LeWeb 2008 et les startups

Publié le 15 décembre 2008 et mis à jour le 1 octobre 2010 - 6 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

Comme d’habitude, un grand nombre de startups étaient présentes à la conférence LeWeb de la semaine dernière.

J’en ai compté 68 de présentes officiellement dont 30 dans les “pitches”. En voici un panorama complet “for the record” qui servira de petit pense bête car on retrouve souvent ces boites d’un événement à l’autre. Et nous pourrons une fois de plus – à la fin de ce post – comparer l’Europe et les USA.

Les pitches

Les startups “pitchant” leur projet présentaient une dominante ecommerce, réseaux sociaux et mobilité par rapport à TechCrunch 50 et DemoFall. Il y avait surtout des startups tournées vers le grand public. Quid de l’entreprise “2.0” ? Quatre startups qui proposaient des outils de création rapide de sites web ainsi que KonoLive, un widget de travail collaboratif qui est surtout utile dans un contexte professionnel, et pas forcément au sein des entreprises.

Mis à part le petit détail du Wifi qui ne fonctionnait pas, la salle était spacieuse avec plus de 200 places assises, quoiqu’un peu sombre (ci-dessous). Les startups intervenaient de part et d’autre de la scène. Il y avait deux pupitres permettant à la suivante de se préparer et ainsi de suite. Ce qui était assez bien vu. Le jury d’une demi-douzaine de personnes était attablé en face. Un système de vote électronique a permis d’obtenir “le choix du public” (Silentale), qui ne figure pas dans le palmarès du jury.

Speakers Day 1 (90)

J’ai alimenté mon gros tableau de startups initialisé avec TechCrunch 50 ce qui permet de se faire une vague idée des catégories des 30 startups de LeWeb 2008 par rapport à TC 50 et DemoFall :

 LeWeb 2008 Startups

Le voici sous une forme plus lisible où l’on constate que le choix du de l’organisation – assurée par SeedCamp – s’est nettement moins focalisé sur les réseaux sociaux que celui de TechCrunch 50 :

Categories startups LeWeb 2008

La répartition par pays montre une bonne répartition européenne avec quelques américains, un argentin (qui se présente comme américain) et un chinois. La nationalité des startups est de plus en plus difficile à identifier tant sont nombreuses celles qui souhaitent se donner une couleur américaine. Ces 30 startups avaient été sélectionnées parmi 200 !

Leweb Startups par pays

Voici donc le panorama des sociétés qui participaient et une description rapide de leur offre – sachant que je n’ai assisté qu’aux pitches de quelques unes. Roulement de tambour. Festival de logos !

konolive-logo

2Win-Solutions (collaboration, Israël) : édite KonoLive, un widget de gestion de travail collaboratif (3 Mo à télécharger, en bêta) pour la gestion de projets. Il est développé avec Adobe AIR. Je suis toujours un peu sceptique face à ces outils assez structurants sur la manière de travailler, parfois redondants avec d’autres outils en place (Skype, etc)  et dont l’adoption prend du temps. Sans compter le fait qu’elle est très redondante avec des outils largement répandus comme Outlook.

logo-copy-two

3scale networks (development, Espagne) : catalogue de services web qui fournit l’infrastructure pour les distribuer et les facturer. Assez dans l’air du temps et dans la mode du SaaS. Etait déjà présent dans le DemoPit de TC50.

apture logo

Apture (Development, USA) : solution logicielle de création de popup média pour aider à la navigation dans un site web. En mode développement, la popup est un "media hub" qui permet d’accéder aux photos et vidéos UGC tout comme à des articles de wikipedia. En mode exécution, la popup affiche le contenu ainsi qu’une bannière publicitaire qui semble être la source de revenu de cette société. C’est de l’outillage logiciel pour site web. La concurrence : le “on le fait soi-même” ou avec des bibliothèques Javascript.

boxlogo

Box.net (Content publishing, USA) : solution de stockage de fichiers en ligne. Version basique gratuite et payante au-delà ($15 par utilisateur et par mois). Je les avais rencontrés à San Francisco en novembre 2007. La boite est déjà bien financée par des VCs ($7,5m) dont on se demande ce qu’elle venait faire ici. Malgré la présence en son sein d’Alexandre Schalom, un français, qui faisait la présentation.

