Rapport CES 2010

Publié le 28 janvier 2010 et mis à jour le 3 mars 2010 - 37 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article

Après des dizaines de kilomètres d’allées arpentées dans le salon et à Las Vegas, plusieurs semaines de travail, des centaines de sites web visités et l’interminable attente de l’annonce de l’iPad d’Apple, voici les 204 pages et 539 illustrations du tout frais Rapport 2010 du Consumer Electronics Show de Las Vegas, cinquième du genre ! Et c’est gratuit pour vos yeux curieux !

Comme d’habitude, le rapport est téléchargeable en PDF et sous deux formes : l’une, de 6,9 Mo qui est adaptée à une lecture sur écran, l’autre, de 20,8 Mo, avec des images dans une résolution permettant une impression de bonne qualité.

Je vous invite à diffuser le lien de ce post et non pas les fichiers PDF car je pourrais très bien mettre à jour le document dans les jours qui viennent pour les corrections éventuelles et compléments que vous me suggéreriez.

Couverture Rapport CES 2010 Olivier Ezratty

Quoi de neuf cette année ?

Les rubriques habituelles du rapport y sont, avec une emphase toujours forte sur le monde de l’image.

Nous avons en plus :

  • Les stratégies commentées des grands acteurs (Samsung, LG, Panasonic, Sony, Toshiba, Sharp, etc).
  • Un décryptage de certaines technologies comme la 3D-relief, les écrans LCD LED ainsi que les écrans d’ebooks.
  • Evidemment, un topo de quelques pages sur l’iPad d’Apple annoncé hier, qui complète le puzzle du marché des tablettes et des ebooks.
  • Le meilleur et le pire du marketing des exposants dans le détail, avec un usage parfois immodéré du nettoyeur à haute pression.

Table des matières

Elle suit à peu près le même plan que les années passées en commençant par l’image.

  • La vidéo et télévision : la variété du choix des consommateurs pour regarder la télévision et toutes ses sources, les composants qui sont derrière la télévision numérique (électroniques, logiciels), les diverses solutions des opérateurs aux USA et en France, les télévisions connectées et leur position par rapport aux set-top-boxes, les boitiers multimédia et autres Media Centers, les lecteurs Blu-ray, les caméras vidéos.
  • L’affichage avec les différentes technologies d’écrans plats décortiquées, notamment sur l’éclairage LED des dalles LCD, les diverses technologies de projection et surtout de pico-projection, les écrans qui se cachent derrière les ebooks.
  • La 3D-relief tout au long de sa chaine de valeur avec les contenus, les sources et l’affichage.
  • La photo numérique et les grandes évolutions des réflex et compacts et les cadres photos numériques connectés.
  • La mobilité et communication et la grande bataille autour de l’iPhone, l’émergence de l’écosystème d’Android, les nouveaux services et logiciels mobiles, l’équipement automobile, et aussi la vidéoconférence.
  • L’audio et la hifi avec ses serveurs de musique, ses enceintes toujours aussi exotiques, et les accessoires des iPod et l’iPhone.
  • Les composants informatiques, processeurs, mémoire, disques durs. Avec un décryptage de la nomenclature des processeurs Intel.
  • Les ordinateurs personnels sous toutes les formes : laptop, netbooks, smartbooks, ebooks, tablettes, desktops, serveurs. Quelle catégorie peut émerger ? Quel sera l’ebook de nos rêves ? Est-ce l’iPad d’Apple ?
  • Les télécommandes et autres interfaces utilisateurs, clavier, souris, stylets, interfaces gestuelles ou tactiles innovantes.
  • Les réseaux et la domotique avec le point sur les standards de connectivité pour la domotique et de connectivité pour la vidéo.
  • Les greentechs avec la production d’énergie solaire ou ambiante, son transport et surtout les économies dans la consommation, puis les produits verts des constructeurs.
  • Les jeux avec la réalité augmentée.
  • Les offres ciblées dans la famille ou la maison.

Et toujours un topo sur l’organisation et la visite du salon, la présence des sociétés française, un glossaire vous permettant de perfectionner votre franglais ainsi que diverses sources d’informations complémentaires. En gros, difficile de faire plus complet !

Et après ?

Bien, maintenant, c’est à vous de jouer ! Téléchargez le rapport ! Chargez votre ebook ! Propagez le lien sur cet article dans vos réseaux sociaux et médias préférés  (Twitter, blogs et autres) !

