Les startups préférées des VCs français

Publié le 5 juillet 2009 - 9 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

Mercredi 1ier juillet, j’étais invité au diner de gala du “French TechTour”. Y intervenaient NKM ainsi que Bernard Liautaud, fondateur de Business Objects et maintenant partner chez Balderton, un VC basé à Londres. Les 200 et quelques participants à ce diner étaient pour l’essentiel des VC français et quelques européens. Ils se réunissaient en prélude à deux journées de présentations de startups. Chaque table était réservée à l’un des sponsor de l’événement, en général des VCs. J’étais pour ma part invité par i-Source Gestion, que je remercie au passage.

Le diner était l’occasion de mettre en valeur 25 startups françaises sélectionnées par un comité composé uniquement de VCs (à une exception près, un sponsor… Microsoft). Ces 25 sociétés étaient donc les meilleures des 600 projets et quelques financés par les VC chaque année, selon l’angle de vue des VCs. Ces entreprises sont des startups situées souvent entre deux tours de financement.

En balayant la liste des sociétés (ci-dessous), quelques caractéristiques sautent à l’oeil et sont indicatives des critères de choix des investisseurs en capital risque lorsqu’ils décident de financer une startup (ici, dans les technologies numériques) :

  • Il y a assez peu de société Internet et un seul site web (Viadeo).  L’ensemble est très “btob”.
  • Aucune société dans la liste n’est financée uniquement par un modèle publicitaire (Viadeo est financé par un mix publicité et services payants, à vérifier pour Iminent).
  • Ces startups se distinguent par une différentiation technologique forte et, probablement, son lot associé de propriété intellectuelle.
  • Elles sont toutes d’envergure internationale, au moins dans leur ambition. Leurs sites web sont généralement en anglais.
  • Of course, elles sont dotées d’équipes de qualité et expérimentées.

A bons entendeurs….

Lors de la soirée, les présentations ont donné lieu à un panorama de l’investissement en venture capital en France et en Europe. Avec une remarque clé : le poids plus fort de l’investissement local en France vs l’investissement étranger, très élevé en Allemagne. Peut être interprété de diverses manières : on n’intéresse pas assez les investisseurs étrangers. Ou bien on attirer trop bien les capitaux français du fait de la fiscalité (des FCPI). Et sur les 25 sociétés sélectionnées lors du dernier TechTour en France qui avait eu lieu en 2005, une seule avait disparu. J’aimerai bien partager les slides avec vous, mais il me faut auparavant les récupérer !

French Tech Tour

Voici la liste des startups sélectionnées :

Composants

  • DibCom : composant de réception de la TV pour mobiles. Une société qui fait quelques dizaines de millions de $ de CA, a Samsung comme clients parmi d’autres. Mais qui doit certainement traverser une passe difficile avec la récession actuelle.
  • Scaleo Chips : qui propose des micro-contrôleurs et des system-on-chip pour l’automobile. Egalement probablement affectée par la crise.
  • Crocus Technology : une société “fabless” de MRAM (RAM magnétiques), un nouveau marché et une technologie qui arrive à peine en production après de longues années de mise au point.
  • Inside Contactless : avec des composants pour créer des solutions à base de RFID et NFC, un marché en forte croissance.
  • Movea : avec ses composants pour télécommandes gyroscopiques (issus du CEA LETI de Grenoble) et sa filiale Gyration achetée en 2008 à Thomson.

Télécoms et mobiles

  • e-Blink : système de communication radio avec les antennes relai de téléphonie mobile évitant un lourd cablage de connexion. Une business value qui a l’air bien claire.
  • Ekinops : et ses systèmes de communication haut débit à fibre optique pour opérateurs télécom, bien dans l’air du temps.
  • OneAccess : et ses équipement réseaux pour les opérateurs télécoms.
  • Qosmos : et ses outils d’analyse des données qui transitent dans les réseaux télécoms. Ce sont ces outils qui serviront à la nouvelle offre de GFK de panel “grandeur nature” des usages sur mobile permettant d’identifier avec précision quels sont les sites web et services employés par les utilisateurs de mobiles.
  • Sofialys : et ses ad serveur pour mobiles.

Entreprise

Un marché qui a toujours la faveur des investisseurs avec pas mal de solutions dans le domaine de la sécurité :

  • Ipanema Technologies : outils d’analyse du parc applicatif d’un réseau et de sa performance.
  • Netasq : systèmes matériels et logiciels intégrées de pare-feux et de prévention d’intrusion de réseaux (filtrage de spam, spyware, virus, sites web, etc).
  • Oodrive : et sa sauvegarde externalisée de fichiers en ligne.
  • OpenTrust : et ses solutions logicielles de sécurité. C’est le nouveau nom d’une société connue par son ancien nom : IDEALX. Au départ open source, ses logiciels sont devenus commerciaux de manière assez classique.
  • Orchestra Networks : et ses outils de gestion de la cohérence des modèles de données.
  • Tinubu Square : et ses solutions de gestion des risques de crédit.

Systèmes

  • Aldebaran Robotics : leurs robots humanoides interactifs, les Nao, qui ciblent pour l’instant les usages dans l’enseignement supérieur et la recherche, avant d’aller plus loin dans des usages grand public.

