Les logiciels et contenus de la Freebox 6

Publié le 15 décembre 2010 et mis à jour le 22 décembre 2010 - 48 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
   

Dans ce second post sur l’annonce de la Freebox V6 “Révolution”, je vais traiter de sujets qui intéressent plus directement les utilisateurs que nous sommes : l’interface utilisateur, surtout de la partie télévision, ainsi que des contenus disponibles aujourd’hui ou plus tard et aussi de l’architecture logicielle interne de la Freebox Player. Cela débouchera sur l’approche développeurs de Free et comment il entend développer son écosystème applicatif.

Les informations ci-dessous sont issues de la présentation de la conférence de presse du mardi 14 décembre 2010 ainsi que de discussions avec les équipes de Free. Je n’ai pas pu encore tester la Freebox V6 dans un usage quotidien.

L’interface utilisateur

Le matériel, c’est bien, mais il faut du logiciel pour lui donner vie !

L’énorme changement visible de la Freebox V6 concerne l’expérience télévisuelle avec la Freebox Player. Avec elle, on change vraiment d’époque. On retrouve un environnement familier pour ceux qui ont pu voir ce qui se faisait de mieux dans le monde des set-top-boxes et autres média centers (Snowflake de NDS, Boxee, MCE de Microsoft, etc). L’expérience télévisuelle est enfin mise en avant et valorisée dans la Freebox alors que la V5 était issue de l’âge de la pierre, limitée notamment par un processus Sigma Design très peu puissant. Elle est très prometteuse, très agréable, mais en même temps pas entièrement terminée. Certains pans du logiciel seront mis en production bien après la sortie de la Freebox V6 début janvier, notamment du fait des partenariats contenus qui les conditionnent.

Démarrons par le menu principal. On passe ainsi du damier à 12 entrée de la V5 :

Menu principal Freebox TV V5

A un menu bien plus riche et visuel à deux dimensions, mais qui reste 2D dans l’esprit pour éviter de compliquer les choses. L’affichage 3D que l’on a vu dans la SFR Neufbox Evolution est jugé superflu par les équipes de Free. Je suis d’accord.

On a une prévisualisation de la TV, une entrée principale par le type de contenu recherché : TV & VOD, photos, musique, Internet, les applications, ses contenus personnels et enfin les réglage. Et puis, l’interface qui s’affiche en 1080p est extrêmement fluide. Elle répond immédiatement à la télécommande.

Freebox V6 Menu principal

A partir de là, que peut-on faire de particulier, comment l’interface évolue-t-elle ?

  • On lance la TV en direct et avec un bouton, on peut naviguer d’une chaine à l’autre (verticalement), ou dans le temps (horizontalement) pour accéder aux futurs programmes de la chaine et programmer ses enregistrements à partir de là. Le tout avec une prévisualisation “picture in picture” des chaines balayées. L’objectif est de limiter l’usage de la grille de programme traditionnelle (chaine + jours / heures) qui subsistera mais n’a pas été démontrée pendant le lancement. Cette approche est voisine de celle qui a été adoptée par SFR dans sa NeufBox Evolution. L’offre de chaines TV accessibles qui est très abondante (400 chaines), en SD ou HD, ne semble pas avoir changé. Elle n’est pas dépendante de la version de la Freebox utilisée. Et puis le passage d’une chaîne à l’autre est très rapide, comme si le multicast avait été optimisé dans le réseau. Reste à voir ce que cela donne avec mon ADSL de banlieusard.

Freebox V6 Infos Overlay Menu Chaines

  • Comme dans la V5, la fonction de PVR (enregistreur TV) est contrôlée à partir de cette interface mais gérée de manière déportée dans la gateway (Freebox Server) qui intègre le disque dur. L’enregistrement d’une émission ne met donc pas en route la Freebox Player. Seule la Freebox Server s’active or elle est généralement allumée en permanence. La fonction PVR est sinon toujours activable comme avant pour les chaines “premium” Canal+ et CanalSat, mais elle revient à 10€ par mois qui sont intégrés dans l’abonnement proposé par Free à Canal+ ou CanalSat et qui sont probablement reversés en quasi-totalité par Free à Canal+.
  • L’offre de VOD reste stable en étant multi-fournisseurs, l’une des plus riches du marché des FAI, si ce n’est la plus riche, tout comme dans la télévision de rattrapage. On peut ainsi accéder aux catalogues de TF1 Vision, de Canal+ et d’autres encore (ci-dessous). Ces offres ne sont pas intégrées en une base unique. On accède à chaque portail séparément. L’objectif de Free est de fédérer à terme ces bases en permettant une navigation dans l’offre consolidée et d’accéder ensuite aux portails une fois le film trouvé. Cela ne dépend pas que de la technique, mais des accords avec ces fournisseurs de VOD. C’est aussi une condition importante pour pouvoir intégrer dans l’offre un système de recommandations personnalisées.

Freebox V6 Offres VOD

  • Dans les offres de VOD, pour ses propres vidéos stockées chez soi (sur la Freebox Server, systèmes de stockage attachés en USB ou en réseau) et plus tard pour le guide de programme de la TV, des liens avec AlloCiné concernant les films et séries TV permettent d’obtenir plus d’informations sur les films, que ce soit ceux qui proviennent des chaines TV ou de la vidéo à la demande. Avec l’accès au casting des films, les films des acteurs et réalisateurs, les avis sur les films, les bandes annonces, des photos et comment récupérer les contenus correspondants (direct, PVR, VOD, etc). C’est un progrès sensible pour le consommateur et une évolution logique de la convergence TV et Internet. On peut s’étonner que cela n’ait pas existé plus tôt. Que ce soit en liaison avec AlloCiné, ou dans le reste du monde, avec la base IMDB. Cette fonctionnalité n’est qu’un début de ce que l’on peut appeler la “Social TV” avec l’intégration de contenus provenant en partie des utilisateurs (l’User Generated Content dans les évaluation qualitatives et quantitatives des films, ceux qui l’ont vu ou l’ont apprécié, via des réseaux sociaux, etc).

