Rapport CES 2015

Publié le 26 janvier 2015 et mis à jour le 5 mai 2015 - 47 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article

Vous l’attendiez, le voici le voilà, le dixième Rapport du CES de Las Vegas, édition 2015 !

Comme chaque année, j’ai publié une première version des points clés le lendemain de la fin du salon et juste avant de décoller de Las Vegas. Ici, vous avez la version complète !

Ce rapport 2015 n’échappe pas à la règle des précédents : il est toujours publié sous la forme d’un PDF librement téléchargeable que vous pouvez lire sur l’écran de votre choix ou transformer en papier si bon vous semble.

Le rapport est disponible sur ce lien ou en cliquant sur la couverture du rapport ci-dessous. Si vous souhaitez y faire référence dans votre publication, utilisez un pointeur sur cet article plutôt que sur le PDF. Le fichier fait 26 Mo. Si le téléchargement ne fonctionne pas, c’est que vous êtes trop nombreux à essayer de le récupérer en même temps. Essayez-donc un peu plus tard.

Rapport CES 2015 Cover

Vous pouvez aussi accéder à mes nombreuses photos de ce CES qui sont classées par catégories (audio, composants, drones, photo, etc) dans mon plugin maison Photo-Folders qui équipe ce blog.

im
1/2672
S
S
S
S
S
S
S
S
S
S
 BB
RRR
3D Rudder
S
S
S
S
S
S
S
S
S
S
1/2672
fullimg
320
500
CES%202015
2015
false
false
true
false
false
false
false
0
0

Nouveautés marquantes dans l’édition 2015

Dans cette édition, vous trouverez notamment :

  • Une vue d’ensemble des évolutions du marché de l’électronique grand public, à la fois qualitative et quantitative avec un point sur les principales grandes entreprises du secteur.
  • Un tour d’horizon des 154 sociétés françaises présentes au CES cette année d’une manière ou d’une autre, soient 45 de plus qu’en 2014, qui elles mêmes étaient une cinquantaine de plus qu’en 2013. Cette forte présence témoigne de la prolixité des startups françaises dans le secteur des objets connectés. J’en profite pour expliquer comment les autres grands pays gèrent leur présence au CES.
  • J’en profite pour compléter les conseils pour les visiteurs et exposants en herbe puisque ce rapport, contrairement aux apparences, est une incitation à visiter ce salon ou à y exposer.
  • Le traditionnel bêtiser des pratiques marketing des sociétés présentes au CES. Vous verrez que les bêtises sont toujours plus ou moins les mêmes.
  • Le point sur la construction de l’écosystème de la 4K au niveau de l’affichage et des contenus avec au passage, une description technique détaillée sur les technologies d’affichage qui sous-tendent la “Super 4K” arrivée cette année comme les quantum dots et le high dynamic range.
  • Un point équivalent sur les offres dites “OTT” de consommation non linéaire de contenus vidéo.
  • Le point sur les deux révolutions en cours du marché de l’audio : le son haute-résolution et l’audio multi-canal orienté objet.
  • Un panorama de plus en plus dense du marché des objets connectés, bien segmentés par usages avec un point d’orgue sur le secteur de la santé et celui des montres connectées. J’y traite notamment des facteurs clés de succès (ou insuccès) des objets connectés.
  • Les évolutions intéressantes de l’offre dans l’impression 3D qui font évoluer l’état de l’art, sans pour autant réellement développer le marché grand public pour autant. 
  • Le point habituel sur le marché des composants électroniques couvrant les processeurs, le stockage, les réseaux, les capteurs photo/vidéo, l’affichage et les interfaces.

Le tout fait 304 pages, encore 22 de plus que dans l’édition 2014, et avec 770 838 signes ! Ce rapport a la particularité de couvrir l’ensemble de l’actualité des domaines couverts et pas seulement les produits visibles au CES. Quand un produit remarquable est sorti dans les 12 mois passés, je le traite comme s’il était présent au CES. Il n’y a pas de discrimination. Malgré cela, la grande majorité des produits évoqués sont présents au CES d’une manière ou d’une autre.