Internet

  • Criteo : et son système de recommandation, devenu un système d’optimisation du ciblage publicitaire après un changement de cap.
  • Total Immersion : et ses logiciels de réalité augmentée, bien connus maintenant.
  • Viadeo : et son réseau social professionnel.

Grand public

  • Monte Cristo : un éditeur de logiciels de jeu pour consoles et PC.
  • Spartoo : commerce en ligne de chaussures et accessoires de mode.
  • Iminent : avec ses composants et contenus pour les logiciels de messagerie instantanée (emoticons, winks, …).

Publié le 5 juillet 2009 Post de | Entrepreneuriat, France, Innovation, Internet, Logiciels, Startups | 13746 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

Les 9 commentaires et tweets sur “Les startups préférées des VCs français” :

  • [1] - herve a écrit le 6 juillet 2009 :

    Je suis surpris de ta remarque sur l’investissement en Allemagne dont la source serait en plus forte proportion étrangère. J’aimerais par exemple savoir si on compare des montants totaux de tailles égales. Ensuite, il est clair que les outils type FCPI ont créé de gros appels d’air en France sans parler des avantages liés à l’ISF. As-tu donc les montants totaux en plus des ratios?

  • [2] - Olivier Ezratty a écrit le 6 juillet 2009 :

    Le poids s’entend pas “pourcentage”. En valeur absolue, l’investissement VC en France est un poil supérieur à celui de l’Allemagne (2523m€ sur 2006-2008 en France vs 2063m€ en Allemagne; modulo les méthodologies de mesure qui sont sujettes à caution car la segmentation capital amorçage/risque/dev n’est pas parfaitement alignée entre tous les pays).

    La fiscalité française explique sans doute une part de ce phénomène.

  • [3] - macha a écrit le 6 juillet 2009 :

    En fait, les VC’s sont encore plus demandeurs de “techno” et de “R&D” avec son lot de dépôts de brevets, que d’autres. Tout s’explique. On comprend mieux pourquoi les aides d’Etat se concentrent aussi là dessus. Autrement, les projets ne trouveraient pas preneurs chez les VC. C’est le capital-risque qui fait la loi actuellement.

  • [4] - Marc a écrit le 8 juillet 2009 :

    @macha

    Les VCs cherchent avant tout des modèles qui fonctionnent. Bernard Liautaud a investi récemment 10M€ dans Talend qui fait des logiciels open source pour entreprise, sans brevet évidemment. La question de la propriété intellectuelle est secondaire dans beaucoup de segments technologiques.

    En revanche, il est très clair que sans potentiel de croissance exponentielle, pas question de compter sur le capital risque. Et il n’y a aucune raison de les blâmer pour cela. Faire +10% de CA par an n’est pas dans leur modèle économique.

    Ce que je trouve moi désespérant en revanche, c’est la fixette que font les autorités en france sur la techno pure et dure sortie de labo. Soutenir les innombrables canards sans tête que cette stratégie génère nous coûte chaque années des millions d’€ qui seraient bien mieux dépensés, partie à faire un peu de marketing en amont pour voir si ces technos mirobolantes ont un marché, partie pour soutenir des projets qui ont un potentiel mais ne cherchent pas vraiment à colorer des protons en bleu. Mais allez expliquer ça à un collège d’anciens élèves d’écoles d’ingénieurs prestigieuses…

  • [5] - Marc a écrit le 9 juillet 2009 :

    @olivier

    Une vision plus cynique de la liste est de la considérer comme le réceptacle des portfolio companies que les VCs essayent de refiler à leurs confrères en dernier ressort avant la cessation d’activité 😉

  • [6] - Olivier Ezratty a écrit le 9 juillet 2009 :

    @Marc sur ta réponse à Macha : tu prêches un convaincu pour ton dernier point ! Pour le commentaire 5, l’idéal serait d’avoir un peu de transparence sur les boites : croissance, CA et résultat net… Ces concours de beauté où l’on ne voit presque rien de la beauté des gagnants ne peut que laisser libre court à l’imagination !

  • [7] - macha a écrit le 10 juillet 2009 :

    Un bon partenariat avec les labos seraient de trouver un besoin sur le marché puis de les faire plancher pour parvenir à une solution. En somme, faire le contraire : passer du besoin de l’entreprise qui comprend un marché, vers la recherche pour répondre à ce besoin, s’il doit y avoir des recherches à mener pour lever les obstacles techniques. Et non le contraire : essayer coute que coute de mettre sur le marché une invention qui ne correspond à rien en terme d’attentes du consommateur lambda. Mais les chercheurs sont ils prêts à travailler de cette façon ?

    Pour la transparence financière et économique, de toute façon un résultat net négatif ne signifie pas que la boîte est bidon. Tout est interdépendant. Les entreprises présentées lors de ce French Tour sont forcément à fort potentiel de croissance, si toutes les composantes sont réunies. Le financement, les fonds propres constituent un des éléments, notamment pour aider à réaliser les investissements, s’implanter à l’étranger, embaucher etc… L’argent est quand meme le nerf de la guerre notamment en cette période de turbulences où les marchés se déplacent. De nombreuses entreprises font des rachats à l’international pour gagner des parts de marché ou maintenir leur position avant-gardiste dans certains domaines. Empêcher que d’autres leur prennent leur avance concurrentielle.