Enfin, feedbacks, commentaires, critiques et aussi encouragements sont les bienvenus ! Le Ducros qui se décarcasse apprécie toujours (olivier (arrob) oezratty.net).

Au passage, je remercie les nombreuses sociétés que j’ai eu l’opportunité de rencontrer avant, pendant ou après le salon et qui m’ont apporté de nombreux éclairages utiles à la rédaction de ce rapport.

PS : voici une petite interview vidéo de ma part réalisée par Luc Fayard au sujet du CES 2010 pour MyDSI-Tv, la web TV d’Accenture, publiée en février 2010.

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 28 janvier 2010 et mis à jour le 3 mars 2010 Post de | Digital media, Environnement, Google, Innovation, Internet, Logiciels, Loisirs numériques, Marketing, Médias, Photo numérique, Son, Startups, Technologie, TV et vidéo, USA | 45602 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article          

Les 37 commentaires et tweets sur “Rapport CES 2010” :

  • [1] - julienl a écrit le 28 janvier 2010 :

    Bravo et merci!

  • [2] - sduboc a écrit le 28 janvier 2010 :

    Bonjour et merci pour ce travail conséquent et de qualité.

    Cela rend moins frustrant les années où l’on ne peut aller au CES.

    Une coquille à corriger: le “footer” de la page est resté à 2009:
    Compte-rendu de visite du CES de Las Vegas 2009 – Olivier Ezratty – Janvier 2009 – Page 3 / 204″

    • [2.1] - Olivier Ezratty a répondu le 28 janvier 2010 :

      Bonjour,

      Merci d’avoir relevé la coquille, je viens de la corriger et d’uploader à nouveau les PDF sur les deux sites. Il y en aura sûrement d’autres dans la journée.

      Olivier

  • [3] - Gregory [Redo] a écrit le 28 janvier 2010 :

    Bravo et merci pour cet excellent travail !

  • [4] - cedric a écrit le 28 janvier 2010 :

    Merci pour tout ce travail de synthèse ! Un must have…. Bonne journée.
    céd

  • [5] - olyvyer a écrit le 28 janvier 2010 :

    Merci Olivier !
    Toujours un plaisir de lire ton rapport sur le CES ! C’est la meilleure raison que j’ai trouvé pour ne pas y aller…

  • [6] - Benjamin a écrit le 28 janvier 2010 :

    C’est parti pour la lecture : merci Olivier !

  • [7] - samhickmann a écrit le 28 janvier 2010 :

    Bravo et un grand merci pour cet énorme travail de synthèse.

  • [8] - sebou a écrit le 28 janvier 2010 :

    A mon tour de te féliciter et de te remercier pour la qualité de ton travail.

  • [9] - Olivier L. a écrit le 28 janvier 2010 :

    Permettez-moi un tout petit commentaire concernant l’Ipad

    je cite :
    “L‟inconvénient est l‟absence de multitâche.
    Donc,on ne pourra par exemple pas écouter de musique sur iTunes tout en regardant des photos ou en lisant.”

    ça, c’est le SEUL mauvais exemple, car c’est le SEUL multitâche qui fonctionne sur iPhone et iPod Touch !!!

    Encore merci et bravo pour cet excellent rapport qui chaque année me donne quelques heures de lecture

    • [9.1] - Olivier Ezratty a répondu le 28 janvier 2010 :

      Est-ce que donc sur l’iPad on pourra faire les deux à la fois ?

      J’ai aussi noté que le mail fonctionnait en tâche de fond avec une sidebar permettant de consulter ses mails récents tout en faisant autre chose.

      Dans les deux cas… cela concerne en tout cas des applications originaires d’Apple ce qui est assez limitatif. Cf l’usage de Deezer pour écouter de la musique et pas iTunes… !

  • [10] - Laurent a écrit le 28 janvier 2010 :

    Bravo olivier,

    Comme tous les ans, un super travail très complet.
    Bravo et continuez ainsi.

