LeWeb 2008 et les startups

Publié le 15 décembre 2008 et mis à jour le 1 octobre 2010 - 6 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article

Comme d’habitude, un grand nombre de startups étaient présentes à la conférence LeWeb de la semaine dernière.

J’en ai compté 68 de présentes officiellement dont 30 dans les “pitches”. En voici un panorama complet “for the record” qui servira de petit pense bête car on retrouve souvent ces boites d’un événement à l’autre. Et nous pourrons une fois de plus – à la fin de ce post – comparer l’Europe et les USA.

Les pitches

Les startups “pitchant” leur projet présentaient une dominante ecommerce, réseaux sociaux et mobilité par rapport à TechCrunch 50 et DemoFall. Il y avait surtout des startups tournées vers le grand public. Quid de l’entreprise “2.0” ? Quatre startups qui proposaient des outils de création rapide de sites web ainsi que KonoLive, un widget de travail collaboratif qui est surtout utile dans un contexte professionnel, et pas forcément au sein des entreprises.

Mis à part le petit détail du Wifi qui ne fonctionnait pas, la salle était spacieuse avec plus de 200 places assises, quoiqu’un peu sombre (ci-dessous). Les startups intervenaient de part et d’autre de la scène. Il y avait deux pupitres permettant à la suivante de se préparer et ainsi de suite. Ce qui était assez bien vu. Le jury d’une demi-douzaine de personnes était attablé en face. Un système de vote électronique a permis d’obtenir “le choix du public” (Silentale), qui ne figure pas dans le palmarès du jury.

Speakers Day 1 (90)

J’ai alimenté mon gros tableau de startups initialisé avec TechCrunch 50 ce qui permet de se faire une vague idée des catégories des 30 startups de LeWeb 2008 par rapport à TC 50 et DemoFall :

 LeWeb 2008 Startups

Le voici sous une forme plus lisible où l’on constate que le choix du de l’organisation – assurée par SeedCamp – s’est nettement moins focalisé sur les réseaux sociaux que celui de TechCrunch 50 :

Categories startups LeWeb 2008

La répartition par pays montre une bonne répartition européenne avec quelques américains, un argentin (qui se présente comme américain) et un chinois. La nationalité des startups est de plus en plus difficile à identifier tant sont nombreuses celles qui souhaitent se donner une couleur américaine. Ces 30 startups avaient été sélectionnées parmi 200 !

Leweb Startups par pays

Voici donc le panorama des sociétés qui participaient et une description rapide de leur offre – sachant que je n’ai assisté qu’aux pitches de quelques unes. Roulement de tambour. Festival de logos !

konolive-logo

logo-copy-two

apture logo

boxlogo

Brozengo logo

takecharge logo

cmune logo

contrust logo

doctorSIM-top

edicy logo

IZI Collecte logo

Kaltura logo

logo_myid_header

logo_nimbuzz

Popego logo

Producteev logo

Publing logo

Radionomy logo

Samedi logo

shoutem logo

Silentale logo

SquareClock-Logo

LOGO-SERV-DISMOIOU

logo_iterend_g

viewdle_logo

webnode logo

zavedenia logo

Zipiko logo

logo_zoover

IMG_0413

Microsoft avait quant à lui rassemblé des startups du programme IDEES ou du programme Bizsparks dont une moitié venait hors de France. Chez les français, nous avions Squareclock et Dismoiou également dans les pitches (Julien Codorniou de Microsoft Corp faisait partie du jury!). Il y avait aussi Venue (17)

Evidemment, quelques centaines de créateurs startups arpentaient le 104 et j’ai pu croiser plein de connaissances. J’ai aussi fait la découverte de 2Pad, une boite israélienne créée par des francophones. C’est du partage de photo en ligne “pour les belles mères” (c’est mon interprétation, pas leur positionnement explicite). Le site permet de très facilement récupérer ses photos par upload et aussi par interception des photos qui circulent par mail. C’est effectivement un mode de transfert de photos courant entre personnes d’un certain âge. Ensuite, le site propose un service d’impression d’albums photos très simple à déclencher. Le résultat est de très bonne qualité et imprimé en Allemagne pour l’Europe. Mais le choix des formats est pour l’instant limité. C’est une tendance intéressante : la “remat”, ou rematérialisation. Un bon moyen de faire du CA.