Freebox V6 Infos AlloCine

Freebox V6 Infos AlloCine Casting

  • La télévision de rattrapage reste classique avec des pointeurs sur les portails de catch-up des chaines. L’interface est juste un peu plus jolie que dans la Freebox V5. L’horizontalisation de cette fonction, qui serait accessible avec un moteur de recherche ou avec la possibilité de revenir en arrière dans le temps dans le guide des programmes relève encore de la science fiction. Non pas que cela soit difficile à mettre en œuvre techniquement, mais il faut avoir l’autorisation des chaines TV. Et pour l’instant, elles sont réticentes. Il parait que cela existe en Corée du Sud. Par contre, la fonction de catch-up est payante “à la séance” aux heures de pointe pour éviter d’engorger le réseau, pour la V5 comme la V6. Sous la forme d’un passe qui garantit un accès prioritaire aux programmes de toutes les chaines TV de la catch-up (il n’y a pas TF1) entre 19h et 22h, pour 0,99€ par soirée ou 3,99€ par mois.
  • Un navigateur web est intégré dans l’interface est facile d’utilisation avec la télécommande gyroscopique. Les sites web sont bookmarkables avec des signets. Et, of course, le Flash comme Java sont supportés ! En gros, tout ce qui tourne sur architecture Intel x86 et sous Linux est supporté. Xavier Niel indiquait ainsi au lancement que tous les sites web fonctionnaient dans la box. Le diable étant dans les détails, il faudra voir comme cela fonctionne pour l’utilisateur pour ceux des sites qui demandent l’installation de plug-ins divers. A priori, ce qui fonctionne sous Linux et sur le Webkit sera supporté. Mais quid de la gestion des cookies et autres plaisanteries. Cette fonctionnalité qui n’existe pas encore dans les TV connectées diminue au passage l’intérêt d’avoir des widgets ou applications natives. Il y en aura dans la Freebox Player via le FreeStore. On sera un peu comme sur les smartphones à pouvoir accéder à des contenus via le navigateur Web ou dans le store de la plateforme. Sur mobiles, c’est l’ergonomie de l’interface qui fait préférer les applications natives. Il faudra un peu de recul pour voir si cette préférence se réplique sur la Freebox Player.

Freebox V6 Navigateur Internet

  • Un accès direct aux vidéos de YouTube semble prévu mais il sera rendu disponible aux abonnés plus tard. En attendant, il faudra passer par le navigateur.
  • L’accès aux contenus du réseau local et notamment aux photos et la fonction diaporama photos, un classique du genre, au dessus duquel on peut choisir sa musique. Cela reste de la navigation dans des arborescences de répertoires et fichiers. Je n’ai pas pu voir à quoi ressemblaient des fonctions de recherche, si il y en a, sur ses contenus personnels. Là encore, ces fonctions devraient évoluer après la sortie de janvier 2011.

Frebox V6 Diaporama Photo

  • L’accès à la musique, qui est pour l’instant assez rudimentaire avec une navigation dans la hiérarchie des répertoires et fichiers personnels. Cela ne ressemble pas à la fonction musique assez bien mise en oeuvre dans Media Center de Windows 7.
  • L’accès à ses boites de messagerie est permis à partir de la télévision. Pour les réseaux sociaux à la Twitter ou Facebook, il faut passer par le navigateur web de l’interface.

Freebox V6 Mail

On pourra sinon paramétrer un client BitTorrent à partir de son ordinateur, et qui ira alimenter le stockage de la Freebox Server. Ces contenus seront alors accessibles à partir de la Freebox Player. Ce n’est pas nouveau en soi, mais il semblerait que l’objectif soit de faciliter la mise en œuvre de ce scénario. Free continue de jouer le poil à gratter !

Les jeux et les autres applications

La Freebox Player est aussi une plateforme de jeux. Leur réalisme est situé entre la Wii et la PS3. Ils peuvent tourner en HD et à 60 images par seconde. Il ne faut cependant pas pousser : le processeur Atom Sodaville est tout de même bien moins puissant que le Cell combiné au moteur graphique RSX des Sony PS3. Cependant, la télécommande gyroscopique de la Freebox Player permettra de créer des jeux similaires à ceux de la très populaire Wii. En cela, la Freebox Player peut effectivement théoriquement permettre de se débarrasser de tous les appareils du salon qui sont connectés à la télévision. En théorie car le catalogue de jeux de la Wii n’est pas prêt de se retrouver du jour au lendemain disponible sur la Freebox Player.

D’où la nécessité de partenariats de Free avec les grands éditeurs de jeux. L’un des temps forts de cette annonce était la présentation de jeux de Gameloft utilisables sur la Freebox Player, et avec une manette de jeu Free au format classique. Il s’agirait des premiers jeux 3D et HD disponible dans une offre triple-play… au monde. C’est plausible. J’avais bien vu aux USA des jeux dans diverses offres d’opérateurs type DirectTV, mais il s’agissait de jeux en simple définition, pas en 3D, et de plus, issus d’opérateurs de TV hybride (satellite + IP) et pas triple-play.

L’éditeur Gameloft est le premier partenaire applicatif de Free pour ce lancement et d’autres devraient suivre (voir plus loin au sujet des relations développeurs et du SDK de la Freebox). Pour mémoire, cette entreprise française créée sur fonds propres par les frères Guillemot fait environ 140m€ de chiffre d’affaire avec 4500 employés répartis dans le monde entier, avec un siège en France de 100 personnes. L’entreprise fait seulement 5% de son CA en France, un tiers aux USA, un tiers en tout en Europe et le reste dans le reste du monde, notamment en Amérique du Sud. Le business en Asie fonctionne pas mal avec une forte croissance au Japon. Elle a une offre multiplateforme et particulièrement présente dans le monde de la mobilité.

