cela faisait longtemps que je souhaitais partager avec vous cette expérience sous différents angles : ce qu’un bloggeur sait de son audience, le positionnement du blog, les contraintes techniques et de temps, et l’impact sur mon activité. Cet anniversaire m’en donne l’occasion.

Mon positionnement

Lors de la création de ce blog, j’ai adopté un parti pris qui n’a pas changé depuis : publier des “articles de fond” assez longs. Souvent liés à l’actualité mais parfois à contre-cycle, leur thème général est l’innovation. Elle est vue sous plusieurs angles : quelques domaines d’application dans les loisirs numériques (télévision numérique, photo, web 2.0), l’évolution de l’industrie du logiciel et de l’Internet, et aussi un peu de politique dans sa liaison avec l’économie de l’innovation. C’est un domaine qui m’intéresse de plus en plus, au gré de ma découverte du bien compliqué écosystème de l’innovation en France. Je publie ainsi en moyenne un article par semaine. Avec souvent un ou deux articles en préparation en parallèle, qui sont ainsi créés dans la durée. Si Download

Poussant le concept plus loin, j’ai aussi utilisé ce blog comme plate-forme de publication de documents : soit créés de toute pièce comme le guide sur l’accompagnement des startups hightech en France ou les rapports de visite du CES de Las Vegas, soit sous forme de compilations de séries d’articles sous forme de PDF denses comme sur “Google vs Microsoft” ou sur “Trop d’Etat, oui mais où ça?”. Depuis quelques mois, le bandeau en haut du blog permet d’accéder directement aux image

  • Les autres : famille, amis personnels, quelques journalistes, et ceux qui ne rentrent pas dans les catégories précédentes.

J’ai pu glaner quelques autres informations sur le visitorat de ce blog, notamment via Google Analytics :

  • Le trafic est relativement stable dans le temps depuis un an et demi avec entre 5000 et 10000 visiteurs uniques par mois (selon Google Analytics, qui est très restrictif, les stats d’hébergement donnant plus de 70000 visiteurs uniques par mois, mais comprenant la poubelle des robots de scrapping/search & co). Le site bénéficie d’une pointe de trafic lorsque je publie mes rapports de visite du CES où lorsqu’un blog à fort trafic se fait l’écho d’articles ou documents publiés ici même.
  • Les moteurs de recherche génèrent 42% du trafic. Le “stock” de mots du site est conséquent, ceci explique cela. Les liens à partir de sites tiers : 33% et l’accès direct : 25%, probablement lié aux flux RSS et à l’accès direct au site dans le navigateur. NetVibes génère 3,7% du trafic. Un image

    • Autre point, la grande hétérogénéité de la base installée de Flash avec une dizaine de versions (ou sous-versions) différentes qui cohabitent. Mais ce sont pour l’essentiel des variantes de la version 9.0, largement déployée maintenant.

    image

    • Les image

      Impact

      Quel est l’impact pratique de l’activité de blogging pour le freelance que je suis dans l’écosystème de l’innovation ?

      C’est d’abord un outil qui permet de structurer ses idées et ses convictions. Pour un bon usage de son cerveau et de ses sens. Cela pousse à s’exposer publiquement et à prendre quelques risques. Cela génère un peu d’adrénaline.

      Comme je l’avais espéré, c’est aussi un investissement marketing personnel très utile. Il créé un point de référence que les clients potentiels peuvent consulter. Il permet d’équilibrer ce que l’on donne à l’écosystème (comme les documents en Creative Commons) et ce que l’on vend (des prestations, du conseil, des audits, des conférences). De nombreux entrepreneurs – souvent jeunes – et étudiants me contactent ainsi pour me présenter leur projet. Cela créé un “deal flow” de projets intéressants que je route en général sur les bonnes personnes et organisations. Et quelques fois, je m’y plonge pour les approfondir d’une manière ou d’une autre. Le blog est donc devenu un outil marketing de choix pour les consultants indépendants. De choix, mais pas encore très employé !

