Retour du CEATEC 2011 – 1/7

Publié le 5 octobre 2011 et mis à jour le 12 novembre 2014 - Commenter -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
   

Pour la première fois, j’ai visité début octobre 2011 le CEATEC, le salon des loisirs numériques de Tokyo qui est un peu l’équivalent japonais du CES de Las Vegas.

Je vais vous raconter ici ce que j’ai pu y découvrir. Comme d’habitude, je ne fais pas de compte-rendu à chaud de mes visites de salon, mais après avoir dépilé, trié, organisé et analysé tout ce que j’ai pu y voir. Je ne produirai cependant pas un équivalent du long Rapport du CES de Las Vegas, question de temps. Un par an suffit amplement. Mais nous retrouverons certainement à Las Vegas quelques-unes des nouveautés introduites au CEATEC.

 Ceatec Logo

Ce compte-rendu du CEATEC tiendra toutefois sur plusieurs posts de ce blog, avec au menu :

  • Le salon lui-même et son environnement
  • Les technologies d’affichage : le 4K, la 3D sans écrans et quelques nouveautés dans le rétro-éclairage des écrans LCD.
  • Les solutions pour la télévision : avec un petit tour des solutions IPTV et de télévision hybride.
  • La mobilité : avec le règne des smartphones et des tablettes, mis à toutes les sauces.
  • Les composants et capteurs divers, d’une richesse incroyable avec plein d’applications notamment dans la santé.
  • Les usages socio-centrés, vous verrez.
  • Le “smart-anything” appliqué surtout au green, avec du Smart Grid, du Smart Home, du Smart Power, de la Smart Car etc. Il ne manque plus que les Smart Users…

Comme il se doit, ce voyage était l’occasion de revenir avec plein de photos, que vous trouverez rangées par thème dans un portfolio de photos… après mon retour !

Le salon et son environnement

Le CEATEC a lieu à Chiba, une sorte de Villepinte en bord de mer situé entre la ville de Tokyo et l’aéroport de Narita, qui est à l’est de cette dernière. C’est un quartier qui a moins d’une quinzaine d’années d’existence et qui regroupe un centre d’exposition, le Makuhari Messe, de grands hôtels et des tours et autres immeubles d’entreprises. Le quartier est bien desservi par une ligne de JR-East, sorte d’équivalent du RER à Tokyo.

Le salon attire plus de 180000 visiteurs à comparer aux 150000 visiteurs du CES de Las Vegas. Pourtant, lorsque je suis arrivé lundi soir, le coin était assez vide malgré le salon qui démarrait le lendemain. Cela change de Las Vegas qui grouille de monde, avec ou sans le CES d’ailleurs. Sachant qu’il fait nuit dès 18h à Tokyo, question de latitude. La raison est simple : les 180000 visiteurs du CEATEC s’expliquent par une ouverture le dernier jour (samedi) au grand public, qui plus est gratuite, générant une affluence énorme. Le reste du temps, l’affluence est correcte, mais cela ne donne pas d’impression de foule bien dense. En 2010, il y avait 420 stands d’entreprises japonaises et 196 d’entreprises étrangères, la plupart petites et issues d’Asie (Taiwan, Hong-Kong, Chine, Corée du Sud). J’ai dû croiser deux ou trois sociétés américaines. Il y avait aussi un famélique stand Ubifrance avec quatre sociétés : Dibcom, Lift, Mobibase et Partelec. Samsung et LG Electronics comme les grandes marques chinoises n’étaient pas présentes, le terrain de jeu neutre du CES étant plus propice à l’opposition entre les géants coréens et japonais, éternels rivaux.

J’ai visité ce salon dans le cadre d’un “package média” proposé par le CEATEC pour 1700€ comprenant avion et hôtel. Un certain Takashi Nakanishi gère très efficacement les relations presse internationales pour le CEATEC. En 2010, il y avait 231 journalistes étrangers pour 2203 journalistes japonais !