Si vous téléchargez ce rapport et en êtes un habitué, vous savez que c’est sa caractéristique : son côté exhaustif et caustique, deux éléments faiblement rencontrés dans l’abondante couverture média du salon qui en a attiré d’ailleurs encore plus cette année. Mais le rapport est aussi résumé en une page (page 20) et en neuf pages (11 à 19) !

Relecture et révisions

Cette édition a bénéficié de la relecture de quelques volontaires fidèles ou nouveaux, ce qui a permis d’éliminer un grand nombre de scories tant sur le fond qu’au niveau de la forme. Il s’agit de Carine Coulm, Stéphane Mougin, Brian Fraval, Olivier Carmona, Dimitri Carbonnelle, Olivier Cahagne, Yvon Patte, Godefroy Troude et Vidal Chriqui. C’est aussi grâce à eux que ce rapport est tout propret ! Si vous êtes volontaire pour faire de même pour l’édition 2016, contactez-moi par mail maintenant ou début janvier 2016.

Vous pouvez cependant toujours signaler les erreurs ou oublis repérés après la publication du 26 janvier 2015. Je les corrige en mettant à jour le PDF sur ce site tout en mettant à jour un log des révisions à la fin du document.

Conférences et études associées au Rapport du CES

Comme les précédents, ce Rapport du CES 2015 est téléchargeable gratuitement pour en faire profiter le plus grand nombre de lecteurs et au passage vous donner en vie de visiter le prochain CES voire d’y exposer. C’est aussi ma carte de visite et une grosse part de mon budget marketing “temps” de l’année comme consultant indépendant. Je ne suis pas journaliste ! Il est là le business model : c’est du freemium !

Je peux donc éclairer les entreprises intéressées avec des déclinaisons multi-formats de ce Rapport : versions métiers, conférences, séminaires de brainstorming, réflexions sur la stratégie produit. La différence par rapport aux nombreux consultants qui prolifèrent autour du CES et notamment des objets connectés ? Un regard à 360° des thèmes, qui intègre aussi bien la dimension de l’ingénieur (que je suis), que du marketing et du business (liée à mon expérience), le tout avec un esprit critique et analytique. Pour les objets connectés, j’ai ainsi fait un inventaire de leurs facteurs de succès.

Ces interventions sont aussi là pour financer et pérenniser cette initiative qui ne pourrait pas perdurer s’il n’y avait pas d’entreprises pour jouer le jeu. C’est un modèle différent de celui du sponsoring qui est plus fréquent. Il assure une plus grand indépendance éditoriale.

Après le Hub Institute Prediction Day le 21 janvier et l’EBG le 22 janvier, j’interviens aussi dans quelques conférences ouvertes au public par inscription et notamment :

  • Au Carrefour des Objets Connectés, dans la matinée du mardi 27 janvier, chez Bpifrance boulevard Haussmann.
  • Au Paris Images Pro, le 28 janvier, avec un focus sur la vidéo et l’audio puisqu’il s’agit d’un salon dédié aux professionnels de la production cinématographique. C’est aux Docks de Paris à Aubervilliers à partir de 10h.
  • Pour France Congrès, à Nancy, le 29 janvier.
  • Pour les pôles de compétitivité CapDigital et Systematic le 3 février, à l’Usine IO, à Paris.
  • Au Club des Annonceurs le 9 février, à Paris.

Ce rapport étant gratuit, ne le gardez donc pas juste pour vous ! Faites connaitre son existence par tous les moyens possibles dans votre entreprises ou auprès de vos amis sociaux ! Comme le Guide des Startups, il contribue à faire grandir l’écosystème numérique français et la “FrenchTech”.

Bonne lecture !

___________________________________________________________________

Voici les liens sur mes précédents rapports du CES si vous découvrez celui-ci. Ils vous seront utiles car dans chaque rapport, je ne reviens pas forcément sur des tendances, notions et explications déjà fournies dans les éditions précédentes. C’est toujours un bon moyen de voir comment le marché a si rapidement évolué en quelques années.