      Un blog qui vit régulièrement occupe aussi une grande place dans l’identité numérique de son auteur. J’en ai apprécié le poids lorsque la base de données MySQL de mon blog a été coupée par mon hébergeur en novembre dernier pendant cinq jours, alors que j’étais aux USA dans la Silicon Valley (un comble…). Cette privation m’avait donné l’impression que la moitié de moi-même avait été sabordée. Curieux stress ! D’autres doivent ressentir cela lorsqu’ils perdent leur téléphone portable qui permet de les relier “au monde”.

      J’ai sinon reçu quelques demandes de reprises d’articles dans des sites d’information divers, comme Newzy.fr. C’est une pratique courante alors que se multiplient les sites de médias dits “UGC” (user generated content). Ces sites proposent soit aux internautes d’écrire pour eux (comme chez Obiwi), soit il récupèrent d’une manière où d’une autre les contenus de blogs pour les republier. C’est la stratégie de Paperblog. Pour ma part, j’accepte les reprises d’articles dans des sites dont la ligne éditoriale colle avec la mienne, notamment autour de la promotion des startups et de l’innovation. J’ai publié une charte éditoriale du blog exposant ces principes.

      On me demande sinon souvent : “mais combien de temps passe tu sur ton blog ?“. La charge correspondante peut impressionner. Mais elle est diffuse, sauf à publier plusieurs articles par jour comme les pros du blog. On s’y habitue. Le rythme de publication d’un papier par semaine est très acceptable : je passe une à trois heures par article. La réponse aux commentaires prend un peu de temps, mais ce n’est pas lourd et surtout, cela motive à continuer.

      La technique

      Je suis très content de mon choix de WordPress comme souche logicielle pour héberger ce blog. Choix confirmé car WordPress est devenu un standard open source de fait pour les blogs. L’un de ses concurrents, DotClear, avec beaucoup de contributeurs français, n’a pas eu le succès de WordPress. Le service commercial de blog Typepad de SixAppart décline un peu. Sinon, Google Blogger est très courant mais on ne contrôle pas grand chose avec.

      Par contre, faire évoluer soi-même ce blog, gérer ses évolutions, ses nombreuses mises à jour de sécurité, et peaufiner les templates a été un travail de geek assez pesant. Lourd mais générant souvent la satisfaction du développeur que j’étais il y a longtemps. Je suis un adepte du “do-it-yourself” et dans plein de domaines au delà de l’informatique comme dans la photographie, la cuisine ou la menuiserie.

      Grâce à WordPress, j’ai découvert Linux, MySQL, PHP et plus particulièrement Ubuntu, que j’utilise pour disposer d’un “staging server” chez moi, c’est-à-dire un serveur qui réplique la configuration du blog qui tourne en production chez mon hébergeur. C’est un excellent apprentissage. Il ravira les adeptes de Linux qui voient un ancien cadre de Microsoft s’adonner à leur bébé favori, … mais mon PC principal reste sous Vista ! Eclectique jusqu’au bout !

      Eclectisme qui me pousse à m’aventurer dans le design. Suite à de nombreuses remarques justifiées d’amis sur le côté poussiéreux de l’ancien design, j’ai lancé un nouveau look et surtout quelques fonctionnalités (historique complet par popularité et par mois, contributeurs de commentaires les plus actifs et leurs commentaires) en février dernier. Le tout en privilégiant la lisibilité du contenu, et toujours avec cette feuille de style à trois colonnes de largeur variable, peu commune dans les blogs. Le temps de réponse du site est un peu long et je ne sais pas vraiment pourquoi. Cela amènera d’autres optimisations.

      Et après ?

      Et bien, je vais continuer sur la lancée. L’actualité est toujours riche à commenter. Ecrire a renforcé ma passion pour bouger les choses autour des conditions de l’entrepreneuriat en France. Et aussi pour décrypter certains événements, notamment de l’industrie high-tech et de l’économie. Les médias traditionnels ont laissé s’ouvrir un espace d’expression alternatif qui me va bien.

      Nous sommes le 6 mai. C’est aussi l’anniversaire d’un an… de Rue89 ! Un site d’information hybride (journalistes + UGC) qui se débrouille plutôt bien depuis son lancement, avec maintenant environ un million d’utilisateurs uniques par mois.