  • [11] - macha a écrit le 28 janvier 2010 :

    J’ai trouvé interessant tout ce que vous avez écrit sur la révolution actuelle des contenus numériques, tels que la musique (et l’édition en général) avec le déplacement de valeur qui se met doucement en place. Entre le matériel et les services internet sur ce sujet, il y aurait de quoi faire un article complet. Bien au delà de l’agitation sur le peer to peer et le téléchargement illégal. Maintenant, comme d’habitude, les Français auront ils une place là dedans ? Pour Parrot, pour l’instant, c’est une opération de communication, rien de plus.
    J’en ai personnellement ras le bol de l’IPhone et de tout ce qui tourne autour. Je pense que l’IPad est une erreur.
    Et toutjours comme d’hab, les chinois, les coréens et autres… se font une place de plus en plus importante en copiant/collant (attitude de suiveur, qui ramasse derrière) en vendant moins cher, tandis que les occidentaux s’évertuent à faire du saut technologique super cher pour lancer l’invention.
    Et enfin, quand je vois tout ce matériel électronique, j’ai peur pour la planète et les déchets….

    • [11.1] - Olivier Ezratty a répondu le 28 janvier 2010 :

      Bonjour Macha,

      En fait, pour les asiatiques, il faut faire la part des choses entre les usines chinoises qui copient effectivement (et sont souvent des PME) et les grandes boites coréennes, japonaises et taïwanaises qui sont très innovantes. Tout du moins dans le matériel car dans le logiciels, elles sont en effet dépassées, ce qui est une question de culture.

      Olivier

      • [11.1.1] - macha a répondu le 28 janvier 2010 :

        Olivier, Il paraît que Sony prévoit de fabriquer des ordinateurs à partir de CD ou autre matériel plastique usagés (recyclage)… Ecran sans mercure… Que les ordinateurs vont consommer de moins en moins d’électricité… etc. J’espère franchement, car autrement c’est dur d’accepter cette consommation dans le contexte actuel, sachant que les équipements doivent être renouvelés quasiment tous les ans par le public pour être dans le coup. Dommage que ce genre de salon ne mette pas plus avant ce problème.
        Entre un bouquin papier, et un ebook en plastique… moi j’ai choisi le papier (recyclable).
        Ce qui choque aujourd’hui dans ce compte rendu du plus grand salon mondial de l’électronique, c’est ce décalage avec nos problématiques écologiques (je pense aussi au batteries)… sans mettre en danger (biensûr) le business…
        http://www.cleantechrepublic.com/2010/01/13/ces-2010-electronique-mue-cleantech/
        A lire
        http://www.ginjfo.com/Publics/Actualites/Act1-1681-CES-2008-:-Le-multimedia-ecologique.html
        Et l’entreprise canadienne Z-Power
        http://www.zpowerbattery.com/index.htm

        • [11.1.1.1] - Olivier Ezratty a répondu le 28 janvier 2010 :

          Sony a bien annoncé cela. Mais cela reste du plastique in-fine. Et de l’électronique polluante en effet. Une grande pollution venant d’ailleurs des usines elles-mêmes.

          L’aspect green est traité, mais pour se donner bonne conscience. L’exemple de Toshiba est édifiant avec d’un côté une zone green sur leur stand et de l’autre, le choix d’un processeur (le Cell) qui consomme 8 fois plus que les autres pour ses Tv haut de gamme.

          L’un des éléments à regarder dans l’équilibre green/IT est l’usage de la visio-conférence.

  • [12] - Jimmy Perret a écrit le 29 janvier 2010 :

    Comme d’habitude, du très bon travail !
    merci Olivier

  • [13] - Hegat a écrit le 29 janvier 2010 :

    Bonjour,
    un grand bravo à l’auteur de cette Somme à plusieurs titres: pour la richesse de son contenu, pour les commentaires qui s’appuient sur de réelles bases de connaissances, enfin et surtout, pour l’altruisme de cette démarche de plus en plus rare mème dans la communication des savoirs. Merci et maintenant, je visite le CES…(dans un fauteuil)
    Hegat

  • [14] - Jacques Sylvander a écrit le 29 janvier 2010 :

    OUSTANDING!!! Incontourbale pour ceux qui n’ont pas pu aller au CES et une excellente synthèse prise de recul pour les autres! Dans tous les cas un excellent travail – Merci Olivier – Jacques

  • [15] - Pierrebu a écrit le 1 février 2010 :

    Hello Olivier,
    Super boulot, comme d’habitude.
    Je relaye l’info dans la Lettre Calipia de février …

    Cordialement
    Pierre

  • [16] - canard65 a écrit le 1 février 2010 :

    Bien enrichissant comme d’habitude !
    Mais au chapitre “Télécommande”, de quel “infrarouge de l’iPhone” parles-tu ??? Pour moi il n’y a pas d’infra et c’est justement pour cela qu’on doit systématiquement passer par un add-on matériel.