En janvier, cinq jeux de Gameloft seront ainsi disponibles sur la Freebox Player : un jeu de courses automobiles (Asphalt 5, ci-dessous), de golf (Let’s Golf! 2), de cartes (UNO), de football (Real Football 2011) et enfin un “shoot them up” de tir (NOVA Near Orbit Vanguard Alliance HD). Certains de ces jeux seront opérables en mode multi-joueurs avec d’autres utilisateurs de la Freebox Player. Les deux premiers (Asphalt et Golf) seront intégrés dans la Freebox. Les autres seront disponibles pour un tarif allant de 4,99€ à 6,99€, un prix voisin de ceux qui sont pratiqués dans les appstore des smartphones. Sur l’AppStore de l’iPhone, Asphalt 5 et NOVA sont disponibles pour 3,99€. Il y a toutefois une version gratuite, probablement en mode fremium (version limitée et mise à jour payante à la version complète). Ce n’est pas trop ma spécialité !

Gameloft sur la Freebox V6

Ces jeux seront téléchargeables à partir du FreeStore. Ce dernier est pour l’instant assez maigre. Il se développera certainement, mais progressivement. Voir plus loin sur les relations développeurs…

FreeStore Freebox V6

J’ai croisé Eric Bibollet de WizTivi lors du lancement. Il semblerait que cette société développe des applications pour la Freebox. Mais elles n’ont pas encore été annoncées. On sait que cette société a notamment développé par mal d’implémentations de DailyMotion pour les télévisions connectées ainsi que pour le système Toshiba Places qui tourne sur set-top-box Netgem. Il n’est donc pas impossible que le support de DailyMotion sur la Freebox V6 provienne de WizTivi, plus d’autres applications développées pour des tiers (PagesJaunes, L’Equipe, etc).

Architecture logicielle

On passe à la séquence geeks logiciels après l’épisode geek matériel du post précédent. Mais cela sera plus court.

La Freebox Player tourne sous Linux comme la Freebox TV de la V5. Je ne sais plus de quel noyau et distribution il s’agit. En tout cas, elle comprend à la fois des pilotes fournis par Intel et pas mal de briques logicielles développées par les équipes de Free.

L’interface utilisateur de la Freebox V6 a été développée en QML qui s’appuie sur la le framework Qt de Nokia. QML (Qt Meta-Object Language) est un langage déclaratif d’interface utilisateur qui peut faire appel à des scripts écrits en JavaScript ou intégrés avec du C++. Il est très utilisé pour les développements d’applications mobiles.

Les jeux de Gameloft ont quant à eux été développés en C++ et en accédant directement à la bibliothèque OpenGL qui est fournie par Intel pour Sodaville.

Le navigateur web a été développé par Free, en s’appuyant sur le moteur de rendu Webkit. Il supporte à la fois Flash et Java et si j’ai bien compris tous les formats de streaming audio et vidéo. Tout comme HTML 5. Le support de la dernière version de Flash, la 10, est dans le pipe et demandera un travail de stabilisation (qui n’est pas spécialement du fait de Free mais plutôt du couple Intel/Adobe). Le support de Microsoft Silverlight et de son portage open source Moonlight n’est pas encore dans le pipe. Si la demande apparait, il ne sera pas trop difficile d’y répondre.

Donc, un peu comme sur PC, les développeurs auront plusieurs moyens de développer des applications pour la Freebox : du natif bas niveau en C/C++ avec OpenGL, un peu plus haut niveau avec Qt+C++ et JavaScript, et enfin, au niveau des standards du web. Et il faut ajouter le framework de développement de jeux 2D autour de JavaScript, Elixir , qui est toujours supporté.

Pour l’instant, Free n’a pas encore packagé de SDK pour les développeurs. Il a géré la relation avec Gameloft “à la mano”. Là encore, l’approche est voisine de celle d’Apple qui n’a pas été imité que pour le format de l’annonce du 14 décembre 2010 : on lance le produit qui change la donne de l’interface utilisateur d’abord, et on s’occupe des développeurs ensuite. Rappelez-vous que le SDK de l’iPhone est sorti plus d’un an après son lancement début 2007 ! Je pense qu’il faudra aller plus vite ici car la concurrence ne s’endormira pas autant que les concurrents de l’iPhone. Orange veille au grain en préparant la sortie en 2011 de sa prochaine set-top-box qui tournera aussi sous Atom Sodaville. C’est le concurrent le plus dangereux de Free à court terme.

L’offre multi-écrans

Pour profiter de tout cela sur d’autres écrans TV, une set-top-box TV supplémentaire optionnelle devrait être disponible comme avant.

Pour ce qui est des autres écrans :

  • L’accès à partir d’un micro-ordinateur fonctionne toujours avec VLC pour regarder l’IPTV en direct ou bien avec le site web de Free. On peut toujours récupérer les enregistrements du PVR de la gateway via FTP. L’interface de la Freebox Player n’est pas portée sur PC quel que soit le système d’exploitation (Windows, Macintosh, Linux). Bref, l’expérience utilisateur sur PC reste toujours un peu orientée geeks. J’ai l’impression que Free compte dans un premier temps sur l’écosystème pour l’amélioration des offres sur PC. Comme les divers clients qui existent déjà et s’appuient sur VLC pour créer de viewers de chaines (pour qui M6 et TF1 ne fonctionnent pas).
  • Free a développé une version mobile de l’interface de la Freebox Player, appelée Freebox connect. Pour l’instant, uniquement pour l’iPhone et l’iPad. Elle permet pour l’instant d’accéder aux contenus stockés sur le disque dur de la Freebox Server, de programmer un téléchargement ou un enregistrement TV. Elle devrait permettre de contrôler à distance ce qui est affiché par la Freebox Player, mais je demande à voir. Next step : support d’Android, voire de Windows Phone 7. Pas annoncé. Et peut-être une synchronisation plus complète des interfaces utilisateur entre la Freebox Player et cette interface mobile.

Freebox Player sur iPad

Je pense avoir fait le tour de ce qui concerne les contenus et le logiciel au vu des informations disponibles. Il faudrait avoir une Freebox V6 chez soi pour en savoir un peu plus, et il faudra patienter encore deux semaines pour ce faire. D’autres que moi feront cela car je serais à Las Vegas la première semaine de janvier pour le Consumer Electronics Show. Too bad !

Dans un article suivant, je traiterai du positionnement concurrentiel de la Freebox Revolution et des grands enjeux pour Free après ce lancement (en réponse à certains commentaires). Et puis, j’en ajouterai probablement encore un sur les hommes (et femmes) de Free, et sur l’évolution des pratiques marketing de la société.