      Pour ce qui est de notre président, le bilan de ses 20% de quinquennat ayant généré une véritable logorrhée médiatique, je m’en chargerai un peu plus tard. Au calme.

      RRR

       
      S
      S
      S
      S
      S
      S
      S
      img
      img
      img

      Publié le 6 mai 2008 et mis à jour le 7 mai 2008 Post de | Actualités, Blogs, Innovation, Internet | 19361 lectures

      PDF Afficher une version imprimable de cet article          

      Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :

Les 18 commentaires et tweets sur “Leçons de deux ans de blogging” :

  • [1] - Laurent Bervas a écrit le 6 mai 2008 :

    Merci pour tous ces très bon moments de lecture de qualité. Juste un petit “regret” au passage : le manque de quelques billets plus courts, plus réguliers, pour laisser les commentateurs s’exprimer … on est parfois sans voix à la fin d’articles qui ont (presque) tout dit 😉

  • [2] - Olivier Ezratty a écrit le 6 mai 2008 :

    Indeed.

    Mon dernier billet sur Yahoo est de cette veine, ça tombe bien…

  • [3] - leafar a écrit le 6 mai 2008 :

    J’adore la conclusion.
    Moi je me charge aussi d’un dossier qui doit bien avoir un an ;-D

  • [4] - Pierre a écrit le 6 mai 2008 :

    Difficile d’en savoir plus sur ses lecteurs. Et pourquoi ne pas leur demander ?
    Je ne suis qu’un lecteur récent du blog mais voici mon profil :
    – Jeune diplômé Centralien ne vous ayant jamais rencontré je suis venu à Opinion Libre à force de suivre les liens envoyés avec persévérance par un ami que vous avez encadré en option IT.
    – Je tombe aussi dans la catégorie français de l’étranger, les connexions du Texas je suis dedans.
    Ce qui m’attire ou plutôt me retiens ici c’est :
    – le contenu sérieux, instructif et développé des articles. C’est paradoxalement aussi ce qui me retient la plupart du temps de participer à une discussion entre lecteur ou de simplement commenter. Difficile d’en rajouter. Que dire de plus ? Il y a déjà pas mal d’information à intégrer, digérer, murir. Revenir plus tard ? Pourquoi pas mais des articles auront coulés sous les ponts d’ici là.
    – Les thématiques abordées me plaisent. N’étant pas dans les métiers liés à l’informatique et aux télécoms, je suis tout de même un poil geek. Et puis surtout l’innovation et l’entreprenariat sont deux sujets qui me démangent, donc je viens me gratter un peu ici et m’instruire sur le sujet. Et puis plus recemment la photo numerique.

    Voila un peu ma carte d’identité de lecteur.
    Et surtout s’il vous plait, continuez ainsi (ou mieux bien sur 🙂 ).

  • [5] - /Olivier a écrit le 6 mai 2008 :

    Félicitation en tous les cas Olivier pour ce véritabel travail de fond et les synthèse que tu effectue.

    Belle endurance en tous les cas. Je continuerais de lire ton blog avec plaisir.

    /Olivier
    “un bloggueur-entrepreneur ayant (un peu) moins de temps)”

  • [6] - /Olivier a écrit le 6 mai 2008 :

    aie, les fautes :-(…

    /Olivier
    “commentateur trop pressé”

  • [7] - Olivier Ezratty a écrit le 7 mai 2008 :

    Pierre, merci pour ton “profiling” et surtout pour tes motivations à lire ce blog, et au sujetd des commentaires.

    Je connais comme cela le profil individuel de centaines de lecteurs. Mais comme partout sur Internet, c’est un tout petit bout de l’audience. Surtout dans la mesure où 95% des lecteurs ne font pas de commentaires. Je ne connais pas le chiffre sur l’ensemble des Internautes. Le % d’Internautes qui contribuent sur les sites est au moins de 20% à 30%. Mais c’est une donnée globale qui ne s’applique pas à chacun des sites qu’ils visitent. Résultat, on retrouve un taux générique de 1 contributeurs pour 20 consommateurs. C’est un taux voisin pour les logiciels libres, et aussi pour le ratio entre informaticiens et utilisateurs d’informatique…

  • [8] - Adrien a écrit le 7 mai 2008 :

    Bonjour,

    Je profite de ce billet bilan pour remercier l’auteur du blog. Merci Olivier, comme Pierre, même si je ne vous connais pas personnellement, j’apprécie la lecture d’Opinions Libres et elle m’aura beaucoup apporté sur des sujets de fond tous ces derniers mois.

