Choisir son lecteur RSS

Publié le 29 octobre 2006 et mis à jour le 24 mars 2008 - 27 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
   

La notion d’hyperchoix concerne surtout les contenus culturels et les offres disponibles d’appareils numériques tels que les téléphones portables, les appareils photos numériques, la hifi, les écrans ou les PC et leurs périphériques. Il en est un qui relève du logiciel et qui est tout aussi perturbant pour l’internaute éclairé que j’essaye d’être : les lecteurs RSS, appelés également aggrégateurs RSS.

Ce sont ces logiciels qui permettent de consulter les nouveaux articles publiés sur des sites Web ou blogs préalablement sélectionnés. Ils affichent la liste des articles, permettent d’en voir le résumé, le texte complet, sans changer de fenêtre. Et d’effacer ce qui a été lu au fur et à mesure, et ainsi, de voir ce qu’il reste à lire et dépiler. On peut ainsi se créer des listes de sites à consulter facilement et éviter de consulter ces sites un par un pour découvrir leurs nouveautés. L’information disponible dans tous les domaines est incroyablement riche. Au point qu’un lecteur RSS bien configuré peut faire économiser pas mal d’achat de presse papier. Tout du moins, dans le mode de fonctionnement actuel des principaux médias. Ainsi, le texte quasi intégral de journaux comme Le Monde et Libération est disponible en flux RSS. Et si on a la chance de maitriser l’anglais, le réservoir d’informations publiés via RSS dans tous les domaines est infini.

Voici un exemple de lecteur RSS, SharpReader, que j’utilisais jusqu’à il y peu de temps (image ci-dessous). Il est assez simple mais me convient bien. Mais comme il est assez ancien et n’est pas maintenu par son développeur, j’en cherche un autre. Et c’est là que cela devient difficile. Car il y a à la fois l’embarras du choix, et pas de solution idéale.

Au gré de l’évolution de l’utilisation des RSS, je me suis rendu compte que je croulais sous l’information. Et qu’il serait bon que mon lecteur RSS m’aide un peu à identifier les articles les plus pertinents dans les flux sélectionnés. Et aussi à ranger dans un coin ceux que je souhaite conserver. D’où le changement progressif de mon cahier des charges.

Dans un but didactique, commençons par segmenter le mode de fonctionnement du lecteur RSS. Leurs architectures sont plutôt variées:

  • Les lecteurs “Web based” qui sont des services Internet fournis par exemple par NetVives, Yahoo ou Google Reader. Ce sont des outils rudimentaires qui permettent de visualiser les résumés des articles de sources d’information sélectionnées. On peut cliquer sur l’article pour ouvrir une fenêtre et en avoir le texte intégral sur le site d’origine. Ces solutions “client léger” sont simples à mettre en oeuvre, présentent l’avantage de fonctionner avec vos paramètres personnels sur n’importe quel ordinateur auquel vous accédez. Mais elles sont rudimentaires et peu performantes. On ne peut généralement pas effacer ce que l’on a lu, et l’interface est assez lente si l’on veut balayer rapidement les “feeds”.

Google Reader est populaire mais bien trop rudimentaire

  • Il y a des variantes des solutions Web comme MyWikio qui se propose de vous afficher des articles en fonction de vos centres d’intérêt. Le site se charge lui-même de qualifier les sources d’information à votre place.
  • Les solutions dites “client riche” tournant sur votre ordinateur personnel, Windows XP, Mac ou Linux. Il y a l’embarras du choix mais curieusement, les lecteurs RSS se ressemblent tous. Comme les solutions Web, ils présentent la caractéristique commune d’être quasiment tous gratuits. Ces freeware ne bénéficient donc pas d’une force de frappe de développement considérable.
  • Les solutions pour mobile qui sont une variante de celles qui sont dédiées aux clients riches. Mais adaptées à des affichages plus petits.
  • Les solutions client/serveur basées sur des clients riches avec un service Web de serveur partageant les informations sur ce que vous avez lu ou pas de vos flux pour plusieurs appareils. Par exemple, pour synchroniser vos flux entre votre PC de travail et votre Media Center. NewsGator propose ce genre de fonctionnalités.
  • On trouve aussi des extensions d’autres logiciels comme Microsoft Outlook, Firefox ou Internet Exlorer. Ces extensions sont souvent également très rudimentaires. Par exemple, les add-ons RSS d’Outlook permettent de récupérer les résumés des articles, mais pas les articles eux-mêmes. Dommage, car cela serait bien utile pour un fonctionnement “offline” pour par exemple les dépiler lorsque l’on est en voyage et généralement sans accès Internet. Quand à Firefox comme à Internet Explorer (7.0), leur fonctionnalité RSS est un succédané d’avant-goût de ce qu’ils pourraient apporter. Leur fonctionnalité RSS est vraiment pour les nuls et inutilisable dès que l’on s’abonne à plus d’une dizaine de flux RSS.