  • [17] - Arno a écrit le 4 février 2010 :

    Bravo pour cet énorme travail!

    Une petite question sur XStreamHD. As tu eu un manuel utilisateur? Je n’arrive pas à le trouver sur le Web. J’aimerai comprendre plus en détail le fonctionnement de cette solution.
    Je suis preneur si tu l’as récupéré.

    Merci !!

    Arnault

    • [17.1] - Olivier Ezratty a répondu le 4 février 2010 :

      Non, et pour cause : le service n’est pas encore disponible aux USA. Il devrait l’être d’ici le milieu de 2010 si tout va bien, après de nombreux retards. Et je n’ai pas testé la pré-réservation en ligne.

  • [18] - Godefroy a écrit le 4 février 2010 :

    Félicitation pour cette colossale masse d’information !

    Une petite erreur dans le Glossaire, page 191 : il est écrit que le AAC est un “format de compression de la musique créé par Apple pour ses iPod” alors qu’il s’agit en fait d’un standard ISO. En gros on peut dire que c’est le codec audio du Mpeg-4. http://en.wikipedia.org/wiki/Advanced_Audio_Coding

    Encore bravo !

  • [19] - lumimax a écrit le 11 février 2010 :

    Petite question sur la technologie Femtocell lancée par SFR. Elle est décrite comme mini-antenne dans le but d’améliorer le réseau et réduire la facture. Or SFR, n’avance pas ce dernier avantage pour la vendre, étrange non?

    Merci pour ce compte-rendu de grande qualité… j’ai le sentiment d’y être allé!

    • [19.1] - Olivier Ezratty a répondu le 11 février 2010 :

      Ca dépend des opérateurs. Dans le cas de SFR, la facture de l’utilisateur de mobile n’est pas impactée par l’usage de cette solution (le Home 3G). Donc, ça n’est intéressant que si sa couverture mobile est trop faible là où l’on habite et que l’on a un bon accès ADSL. Au demeurant, qui n’a pas besoin d’être SFR.

  • [20] - Marc Philip a écrit le 12 février 2010 :

    Bonjour Olivier,
    En premier lieu, merci d’avoir cité mon modeste magazine online en référence à la fin de ton ouvrage, nous avons fait de même en conclusion de notre compte rendu du CES 2010, afin de souligner le travail remarquable de tes 204 pages mis à la disposition du public en libre téléchargement, là je dis bravo et merci.
    J’espère avoir le plaisir de te recroiser dans les couloirs du CES 2011, qui sait, il n’y a que les montagnes … je porte à ton attention la date du salon du SSI à Montréal du 26 au 28 mars 2010, sois le bienvenu.
    Cordialement.

  • [21] - Monkey a écrit le 16 février 2010 :

    Bonjour,

    Tout d’abord bravo et merci pour ce superbe rapport qui nous permet d’être mieux informé (et moins fatigué) qu’en y allant nous-même.
    Juste deux petites coquilles relevées en page 14 : je suppose que c’est “Haier” et “Changhong” à la place de “Heuer” et “Changhongn”.
    Quand au raccourci “chinois=copie” bien ancré dans les médias français, je pense qu’il risque de nous desservir à terme, en nous faisant sous-estimer leurs capacités d’innovation (cf. le Huawei d’aujourd’hui par exemple et son historique récent de brevets, ou le lave-linge sans lessive de Haier). D’autre part, beaucoup de ces innovations passent inaperçues ici tout simplement parce qu’elles répondent d’abord aux besoins du marché local.

    Bonne continuation, et puisqu’on parle de Chine, meilleurs voeux pour l’année du Tigre !

    • [21.1] - Olivier Ezratty a répondu le 16 février 2010 :

      Bien vu pour Haier et Changhong, j’ai corrigé cela.

      Pour l’innovation, je maintiens mon point, au moins en comparaison avec les coréens et dans le secteur du consumer electronics. Il n’y avait quasiment rien d’intéressant à voir sur les stands de ces grandes marques chinoises contrairement aux stands de Samsung ou LG. Sur le stand HiSense, il y avait par exemple un écorché d’un écran LCD rétro-éclairé en LED de leur dernière génération, qui correspondait à la génération 2008 de Samsung. Tout cela pour dire que ces boites chinoises n’affichent pas (encore) une maitrise des dernières technologies de pointe dans le consumer electronics. Elles les fabriquent surtout pour d’autres. Avoir un positionnement de suiveur low-cost se tient par ailleurs !