    Pour mon profil (histoire d’en savoir un peu plus sur vos lecteurs), j’ai 21 ans et suis en fin de Master de Management des Systèmes d’information à l’IESEG Lille, et bloggueur (très) occasionnel surtout à cause de la charge de travail à l’école et dans les associations.

    Et enfin, si malheureusement je ne commente pas ici, en réalité c’est sans doute très positif: la qualité du blog le positionne plus comme de “l’enseignement” sur les sujets qu’il aborde plutôt qu’en tant que blog qui “lançe des conversations” comme dirait Loïc. Ici je viens pour apprendre, pas vraiment pour participer à un débat (tranché ou non) sur un sujet. Un peu comme la presse classique de qualité que je lis (Les Echos section Idées par exemple): pas moyen d’interagir, mais est-ce que je le souhaite vraiment pour ce type d’article sérieux et bien documenté ?

    Merci pour le partage de toutes ces idées en tout cas et bonne continuation !

    Adrien

  • [9] - ITI a écrit le 7 mai 2008 :

    Ce 6 mai ne peut être qu’un bon jour, c’est mon anniversaire. :o)
    J’aimerais pour l’occasion que les plus jeunes que moi (Olivier ?) m’appellent désormais Monsieur ITI ;o)

  • [10] - Olivier Ezratty a écrit le 7 mai 2008 :

    Adrien, il est vrai que certains sujets peuvent ressembler à du transfert de savoir. Et c’est phase avec la partie de mon activité qui relève de l’enseignement.

    Cependant, de nombreux posts si ce n’est la plupart présentent certes des faits mais expriment également des opinions, comme l’indique le titre. Et les opinions sont faites pour être discutées et confrontées aux expériences des uns et des autres. Il n’y a pas de raisons de se plaindre car les contributions sont correctes.

    Ce qui intéressant, c’est que ces contributions sont plutôt typées: leurs auteurs sont plutôt jeunes, ont en général un peu d’expérience professionnelle, ils ne travaillent pas dans de grandes entreprises et sont souvent eux-mêmes créateur de leur business. En effet, au moins 8 des 10 premiers contributeurs du blog sont des entrepreneurs. Ce qui contribue à enrichir le transfert d’expérience vers les autres, pouvant par exemple être tentés par l’aventure.

    Bonne continuation !

  • [11] - Laurent a écrit le 7 mai 2008 :

    Je fais partie des “dizaines d’anciens collègues de Microsoft qui [te] lisent mais ne commentent pas”…

    J’essaie donc ici de me rattraper et surtout de te remercier Olivier pour ce blog passionnant, qui est devenue au fil du temps mon unique source d’information détaillée sur l’industrie du high-tech ! Je ne lis en effet pas la presse spécialisée, ne suis moi-même pas en 1ère ligne dans mon day-to-day job et ai besoin d’un recul par rapport au nombre impressionnant d’informations ocurt-termistes dont je suis assailli.

    Continue donc dans cette voie… et je m’engage à faire davantage de commentaires 😉

  • [12] - rthomas a écrit le 7 mai 2008 :

    Concernant le manque de réaction:

    Avant d’être à mon compte j’ai travaillé dans une très grosse SSII française. J’avais eu pour mission la mise en place la promotion et l’animation de newsgroup interne (en 1998), histoire de capitaliser le savoir. Ce fut un flop complet. Après enquête :
    – la majorité ne voulais pas passer pour des “buses” en posant une question de béotien.
    – une petite partie pensaient que connaissance = pouvoir : je ne partage pas l’info
    – beaucoup d’ingénieur ne savent pas s’exprimer par écrit facilement, ils préfèrent le téléphone.
    – l’orthographe en bloque beaucoup (perso j’assume ma dysorthographie)
    – enfin pas mal de personne n’ont pas trop d’opinion et suivent la troupe

    Si en plus on ajoute que nos écrits resteront pendant bien longtemps dans Google & cie, je comprends le manque de réaction.
    => une solution pourrait être d’empêcher l’indexation des réactions par les moteurs de recherche, par exemple avec une identification. Mais est-ce que cela entrainera plus de réactions ? Pas certain.