Au passage, vous trouverez mes photos du lancement du 14 décembre sur Darqroom. Contactez moi par email si vous avez besoin de version haute résolution en indiquant l’usage prévu.

 

Tous les articles de cette série sur le lancement de la Freebox Révolution (V6)

1 – Les entrailles de la Freebox 6 (46, 13576)
2 – Les logiciels et contenus de la Freebox 6 (30, 11698)
3 – La concurrence de la Freebox 6 et ses enjeux (24, 3873)
4 – Les vrais gens et le marketing de Free (9, 2182)

Publié le 15 décembre 2010 et mis à jour le 22 décembre 2010 Post de | Apple, Communication, Haut débit, Innovation, Internet, Logiciels, Logiciels libres, Marketing, Microsoft, Mobilité, Photo numérique, TV et vidéo | 93743 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article          

Les 48 commentaires et tweets sur “Les logiciels et contenus de la Freebox 6” :

  • [1] - Alex a écrit le 15 décembre 2010 :

    Bonjour Olivier,

    Bravo pour ce passionnant second volet. Quid d’Elixir pour ce qui est du développement d’applications pour le Freestore ? Reste-t-il d’actualité pour les “petits” développeurs qui n’auraient pas, comme Gameloft, un accès privilégié aux équipes de Free ?

  • [2] - jerome a écrit le 15 décembre 2010 :

    Bonjour et merci pour cet excellent post ( comme d’habitude je dirais)
    Quid du support du HBBtv ?A-t-il seulement été évoqué par Free ? Si je comprends bien la nouvelle freebox comme l’ancienne ne respecte pas non plus la fameuse “charte” des chaînes (pad de surimpression au dessus du flux…) et malgré tout la freebox permet l’accès à la catchup Tv.
    Du coup si pas de HBB avec cette box je ne pourrai toujours pas voter au cours du JT de France 2! Mince alors.

    • [2.1] - Olivier Ezratty a répondu le 15 décembre 2010 :

      Pas de HbbTV dans le pipe pour l’instant. Le standard a été finalisé cet été, alors que la FB6 était déjà bien avancée !

      Côté overlay, le risque est limité car il ne sert qu’à changer de chaine. Cela existe déjà ailleurs, y compris dans certaines TV.

      De plus, Free ne cherche pas du tout à générer de revenu publicitaire dans son modèle TV. Il ne présente pas le risque de Google TV pour les chaines TV.

      • [2.1.1] - jerome a répondu le 15 décembre 2010 :

        Merci pour les précisions. Espérons donc que le SDK à venir permette aux applications installées sur le player de générer des notifications visibles en surimpression lors du visionnage d’une chaîne, sinon cela risque d’être difficile de réaliser des applications type social TV (sauf à passer par un appareil tiers type téléphone ou tablette).

  • [3] - OlivierSeres a écrit le 15 décembre 2010 :

    Merci Olivier
    Au niveau du NAS, as tu une idée sur le soft utilisé ? Ubuntu Server ou autre ?

    • [3.1] - Olivier Ezratty a répondu le 15 décembre 2010 :

      Tu rigoles ! Chez Free, ils prennent plutôt des distros de base (Debian ou autre) et ajoutent leur brique à eux. Ils se font leur propre distro en quelque sorte. Ce qui leur a d’ailleurs valu des ennuis avec la FSF au sujet de la licence GPL il y a quelques années.

  • [4] - OlivierSeres a écrit le 15 décembre 2010 :

    Peu importe pourvu que je puisse me loguer en root dessus

  • [5] - Vincent 2L2T a écrit le 15 décembre 2010 :

    Question qui doit intéresser peu de monde (en tout cas les bobos comme moi, qui n’aime pas que le Wifi reste allumé la nuit en dessous de la chambre des enfants) : est-il possible de désactiver le Wifi sans arrêter la Freebox Server (ce que je fais avec la V5)?

    Merci

  • [6] - kingdon a écrit le 15 décembre 2010 :

    Merci M. Ezratty pour cette article, il est très détaillé.
    Cette interface est très belle, franchement ils ont assuré.
    Les connaissez-vous personnellement ?

    Combien étaient-ils :
    – sur la partie Logiciel ?
    – sur le design de l’interface ?

    J’ai vu sur certains forums qu’ils n’étaient pas beaucoup à bosser sur le projet. C’est une preuve que Free recrute que les meilleurs. Pour Neuf ils étaient 100 je crois.

    Avez-vous plus d’information sur les futurs applications ?
    Seront-elles développées en interne.

    Merci encore et à bientôt

  • [7] - alkasar a écrit le 15 décembre 2010 :

    Super ces articles bien détaillés :)
    Est ce possibile de continuer à regarder la TNT en cas de coupure internet (impossible avec v5) ?

  • [8] - Olivier Ezratty a écrit le 15 décembre 2010 :

    @alkasar @vincent 2L2T : aucune idée. Ce blog n’est pas le conseil technique avant-vente de Free. Il y a des forums pour cela… Et je n’ai pas encore de FB6 chez moi pour faire des tests !

    @kingdon : je vais traiter de ces sujets dans le quatrième article de cette série. Patience !

  • [9] - Vincent 2L2T a écrit le 15 décembre 2010 :

    Désolé que tu le prennes ainsi, vous donnez énormément de détails… :(
    Loin de moi l’idée de t’importuner.

    • [9.1] - Olivier Ezratty a répondu le 15 décembre 2010 :

      Je ne le prend pas mal. Don’t worry. C’est juste un hola car je ne peux pas répondre à toutes les questions techniques. J’ai les bons contacts chez Free, mais j’imagine – j’espère – ne pas être le seul dans ce cas la !