Rapport du CES 2006
Rapport du CES 2007
Rapport du CES 2008
Rapport du CES 2009
Rapport du CES 2010
Rapport du CES 2011
Rapport du CES 2012
Rapport du CES 2013
Rapport du CES 2014

RRR

S
S
S
S
S
S
S

fullimg

Publié le 26 janvier 2015 et mis à jour le 5 mai 2015 Post de | Apple, Composants, Digital media, Entrepreneuriat, Google, Haut débit, Loisirs numériques, Mobilité, Objets connectés, Photo numérique, Son, TV et vidéo | 64516 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article          

Les 47 commentaires et tweets sur “Rapport CES 2015” :

  • [1] - Dimitri Carbonnelle - Livosphere a écrit le 26 janvier 2015 :

    Encore un excellent cru avec un sujet phare qui m’est cher “les objets connectés” ou plutôt l'”Internet des Objets” 😉

    Merci Olivier pour cet ouvrage qui est devenu notre bible du numérique. J’ai aussi beaucoup apprécié pouvoir apporter ma pierre à l’édifice !

    Dimitri

  • [2] - benoitrebus a écrit le 26 janvier 2015 :

    Bonjour et merci pour ce nouveau rapport.

    Est-il disponible au format ePub comme l’année dernière? C’était bien pratique.

    Merci d’avance,

    Benoit REBUS
    @benoitrebus

    • [2.1] - Olivier Ezratty a répondu le 26 janvier 2015 :

      Pour l’instant non. J’attends un volontaire pour faire la conversion à partir du master qui est en Word.

      Olivier

    • [2.2] - Olivier Ezratty a répondu le 26 janvier 2015 :

      Sachant qu’en fait, une fois disponible en epub ou mobi, la version PDF reste largement dominante dans les téléchargements (>96%).

  • [3] - Jerome Leleu (@jeromeleleu) a écrit sur Twitter le 26 janvier 2015 :

    Le rapport complet #CES2015 par Olivier Oezratty @olivez https://t.co/p4XH2UHOOM

  • [4] - Julien Horn (@JulienHorn) a écrit sur Twitter le 26 janvier 2015 :

    Le rapport complet (comme toujours) du CES 2015 de @olivez sur http://t.co/1y1khy59ZF

  • [5] - Serge Meunier a écrit le 26 janvier 2015 :

    Bonjour Olivier
    Bonjour à toutes et tous

    Merci Olivier. Sans flagornerie aucune, quelle chance que ce travail ! Je l’ai déjà dit, j’aime l’ampleur de vue qui conjugue avec le zooming sur les détails. Je scoope et ferai mon possible pour qu’il soit connu dans l’écosystème se créant ici autour de #DigitalSavoie – frenchtech friendly avec Annecy FrenchTech et DigiGre…

    Serge | Chambéry

  • [6] - Vicnent a écrit le 26 janvier 2015 :

    Super travail.

    Bien parcouru. Spéciale mention à “l’espèce humaine” et au Selfie Brush 🙂

  • [7] - moza a écrit le 26 janvier 2015 :

    Bonjour,
    Merci et grand bravo !
    Vous nous faisiez part d’une conférence (Carrefour des Objets Connectés, dans la matinée du mardi 27 janvier, chez Bpifrance boulevard Haussmann) mais je n’arrive pas à trouver cela nulle part.
    Auriez vous la gentillesse de donner plus d’infos ?
    En vous remerciant et encore un grand bravo

  • [8] - TotoGuile a écrit le 27 janvier 2015 :

    Bonjour Olivier,

    merci encore pour ce rapport toujours aussi passionnant à lire.
    Quelques remarques cependant concernant certains de vos commentaires (si je peux me permettre :o)

    Roost : j’avais plutôt compris que cette pile s’adressait plutôt aux détecteurs de fumée non connectés (ceux vendus dans les DYI shops à moins de 10€). Est-ce assez fiable pour détecter le surplus de conso du buzzer de ces détecteurs ?