    Concertant l’essoufflement des bloggeurs :

    Comme tout travail bénévole, la motivation du début décroit rapidement, et deux ans semble être la moyenne de cet essoufflement. Souvent je me suis posé la question d’en ouvrir un, mais je sais très bien que cela déclinera dans la durée, surtout si le blog est spécialisé.
    Il y a aussi le problème du manque de réaction. Ecrire un blog et avoir très peu de réaction, ou des réactions de mauvaise qualité (+1 et autre lol) cela doit être assez frustrant.
    => je pense que les réactions de qualité sont le salaire du bloggeur et contribuent à la qualité du blog
    => pour tous les blogs il faudrait vraiment inventer un classement qualitatif des contributeurs inter-blog. Il y a bien http://www.alenty.com vu chez M. Billaut mais je ne l’ai jamais utilisé.

    Une chose est certaine. Je passe de plus en plus de temps à lire les blog et de moins en moins à regarder le journaux TV

    Bonne continuation Olivier.

    Rémi

  • [13] - arnaud a écrit le 8 mai 2008 :

    Bonjour,

    1,
    félicitations pour le partage de connaissance que vous effectuez avec les internautes.
    C’est de l’information pertinente et utile pour quiconque est né dans la marmite microsoft/linux/web.

    2.
    Quand les blogs sont apparus sur la toile, j’ai tout de suite pensé que c’était inutile. Je me disait maintenant tout le monde va raconter sa vie sur internet et polluer internet. Maintenant tout a changé, je suis accroc aux blogs (tel que le votre) des entrepreneurs, des freelances,designers, marketeurs … parce qu’ils m’ouvrent une autre voie d’expérience pour me former en autodidacte.

    3. Mon profil de lecteur

    Pour ma part, j’ai découvert ce blog en faisant des recherches sur l’évènement CES.

    Je ne suis pas ingénieur car j’ai arreté mes études en cours de route car mon école était de mauvaise qualité et les débouchés trop technique.

    Je suis éclectique, de formation admistrateur réseau/serveur, j’ai toujours développé des mini sites tests pour tester les technologies web sur mon bien aimé apache/unix.

    Et si je suis votre blog c’est bien évidemment car je souhaite entreprendre. Depuis que j’ai arreté mes etudes, environ 6 mois(4 années après le bac mais bac+2 officiellement), je supervise 1500 equipements réseaux et serveurs et le reste de mon temps libre (jen ai beaucoup alors j’en profite) je le consacre au developpement (framework symfony /php5 /jquery) , au marketing (referencement /marketing viral) et communication(management/sociologie).

    C’est un travail de longue haleine de se former seul et de piocher au fur et à mesure les connaissances qui me paraissent pertinente pour mon autoformation. Et vu que je bouillonne de projet, pour l’instant je me fais des mini projet-sites avec l’affiliation afin de maitriser un peu plus la technique/com pour pouvoir me lancer dans un vrai projet concret (j’en ai deux en tetes).Je me suis fixé un objectif de 1 an et demi.

    Mais l’impression de ne jamais être pret (autant techniquement que humainement) est très frustrante, surtout quand on est jeune (24 ans). Alors l’expérience que vous apportez à travers votre blog est très enrichissante.

    Bonne continuation ! Merci

  • [14] - Olivier Ezratty a écrit le 8 mai 2008 :

    Rthomas et Arnaud, merci pour votre témoignage et vos encouragements. A vrai dire, je ne me plaignais pas du manque de réactions car il y en a et de qualité sur ce blog. Vos réactions posées en sont d’excellents exemples. Et je suis ravi de voir que vous avez la fibre de l’entrepreneuriat.

    Je remarquais surtout que les réactions étaient rares de la part de personnes qui travaillaient dans de grosses boites (et ce blog n’est pas spécifique de ce point de vue là). Et qu’elles étaient tout aussi rares sur les thèmes politico-économiques. Probablement parce que le blog n’est pas assez lu par les accros à ces sujets. C’est probablement le travers d’un blog éclectique.