      Sinon, les boites chinoises que l’on voit au Hilton sont des PME qui fabriquent des composants ou des produits qui sont pour l’essentiel des “copycats” de produits standards (cadres photos, caméras, appareils photos, netbooks, etc).

      Il y a par contre parfois des innovations d’usage par l’intégration. Mais elles sont toutefois plus fréquentes chez les coréens et les taïwanais que chez les chinois.

      L’appréciation de l’innovation chinoise au regard de ce qui vient d’autres pays asiatiques ne change pas trop la donne. De toutes manières, tous ces pays nous concurrencent. Et les japonais comme les coréens ou les taïwanais fabriquent en Chine continentale. Et dans le consumer electronics, cela fait longtemps que la France est hors jeu, malheureusement.

  • [22] - Luc fayard a écrit le 22 février 2010 :

    J’ai oublié de te dire que j’avais mis ton lien sur FB (le 9 février!) et j’en profite discrètement pour te dire que le terme correct pour le nom d’une de tes rubriques serait plutôt “entrepreneuriat” que “entreprenariat”… A +

  • [23] - Olivier Ezratty a écrit le 22 février 2010 :

    Sympa. Et merci pour la correction, immédiatement répercutée !

  • [24] - Haojing a écrit le 11 mars 2010 :

    Hi Olivier, you do a wonderful job, I am always looking for websites like this till I read your article. It is a pity I don’t know French but I can understand you in technical language. How much do I hope to join the discuss with you about Video and Mobile devices.

    If you feel free contact me at
    silencex@sohu.com

    Haojing from Beijing

  • [25] - Lionel a écrit le 12 mars 2010 :

    Merci pour ce très beau rapport, comme d’habitude.

    Une remarque page 119, ce n’est pas VIA mais AMD qui équipait la première génération des XO (appelé XO 1) du projet OLPC. VIA équipe la génération suivante (appelé XO 1.5) qui vient de sortir: même look mais puissance processeur/mémoire/stockage améliorée.

    • [25.1] - Olivier Ezratty a répondu le 12 mars 2010 :

      Merci pour le feedback. C’est maintenant corrigé !

      • [25.1.1] - Lionel a répondu le 12 mars 2010 :

        Je suis tatillon et ce point n’a aucune importance devant l’abondance de contenu de votre rapport mais dans l’absolu et pour être tout à fait exact, il faudrait plutôt dire que VIA fait son entrée dans le monde des netbook en équipant la nouvelle version du XO, le XO 1.5.
        La première génération du XO, le XO 1, dont vous dites qu’elle n’a pas “eu le succès escompté” était, elle, équipée d’une puce AMD. On peut donc espérer que le XO 1.5 aura plus de succès et c’est en tout cas une belle manière pour VIA de faire son entrée dans le monde des Netbooks.

        Bon, j’ai évidemment un peu de mal à adhérer à votre remarque sur le manque du succès du projet OLPC puisqu’il y a eu presque 2 millions de XO 1 produits à ce jour mais je respecte votre avis et je ne suis pas objectif sur le sujet !

        Encore merci pour la qualité de ce rapport et votre rapidité à traiter les feedbacks de vos lecteurs.




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
CES 2017
2017
3109 photos
albth
Nouveaux portraits
Expo
425 photos
albth
Femmes en noir et blanc
Book
107 photos
albth
FrenchTech CES Kickoff Paris Dec2016
2016
24 photos
albth
Grand Prix de l'Innovation de la Ville de Paris Dec2016
2016
103 photos
albth
Lancement StartHer Nov2016
2016
205 photos
albth
Maison Numérique Normande Nov2016
2016
70 photos