    ULE Alliance : c’est issus du DECT forum. L’objectif ce cette alliance est de promouvoir la technologie DECT pour les applications smarthome. Le point très important, c’est du logiciel. Pour faire encore plus clair, les Livebox 3 et freebox Revolution en France, les boxes de DT en allemagne sont compatible DECT ULE par simple mise à jour du firmware. certaines companies ont déjà des capteurs disponibles. ULE est donc un compétiteur de Zigbee et Z-wave, … mais est déjà intégré dans plusieurs millions de boxes opérateur.

    Je continue ma lecture 🙂

    • [8.1] - Olivier Ezratty a répondu le 27 janvier 2015 :

      Roost, on a compris la même chose. J’ai bien écrit que c’était intéressant pour les détecteurs de fumée à pile et pas à alimentation secteur.

      ULE : j’ai été un peu laconique en indiquant que c’était fumeux malgré le support de certains opérateurs. On constate en tout cas que ce standard n’est adopté par quasiment aucun fabricant d’objets connectés.

      Par contre, indiquer que c’est du logiciel et que cela concurrence Zigbee et ZWave me semble quelque peu contradictoire puisque ces derniers sont des stacks réseau sans fil et pas du logiciel, justement.

      Olivier

      • [8.1.1] - TotoGuile a répondu le 28 janvier 2015 :

        Par contre, indiquer que c’est du logiciel et que cela concurrence Zigbee et ZWave me semble quelque peu contradictoire puisque ces derniers sont des stacks réseau sans fil et pas du logiciel, justement.

        Pas très clair dans ma réponse effectivement: Le passage du DECT au DECT ULE ne demande qu’une mise à jour logicielle côté box opérateur. Cela signifie que les boxes opérateurs qui embarquent déjà la technologie DECT (chipset DSPg dans la plupart des cas) sont capable de supporter la technologie ULE (et donc les capteurs ULE) par upgrade du firmware, pour supporter cette nouvelle stack.

        Tout comme Zigbee et Z-wave, il faut bien sûr un composant compatible. Là, le chipset DECT utilisé pour la téléphonie peut aussi dialoguer avec des capteurs ULE, car ULE s’appuie sur le standard DECT.

        Là ou je vous rejoins, c’est que l’écosystème est trèeees long à se créer, ce qui pourrait à terme condamner cette techno.
        Pourtant, sur le papier, l’ULE a beaucoup d’avantages:
        – cout assez minime
        – fréquence dédiée (1.9GHz) vs Zigbee en 2.4GHz (WiFi, Bluetooth) et Z-Wave en 868MHz (IO, KNX, WMBUS, EnOcean, …)
        – budget puissance plus important (donc plus grande distance de couverture)
        – plus de 10M de boxes en europe déjà compatible (hardware).

        ULE, c’est le “bébé” d’Orange/DT, mais il met beaucoup de temps à naitre ;o)

  • [9] - Philippe COLA a écrit le 27 janvier 2015 :

    Bonjour Olivier,

    Nous l’attendons avec impatience chaque année.
    Bravo pour le travail accompli.

  • [10] - Caroline Baron (@carolynebaron) a écrit sur Twitter le 27 janvier 2015 :

    La lecture de cette semaine 🙂 > “Rapport CES 2015” de @olivez sur http://t.co/R39cR0tbmi

  • [11] - @Ines_Drt a écrit sur Twitter le 27 janvier 2015 :

    Trop d’articles sur le #CES de Las Vegas ? Voici le rapport d’@olivez pour vite prendre du recul http://t.co/eJp7ttczbT

  • [12] - @fpottier57 a écrit sur Twitter le 27 janvier 2015 :

    @dupuislatour Suis sur ca va tinspirer pr les 2 ans a venir ! A faire tourner chez les startupper : Rapport CES2015 http://t.co/PNuDhpTO9l