  • [8] - MLC a écrit le 27 mars 2014 :

    Bonjour,

    J’aimerai savoir quelles seraient vos recommandations concernant le choix le plus approprié pour une startup en ce qui concerne sa forme juridique en France?

    Merci
    MLC




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Viva Technology May2019
2019
164 photos
albth
Nouveaux portraits
Expo
529 photos
albth
CES 2019 Jan2019
2019
2872 photos
albth
The Robot of the Year Nov2018
2018
35 photos
albth
Journée Innovation Défense Nov2019
2018
30 photos
albth
Mondial Auto et CES Unveiled Oct2018
2018
239 photos
albth
France Digitale Day Sept2018
2018
26 photos

Téléchargements gratuits

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

Comprendre l'informatique quantique, un ebook de 342 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, novembre 2018 (522 pages)

CouvertureAvanceesIA

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 650 femmes du numérique (en juillet 2017) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Gaëlle Monteiller
Gaëlle est Présidente et cofondatrice de la startup TOD, dans le domaine des ressources humaines.
flow
Aude Bernheim
Aude est post doctorante au Weizmann Institute of Sciences. Co-auteure du livre « L’intelligence artificielle pas sans elles ! ».
flow
Flora Vincent
Flora est post doctorante au Weizmann Institute of Sciences et co-autrice du livre « L’intelligence artificielle pas sans elles ! ».
flow
Fatimazahra Moraux (HEC)
Fatimazahra est Directrice des Systèmes d’information à HEC et en charge du réseau des anciens élèves.
flow
Annabelle Blangero
Annabelle est Data Scientist et Consultante senior chez Octo Technology, spécialisée en Machine Learning.
flow
Sarah Mauret (Talan)
Ingénieure EPF et Georgiatech en Computer Engineering, Sarah est développeuse Blockchain chez TalanLabs.
flow
Sandrine Lebeau (Coinhouse)
Sandrine est Directrice de la Conformité et de la Gestion des Risques pour la société Coinhouse (anciennement La Maison du Bitcoin). Promouvoir les Blockchains, accompagner réglementairement le développement des Cryptoactifs (Bitcoin, Litecoin...) et lutter contre les risques, un challenge au quotidien et passionnant.
flow
Amandine Doat (Ledger)
Amandine est responsable des affaires gouvernementales chez Ledger, un spécialiste de la blockchain.
flow
Kheira Benmeridja (SETL)
Kheira est Product Owner, responsable du développement d’infrastructures de marché utilisant la technologie blockchain, chez SETL.
flow
Joëlle Toledano
Joëlle est Professeure d’économie (numérique, concurrence, ..), passionnée de politique publique (régulation, fréquences, blockchain, …) et impliquée dans le développement de startups.
flow
Marie-Line Ricard (Sia Partners)
Associée au sein du cabinet Sia Partners, dans le secteur financier autour des problématiques traditionnelles et des évolutions réglementaires et dans les nouvelles technologies telles que la #Blockchain, les ICOs, et plus globalement la token economy.
flow
Francesca Gatti Rodorigo (Awaywegals)
Francesca est développeuse web full-stack, Fondatrice et CEO de awaywegals.com, une plateforme web développée sur blockchain et dédiée aux voyageuses qui sera lancée en 2020.
flow
Ying-Huei Chu (MoneyTrack)
Ying-Huei est Product Owner chez MoneyTrack, une startup dont la solution permet de tracer l'utilisation de fonds avec le blockchain, l'indemnisation d'assurance, le budget de l'état, les bourses scolaires, etc.
flow
Carole Vachet
Carole est Adjointe au Chef du Bureau Epargne et Marchés financiers de la Direction Générale du Trésor, en charge des sujets d’innovation financière.
flow
Stéphanie Flacher (Maslow Capital Partner)
Stéphanie est Directrice du département Blockchain de Maslow Capital Partner, banque d'affaires indépendante spécialisée dans l'accompagnement des entreprises européennes à forte croissance.
flow
Jeanne Dussueil
Jeanne est journaliste économie et tech, fondatrice du nouveau média GlobalizNow.com et coordinatrice de l’association Fais Ton Réseau.

Derniers commentaires

“Bonjour Olivier Merci pour ce guide, malheureusement certains éléments ne sont pas à jour, peut-on prendre contact pour en parler ? Merci Bien à...”
“Beaucoup de pistes de réflexion (surtout lorsque l'on est en plein lancement de startup ET...”
“Super, beaucoup d'info je viens de découvrir grâce à la newsletter wydden. Merci...”
“"Guide des Startups 2019" d'Olivier Ezratty ▶️source d’information très complète pour les entrepreneurs qui veulent…...”
“Incroyable travail et d'une utilité folle. Mes félicitations pour cette somme inégalée qui est devenue mon pdf de chevet depuis sa mise à...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.