  • [10] - Jey a écrit le 15 décembre 2010 :

    Bonjour, et bravo pour cette article qui est sans nul doute le plus complet que j’ai pu lire….
    La chose qui me turlupine, et dont je ne suis pas sûr d’avoir la réponse, c’est: vais-je pour complètement remplacer mon XBMC actuel par cette nouvelles Freebox, en faisant lire la Freebox, via réseau/montage/partage, des vidéos situées sur un PC “distant” (=serveur de fichier sur mon réseau local)… En clair, vais-être limité aux 205Go inclus, ou vais-je pouvoir bénéficier automatiquement du contenu de mes autres machines? (sachant que celà signifie pas de disque USB/sATA pluggué directement sur la box)
    Un grand merci en tout cas…

    • [10.1] - Olivier Ezratty a répondu le 15 décembre 2010 :

      Il me semble que l’on pourra sans problème naviguer dans les contenus de son réseau local. Comme tous les formats sont supportés dans la Freebox Player, un XBMC sera en effet superflu.

  • [11] - FabriceB a écrit le 15 décembre 2010 :

    Bonsoir, merci pour cet excellent article qui – par nature – complète le précédent et forme un tout passionnant.

    Un sujet, que je pense intéressant pour un certain nombre des utilisateurs actuels de Freebox V5, serait la compatibilité ascendante des Freeplugs.

    Je sais bien qu’il ne s’agit pas d’un forum technique, mais le concept même de la compatibilité ascendante me paraît dépasser le domaine strictement technique.

    En clair, pour tous les utilisateurs finals (non-geeks) qui ont construit leur système audio-vidéo-informatique autour de la FB, en particulier en achetant des Freeplugs supplémentaires pour relier leurs PCs, Squeezebox, etc. en sont-ils pour leurs frais en migrant vers la V6 “Révolution” ?

    Bien cordialement.

  • [12] - billroland a écrit le 16 décembre 2010 :

    Bonsoir et bravo pour les infos,

    Lors de vos prochains articles et en complément de la questions de FabriceB sur les freeplugs ,pourriez-vous donner la réponse à la question suivante : sera t’il possible d’alimenter la V6 électriquement sans activer le CPL comme aujourd’hui sur la V5. Tous ceux qui ont deux box v5 avec 2 lignes téléphoniques dans la même habitation connaissent le souci de ne pas perturber les réseaux différents des 2 boxs?

    cordialement

  • [13] - Nicolas a écrit le 16 décembre 2010 :

    N’y a-t-il pas erreur pour l’enregistrement Canal ?
    Si c’est comme aujourd’hui, si l’option 5* est en effet nécessaire pour l’univers CSat, enregistrer Canal+ via l’univers FreeboxTV ne pose pas de souci…

  • [14] - marc a écrit le 16 décembre 2010 :

    Il faudrait être certain que les codecs (vidéo et audio) employés par la nouvelle box soient aussi universels que prétendu. La précédente édition était -est toujours- d’un indigence proche de l’inverse de l’infini.

    Le choix du scrapper (imdb ou allociné) est-il forgé dans l’airain des glaives ? ou peut-on en ajouter d’autres ? ce serait intéressant de le savoir

    Ces deux interrogations non pas pour avoir un réponse exacte, mais pour répondre de manière contradictoire à la question concernant XBMC. Il peut être intéressant de conserver XBMC pour des raisons de souplesse d’utilisation, solution d’autant plus intéressante s’il était possible d’installer cet environnement sur le système déporté (HD). XBMC ou toute autre interface… Boxee par exemple (ce qui apporterait la fonction PVR à XBMC via un simlple script ou plugin). Après tout, le SDK devrait “aussi” pouvoir servir à “çà”. Le choix d’un Mediacenter relève souvent d’une pratique quasi religieuse :-D, et un sectataire XBMC (tel que moi) sera dogmatiquement attaché à son interface comme un administrateur cacochime au versement de ses jetons de présence.

    my 2 cts

    Marc

    • [14.1] - Olivier Ezratty a répondu le 16 décembre 2010 :

      Ah le Marco, quel plaisir de te lire ! Welcome !

      Pour les codecs, je n’en sais rien. Ce qui change, c’est l’origine de ce support des codecs. Une grande partie est dans le silicium d’Intel Sodaville. Une autre dans les briques logicielles fournies par Intel. Et enfin, le reste vient de la communauté open source ou des développeurs de Free. Chaque codec doit donc avoir une histoire particulière. Certains sont peut-être même communs avec ceux de XBMC. Mais pas sûr que cela soit documenté. Il faudra aller à la pêche aux informations, ce que je ferai chez Free après le CES.

      Pour AlloCiné, bonne question. Ce n’est pas un scrapper. Free tape dans des API AlloCiné. Ils ont un partenariat formalisé pour ce service, facilité par la très bonne relation entre le fondateur d’AlloCiné, Jean-David Blanc et Xavier Niel (cf les deux ensembles ici sur Darqroom).

      Pour XBMC, ta question est-elle de savoir si un PC sous XBMC pourrait accéder aux fichiers stockés dans le DD de la Freebox Server ? A priori oui.

      Tu es à XBMC ce que je suis à mes Windows Media Center que j’apprécie et utilise toujours malgré leurs innombrables défauts. La raison principale : on peut tout faire avec. Le défi pour Free est de rendre mes MCE totalement inutile. Je pense que cela sera le cas le jour où le FTTH arrivera chez moi. Donc d’ici deux ans environ.

  • [15] - Laurent a écrit le 16 décembre 2010 :

    >Free a déve­loppé une ver­sion mobile … Free­box connect. Pour l’instant, uni­que­ment pour l’iPhone et l’iPad. … Elle devrait per­mettre de contrô­ler à dis­tance ce qui est affi­ché par la Free­box Player, mais je demande à voir.

    Ce qui serait vraiment génial et séduirait beaucoup de geeks, ce serait de disposer d’un support Airplay (/ iphone et ipad) et de pouvoir gérer les Airport express pour envoyer du son dans toute la maison depuis la box (multiroom)
    Pour çà, je suis prêt à payer une application Freestore ou une option Free sans problème ==> la boucle avec les produits Apple serait complète et ce serait hyper pratique !