Brozengo logo

Brozengo (eCommerce, France) : site de "locales", un moteur de recherche qui permet de trouver les bonnes affaires et commerçants près de chez soi. Une offre que trop classique. Et qui pose l’éternelle question de l’alimentation permanente de la base avec les offres des commerçants.

takecharge logo

Charge Ventures (Greentech, Malte) : site permettant d’analyser sa consommation d’électricité et de l’optimiser. Seul problème : comment capter les données ? Ils proposent un capteur wifi et de créer un plan de son habitation avec l’ensemble des appareils électriques qui s’y trouvent et leur mode de consommation électrique. Un processus bien fastidieux.

cmune logo

Cmune (Gaming, Chine) : jeu de paintball en groupe sur Internet. Par une boite franco-coréenne-chinoise spécialisée dans les jeux en ligne 3D. Ca pourrait marcher, comme pour tous les jeux !

contrust logo

ConTrust (Content publishing, Israël) : outil en ligne de modération de contenus UGC, concurrent israélien du français Scan & Target. Orienté SaaS. Aussi vu à TC50. Ce genre d’outil permet de baisser les coûts de la modération dans tous les sites web qui permettent des contributions utilisateurs sous quelque forme que ce soit : commentaires, articles, forums, médias.

doctorSIM-top

DoctorSIM (Mobility, Espagne) : service en ligne permettant d’optimiser sa consommation et ses forfaits téléphoniques mobiles en Europe. Il utilise les données de facturation qu’il récupère on ne sait comment via Internet, sachant que tous les opérateurs mobiles n’exposent pas ces données de manière standardisée.

edicy logo

Edicy (Development, Estonie) : outil de création de site Internet gratuit et wysiwyg. Et de un !

Haploid (Mobility, France) : éditeur de logiciels pour smartphones (iPhone et Android) proposant notamment un lecteur RSS. Le développement sur l’iPhone fait en ce moment un malheur. Qui pourrait rapidement faire de l’ombre à Windows Mobile malgré le positionnement assez orienté entreprise de ce dernier.

IZI Collecte logo

IZI-collecte (Finance, France) : site de collecte de dons pour associations à but humanitaire ou social. Il y en a déjà pas mal aux USA dans le genre.

Kaltura logo

Kaltura (Video and TV, USA) : plateforme de widgets vidéos open source permettant la distribution, le remixage de contenus par les utilisateurs et la monétisation publicitaire des vidéos.

logo_myid_header

MyID.is Certified (Security, France) : plateforme de certification d’identité numérique qui permet aussi de gérer sa réputations sur les différents réseaux sociaux auxquels ont est inscrit. La sécurité et l’identité numérique sont des serpents de mer de l’Internet depuis plus de 10 ans, et une spécialité de pas mal de startups françaises. Bien peu de projets de ce type ont malheureusement pu réussir. Alors, avec un pareil nom de société, ont-ils plus de chances ? L’enjeu est de changer les habitudes et de cassser le status-quo du “good enough”.

logo_nimbuzz

Nimbuzz (Mobility, Pays Bas) : plateforme de communication (chat, etc) qui fonctionne sur mobile et sur le web. Une sorte de Messenger ou de Skype adapté aux mobiles. Cela n’a pas l’air bien original. Fait penser à l’offre de Miyowa.

Popego logo

Popego (Media, Argentine/USA) : l’utilisateur indique ses comptes utilisateurs dans les principaux réseaux sociaux (sans le mot de passe). Le site génère alors un profil automatique avec les sujets d’intérêt de l’utilisateur, après pompage des tags de vos publications, avec un équaliseur pour affiner le profil. L’outil filtre alors le web en présentant des sources d’information. C’est une sorte de lecteur RSS personnalisé automatiquement. Pigé ? Autant utiliser un bon lecteur RSS pour éviter la prise de tête ! Vu à TC50.

Producteev logo

Producteev (Collaboration, USA/France) : gestion de projet et de travail collaboratif avec un dashboard d’activité qui est mis à jour par divers moyens (email, …). Avec Jean Guetta, Fabrice Grinda et Jeremy Berrebi comme investisseurs. Vu à TC50.

Publing logo

Publing (eCommerce, France) : site de petites annonces, sorte de CraigList avec géomapping. Le design est plutôt bien fait. Mais bon, c’est un marché très encombré.