Nous étions environ huit français à y participer : Cédric Ingrand et Guillaume Delalande de l’émission “Plein Ecran” de LCI, Olivier Levard de TF1-News, Fanny Bouton et Franck Lassagne de Giiks.co, Alexandre Laurent de Clubic.fr, Rodrigo Sepulveda – entrepreneur, business angel et grand globe-trotteur devant l’éternel, et donc moi-même. Il fallait y ajouter Hubert Nguyen de Ubergizmo, mais qui nous vient de San Francisco. Plus quelques autres médias français qui participent au salon par leurs propres moyens. Sur place, j’ai pu aussi faire la connaissance avec quelques journalistes américains dont David English, qui est basé en Caroline du Nord et écrit dans plein de revues technologiques aux USA. C’est un passionné de photos, qui comme Rodrido Sepulveda, s’est converti au Leica M9, aux objectifs à focale fixe et au noir et blanc. J’ai aussi découvert Steve Nagata, un geek de première classe qui habite en plein Akihabara et avec qui j’ai pu déjeuner mardi. Il venait de se constituer un attirail de prise de vue vidéo avec un petit boitier déniché dernièrement à Akihabara qui streame directement de la vidéo à 1 Mbits/s sur UStream via la 3G. Cela devrait faire des émules !

Steve Naguta

Nous étions logés dans l’hôtel New Otani Makuhari qui est à une passerelle du centre d’exposition du CEATEC. Internet y est payant à environ 12€ la journée, en Ethernet seulement, mais avec débit descendant de 80 Mb/s et montant d’environ la moitié. Certains geeks de la troupe avaient donc leur routeur Wifi pour exploiter ce beau débit avec tous leurs appareils connectés.

Le CEATEC a lieu dans un énorme hall en longueur découpé en trois ou quatre parties. La taille du building est assez impressionnante, surtout sa hauteur sous plafond qui est d’au moins 20 mètres et est donc adaptée à toutes sortes de salons. En termes de surface, ce grand hall doit représenter un peu moins du tiers du CES de Las Vegas. On peut convenablement visiter ce salon en deux jours.

 CEATEC 2011 Tokyo (8)

La première impression marquante lorsque l’on démarre sa visite est l’illustration du machisme de la société japonaise. Et il nous joue bien des tours en titillant sauvagement nos hormones ! Les visiteurs sont essentiellement des hommes tout comme le personnel des exposants. Les femmes ? Ce sont surtout les bien jolies hôtesses reléguées au rôle de femmes objets tout justes bonnes à faire remplir des formulaires de qualification aux visiteurs ou bien dans la version plus haut de gamme, à jouer des chorégraphies bien orchestrées sur une scène comme sur les stands de Toshiba (ci-dessous), Pioneer ou Sharp.

 CEATEC 2011 Tokyo (6)

Sur le stand de Tokyoweld où je demandais l’autorisation de prendre une photo d’une machine complexe de mesure de qualité de composants montés en surface, on m’a même répondu, OK, mais à une condition : prendre l’hôtesse avec ! Parce que cela valorise le produit, quelle que soit sa catégorie.

 CEATEC 2011 Tokyo (7)

Au Japon, les femmes font des études moins avancées que les hommes et elles sont peu nombreuses à avoir un emploi salarié, même si la société évolue de ce côté-là. La société leur réserve un rôle de bonne mère de famille. Les femmes sont aussi plus que rarissimes dans les équipes dirigeantes des entreprises et ainsi que dans la classe politique.

On retrouve sinon ce que l’on observer à Las Vegas dans les stands des grands industriels japonais : un marketing d’ingénieur avec plein de schémas explicatifs en enfilade dans les stands, surtout chez les fabricants de composants. En même temps, comme de nombreux prototypes pas secs sont démontrés, il subsiste une grande imprécision technologique sur les nouveautés présentées. Il est aussi difficile de comprendre ce qui est commercialisé ou pas. On découvre aussi beaucoup “d’usages” relevant de l’innovation par l’intégration, et dans des scénarios qui feraient un peu sourire en France.

