De Candidat 2.0 à Président 2.0

Publié le 2 novembre 2008 et mis à jour le 8 novembre 2008 - 11 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

Une chose est à peu près certaine, vous allez “bouffer” du Obama dans les jours, semaines, mois et années qui viennent ! Son élection fort probable mardi prochain va secouer, fort positivement, l’ensemble de la planète et pas seulement les USA. Obama est en train de devenir une icone et un mythe vivant. Nous n’avons jamais eu d’élection présidentielle américaine si porteuse de symboles, notamment sur le fameux “rêve américain”. Martin Luther King croirait effectivement rêver s’il vivait ces événements ! Les médias vont donc nous saturer d’émissions, documentaires, débats et autres news sur l’élection et la prise de fonction de Barack Obama. Et des débats induits comme cette recherche d’un “Obama français” qui divise déjà les politologues.

Obama Logo

L’élection de Barack Obama, si elle est bien confirmée, aura été celle d’une parfaite exécution de campagne électorale, démarrée début 2007. Une campagne qui s’inspire de méthodes “à la web 2.0” que j’aimerai avec vous passer un peu en revue, tant elle m’a passionné.

D’autres Democratic Presidential Candidate, Senator Barack Obama in xxx on xxx

Sur Internet, la mobilisation a été toute aussi forte. A la fois dans le foisonnement de sites, blogs et l’emploi d’outils au goût du jour comme Twitter utilisé pour annoncer la sélection de Joe Biden comme “running mate”, et dans tout le travail de ForeignPolicy 

L’usage de l’Internet par les candidats a été bien couvert par les médias US. Voir par exemple Falin Fey

On est là en face d’une capacité d’autodérision des politiques américains qui acceptent de jouer le jeu avec les chaînes de TV. C’est très surprenant par cette désacralisation du politique. Un peu comme on l’a aussi vu en France avec la “pipolisation”, mais pas à ce point là.

Signalons aussi le rôle d’Hollywood qui a habitué les américains à l’idée d’avoir un président noir. Notamment dans le film Deep Impact et dans la série 24 heures chrono (David Palmer). Les scénaristes d’Hollywood sont en majorité démocrates et usent ainsi de leur influence pour faire passer quelques idées nouvelles en avance de phase ! Ce phénomène est bien décrit dans l’excellent documentaire “Polls Obama McCain

On retrouvait ce scénario dans les cas récents de Bush vs Gore et Bush vs Kerry où Bush persistait devant ses adversaires démocrates sur septembre et octobre, les candidats démocrates remontant la pente au dernier moment, mais pas assez. Kerry a perdu à un Etat près (on dit que c’est l’Ohio). Tout comme Gore, même si ce dernier avait 0,5% de voix en plus que Bush.

Polls Bush Kerry

Dans le cas présent, McCain a perdu du terrain après chaque débat et régulièrement depuis la mi septembre et le come-back de fin de campagne n’est pas arrivé ! Il ne peut plus espérer Electoral Map

Pour ce qui est des paris en ligne sur Intrade

Si on passe aux indicateurs web, la tendance est identique : Obama intéresse plus que McCain. Même si cela ne mesure évidemment pas les intentions de vote, loin s’en faut, ni n’est parfaitement représentatif de la socio démographie électorale aux USA.

 Google Trends Obama McCain

Et même en intégrant la “curiosité” Sarah Palin, Obama est devant et encore en hausse (toujours ici, en ne prenant que les données sur les USA) :

Google Trends with Palin

On aura beau commenter en long en large et en travers les sondages, ils ne se trompent pas tant que cela, surtout lorsque l’on prend des précautions comme le moyennage de plusieurs sondages. Ce qui faisait dire il y a un mois à Robert Schlesinger que “Barack Obama will defeat John McCain – This one’s over”. Plus que deux jours pour vérifier. Nombreux seront les médias qui expliqueront alors en long et en large les raisons de l’échec de McCain, qu’il était inévitable, et que son choix de Sarah Palin était probablement assez haut dans la liste. Et les sceptiques seront étonnés : “ils l’ont fait, ils ont osé” (les américains).

Président 2.0 ?

Une fois élu Président, Obama aura évidemment du pain sur la planche. On peut espérer qu’il sera aussi sérieux dans la constitution de son équipe que pour sa campagne et évitera l’amateurisme qui avait marqué les débuts de Bill Clinton à la Maison Blanche en 1993. Il a en tout cas créé son équipe de transition en charge de préparer la constitution du gouvernement d’Obama alors que McCain n’a rien fait de sérieux dans ce sens.