Radionomy logo

Radionomy (Music, Belgique) : plateforme de radios en ligne permettant de créer sa radio personnelle en récupérant des contenus (musique, jingles etc) proposés par le site. Mais n’il y a-t-il pas déjà abondance de contenus musicaux et de radios sur le web ? Risque d’être difficile à  monétiser, car par le biais de la pub. Intéressant notamment pour créer l’ambiance musicale dans un magasin.

Samedi logo

Samedi (Healthcare, Allemagne) : plateforme de recherche de médecin spécifique au pays (Allemagne). Je me demande cela que cela venait faire ici !

shoutem logo

ShoutEm (Social network, Croatie) : solution de microblogging en marque blanche. Pourquoi pas. Mais quel est le marché exactement ?

Silentale logo

Silentale (Social network, France) : sorte de mémoire numérique de ses relations Internet : email, chat, twit, réseaux sociaux. Le vote des participants dans le concours de startups de LeWeb 2008. Une solution à la recherche d’un problème à résoudre ?

SquareClock-Logo

SquareClock (Collaboration, France) : solution de création d’architecture 3D d’intérieur collaborative basée sur un widget web 3D. La startup est dans le programme Microsoft Bizsparks. Sa démonstration est très convaincante. Créé par des anciens de Dassault Systèmes, qui doivent donc bien se débrouiller en 3D.

LOGO-SERV-DISMOIOU

Tellmewhere – Dismoisou (eCommerce, France) : service de locales pour trouver les commerces et services avoisinants. C’est évidemment de  l’UGC et cela fonctionne aussi sur mobiles (iPhones).

logo_iterend_g

Trendiction (Search, Luxembourg) : service web d’accès aux données publiées sur des blogs, sites et twits. Pas sûr de comprendre à qui et à quoi cela sert.

viewdle_logo

Viewdle (Search, Ukraine) : moteur de recherche dans les vidéos utilisant différentes techniques dont la reconnaissance faciale. Le gagnant de LeWeb 2008. Rappelle un peu Videosurf, présent à TC50. J’ai l’impression que toutes ces techniques de recherche sophistiquées basées sur la reconnaissance d’images, de visages, d’images similaires, dans les photos et les vidéos sont certes utiles, mais pas d’un usage courant. Ces technologies seront donc à terme intégrées dans les moteurs de recherche généralistes. Bref, chez Google.

webnode logo

Webnode.com (Development, Tchéquie) : outil de création gratuit de sites web – encore un ! – avec intégration de widget, glisser déplacer et tout le toutim. Le site est alors accompagné d’outils statistiques et de la création de nom de domaine. L’outil de création de site a l’air développé en JavaScript. C’était la médaille d’argent dans le concours de LeWeb 2008.

zavedenia logo

Zavedenia.com (eCommerce, Bulgarie) : guide de restaurants en ligne. Encore un… intrus dans cette compétition !

Zipiko logo

Zipipop Ltd (Zipiko) (Social network, Finlande) : site collaboratif indiquant les événements auxquels des groupes d’amis peuvent participer. Déjà vu sous des formes équivalentes à TC50. Je n’y crois pas trop. Très redondant avec des outils génériques comme Twitter ou Facebook.

logo_zoover

Zoover Holiday Reviews (eCommerce, Pays Bas) : site d’UGC sur le voyage et le tourisme. Couvre en particulier 145000 hôtels. L’histoire était bien racontée par le créateur de la startup (grand-mère seule après le décès de son mari cherchant un but dans la vie) mais il n’empêche que le projet n’est pas pour autant très original. Cela a pourtant valu à cette startup la médaille de bronze de cette compétition.

Finalement, pour qui aurais-je voté si j’avais été dans le jury, et en faisant abstraction des qualités des présentations que je n’ai pas vues dans l’ensemble ? A en juger par la nouveauté et le service rendu, ma préférence serait allée à 3Scale network, Contrust et SquareClock.

Et les autres ?

Il y avait des stands de startups au sous-sol du 104 pendant Leweb ainsi que dans une salle à côté de la salle de la plénière.

Et notamment, un stand de l’incubateur de Paritech (ci-dessous) dont il faut rappeler que c’est le plus courru des incubateurs de grandes écoles à Paris avec plus de 20 sociétés hébergées en permanence. Le stand accueillait Helia (réseau de partage d’expériences professionnelles), Connecthings (codes barres 2D), hellocoton (blogs féminins), oodesk (bureau virtuel) et koeos (financement de projets en peer to peer) et wipolo. Il y avait aussi Haploid et tellmewhere (passés dans les pitches).