  • [13] - @ProjectDOLPHIN a écrit sur Twitter le 27 janvier 2015 :

    le #CES2015 est fini un des meilleurs rapports sur le salon est celui d’ @olivez http://t.co/soVLiq6NSn

  • [14] - christophebinot a écrit le 28 janvier 2015 :

    c’est vraiment incroyable cette somme de travail Olivier !on est au niveau purement et simplement de l’utilité publique ! bravo
    christophe

  • [15] - Cécile a écrit le 30 janvier 2015 :

    Bonjour,
    Rapport très complet et très intéressant
    Mais êtes-vous sûr de votre analyse sur BlackBerry ?

    Il me semblait que ces résultats n’étaient pas aussi mauvais qu’attendus et même plutôt bon. Ils témoignent même d’une remise à flots de l’entreprise.

    http://www.blackberry-france.com/pro-2/blackberry-les-resultats-financiers-du-3eme-trimestre-fiscal-2015-et-une-surprise-en-2015/

    • [15.1] - Olivier Ezratty a répondu le 1 février 2015 :

      Héhé…

      J’ai utilisé les résultats Q3 (CY2014, leur Q2) au niveau financier pour être homogène avec les autres sociétés comparées. Leur rebond sur le trimestre annoncé en décembre dernier (leur Q3) n’en est pas du tout un. Le communiqué du lien contient du baratin de financiers pour expliquer qu’ils perdent moins d’argent qu’avant. Mais les “highlights” ne mentionnent rien au niveau chiffre d’affaires.

      Et pour cause puisqu’il continue de baisser à la fois séquentiellement ($916m en Q2 vs $793m en Q3), et “year over year”, avec un Q3 de l’année précédente à $1193m. Bref, la chute libre continue !

      Les résultats au niveau du cash flow se sont améliorés uniquement grâce à une baisse drastique des coûts, aussi bien dans la R&D que dans la vente et le marketing.

      Une stratégie financière ne fait pas une stratégie tout court et Blackberry reste très mal barré dans la concurrence sur les smartphones, une bataille dans laquelle ils se sont engagés trop tard tout comme Nokia et Microsoft. Ils ont par contre une petite filiale intéressante, QNX, qui est présente dans les systèmes embarqués et l’automobile. Mais pas suffisamment grande pour redresser la boite.

      Vouala !

  • [16] - @KarineHare a écrit sur Twitter le 31 janvier 2015 :

    Le Rapport CES 2015 d’Olivier Ezratty – présentation le mardi 3 février à 17h – https://t.co/n5SneXmYd6 https://t.co/z1y6KbwepW

  • [17] - @Herve_Pillaud a écrit sur Twitter le 31 janvier 2015 :

    A télécharger ! Le #CES2015 comme si vous y étiez par @olivez Toujours un plaisir à lire. http://t.co/mNzIZQnKAm http://t.co/jG2R8U2WPM

  • [18] - @David_Cazier a écrit sur Twitter le 2 février 2015 :

    Un rapport intéressant sur le CES de Las Vegas, édition 2015 http://t.co/MT5lhdiYp5

  • [19] - @VincentMarcatte a écrit sur Twitter le 2 février 2015 :

    super rapport #CES2015 @olivez http://t.co/9mBinNjpIV on a vu mêmes tendances @IRT_BCom @imagesreseaux @LaFrenchTech http://t.co/Mgf4nzPvy0

  • [20] - @PhBarquet a écrit sur Twitter le 2 février 2015 :

    Une synthèse exhaustive du dernier #CES de Las Vegas : le dernier rapport d’olivier Ezeathy à ne pas manquer

    https://t.co/kVwCSDcabF

  • [21] - @MarieLaureBeiso a écrit sur Twitter le 3 février 2015 :

    J’ai lu le rapport #CES2015 réalisé sans trucage, stagiaire ou anabolisant ==> http://t.co/gvVTsvXSkw
    Excellent!