  • [16] - pat95-45 a écrit le 16 décembre 2010 :

    Bonjour,

    est-il prévu sur la nouvelle Freebox:
    – l’émission d’un signal numérique de synchronisation de départ et fin d’un enregistrement TV (programmé via le programme TV par exemple), afin d’éviter les décalages d’enregistrements et les pertes qui peuvent en résulter ?
    – même chose pour ce qui concerne les pubs insérées (un signal de pause à leur début et de reprise de l’enregistrement dès leur fin) ?
    – sur l’actuelle Freebox, les enregistrements réalisés à partir de chaînes cryptés (“Histoire” par exemple), n’apparaissent (avec un logo représentant un cadenas) que sur la Freebox TV et pas sur le PC avec FileZilla, où il est donc impossible de les rapatrier. Est-ce normal ?

    • [16.1] - Olivier Ezratty a répondu le 16 décembre 2010 :

      Questions intéressantes.

      Signaux de synchro de programmes : je ne pense pas que cela existe. C’est effectivement un problème avec tous les PVR, leur EPG étant rarement suffisamment précis.

      Pour la pub : vieille demande des utilisateurs, mais incompatible avec l’intérêt des chaines TV qui vivent de la pub. Donc exit !

      PVR avec Canal d’accès limité : lié aux demandes de Canal+ qui ne souhaite pas voir ses contenus circuler sur PC. Au même titre, Canal+ ne certifie aucune solution de PVR sur PC avec son programme CanalReady.

      Bref, tout cela ne dépend pas de Free !

  • [17] - pat95-45 a écrit le 16 décembre 2010 :

    Je pense que le passage à la diffusion numérique doit pouvoir permettre, par ses possibilités d’échanges, d’émettre des signaux de synchronisation de début et de fin d’enregistrement, vers les téléspectateurs. Si ce n’est pas encore le cas sur la TNT, Free pourrait vraisemblablement le réaliser (ce serait aussi apprécié que le rattrapage d’émissions).
    Je ne vois pas l’intérêt que trouveraient les annonceurs à “polluer” les enregistrements par la pub, d’où l’intérêt de faire admettre un dispositif sélectif.

  • [18] - SergeL a écrit le 17 décembre 2010 :

    Bravo et merci pour ce post qui comme toujours est des plus enrichissant.

    Autant je vois la “révolution” dans les services et les possibilités nouvelles qu’ouvre la Freebox V6 autant je reste sur ma fin sur l’expérience utilisateur.

    – Les fonctionnalités de channel browsing et de zapping n’ont pas l’air d’avoir beaucoup changé, je vais toujours devoir parcourir les 180 chaines (même en PIP) pour trouver une émission ou un film qui m’intéresse. Quid des recommandations sur les préférences utilisateur ou éditoriale, des recherches par thèmes ou autre, et je ne parle pas de la dé-linéarisation avec la création de chaines personnelles comme peu le proposer Axel Springer avec son concept Watchmi pour Windows Media Center.
    – Le design et la navigation semblent simple et sobre, ajout du PIP et de la récupération d’information complémentaire sur Allociné cela est plutôt pas mal. Au vu de ce qui existe aujourd’hui chez les fournisseurs de solution comme NDS avec certaines customisations de snowflake, chez Nagravision avec le Nagraguide ou d’autres je n’y retrouve pas la révolution attendue mais juste un bon lifting de l’interface qui rattrape ses 5 ans de retard. Je trouve a la limite l’audace et la tentative de SFR sur sa nouvelle interface plus intéressante et novatrice, c’est un avis et une question de gout personnel mais pourquoi ne pas avoir utilisé les possibilités offertes par la télécommande gyroscopique et utilisé la puissance du sodaville pour proposer un nouvel usage?
    – Les jeux, j’y vois une ouverture importante pour le casual gaming, les hardcore gamers resteront sur leur console qui propose des jeux de bien meilleur facture. C’est un concurrent pour la wii selon moi, et il aurait été plus judicieux de fournir 2 télécommandes gyroscopique pour jouer a wii sport ou autre mario party devant la télévision avec les amis ou la famille au lieu d’un gamepad Xbox/PS3.
    – Le SDK reste le grand mystère.Est ce qu’il sera possible d’utiliser tous les services (UPnP,codecs A/V,etc )et profiter de toute la puissance à disposition de la box ? Elixir ne permet pas aujourd’hui d’acceder à l’OpenGL ES 2.0 et donc profiter de l’accélération graphique 3D, QML et les meta data seront ils disponible aux applications, jusqu’ou l’ouverture du SDK ira, cela sera déterminant pour l’éco système qui pourra en découdre.

    Comme pour ton post sur la SFR évolution, j’ai l’impression que l’on a fait un bout de chemin mais on est encore au milieu du gue sur l’aspect user expérience.

    Orange aura t il l’audace de proposer une nouvelle expérience télévisuelle à madame michu ?

    J’ai hâte de recevoir ma Freebox V6 pour pouvoir juger sur pièce car je n’ai pu me faire un avis que sur les infos disponibles. J’espère qu’une mise à jour prochaine apportant une révolution également coté user expérience soit déjà à l’étude.

  • [19] - nat a écrit le 17 décembre 2010 :

    Bonjour,
    Intel, Linux, QT; ça ressemble à Meego tout ça non?

    Avez-vous des précisions à ce sujet?

    • [19.1] - Olivier Ezratty a répondu le 17 décembre 2010 :

      Bien, ce n’est pas Meego !

      • [19.1.1] - doctor madness a répondu le 20 décembre 2010 :

        Avez vous des éléments probants pour dire que ca n’est pas Meego ? Ou c’est une simple intuition (qui peut etre juste) ?

        • [19.1.1.1] - Olivier Ezratty a répondu le 20 décembre 2010 :

          Mélange de :
          – L’OS des Freebox a toujours été constitué de briques diverses et variées, certaines open source, d’autres propriétaires à Free, qui en font des OS “sur mesure”. Bref, Meego ou pas, peut importe. D’autant plus que l’interface utilisateur est entièrement maison.
          – Je n’en ai jamais entendu parler chez Free.
          – Meego pour STB n’a pas l’air d’être encore “sec”. Pas de SDK téléchargeable sur leur site : http://meego.com/. Alors qu’il y en a pour les autres devices. Notamment les netbooks sous Atom.
          – Si c’était sous Meego, pourquoi Free le cacherait ? Meego en ferait par ailleurs une promotion du tonnerre car cela serait une énorme référence pour eux.