Obama prendra certainement des décisions symboliques fortes comme la fermeture de Guantanamo, la finalisation d’un calendrier de retrait d’Irak, sur l’économie, sur l’énergie et l’environnement, sur son plan de couverture santé, il visitera un grand nombre de pays, etc. Il y aura aussi cet autre symbole avec la poignée de mains entre Laura Bush et Michelle Obama en janvier prochain ! Obama utilisera sûrement les médias, prononcera des discours inspirants, ce que l’on peut attendre de son “inauguration” en janvier 2009. Il aura à créer un style, probablement dans la lignée de sa campagne.

Mais le syndrome du “baby blue” affectera certainement l’opinion et tous ceux qui se sont investis avec passion dans cette élection historique. Une fois sortie de la campagne électorale, l’équipe d’Obama devra maintenir la capacité de rester en contact avec “sa base” et le souffle qui a alimenté la campagne. Pas évident ! On le verra déjà à la manière de conduire ses conférences de presse à la maison blanche, à la manière de faire passer les lois et à travailler avec le congrès – qui sera probablement encore plus à majorité démocrate qu’aujourd’hui, à la manière de gérer l’économie (qui échappe pas mal à la Présidence…). Et les républicains ne manqueront pas de continuer à attaquer Obama par quelque biais que ce soit. L’affaire Lewinski est là pour nous le rappeler !

L’histoire que nous vivons en ce moment – en grande partie grâce à Internet – ne fait  que commencer et pourrait durer jusqu’en 2016 ! Une période pendant laquelle un service fédéral sera particulèrement mis à contribution et devra ne pas faillir : le Secret Service qui protège notamment le président ! Dans l’immédiat, je vais savourer le temps présent comme beaucoup de citoyens de ce bas monde intéressés par cette campagne : scotché sur Internet et la télévision US pendant la longue soirée du 4 novembre.

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 2 novembre 2008 et mis à jour le 8 novembre 2008 Post de | Obama et la Présidentielle 2008, Politique, Sociologie, Technologie, TV et vidéo, USA | 20096 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Les 11 commentaires et tweets sur “De Candidat 2.0 à Président 2.0” :

  • [1] - Pierre Guillery a écrit le 2 novembre 2008 :

    Article passionnant, synthèse impressionnante.

  • [2] - John a écrit le 3 novembre 2008 :

    Obama est le nouveau messies. Mais je vais rigoler quand Obama fera du protectionnisme et fermera le marché US, imposant par conséquent une augmentation des taxes d’importation (faut bien que l’argent pour honorer ses promesses électorales vienne de quelque part) et que l’économie européenne et surtout asiatique en prendront un sacré coup… Il va décevoir pas mal de monde le messies (d’ici qq mois, ce sera un président américain comme un autre, le diable qui sent le souffre comme dirait Chavez)

  • [3] - Olivier Ezratty a écrit le 3 novembre 2008 :

    Messie… ! Evidemment non.

    Pour ce qui est de ses positions sur le “fair trade”, il semble effectivement qu’il soit pour une renégociation des accords de libre échange comme le NAFTA (amériques) et les échanges avec la Corée du Sud. Notamment au niveau de l’harmonisation des conditions de travail. La question n’est pas d’imposer des taxes, mais de niveler par le haut ces conditions pour limiter le manque de compétitivité des entreprises US. Cela sera l’objet de négociations difficiles car les barrières douanières ne sont pas une solution et l’histoire a montré qu’elles ralentissaient l’économie du pays qui les créé. Mais cela relève de « wishfull thinking » visiblement.

    En même temps, il a conscience qu’il faut investir localement dans l’innovation, dans la production d’énergies nouvelles et de voitures moins polluantes. Il vit aussi dans l’illusion qu’il est possible de « dé-Wallmartiser » l’économie US, droguée comme la notre aux produits à bas coûts fabriqués en Chine.

    McCain comme Obama pensent sinon qu’ils peuvent significativement réduire dépendance énergétique vis-à-vis de l’étranger, qui est de $700B. Cela sera très difficile car les énergies nouvelles ne peuvent ni facilement ni rapidement remplacer le pétrole et le gaz. Ses $15B d’investissements promis dans ce domaine semblent assez faibles au regard de l’enjeu. Par comparaison, le budget de la NASA est de $17,6B en 2009. Mais c’est aussi un mois et demi de présence militaire en Irak. Mais la mobilisation américaine réserve souvent des surprises, et au vu de ce qui se passe dans la Silicon Valley sur les greentechs, l’enjeu énergétique pourrait être de la partie.