IMG_0413

Microsoft avait quant à lui rassemblé des startups du programme IDEES ou du programme Bizsparks dont une moitié venait hors de France. Chez les français, nous avions Squareclock et Dismoiou également dans les pitches (Julien Codorniou de Microsoft Corp faisait partie du jury!). Il y avait aussi Fotonauts, présenté rapidement en début d’après-midi le second jour de la conférence par Jean-Marie Hulot (déjà vu dans mon tour de l’écosystème des logiciels photo au moment de son lancement à TechCrunch 50). Il y avait aussi Melty (portail pour jeunes), Yoowalk (monde virtuel pour naviguer dans les sites web des grands médias) et Sobuzzy (stands virtuels en ligne… voilà une activité d’avenir, étrange qu’elle ne soit pas présentée aux pitches). Pour les autres, nous avions le chinois Gridsum qui fait de la mesure d’audience de vidéos, l’indien IKen qui propose un système de gestion de business process basé sur des techniques d’intelligence artificielle, l’argentin Three Melons, un studio de jeux en ligne, l’anglais Wayn, un réseau social sur le voyage, l’allemand weblin, avec un jeu virtuel et  le russe WomanJournal.ru, une sorte d’équivalent de Auféminin.com.

Enfin, il y avait près d’une trentaine de startups sponsors de la conférence et/ou présents avec un stand : Erepublik (un site de jeu en réseau de stratégie), steek (stockage de données en ligne, un concurrent de Box.net), oodrive (un éditeur de logiciels de gestion de données et sauvegardes), emailvision (un logiciel de campagnes d’emailing), moovement (moteur de recherche d’emploi), blueKiwi (réseau social et travail collaboratif en entreprise, basé à Limoges!), webnode (qui causait dans les pitches), shout’em (réseau social de microblogging, également dans les pitches), radionomy (dans les pitches), goojet (plateforme de widgets pour mobiles, le gagnant des pitches de startups en 2007), netvibes (qu’on ne présente plus), Ziki (plateforme de mise en relation d’acheteurs et de vendeurs de services…, une place de marché quoi !), sparkeo (fournit des outils pour promouvoir et monétiser des activités de formation), atlasCT (cartographie), BloggersBase (plate-forme de publication de blogs qui éditorialise les plus populaires), fring (surcouche des outils de communication web pour mobiles), Ustream (vidéo streaming, utilisé pendant la conférence), codeur.com (portail pour trouver son développeur), PowerVote (qui fournissait le système de vote pour le public de la salle des présentations de startups), Intruders (une web TV), Wikio (Chappaz intervenait dans la conférence), myMIKI (plateforme allemand de webzines en Flash), MAXROAM (un système de roaming pourr mobiles) et bien entendu Seesmic, la boite de microblogging vidéo de Loic Lemeur. Ca fait un paquet !

Venue (17)

Evidemment, quelques centaines de créateurs startups arpentaient le 104 et j’ai pu croiser plein de connaissances. J’ai aussi fait la découverte de 2Pad, une boite israélienne créée par des francophones. C’est du partage de photo en ligne “pour les belles mères” (c’est mon interprétation, pas leur positionnement explicite). Le site permet de très facilement récupérer ses photos par upload et aussi par interception des photos qui circulent par mail. C’est effectivement un mode de transfert de photos courant entre personnes d’un certain âge. Ensuite, le site propose un service d’impression d’albums photos très simple à déclencher. Le résultat est de très bonne qualité et imprimé en Allemagne pour l’Europe. Mais le choix des formats est pour l’instant limité. C’est une tendance intéressante : la “remat”, ou rematérialisation. Un bon moyen de faire du CA.