          Pour l’instant, seul Amino semble avoir annoncé, en septembre dernier, une STB sous Meego : http://www.linuxfordevices.com/c/a/News/Amino-Freedom/. Mais elle n’est pas encore dans le commerce.

  • [20] - Julien a écrit le 17 décembre 2010 :

    Bonjour

    Bien que le navigateur de la Freebox v6 utilise Webkit, Java et Flash ne sont pas de la partie malheureusement et seuls les partenaires de Free ont accès au SDK en C/C++ avec OpenGL.

    • [20.1] - Olivier Ezratty a répondu le 17 décembre 2010 :

      Java et Flash arriveront sans doutes après janvier. Il y a probablement un délai de stabilisation. Free dépend d’autres sociétés (Intel, Adobe, etc) pour obtenir un bon support de ces stacks sur Sodaville. Comme ils sont les premiers à le supporter dans une set-top-box, ils en font un peu les frais.

      Pour le SDK, il arrivera aussi. Mais chaque chose en son temps. Les développeurs de Free procèdent par étape et ils ne sont pas très nombreux.

  • [21] - sebos a écrit le 20 décembre 2010 :

    Bonsoir Olivier,

    Bravo pour la couverture de la sortie de la nouvelle Freebox, de loin la plus complète (même si n’étant pas programmeur, certaines infos techniques me dépassent un peu…) que j’ai pu trouver sur un blog.

    J’ai une petite question à propos de cette affirmation : “La fonc­tion PVR est sinon tou­jours acti­vable comme avant pour les chaines “pre­mium” Canal+ et Canal­Sat, mais en option et pour 10€ par mois”.

    Venant de résilier chez SFR pour bénéficier de la nouvelle Freebox, je m’étonne de cette situation.

    En effet, chez SFR (que ce soit avec l’ancienne box TV ou la nouvelle, dite Evolution), les chaines de C+ le bouquet étaient enregistrables, sans supplément, sur le DD dans l’univers Neuf TV (mais pas dans l’univers C+ à la demande).

    Pourriez vous, s’il vous plait, me confirmer que cela n’est pas le cas chez Free, sur la V5 comme sur la V6 ?
    Si oui, qu’est ce qui pourrait, selon vous, expliquer ce traitement différencié ?

    • [21.1] - Olivier Ezratty a répondu le 20 décembre 2010 :

      Il me semble que l’on paye aussi cette option lorsque l’on est abonné à Canal+/Sat via Canal+/Sat (pour celles des set-top-boxes qui ont un PVR). Cela s’appelle l’option Canalsat 5 Etoiles. Free ne fait que répercuter cela. Cf http://www.universfreebox.com/article7631.html. On ne peut d’ailleurs pas partager en FTP les fichiers ainsi enregistrés sur la Freebox TV (V5 et également V6, mais sur le DD qui est dans la Freebox Server).

      En fait, dans les deux cas, Neufbox et Freebox, on paye le droit d’enregistrer Canal+. Il faut cependant comparer les prix dans le détail. Il y a un prix promo 1 an dans les deux cas (20€/mois chez Free, 18€ chez Neuf, peut-être privilégié car ils appartiennent au même groupe que Canal+, Vivendi). Ensuite, cela se monte à 35€ chez Free et 45€ (par mois) chez Neuf, les deux comprenant les 10€ permettant l’enregistrement. Bref, le maquis des tarifs…

      • [21.1.1] - sebos a répondu le 20 décembre 2010 :

        45€ par mois chez neuf pour C+ le bouquet ?

        Non, non, je payais bien 35€ et j’avais le droit d’enregistrer les chaines de C+ sur le DD, comme n’importe quelle autre chaîne de l’univers TV Neuf.

        Par contre, il m’était impossible de faire de même dans l’univers Canal + le bouquet….

        Enfin bon, je vérifierai qd je recevrai ma freebox mais bon, si je dois payer 10€ en plus des 6€ du dégroupage (en plus de 2-3 € de la futur augmentation de la TVA….), ça commence à faire beaucoup !

  • [22] - Judibet a écrit le 21 décembre 2010 :

    Il serai temps que les développeurs pensent aussi à développer sous Maemo/MeeGo, OS Bada et WebOS, des systèmes d’exploitations trop souvent oubliés !
    Je dit ça car la nouvelle mode est de sortir des applications que pour iPhone voire pour iPhone et Android et d’oublier les autres systèmes, ce qui commence à créer un vrai bordel pour 2011 et qui me lasse à force !

    J’aimerai bien utiliser mon N900 sous Maemo (Linux) avec l’application Freebox, qu’ils ne devraient pas trop avoir de mal à développer en QT ou en C : free, c’est être libre et donc, égalité pour tous, non ?

  • [23] - ekaii a écrit le 23 décembre 2010 :

    Sera-t-il possible d’enregistrer la TNT ?
    J’ai quelques doutes car le player qui possède le Tuner TNT est distant du serveur qui possède le disque dur.
    Quelqu’un aurait-il une réponse à ce sujet car à plus de 5 km du NRA (dire que je suis a 12 bornes de paris), je n’ai que la TNT?

  • [24] - fredtlse a écrit le 3 janvier 2011 :

    Bonjour, un peu plus haut vous dites que la V6 integre unplayer Flash.
    En êtes-vous sur ?

    Car plusieurs sites communautaires disent exactement le contraire.

    Merci.

    • [24.1] - Olivier Ezratty a répondu le 4 janvier 2011 :

      Je suis sûr que Flash sera supporté.
      Ce qui est moins sur, c’est la version et quand.
      Il semblerait que des pbs de fiabilité feront que Flash ne sera peut-être pas supporté pour les FB shippées en ce moment et qu’il faudra donc attendre une mise à jour logicielle.

  • [25] - Pilou a écrit le 7 janvier 2011 :

    Bonsoir, Je suis dans les mêmes condition que ekaii, à plus de 5km de ligne et ne recois que la TNT hertzienne.
    A aucun moment dans les article ne voyons apparaitre le sujet d’enregistrement des chaines TNT sur le free serveur.
    Auriez-vous des réponses à ce sujet?
    Merci. et meilleurs voeux a tous.