  • [4] - Noeil a écrit le 3 novembre 2008 :

    Tres bon article qui synthetise bien la situation.
    Je vis aux Etats-Unis, et je confirme bien l’importance d’Internet ici. Beaucoup restent scotches devant leur ecran a lire les dernieres nouvelles et suivre les nombreux sondages (sur tout et n’importe quoi d’ailleurs).
    Quant a MSNBC, il me semble que seuls les 2 talk-shows de soiree sont clairement democrates. Les emissions politiques un peu plus tot sont plus ou moins neutres.
    Comedy Central est egalement clairement democrate, avec le Daily Show et le Colbert Report qui reviennent avec cynisme sur l’actualite politique! A voir !

  • [5] - LVM a écrit le 4 novembre 2008 :

    À propos d’internet, dans le clan Obama en plus du classique site web, on a mitonné une application iPhone:
    http://my.barackobama.com/page/content/iphone

    Celle-ci contient des informations, photos et vidéos, ainsi que des outils permettant de géolocaliser par exemple les lieux de meeting, d’appeler ses contacts dans certains états où c’est nécessaire pour les inciter à voter Obama, et de contribuer financièrement à la campagne.

    Un petit outil qui ne paye pas de mine, mais en seulement quelques jours il a permis de passer 22000 appels, et probablement bien plus depuis un mois…

  • [6] - Olivier Ezratty a écrit le 4 novembre 2008 :

    Intéressant et l’inventaire des solutions numériques employés dans la campagne n’est pas évident. En plus de Twitter, il y a évidemment au minimum Facebook, Flick et les SMS.

    Sinon, pour ma gouverne et les lecteurs de ce blog, c’est qui “on” ?

  • [7] - Olivier Ezratty a écrit le 4 novembre 2008 :

    Par contre, pour ce qui est du vote électronique, les techniques de calibrage semblent sorties du 20eme siècle !

    Cf http://www.videothevote.org/video/384/.

    On n’ose imaginer ce qui se passerait si il fallait faire cela pour chaque iPhone !

    Il est vrai que cette fonctionnalité de calibrage est parfois utile pour les Tablet PC sous Windows. Mais pas pour des erreurs telles que celle que l’on peut voir dans la vidéo !

  • [8] - LVM a écrit le 5 novembre 2008 :

    Sinon, pour ma gouverne et les lecteurs de ce blog, c’est qui “on” ?

    “on” est un pronom indéfini, ce qui a trop tendance à l’oublier de nos jours… 😉

    Je ne m’inclus donc bien sûr pas dedans, je parlais des équipes d’Obama.

    Il est vrai que cette fonctionnalité de calibrage est parfois utile pour les Tablet PC sous Windows. Mais pas pour des erreurs telles que celle que l’on peut voir dans la vidéo !

    Mais y’a pas d’erreur, c’est pour compenser avec l’alcoolémie de ceux qui cliquent de travers.

  • [9] - Olivier Ezratty a écrit le 5 novembre 2008 :

    Bon, moi qui me disait qu’il y avait peut-être une techno de startup française derrière ces machines…

    Il ne faut pas trop rêver tout de même !!!

  • [10] - Emmanuel a écrit le 5 novembre 2008 :

    Ce n’est pas moitié des 600 millions qui proviendrait de petites donations de moins de 200$ mais tout au plus un quart selon le Washington Post
    http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2008/10/21/AR2008102102996_pf.html

    Ca n’enlève rien au succès mais ça tempère les conclusions.

  • [11] - Olivier Ezratty a écrit le 6 novembre 2008 :

    OK. Donc je corrige l’article en précisant “grâce notamment à des dons de particuliers…”. Soyons précis effectivement !