Quelques jours après Leweb 2008, Rodrigo Sepulveda annonçait la fin du gratuit chez vpod.tv. Rien de très bizarre : le service de partage de vidéos en ligne ne pouvait pas sérieusement concurrencer DailyMotion ou YouTube et le virage vers l’entreprise et les médias avait été pris dès la création de la société. Cette annonce n’est donc qu’une confirmation de l’une des options prises au moment de la création de la société : la vente de services en “btob”. C’est aussi la fin d’une dispersion entre btoc et btob. Cet épisode est indicateur de ce qui attend pas mal de startups. L’orientation btob semble être un must pour survivre à la crise économique. Nombre de startups cherchent ainsi à vendre leur technologie ou service aux entreprises, que ce soit en mode SaaS et/ou en marque blanche. Celles qui persistent dans la monétisation publicitaire de leur service se creusent les méninges pour diversifier leurs sources de revenus et les orienter le plus possible vers ce qu’attendent les clients: le CPC (coût au click) et le CPA ou CPL (coût à l’action ou au lead). Pour autant, le btob n’est pas une partie de plaisir : les cycles de vente peuvent être longs, particulièrement en France. Il faut donc avoir une bonne “business value” à vendre !

Et sur scène…

En plus de Wikio avec Pierre Chappaz, il y avait aussi dans la conférence la présence des créateurs de Meetic et de Vente-Privée qui rappelle qu’il est possible de créer des leaders européens de taille critique et profitables quand on vend du service ou des produits ! Loic Lemeur explique cela en détail dans un long post qui fait écho à l’attitude de Michael Arrington de TechCrunch pendant et après la conférence. La vidéo sur le dernier panel de la conférence est très intéressante sur la différence entre l’Europe et les USA. La discussion a trop porté sur les habitudes sociales (repas plus longs en Europe, gestion du temps plus tendue aux USA).

Pourtant, l’explication du succès des startups américaines par rapport aux européennes a des racines plus diverses et structurelles. La principale tient à la taille du marché intérieur des USA qui structure celui le reste du monde. La seconde tient à la masse critique de l’écosystème dans la Silicon Valley (grandes boites du secteur, startups, services, investisseurs, universités), masse critique bâtie sur des dizaines d’années et dont le monde de l’Internet est un des derniers bénéficiaires, suivi de près par les startups du secteur des greentechs. L’existence de grands acteurs en croissance capables de faire des acquisitions aide quelque peu, au regard de nos industriels locaux qui se désengagent du grand public et gèrent une décroissance vaguement contrôlée (je pense aux Thomson et autres Alcatel) !

L’efficacité des startups américaines est par contre à relativiser. Elles brûlent leur cash souvent bien plus rapidement que leurs homologues européennes. Les équipes déjeunent peut-être plus vite, mais ne sont pas toujours très efficaces. Et il y a beaucoup d’échecs dont on ne parle pas. Certaines boites américaines sont d’ailleurs souvent étonnées des (faibles) moyens mis en oeuvre par leurs homologues européennes pour créer des innovations technologiques.

La meilleure combinaison du succès reste encore l’association entre le génie créatif européen – que l’on étendra géographiquement jusqu’à Israël – et l’abord rapide du marché américain, seul garant d’un succès mondial sauf quelques exceptions liées aux services de proximité et au commerce électronique. Le pont que constitue LeWeb entre les USA et l’Europe est là pour nous rappeler cette réalité et la manière de l’aborder.

Rendez-vous en 2009 !

Article édité le 16 décembre 2008 (au sujet de MyID is Certified)

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 15 décembre 2008 et mis à jour le 1 octobre 2010 Post de | Innovation, Internet, LeWeb, Logiciels, Microsoft, Silicon Valley, Startups, USA | 21859 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article          

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :

Les 6 commentaires et tweets sur “LeWeb 2008 et les startups” :




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Mondial Auto et CES Unveiled Oct2018
2018
239 photos
albth
France Digitale Day Sept2018
2018
26 photos
albth
Universités d'Eté du MEDEF Aug2018
2018
37 photos
albth
L'Echappée Volée Jul2018
2018
297 photos
albth
Nouveaux portraits
Expo
511 photos
albth
Lancement Fondation Femmes Numériques Jun2018
2018
112 photos
albth
USI Jun2018
2018
195 photos

Téléchargements gratuits

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, octobre 2017 (362 pages)