Les panneaux explicatifs sont toujours en japonais et parfois avec un titre (mais pas le reste) en anglais. Sur les grands stands, on peut en général trouver quelqu’un qui parlera plus ou moins anglais pour pouvoir comprendre de quoi il en retourne.

 CEATEC 2011 Tokyo (4)

Dans le folklore local, il y a ces photographes qui se baladent avec leur escabeau pour prendre de la hauteur. Et en fin de journée, j’ai pu assister à la création de la photo de groupe de tout le personnel du stand de la société ROHM (ancienne filiale d’IBM). Au nez, environ 200 personnes ! Avec les hommes de la société derrière, et les hôtesses devant. Le placement de tout ce petit monde reflétant dans le détail la hiérarchie dans l’entreprise. Le tout après un discours d’une personne agée qui pouvait très bien être le CEO de l’entreprise. Ce qui est difficile à vérifier !

 CEATEC 2011 Tokyo (5)

Voilà pour cette mise en bouche d’ambiance. Dans les posts suivants, je rentrerais dans le dur avec les thèmes qui m’ont attirés pendant cette visite. En commençant par les technologies d’affichage. Il me faudra quelque temps pour tout dépiauter car dans pas mal de cas, je dispose de photos avec quelques mots en anglais, juste de quoi googleiser les exposants pour comprendre ce que j’ai pu voir !

Retrouvez la série complète des articles sur ce retour du CEATEC 2011 :

Retour du CEATEC 2011 – 1/7– Tour d’horizon
Retour du CEATEC 2011 – 2/7 – Affichage
Retour du CEATEC 2011 – 3/7 – TV
Retour du CEATEC 2011 – 4/7 – Mobilité
Retour du CEATEC 2011 – 5/7 – Composants
Retour du CEATEC 2011 – 6/7 – Smart Anything
Retour du CEATEC 2011 – 7/7 – Usages

Et une petite vidéo du salon sur YouTube ainsi qu’une autre sur les animations et en particulier le show du stand Toshiba.

Publié le 5 octobre 2011 et mis à jour le 12 novembre 2014 Post de | Innovation, Loisirs numériques, Marketing, Technologie, TV et vidéo | 8589 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     
    

Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Hacking Hotel de Ville de Paris May2015
2015
70 photos
albth
TF1 myTF1 Palais de Tokyo May2015
2015
15 photos
albth
Nouveaux portraits
Expo
315 photos
albth
Montpellier Xtrem'Up May2015
2015
132 photos
albth
Montpellier Startups May2015
2015
57 photos
albth
Montpellier Startup Weekend May2015
2015
392 photos
albth
Hommes
Book
65 photos

Téléchargements gratuits

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année en mars, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Rendez-vous ici.