  • [22] - M_GM a écrit le 3 février 2015 :

    Excellente synthèse du CES de Las Vegas 2015.Merci pour cette nouvelle publication !

  • [23] - @bbouille a écrit sur Twitter le 3 février 2015 :

    Une belle plongée dans le monde du #ces2015 avec @olivez ! Pour les courageux le rapport est en ligne : http://t.co/9spP4ZzEZ0

  • [24] - @MLescroart a écrit sur Twitter le 4 février 2015 :

    “Rapport CES 2015” de @olivez sur http://t.co/J0xFwoviTU … le top depuis 10 ans !!!

  • [25] - peterounet a écrit le 8 février 2015 :

    Travaillant sur le terrain au Ministère en charge des technologies numériques, votre énorme travail tous les ans, apporte à ceux qui le lisent en tout ou partie une aide à l’expertise(Voire certaines idées)que nous essayons (Souvent difficilement!) à faire passer aux décideurs afin de leur permettre des interventions plus ciblées et sur des projets (certes parfois risqués)mais souvent prometteurs d’avenir.

    Je souhaite donc vous inviter à plancher devant un parterre de ces décideurs mais également de chefs d’entreprises et de jeunes diplômés ou pas, qui cogitent pour leur futur afin de leur donner de l’espoir.

    Bravo car au delà de la qualité de la publication, il y a des analyses, des conseils, de l’humour et de l’altruisme qui en ces temps difficiles sont des valeurs qui fond chaud au cœur.

    Peterounet

  • [26] - richard a écrit le 9 février 2015 :

    Bonjour Olivier,

    Je pense qu’il y a eu une erreur de placement P253 .
    tu voulais decrire les chips Mediatek non ?

    Mediatek
    Marvell a annoncé au MWC 2014 son SoC 64 bits Armada PXA 1928 doté de quatre coeurs ARM Cortex-A53 tournant à 1,5 GHz, d’un GPU GC5000 Full HD et surtout d’un modem 3G/4G, comme seuls savaient le faire Qualcomm et Broadcom à ce jour.
    Ils ont aussi lancé leur MT8127, un autre SoC quad-core ARM A7 et un GPU quad-code MALI-450 destiné aux tablettes qui supporte aussi le décodage de vidéos HEVC. Il intègre aussi un récep-teur FM et un GPS. Il supporte l’équipement de base d’un smartphone haut de gamme : une caméra de 13 mpixels, un écran de 1920×1200 pixels, le Miracast et le NFC. Le pilotage de l’affichage in-tègre leur technologie MiraVision qui optimise le rendu des couleurs et tient compte de l’éclairage ambiant.

    • [26.1] - Olivier Ezratty a répondu le 9 février 2015 :

      Bien vu pour l’erreur, mais elle était au niveau du titre, pas du texte. C’est de Marvell qu’il s’agissait. Un indice : les processeurs Armada sont des marques de Marvell. C’est donc corrigé.

  • [27] - @flopuyb a écrit sur Twitter le 12 février 2015 :

    le gros gros rapport d’Olivier Ezratty pour ceux qui ont raté le CES 2015, @olivez http://t.co/Tc1adGlg6k

  • [28] - @Medinsoft a écrit sur Twitter le 12 février 2015 :

    Résumé du #CES2015 à télécharger (300 pages) par O. Ezratty @olivez #Numérique #IT #IoT #BigData #SmartCity… http://t.co/pDGePj064E

  • [29] - @CCI_92 a écrit sur Twitter le 13 février 2015 :

    Que s’est-il passé au @intlCES ? @olivez vous dit tout ! http://t.co/QQjk2qmhKj #numérique

  • [30] - Jean Anglade (@JuniorAS09) a écrit sur Twitter le 14 février 2015 :

    Superbe “Rapport CES 2015” de @olivez sur http://t.co/ShnybBhFip

  • [31] - Olivier Ezratty (@olivez) a écrit sur Twitter le 16 février 2015 :