CouvertureAvanceesIA

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 650 femmes du numérique (en juillet 2017) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Elise de Préville
Elise est consultante en Data Privacy et Cyber sécurité chez KPMG.
flow
Aroussia Maadi (Orange)
Aroussia est team Manager chez Orange, en charge d'une équipe de spécialistes en bases de données à la DSI d''Orange. Elle accompagne les applications du SI dans la construction d'architectures de bases de données et assure le maintien en conditions opérationnelles des plateformes. Elle est aussi investie dans la société civile, pour l'empowerment des femmes, en particulier en Afrique.
flow
Amina Maïza
Amina est ingénieure études et développement en Java/JEE chez Vizeo Technologies.
flow
Maud Franca (CDC)
Maud est Directrice Adjointe du Programme des Investissements d’Avenir en charge de l’économie numérique, Banque des Territoires, Groupe Caisse des dépôts (CDC). Membre de la cellule nationale French Tech, mentor et aux boards de startups.
flow
Chloé-Agathe Azencott
Chloé-Agathe est chargée de recherche au Centre de Bioinformatique de MINES ParisTech et de l'Institut Curie. Cofondatrice de la branche parisienne du meetup Women in Machine Learning and Data Science.
flow
Béatrice Moulin et Clara Deletraz (Switch Collective)
Béatrice et Clara sont cofondatrices de la startup Switch Collective.
flow
Laurence Devillers
Laurence est chercheur et Professeur en Intelligence Artificielle à Sorbonne Université/LIMSI-CNRS, équipe de recherche "Dimensions affectives et sociales dans les interactions parlées". Membre du comité de réflexion sur l’éthique du numérique (CERNA) d’Allistène, Auteure de « Des Robots et des Hommes : mythes, fantasmes et réalité », Plon 2017.
flow
Sophie Viger
Sophie est Directrice de la Web@cadémie, de la Coding Academy by Epitech et directrice pédagogique du Samsung Campus.
flow
Laura Jacquemod
Laura est consultante digitale au sein de Nexworld, accompagnant notamment ses clients dans l'intégration d'Intelligence Artificielle, comme dans un chatbot.
flow
Anais Barut (Damae Medical)
Anaïs est co-fondatrice et présidente de DAMAE Medical, elle est en charge de la stratégie globale de la société ainsi que des problématiques marketing et financières. La startup développe un dispositif médical permettant au dermatologue au sein même de son cabinet d’acquérir des images d’anomalies de la peau, en profondeur, de manière non invasive. #entrepreneuse
flow
Virginie Mathivet
Virginie est ingénieure en innovation spécialisée en Intelligence Artificielle (IA) et objets connectés (IoT), chargée de Recherche et Développement dans l’équipe innovation de TeamWork (InTW’IT), société de services du numérique.
flow
Catherine Bocquet
Catherine est fondatrice et dirigeante de SFI, une ESN de 25 personnes. Aussi co-présidente de Digital League, Cluster des entreprises du numérique en Auvergne Rhône-Alpes. Membre de l’association Femmes & Business et du Pôle Femmes à la CPME Loire. #entrepreneuse
flow
Nicole Sgro
Nicole est co-fondatrice et présidente de la société Fingerprint Technologies, opérateur télécom et intégrateur de services numériques hébergés, membre du cluster numérique Digital League. #entrepreneuse
flow
Frédérique Segond
Frédérique est Directrice de l'Innovation et des Partenariats pour l'Université Grenoble Alpes, Professeur Associée à l'Institut National des Langues et des Cultures Orientales, à Paris, où elle enseigne la représentation des connaissances. Co fondatrice et Présidente de l'Association ScientiMix pour promouvoir la mixité dans les Sciences et les technologies.
flow
Sonia Mokhtar
Sonia est chercheuse au CNRS en informatique au Laboratoire d'Informatique en Image et Systèmes d'Information (LIRIS). Responsable de l'équipe de recherche DRIM: Distribution, Recherche d'Information et Mobilité. Spécialiste des systèmes distribués et de la protection des données personnelles.
flow
Nathalie Mancuso
Nathalie est Directrice Générale du site de e-commerce Wanimo.com, une animalerie en ligne 100% française.

Derniers commentaires

“Bonjour, Nous allons voyager aux USA avec ma famille en janvier, l'évènement nous parait incontournable ! Néanmoins j'ai pu voir que l'inscription était réservée au professionnel du secteur, avez-vous des...”
“Allez, au boulot, on ressort les cours de méca quantique d'école d'ingé et on ingère tout ça 😅...”
“Envisagez le futur de l'informatique grâce à l’ebook pour comprendre l’informatique quantique...”
“Durant 3 mois, @olivez a publié sur son blog une série de billets pour nous aider à comprendre l'informatique quant…...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.