Quelques jours après Leweb 2008, Rodrigo Sepulveda annonçait la fin du gratuit chez vpod.tv. Rien de très bizarre : le service de partage de vidéos en ligne ne pouvait pas sérieusement concurrencer DailyMotion ou YouTube et le virage vers l’entreprise et les médias avait été pris dès la création de la société. Cette annonce n’est donc qu’une confirmation de l’une des options prises au moment de la création de la société : la vente de services en “btob”. C’est aussi la fin d’une dispersion entre btoc et btob. Cet épisode est indicateur de ce qui attend pas mal de startups. L’orientation btob semble être un must pour survivre à la crise économique. Nombre de startups cherchent ainsi à vendre leur technologie ou service aux entreprises, que ce soit en mode SaaS et/ou en marque blanche. Celles qui persistent dans la monétisation publicitaire de leur service se creusent les méninges pour diversifier leurs sources de revenus et les orienter le plus possible vers ce qu’attendent les clients: le CPC (coût au click) et le CPA ou CPL (coût à l’action ou au lead). Pour autant, le btob n’est pas une partie de plaisir : les cycles de vente peuvent être longs, particulièrement en France. Il faut donc avoir une bonne “business value” à vendre !

Et sur scène…

En plus de Wikio avec Pierre Chappaz, il y avait aussi dans la conférence la présence des créateurs de Meetic et de Vente-Privée qui rappelle qu’il est possible de créer des leaders européens de taille critique et profitables quand on vend du service ou des produits ! Loic Lemeur explique cela en détail dans un long post qui fait écho à l’attitude de Michael Arrington de TechCrunch pendant et après la conférence. La vidéo sur le dernier panel de la conférence est très intéressante sur la différence entre l’Europe et les USA. La discussion a trop porté sur les habitudes sociales (repas plus longs en Europe, gestion du temps plus tendue aux USA).

Pourtant, l’explication du succès des startups américaines par rapport aux européennes a des racines plus diverses et structurelles. La principale tient à la taille du marché intérieur des USA qui structure celui le reste du monde. La seconde tient à la masse critique de l’écosystème dans la Silicon Valley (grandes boites du secteur, startups, services, investisseurs, universités), masse critique bâtie sur des dizaines d’années et dont le monde de l’Internet est un des derniers bénéficiaires, suivi de près par les startups du secteur des greentechs. L’existence de grands acteurs en croissance capables de faire des acquisitions aide quelque peu, au regard de nos industriels locaux qui se désengagent du grand public et gèrent une décroissance vaguement contrôlée (je pense aux Thomson et autres Alcatel) !

L’efficacité des startups américaines est par contre à relativiser. Elles brûlent leur cash souvent bien plus rapidement que leurs homologues européennes. Les équipes déjeunent peut-être plus vite, mais ne sont pas toujours très efficaces. Et il y a beaucoup d’échecs dont on ne parle pas. Certaines boites américaines sont d’ailleurs souvent étonnées des (faibles) moyens mis en oeuvre par leurs homologues européennes pour créer des innovations technologiques.

La meilleure combinaison du succès reste encore l’association entre le génie créatif européen – que l’on étendra géographiquement jusqu’à Israël – et l’abord rapide du marché américain, seul garant d’un succès mondial sauf quelques exceptions liées aux services de proximité et au commerce électronique. Le pont que constitue LeWeb entre les USA et l’Europe est là pour nous rappeler cette réalité et la manière de l’aborder.

Rendez-vous en 2009 !

Article édité le 16 décembre 2008 (au sujet de MyID is Certified)

Publié le 15 décembre 2008 et mis à jour le 1 octobre 2010 Post de | Innovation, Internet, LeWeb, Logiciels, Microsoft, Silicon Valley, Startups, USA | 22695 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

Les 6 commentaires et tweets sur “LeWeb 2008 et les startups” :




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Nouveaux portraits
Expo
558 photos
albth
Expo QFDN Bercy Oct2019
2019
119 photos
albth
Web2day Nantes Jun2019
2019
66 photos
albth
Viva Technology May2019
2019
164 photos
albth
CES 2019 Jan2019
2019
2872 photos
albth
The Robot of the Year Nov2018
2018
35 photos
albth
Journée Innovation Défense Nov2019
2018
30 photos

Téléchargements gratuits

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, novembre 2019 (624 pages)