    10000 téléchargements du Rapport du CES 2015 en 3 semaines : http://t.co/Ndumx5aYxp. Pas mal mais peut mieux faire… 🙂

  • [32] - @carlconrad a écrit sur Twitter le 16 février 2015 :

    Une lecture toujours aussi instructive, le rapport du CES 2015 d’@olivez http://t.co/C8D5ynNtN6

  • [33] - @claragoldsmith a écrit sur Twitter le 16 février 2015 :

    Et c’est gratuit. 300 pages sur le #CES2015 et la #FrenchTech. Le nouveau tour de force d’Oliver Ezratty @olivez
    http://t.co/xha144koQX

  • [34] - @olivierbazin79 a écrit sur Twitter le 27 février 2015 :

    @_Magali_NOE Si vous souhaitez une synthèse complète avec un détail précis du CES 2015, je vous recommande ce rapport http://t.co/sascVLcl7E

  • [35] - @samuel_baroukh a écrit sur Twitter le 18 mars 2015 :

    Après les 20 premières page, je confirme: bonne lecture ! #CES2015 #rapportexhaustif https://t.co/phDaHpk8xa

  • [36] - @DawaqNews a écrit sur Twitter le 10 avril 2015 :

    Merci Olivier pour
    “Rapport CES 2015” de @olivez sur http://t.co/nDT9MS2C8c

  • [37] - Gérald a écrit le 5 janvier 2016 :

    Merci Olivier, ton rapport vaut tellement le coup que je consulte ce 5/1/16 le 2015 avec intérêt en attendant le 2016 😉
    Je m’en sert comme une source de veille techno. Quelques suggestions pour 2016 qui faciliteraient grandement son usage :
    – j’aurais aimé que tous les titres de section jusqu’au niveau “Ce que nous réserve demain” soient accessibles en signets structurés du pdf (on a juste la TdM pour s’orienter).
    – Accessoirement, j’aurais aimé quelques hyperliens internes au texte tel “technologies d’affichage” : j’ai fait quelques recherches avancées pour trouver ce qui concernait “Ecrans non rectangulaires” p20 jusqu’à FFD. De plus la recherche avancée affiche “Rapport CES 2012″…
    Merci si tu peux intégrer ce surcroit de travail supplémentaire.

    • [37.1] - Olivier Ezratty a répondu le 5 janvier 2016 :

      Je vais voir ce qu’il est possible de faire. J’ai déjà intégré quelques liens internes dans le document notamment reliant la partie produits avec la partie composants. Je n’ai par contre pas compris le premier point sur les titres de section. J’utilise Word et sa sortie PDF pour générer le rapport.

  • [38] - jl.piquepe a écrit le 26 janvier 2016 :

    bonjour et merci pour cet enorme travail, tres utile pour ceux qui n’ont pas la chance d’aller au ces. Les photos et anecdotes amusantes rendent la lecture agreable. bravo.

  • [39] - Nicolas Bry (@NicoBry) a écrit sur Twitter le 28 janvier 2016 :

    #CES Le rapport à lire https://t.co/6JTVDK3UlN C’est encore mieux quand on assiste à sa présentation par @olivez ! https://t.co/LcbYzv0A1O




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Web2day Nantes Jun2016
2016
499 photos
albth
Nouveaux portraits
Expo
380 photos
albth
Inauguration Orange Gardens Jun2016
2016
73 photos
albth
USI Jun2016
2016
230 photos
albth
Colloque NPA May2016
2016
92 photos
albth
LCI May2016
2016
4 photos
albth
BIG Bpifrance May2016
2016
99 photos