    Après, il y a certainement de mon côté l’effet “posts très long” qu’il faudrait modérer…

  • [15] - rthomas a écrit le 8 mai 2008 :

    “Après, il y a certainement de mon côté l’effet posts très long qu’il faudrait modérer…”

    Et pourquoi ne pas proposer un résumé des posts très long!

    Sinon un petit preview avant de poster serait pas mal aussi, cela permet de se relire et de vérifier que les tags soient corrects.

    Rémi

  • [16] - Herve Kabla a écrit le 9 mai 2008 :

    Salut Olivier. Deux ans deja, tu vas devenir un “standard” de la blogosphere. Bravo pour la vision – lancer un blog un an pile avant le debut de l’ere Sarko, c’etait bien anticipé. Bravo piur les sujets. Et bravo pour la communauté que tu as reussi a engendrer, une communautes d’individus capables de te lire certains de tes longs articles jusqu’au bout, c’est rare de nos jours. De mon coté, deux statistiques m’interessent:
    – la proportion d’etudiants de grandes ecoles; combien d’X, HEC, Centraliens sur tes stats (via le fournisseur d’acces)?
    – la proportion de femmes lectrices? Helas, j’ai l’impression qu’elles sont de plus en plus rares (ou qu’elles lisent sans commenter)

  • [17] - Olivier Ezratty a écrit le 9 mai 2008 :

    Hervé,

    D’après les stats fournisseurs d’accès de Google Analytics, nous avons dans l’ordre décroissant:

    Centrale Paris (j’y enseigne), Télécom Paris (du fait de son incubateur très actif), Centrale Lyon, Centrale Lille, HEC, Supelec, ESIEE, ENS Cachan et l’ESC Nantes. Et pas d’X de visible. Cela veut dire que le buzz dans les grandes écoles est encore bien incomplet!

    En proportion, c’est difficile à dire. Au nez, je dirais 4 à 5% via les domaines fournisseurs. Sachant que les FAI représentant environ la moitié du trafic!

    Pour ce qui de la gente féminine, aucun outil ne permet de le savoir. J’ai tout de même eu l’occasion de croiser des lectrices dans de nombreux événements (entrepreneurs, etc) et dans mes cours. Mais n’ai pas eu d’action spécifique permettant d’augmenter en amont le trop faible nombre de femmes qui agissent dans les secteurs d’activité couverts par ce blog.

  • [18] - anj a écrit le 30 mai 2008 :

    Bravo en tous cas pour ton blog très intéressant. Te livrer de cette façon est une très bonne façon de te faire connaître et te permettre de développer des activités commerciales par ailleurs. C’est une approche intelligente.




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
L'Echappée Volée Jul2018
2018
297 photos
albth
Nouveaux portraits
Expo
511 photos
albth
Lancement Fondation Femmes Numériques Jun2018
2018
112 photos
albth
USI Jun2018
2018
195 photos
albth
Web2day Nantes Jun2018
2018
327 photos
albth
CEA Saclay Daniel Estève Jun2018
2018
23 photos
albth
French Tech Station F May2018
2018
21 photos

Téléchargements gratuits

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, octobre 2017 (362 pages)