CouvertureAvanceesIA

Comprendre l'informatique quantique, un ebook de 504 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 650 femmes du numérique (en juillet 2017) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Sara Ducci
Sara est Professeure en Physique à l’Université de Paris Diderot. Recherche au Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques. Responsable du Master Physique et Applications. Membre du CA de la Société Française de Physique.
flow
Sophie Proust
Sophie est Chief Technology Officer (CTO) d'Atos.
flow
Julie Grollier
Julie est Directrice de recherches au CNRS dans l'Unité Mixte de Physique CNRS/Thales. Physicienne inspirée par le cerveau, passionnée par l’informatique et les neurosciences.
flow
Tiphaine Cerba
Tiphaine est ingénieure en matériaux sur la plateforme épitaxie du III-V lab (Thales/Nokia/CEA).
flow
Hélène Perrin
Hélène est Directrice de recherche au CNRS (LPL, Université Paris 13), membre du comité de pilotage du réseau de recherche francilien SIRTEQ sur les technologies quantiques, professeure d'optique quantique et de calcul quantique à l'École normale supérieure et à l'Université Paris-Diderot. #quantique
flow
Pascale Senellart
Pascale est Directrice de recherche au CNRS, Recherche au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies. Professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique. Cofondatrice de la startup Quandela qui commercialise des sources de lumière quantique. Chargée de mission de l’Université Paris Saclay pour les Sciences et Technologies Quantiques. #quantique
flow
Tara Mestman
Tara est en classe de première générale (2019/2020) avec spécialités maths, physique-chimie et Langue Littérature Culture Étrangère Anglais. Suit le cursus sur l’intelligence artificielle chez Magic Makers. Egalement intéressée par le développement de l’informatique quantique.
flow
Elham Kashefi
Elham est Directrice de recherche au CNRS LIP6 Université Sorbonne, professeure d'informatique quantique à la School of Informatics University d'Edimbourg, cofondatrice de la startup VeriQloud. #quantique
flow
Paula Forteza
Paula est députée des Français d’Amérique latine et des Caraïbes et rapporteure de la mission sur les technologies quantiques demandée par le Premier ministre. #quantique
flow
Jacqueline Bloch
Jacqueline est Directrice de Recherche au CNRS. Elle y développe ses travaux au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies de l'Université Paris Saclay. Elle est également professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique. #quantique
flow
Eleni Diamanti
Eleni est Directrice de recherches au CNRS (Sorbonne Université) et spécialiste de la cryptographie quantique. #quantique
flow
Maud Vinet
Maud est responsable du projet d'accélérateur quantique sur silicium au sein du CEA. Bref, derrière une révolution technologique qui comptera à l'échelle mondiale ! #quantique #ExpoBercy2019
flow
Maria Alejandra Zuluaga
Maria est maître de conférences et chercheuse en apprentissage automatique avec des applications en médecine et santé à EURECOM, école d’ingénieurs et centre de recherche en sciences du numérique.
flow
Pascale Caron
Ingénieure avec un MBA, Pascale est CEO de Yunova, conseil en innovation et Associée Beforgo.com, une startup prometteuse du Tourisme.
flow
Josiane Zerubia
Josiane est directrice de recherche à l'Inria au centre de Sophia-Antipolis Méditerranée, spécialiste de la modélisation stochastique en traitement du signal et des images, en particulier pour l'imagerie spatiale.
flow
Christelle Yemdji Tchassi
Christelle est ingénieure développement logiciel châssis chez Renault Software Labs à Sophia Antipolis. #ExpoBercy2019

Derniers commentaires

“Très intéressant comme position. Ils semble que vous ayez bien appris les thèse des François Gervais. Je vous conseille de regarder cette vidéo qui analyse la conférence qui vous as instruit, pour avoir au moins...”
“Pour moi ceux qui ne veulent pas comprendre et qui ne se documentent pas restent des imbéciles. Moi aussi j'ai pensé que c'était bizarre avant que je me documente. Car c'est loin de nous et l'Espace ça fait peur et...”
“Un résumé rapide. Tout d'abord, les variations du CO2 suivent celles de la température pas l'inverse. Rien que cela prouve que la théorie soutenue par le GIEC est fausse. Ensuite il y a les prévisions faites...”
“Pouvez vous lister les faits infirmant les positions du GIEC ? Je crois que les positions de cet organisme ont plutôt été en deça de ce qui se passe. Mais je suis prêt à réviser mon jugement sur les faits...”
“Je voudrais ajouter une réflexion suite à la lecture de : La guerre des métaux rares - La face cachée de la transition énergétique et numérique. Auteur : Guillaume Pitron Dans sa version de poche d’octobre...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.