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Maison Bergès Jul2020
2020
54 photos
albth
Grenoble Jul2020
2020
22 photos
albth
QFDN
Expo
766 photos
albth
CES Jan2020
2020
2067 photos
albth
Expo QFDN Bercy Oct2019
2019
119 photos
albth
Web2day Nantes Jun2019
2019
66 photos
albth
Viva Technology May2019
2019
164 photos

Téléchargements gratuits

Comprendre l'informatique quantique, un ebook de 682 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, novembre 2019 (624 pages)

CouvertureAvanceesIA

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 750 femmes du numérique (en mars 2020) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Emeline Parizel
Emeline est chef de projet web et facilitatrice graphique chez Klee Group, co-fondatrice TEDxMontrouge, gribouilleuse à ses heures perdues, joue dans une troupe de comédie musicale, co-animatrice de meetups et est sensible à l’art et à la culture.
flow
Elvira Shishenina
Elvira est ingénieure de recherche en calcul quantique chez Total.
flow
Marie-Noëlle Semeria
Marie-Noëlle est Chief Technology Officer pour le Groupe Total après avoir dirigé le CEA-Leti à Grenoble.
flow
Gwendolyn Garan
Gwendolyn est travailleuse indépendante, Game UX Designer, Game UX Researcher (GUR) et 2D Artist pour le jeu vidéo, étudiante en Master 2 Sciences du Jeu, speaker et Formatrice sur l'autisme et la neurodiversité, l'accessibilité et les systèmes de représentation dans les jeux vidéo.
flow
Alexandra Ferreol
Alexandra est étudiante en deuxième année d'un bachelor Game Design à L'Institut Supérieur des Arts Appliqués (année scolaire 2019/2020).
flow
Ann-elfig Turpin
Ann-elfig est étudiante en deuxième année à Lisaa Paris Jeux Vidéos (Technical artist, 3D artiste), année scolaire 2019/2020.
flow
Deborah Papiernik
En tant que SVP New Business Development, Technology & Strategic Alliances d’Ubisoft, Deborah construit de nouveaux business, des projets qui font le pont avec d’autres industries pour inspirer et séduire au-delà des frontières.
flow
Sylvie Pesty
Sylvie est Professeure des Universités à l’Université Grenoble-Alpes et Chercheure dans le domaine de l’Interaction sociale Humain-Robot, au Laboratoire d’Informatique de Grenoble.
flow
Daniella Tchana
Daniella est serial entrepreneur et CEO de BeSMART-edu.
flow
Sara Ducci
Sara est Professeure en Physique à l’Université de Paris Diderot. Recherche au Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques. Responsable du Master Physique et Applications. Membre du CA de la Société Française de Physique.
flow
Sophie Proust
Sophie est Chief Technology Officer (CTO) d'Atos.
flow
Julie Grollier
Julie est Directrice de recherches au CNRS dans l'Unité Mixte de Physique CNRS/Thales. Physicienne inspirée par le cerveau, passionnée par l’informatique et les neurosciences.
flow
Tiphaine Cerba
Tiphaine est ingénieure en matériaux sur la plateforme épitaxie du III-V lab (Thales/Nokia/CEA).
flow
Hélène Perrin
Hélène est Directrice de recherche au CNRS (LPL, Université Paris 13), membre du comité de pilotage du réseau de recherche francilien SIRTEQ sur les technologies quantiques, professeure d'optique quantique et de calcul quantique à l'École normale supérieure et à l'Université Paris-Diderot. #quantique
flow
Pascale Senellart
Pascale est Directrice de recherche au CNRS, Recherche au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies. Professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique. Cofondatrice de la startup Quandela qui commercialise des sources de lumière quantique. Chargée de mission de l’Université Paris Saclay pour les Sciences et Technologies Quantiques. #quantique
flow
Tara Mestman
Tara est en classe de première générale (2019/2020) avec spécialités maths, physique-chimie et Langue Littérature Culture Étrangère Anglais. Suit le cursus sur l’intelligence artificielle chez Magic Makers. Egalement intéressée par le développement de l’informatique #quantique.

Derniers commentaires

“Un grand merci pour votre ouvrage. Concernant les pages 629 et suivantes -que j'apprécie ayant vécu cette époque et en ayant parlé avec quelqu'un devenu depuis prix Nobel - je me suis référé à...”
“Merci pour cette présentation très...”
“Addendum. La réponse est la même pour les caméras : bague de mise au point et profondeur de...”
“Bonjour, L'autofocus n'existait pas à cette époque. En regardant les objectifs des Hasselblad, une bague de mise au point est visible. Cela dit, vu la luminosité à la surface de la lune, le diaphragme doit être...”
“Merci pour cette interview passionnante. Il est important de dire que, dans les années 70-80, les thésards devaient réaliser des prouesses techniques avec peu de moyens...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.