Téléchargements gratuits

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année en mars, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 530 femmes du numérique (en janvier 2016) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Amélie Rathipanya (GuestViews)
Amélie est responsable technique de la startup GuestViews.
flow
Béatrice Lamourette (Axiscope)
Béatrice est co-fondatrice de l'éditeur de logiciels Axiscope, qui développe et commercialise une plateforme logicielle collaborative et sociale de gestion des achats destinée aux grandes Entreprises et aux ETI.
flow
Rania Belkahia (Afrimarkets)
Rania est présidente et co-fondatrice d'Afrimarket ainsi que membre du Conseil National du Numérique (2016).
flow
Charlotte Gaillard (Megara)
Charlotte est fondatrice de Mégara, qui édite le site marchand Berceaumagique.com.
flow
Dipty Chander (Epitech)
Dipty est étudiante en informatique à l'Epitech Paris et présidente de l'Association E-mma.
flow
Barbara Pelvisi (Hardware Club)
Barbara est cofondatrice et Managing Partner du Hardware Club.
flow
Samira Seltani et Mathidle Toucheboeuf (Trust & Try Job)
Samira et Mathilde sont co-fondatrices de Trust & Try Job, une plate-forme web dédiée au recrutement de talents plus passionnés que diplômés.
flow
Santa Rossi (InverseO)
Santa est CEO et co-fondatrice d’InverseO, un nouvel acteur de la e-santé, à l'origine d'Eléa, un dispositif médical qui redonne aux femmes la supervision de leur cycle, sans effet secondaire.
flow
Divina Meigs
Divina est responsable de la chaire UNESCO « Savoir devenir à l’ère du développement numérique durable : maîtriser les cultures de l’information », Sorbonne Nouvelle. Elle est aussi porteuse de l’ANR TRANSLIT et du projet européen ECO pour des MOOC formant aux compétences du numérique.
flow
Sylvie Pichot (EMC2)
Sylvie est manager, Partner Business Development sur la zone EMEA chez EMC2. De formation techniques (BTS, DESS).
flow
Sabine Notheisen (Neovision)
Sabine est co-fondatrice et directrice générale de Neovision, un bureau d’études en intelligence artificielle, spécialisé en traitement d’images et en apprentissage automatique.
flow
Nathalie Wolff (BNP Paribas)
Nathalie est chef de projet IT Digital Working chez BNP Paribas.
flow
Hélène Zemmour (TV5 Monde)
Hélène est directrice du numérique à TV5MONDE, la chaîne culturelle internationale francophone.
flow
Kristen Davis (New York Times)
Kristen est Directrice Informatique et Technologie de l'International New York Times, basée à Paris.
flow
Mélanie Péron
Mélanie est fondatrice de l’entreprise sociale l’Effet Papillon, créatrice de l’application de réalité virtuelle Bliss Interactive à visée thérapeutique imaginée pour répondre aux besoins d’évasion, de détente et de communication des personnes en situation d’isolement et/ou de stress.
flow
Raïssa Sornom-Aï
Raïssa Vient a lancé à La Réunion une agence de marketing alternatif (ABEY). L'idée est de surprendre les consommateurs en travaillant sur une idée originale pour ses clients. Le street marketing est son levier de communication préféré ! Ses clients sont en majorité de jeunes entrepreneurs qu'elle accompagne en phase de lancement d'un concept novateur.

Derniers commentaires

“Check out "Le recyclage des talents dans les écosystèmes d’innovation" (via...”
“Brillant. Et hilarant ! Bravo, une excellent introduction au...”
“"Les avancées de l’#intelligenceartificielle – 6" @DreamQuark #Fintech #Insurtech #Deeplearning de @olivez sur ...”
Répondre
Olivier Ezratty
sur La société du topinambour :
“Le topinambour se cuisine à toutes les sauces ! Tu as ma bénédiction Pierre ! Il y a aussi, le Brexit et le topinambour ! Parce qu'avec la faiblesse de leur agriculture, les anglais vont énormément dépendre de...”
“#politique #technologie #topinambour #chti #wtf - Excellent billet d'@olivez sur un enjeu clé...”

Tweets sur @olivez



Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

S
S
S
S
S
S
S

fullimg


Catégories

Tags


http://www.oezratty.net/wordpress/2016/ecosysteme-entrepreneurial-reunion/

Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'intervention sont évoqués ici.