Téléchargements gratuits

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année en mars, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 530 femmes du numérique (en janvier 2016) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Coralie Héritier (IDnomic)
Coralie est Directrice Générale de IDnomic, leader français de la protection et de la gestion des identités numériques.
flow
Blandine Delaporte (CheckPoint)
Blandine est manager de l'équipe avant-vente de Check Point France et membre du CEFCYS (CErcle des Femmes de la CYberSécurité).
flow
Julie-Elya Hasson (Carrefour)
Julie est Directrice Digitale, Marketing, Innovation, et Clients Groupe Carrefour-Rue du Commerce. Manager d'une équipe de 120 personnes et avec le défi du retour à la croissance d'un pure player ecommerce qui entre dans l'omnicanalité.
flow
Céline Heller (Google)
Céline est Partner Sales Manager, Google Cloud et Lead France Google pour les Associations et aussi enseignante vacataire à Sciences Po Paris et ESCP.
flow
Nathalie Launay
Nathalie est consultante indépendante : Experte en solutions d’identités physiques et numériques. Membre fondatrice de la SCIC ÆVATAR, qui est la création d'une référence pour l’identité digitale souveraine s’appuyant en particulier sur le travail de normalisation ISÆN (Individual perSonal data Auditable addrEss Number) à base de Blockchain, sponsorisé par l’association ÆTERNAM.
flow
Frédérique Cauvin-Doumic (OUAT Entertainment)
Frédérique est PDG de l'éditeur de jeux OUAT Entertainment, depuis 1998. Et basée à Angoulème. #entrepreneuse
flow
Delphine Lechat (Hippocampe Studio)
Delphine est présidente et co-fondatrice d’Hippocampe Studio, Concierge et co-fondatrice de ZeBocal, Vice-Présidente du SPN pour la Vienne. #entrepreneuse
flow
Evlampia Thoreau (Microsoft)
Evlampia est évangéliste au sein de la division Developper Experience chez Microsoft France après une formation d'ingénieure à l'EFREI.
flow
Anne-Marie Kermarrec (Mediego)
Anne-Marie est Docteur en Informatique et CEO de la startup Mediego qui fournit ses services de personnalisation marketing en ligne exploitant des recherches menées notamment à l'INRIA.
flow
Susanna Movsisyan (EPSI)
Susanna est étudiante en deuxième année de BTS SIO à l'EPSI. Elle compte poursuivre vers un master et, pourquoi pas, vers un doctorat dans les sciences du numérique.
flow
Marianne Fabre (EPF)
Marianne est stagiaire chez VMware au sein de l’équipe vCloud Air Network, en charge des partenaires Cloud (novembre 2016), en tant qu'étudiante en quatrième année à l’EPF – Ecole d’ingénieur-e-s, spécialisée en Management des Systèmes d’Informations.
flow
Cécile Monteil (iLumens)
Cécile est médecin aux urgences pédiatrique à l'Hôpital Robert Debré, Directrice Médicale du département universitaire iLumens - Sorbonne Paris Cité, fondatrice et présidente de la communauté Eppocrate et consultante (start-ups esanté, Blockchain). #entrepreneuse
flow
Gaëlle Bourven (ULLINK)
Gaëlle est Product Director chez Ullink, un éditeur de logiciel financier. Elle est ingénieur de Centrale Lyon.
flow
Allyx Fontaine (Université de Guyane)
Allyx est Maître de Conférences en Informatique à l'Université de la Guyane, basée à Cayenne. #outremer
flow
Laure-Anne Chiche et Anastasia Matyushova (DatchMe) (1)
Laure-Anne et Anastasia sont cofondatrices de datchme.com, la plateforme collaborative pour s’inspirer de la décoration des autres et découvrir leurs astuces et adresses shopping. #laval #entrepreneuse
flow
Gabrielle Rodier (Switch Up)
Gabrielle est fondatrice et CEO de CEO de Switch Up, une startup qui facilite la vie, les rencontres et évidement la mobilité dans le cadre de déménagements. #nantes #entrepreneuse

Derniers commentaires

“Bonjour, je lis actuellement ce document avec grand intérêt, merci de le partager sur votre blog. J'ai relevé une coquille en page 13 (il manque le "que") : "La question est d’anticiper le pourquoi : parce...”
Répondre
Olivier Ezratty
sur Rapport CES 2017 :
“Bonjour Jade, Intéressant ! C'est la seule explication raisonnable ? Pourtant, les scooters à batteries étaient nombreux. Il n'y a donc pas de basculement du marché...”
“Merci Olivier pour ce rapport, que je suis en train de lire :-) Au sujet des hoverboards, j'apporte une précision ! Tu indiques "J’ai surtout remarqué que les hoverboards qui étaient ultra- présents au CES...”
“Hello, en bas de page 24 et en haut de page 25, le paragraphe est...”
“Bravo et merci Olivier. A l'année...”

Tweets sur @olivez



Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img


Catégories

Tags


http://www.oezratty.net/wordpress/2016/ecosysteme-entrepreneurial-reunion/

Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'intervention sont évoqués ici.