CouvertureRapportCES

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'exposition photo des femmes du numérique. Installée depuis le 16 octobre 2012 à l'espace Soleilles Cowork de Paris, elle circule dans différentes manifestations et lieux d'exposition. Les 185 portraits initiaux de l'opération sont devenus environ 470 (en mars 2015) et la base s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Depuis septembre 2013, les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Génaelle Gault (TNS Sofres)
Guénaëlle est Chief Digital Officier pour TNS Région Europe du Sud, France & Benelux.
flow
Raphaëlle et Elise Covilette et Béatrice Gherara (Kokoroe)
Béatrice, Raphaëlle et Elise sont fondatrices de Kokoroe qui vise à révolutionner le partage de connaissances et permettre à tous les curieux et passionnés d’accéder à tout ce qu’ils ont toujours voulu savoir grâce aux professeurs de leurs rêves.
flow
Julia Vereenoghe
Julia est graphiste freelance spécialisée dans le jeu vidéo casual.
flow
Betty Bouteiller
Betty monte (en mai 2015) un studio de création et de production d'univers. L'idée est d'amener différents secteurs à se rencontrer (éditeur papier, éditeur de jeu société ou vidéo...) afin de créer des histoires transmédia.
flow
Margaux Derhy (La Petite Etoile)
Margaux accompagne les entrepreneurs du numérique avec tous les outils possibles (cours dans huit Universités et Ecoles, interventions, avec le site lebusinessplan.fr, le livre BACKPACK) pour les aider à trouver des financements et à développer leurs projets.
flow
Veromanitra Andriamandroso (Altran)
Veronamitra pilote des projets informatiques et internationaux pour le compte d'Altran.
flow
Aurea Muñoz
Aurea est développeuse Java chez SoLocal, spécialisée dans la gestion et développement d'applications web, notamment la partie backend.
flow
Raphaelle Hutin Menajovsky
Raphaelle est fondatrice de la société Leverbiz qui conseille les e-marchands dans l’optimisation de leurs campagnes marketing on-line, notamment sur les méthodes d’attribution des ventes, en analysant leurs données Analytics et CRM. Egalement fondatrice de l’association Webassoc, une communauté de professionnels du web à la disposition bénévole des associations humanitaires.
flow
Tram Nguyen-Trinh (VITAnLINK)
Tram est fondatrice et CEO de VITAnLINK qui aide les startups en amorçage et PME de la santé numérique, des medtechs et diagnostics à ouvrir la bonne porte sur leur marché cible en Europe.
flow
Laurence Kerjean (L'Oréal)
Laurence est Directrice e-business et CRM pour L’Oréal Paris France. Elle pilote le développement du revenu en ligne via leur e-boutique et tous les "touch points" digitaux et travaille à la mise en place d’une stratégie CRM globale. Sans oublier la stratégie applicative avec, entre autres, Make Up Genius.
flow
Charlotte Taupin (InCitu)
Charlotte dirige le département Data management et Marketing Analytics chez Solocal Group (ex PagesJaunes) pour leurs clients grands comptes (Solocal Network).
flow
Cécile Schmollgruber (Stereolabs)
Cécile est cofondatrice de STEREOLABS, une start-up qui révolutionne la prise de vues en 3D.
flow
Katia Aresti
Katia est développeuse freelance Java/Scala, backend et NoSQL, contributrice open-source, membre du bureau de Duchess France et co-organisatrice du MongoDB User Group à Paris.
flow
Fabienne Neveux (CoLunching)
Fabienne est CEO de Colunching, le premier réseau social permettant de nouvelles rencontres amicales et professionnelles « In Real Life » autour de repas thématiques et géolocalisés.
flow
Caroline Pailloux (Ignition Program)
Caroline est fondatrice et CEO d’IGNITION PROGRAM , le premier programme de recrutement en start-up, façonné comme un graduate program pour attirer les meilleurs.
flow
Géraldine Bal (HopFab)
Géraldine est cofondatrice de Hopfab, un site web dédié à la fabrication de meubles sur-mesure par des artisans.

Derniers commentaires

“Sur l'IA et ceux qui sont contre (puisque ça revient à la mode ces derniers temps), j'avais publié "Philosophie contre IA" en 1996. Voir:...”
“Bonjour et bravo ! Juste, en tant que scientifique "reconverti" en pirituel, certaines phrases sonnent "vieux jeu" à mes oreilles... Bizarre! ^^ En tant qu'adepte d'écologie et d'économie sociale solidaire, je ...”
“Là non plus vous n'aurez pas perdu votre temps, mais c'est quand même plus gourmand ...;-)...”
“Une nouvelle sur le sujet...”
“A lire, en perspective de la conf. d'@olivez demain à Grenoble : "Où en est l’industrie française du logiciel...”

Tweets sur @olivez



Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 


Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

Vous pouvez parcourir les articles sur toutes les éditions de LeWeb depuis 2006.
image


J'interviens sinon dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'intervention sont évoqués ici.