CouvertureAvanceesIA

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 650 femmes du numérique (en juillet 2017) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Elise de Préville
Elise est consultante en Data Privacy et Cyber sécurité chez KPMG.
flow
Aroussia Maadi (Orange)
Aroussia est team Manager chez Orange, en charge d'une équipe de spécialistes en bases de données à la DSI d''Orange. Elle accompagne les applications du SI dans la construction d'architectures de bases de données et assure le maintien en conditions opérationnelles des plateformes. Elle est aussi investie dans la société civile, pour l'empowerment des femmes, en particulier en Afrique.
flow
Amina Maïza
Amina est ingénieure études et développement en Java/JEE chez Vizeo Technologies.
flow
Maud Franca (CDC)
Maud est Directrice Adjointe du Programme des Investissements d’Avenir en charge de l’économie numérique, Banque des Territoires, Groupe Caisse des dépôts (CDC). Membre de la cellule nationale French Tech, mentor et aux boards de startups.
flow
Chloé-Agathe Azencott
Chloé-Agathe est chargée de recherche au Centre de Bioinformatique de MINES ParisTech et de l'Institut Curie. Cofondatrice de la branche parisienne du meetup Women in Machine Learning and Data Science.
flow
Béatrice Moulin et Clara Deletraz (Switch Collective)
Béatrice et Clara sont cofondatrices de la startup Switch Collective.
flow
Laurence Devillers
Laurence est chercheur et Professeur en Intelligence Artificielle à Sorbonne Université/LIMSI-CNRS, équipe de recherche "Dimensions affectives et sociales dans les interactions parlées". Membre du comité de réflexion sur l’éthique du numérique (CERNA) d’Allistène, Auteure de « Des Robots et des Hommes : mythes, fantasmes et réalité », Plon 2017.
flow
Sophie Viger
Sophie est Directrice de la Web@cadémie, de la Coding Academy by Epitech et directrice pédagogique du Samsung Campus.
flow
Laura Jacquemod
Laura est consultante digitale au sein de Nexworld, accompagnant notamment ses clients dans l'intégration d'Intelligence Artificielle, comme dans un chatbot.
flow
Anais Barut (Damae Medical)
Anaïs est co-fondatrice et présidente de DAMAE Medical, elle est en charge de la stratégie globale de la société ainsi que des problématiques marketing et financières. La startup développe un dispositif médical permettant au dermatologue au sein même de son cabinet d’acquérir des images d’anomalies de la peau, en profondeur, de manière non invasive. #entrepreneuse
flow
Virginie Mathivet
Virginie est ingénieure en innovation spécialisée en Intelligence Artificielle (IA) et objets connectés (IoT), chargée de Recherche et Développement dans l’équipe innovation de TeamWork (InTW’IT), société de services du numérique.
flow
Catherine Bocquet
Catherine est fondatrice et dirigeante de SFI, une ESN de 25 personnes. Aussi co-présidente de Digital League, Cluster des entreprises du numérique en Auvergne Rhône-Alpes. Membre de l’association Femmes & Business et du Pôle Femmes à la CPME Loire. #entrepreneuse
flow
Nicole Sgro
Nicole est co-fondatrice et présidente de la société Fingerprint Technologies, opérateur télécom et intégrateur de services numériques hébergés, membre du cluster numérique Digital League. #entrepreneuse
flow
Frédérique Segond
Frédérique est Directrice de l'Innovation et des Partenariats pour l'Université Grenoble Alpes, Professeur Associée à l'Institut National des Langues et des Cultures Orientales, à Paris, où elle enseigne la représentation des connaissances. Co fondatrice et Présidente de l'Association ScientiMix pour promouvoir la mixité dans les Sciences et les technologies.
flow
Sonia Mokhtar
Sonia est chercheuse au CNRS en informatique au Laboratoire d'Informatique en Image et Systèmes d'Information (LIRIS). Responsable de l'équipe de recherche DRIM: Distribution, Recherche d'Information et Mobilité. Spécialiste des systèmes distribués et de la protection des données personnelles.
flow
Nathalie Mancuso
Nathalie est Directrice Générale du site de e-commerce Wanimo.com, une animalerie en ligne 100% française.

Derniers commentaires

“Probablement, même si je n'ai pas encore vu d'étude de cas dans ce créneau......”
“Et les applications en Supply Chain? Cela se limitera à tous les sujets d'optimisation existants déjà, mais en temps réel par...”
“En te lisant, cela a l'air si simple ! Va bien falloir plusieurs lecteurs pour que j'assimile tout cela ! ps : petite coquille dans le paragraphre "Types de qubits". - voir utilisés en production...”
“J’utilise depuis longtemps pour acheter des followers instagram et acheter des likes instagram. Je n’ai pas de problèmes avec ce type de service, après chacun fait comme il veut...”
“Merci pour toutes ces infos! Une mine d'or. Petite coquille dans le paragraphe créateur : qui vont pour une bonne part d’expatrier aux USA qui vont pour une bonne part s’expatrier...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.