  • [26] - nouknouk a écrit le 14 janvier 2011 :

    concernant les API pour les développeurs, seul le framework Elixir (basé sur Javascript + un binding des EFL et qui est déjà disponible pour les Freebox v5) sera proposé au ‘grand public’.

    L’accès aux API et aux couches de plus bas niveau n’est réservé qu’à quelques partenaires de Free triés sur le volet (comprendre des ‘gros’ du secteur, comme Gameloft). En tant qu’amateur ou que ‘petit studio indépendant’, ces APIs ne seront donc pas disponibles.

    Le principal argument avancé concernant cette restriction est la sécurisation de la box: Free ne peut pas se permettre de laisser les gens tripoter dans du bas niveau car ce serait prendre le risque de se faire pirater son player. Or sa sécurisation est une des conditions sine qua non pour que certains ayants droit (TF1, M6, …) acceptent de diffuser leurs flux sur la Freebox.

    “Espé­rons donc que le SDK à venir per­mette aux appli­ca­tions ins­tal­lées sur le player de géné­rer des noti­fi­ca­tions visibles en sur­im­pres­sion lors du vision­nage d’une chaîne, sinon cela risque d’être dif­fi­cile de réa­li­ser des appli­ca­tions type social TV”

    C’est improbable pour deux raisons:

    – les principales chaines françaises ont fait justement une charte pour interdire ce genre de chose car elles veulent garder la toute puissante sur le contenu et les services à valeur ajoutée qu’elles pourraient un jour décider de proposer.

    – Elixir (la seule API publique dispo pour développer) ne permet pas et ne permettra pas de faire des applications capable de tourner en tâche de fond (ie. en démon).

    Il existera néanmoins un workaround dans quelques temps (valable aussi pour la freebox v5) : Elixir va intégrer le support des flux vidéo, donc il sera possible de faire une appli permettant de regarder la TV à laquelle le développeur ajoutera des fonctionnalités supplémentaires.

    Source de toutes les infos: la mailing list d’Elixir ( http://groups.google.com/group/freebox-elixir?pli=1 )

  • [27] - lunettes de soleil bébé a écrit le 6 décembre 2011 :

    Merci beaucoup pour ce post. Est-il possible de télécharger votre article en pdf ?. Je ne m’y connais pas trop dans ce domaine, moi c’est plutôt les opticiens , mais je trouve que c’est un très bon article !.
    Aurélie.

    taille lunette soleil

    • [27.1] - Olivier Ezratty a répondu le 6 décembre 2011 :

      Oui, avec le bouton PDF pres du titre de l’article, mais je l’avais désactivé temporairement, désolé.

  • [28] - marek1421 a écrit le 15 janvier 2012 :

    comment fait quand on a une tv connecté, comment fait pour installé des logiciels?

  • [29] - BBMTL a écrit le 18 janvier 2012 :

    UNE QUESTION ENCORE UNE !!!!! LA TELECOMMANDE GYROSCOPIQUE NE SEMBLE PAS ETRE TRES PARATIQUE POUR LA NAVIGATION SUR INTERNET . EST IL POSSIBLE ALORS DE BRANCHER UN CLAVIER ET SOURIS BLUETOOTH SUR LE FREEBOX SERVER ???? CE SERAIT VRAIMENT TOP SI CELA POUVAIT SE FAIRE .. ET SI OUI COMMENT ? MERCI DE VOS REPONSES . BERNARD

  • [30] - Olivier Ezratty a écrit le 18 janvier 2012 :

    En tapant “brancher souris et clavier Freebox Revolution” dans Google, on obtient plusieurs réponses !




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
Première Pierre Halle Freyssinet Oct2014
2014
96 photos
Rencontres Internationales FrenchTech Oct2014
2014
105 photos
Tokyo et CEATEC Oct2014
2014
798 photos
TEDx Paris Oct2014
2014
450 photos
L'Usine IO Oct2014
2014
10 photos
Orange ShowHello Oct2014
2014
89 photos
Trophée Excellencia Sept2014
2014
92 photos

Téléchargements gratuits

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année en mars, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :
image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Rendez-vous ici.
CouvertureRapportCES

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'exposition photo des femmes du numérique. Installée depuis le 16 octobre 2012 à l'espace Soleilles Cowork de Paris, elle circule dans différentes manifestations et lieux d'exposition. Les 185 portraits initiaux de l'opération sont devenus environ 400 (en juin 2014) et la base s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés. Depuis septembre 2013, les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN !

Derniers commentaires

“Rapport d'@olivez sur CEATEC; tjrs aussi instructif, thanks Olivier "CEATEC 2014 : robotique, énergie et santé" …...”
“Merci pour ces quatre articles synthétiques, clairs et précis du CEATEC 2014. Eclairage pertinent sur les innovations technologiques et sur l'écosystème numérique nippon....”
“Oui c'est exactement ça. Ils comptent par 10 000. Exemple le billet de 10 000¥ se dit 1万. (Ichi man) Pour 100 millions ils disent 1億. (Ichi oku) Par conséquent 7 milliards se dit 70億 (nana jyu oku) h...”
Répondre
Olivier Ezratty
sur CEATEC 2014 : intro et 4K :
“Alors pourquoi ce chiffre 70 ? Ils ne comptent pas par milliers ?...”
“Sur la photo du stand Toshiba cela signifie 7 milliards d'etres humains sur terre et non 70 ans de quelque chose. Sinon votre article est excellent comme d'habitude....”

Tweets sur @olivez



Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 


Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays : Chine (2010) à Shanghai et Beijing Corée du Sud (2009) à Séoul Israël (2010) à Tel Aviv Japon (2009) à Tokyo Japon (2011) au CEATEC de Tokyo Japon (2012) au CEATEC de Tokyo Japon (2013) au CEATEC de Tokyo Silicon Valley (2007) Silicon Valley (2011)

Evénements

Vous pouvez parcourir les articles sur toutes les éditions de LeWeb depuis 2006. image