Pour vous donner une idée de l’hyperchoix des solutions, consultez par exemple cette liste d’aggrégateurs RSS. C’est impressionant! On trouve quelques sources Internet qui font des comparaisons succintes de lecteurs RSS comme celle-ci, ou celle-là. Mais dans l’ensemble, je suis étonné de voir que la presse s’est peu attardée sur cette question (si vous disposez des pointeurs utiles sur ce sujet, n’hésitez pas à les partager dans un commentaire à ce post). Certains considèrent même que le concept des RSS est trop complexe pour le commun des mortels.

Du côté des développeurs, les APIs ne manquent pas pour analyser le contenu XML des sistes qui publient au format RSS la liste de leurs articles. Microsoft a de son côté facilité encore plus la tâche des développeurs en intégrant des composants RSS dans le framework .NET 3.0 qui sera en standard dans Windows Vista et disponible pour Windows XP. Il devrait permettre de créer des lecteurs RSS un peu sophistiqués dans la mesure où il fournit les fonctionnalités de base prêtes à l’emploi. Voir à ce sujet le blog de Christophe Lauer de Microsoft France, c’est le spécialiste des RSS dans l’équipe des relations développeurs. Côté lecteurs RSS, Microsoft en propose un qui est rudimentaire dans IE7, a intégré Onfolio dans la Live Toolbar, outil acheté par MS avec sa société en mars 2006. Et il n’est pas impossible qu’ils aient d’autres lecteurs dans leurs cartons.

Mais en l’absence de véritable référent sur le marché – ce serait si simple de ne pas se prendre la tête!, je me suis donc créé cette première liste des fonctions qu’un lecteur RSS pourrait proposer:

  • Arborescence : les feeds doivent pouvoir être organisés dans des catégories et sous-catégories sans limites, et déplacés facilement d’une catégorie à l’autre. On devrait pouvoir visualiser d’un coup la liste des articles d’une catégorie, les sélectionner, les déplacer, les effacer, ou les bloquer contre l’effacement.

Arborescence des feeds dans RSS Bandit

  • Lecture en HTML: les articles sont lisibles intégralement au sein de l’application directement, et pas seulement leur résumé XML. Il faut éviter d’avoir à cliquer sur un lien et ouvrir une fenêtre pour lire un article complet. C’est une perte de temps. Malheureusement, de nombreux lecteurs RSS comme FeedReader (image ci-dessous) ou Onfolio de Microsoft ne permettent pas cela. SharpReader, Blog Navigator ou NewzCrawler le font.

Dans FeedReader, on doit clicker sur le lien de chaque article…

Pour le voir intégralement dans la fenêtre du bas. Et à chaque fois!

  • Déplacement des articles: on peut déplacer un article dans un folder à part pour l’archiver et l’organiser. OnFolio de MS permet cela. Très peu de lecteurs RSS le proposent.
  • Rapidité: de l’interface utilisateur et du rafraichissement des feeds. Qui milite pour les solutions “client riche” au détriment des solutions Web, même développées avec la technologie Ajax.
  • Watch: on peut définir des mots clés pour lister en priorité les feeds correspondant à ces mots clés. Ce genre de fonctionnalité est très utile pour s’y retrouver dans le flot d’information (souvent redondant) que l’on reçoit. J’aimerai bien disposer d’un système qui identifierait automatiquement les termes des articles sur lesquels je me suis le plus attardé pour alimenter cette base de mots clés. J’ai vu une startup grecque qui s’est lancée là-dedans.

Search et watch dans RSS Bandit

  • Dédoublonnenent: une fonctionnalité que je n’ai jamais rencontrée et qui trierait les articles par sujet, identifierait les doublons voire éliminerait ceux qui sont les moins pertinents. C’est un peu le service proposé par Wikio, mais pas encore intégré dans un lecteur RSS.
  • Synchronisation multi-appareils: les feeds et leur status de consultation peut être visible sur plusieurs PC sur le réseau, et mieux, via Internet.
  • Mobilité: même fonction que précédente, applicable aux mobiles, via Internet. Et avec un lecteur RSS adapté à l’interface utilisateur des mobiles.
  • Support OPML: c’est le format de fichier qui permet d’exporter/importer la liste des ses feeds sélectionnés d’un lecteur à  l’autre. Ce gage d’ouverture est un basique plus ou moins bien respecté, par exemple dans l’importation de l’arborescence à plusieurs niveaux des feeds RSS. Il permet de passer d’un lecteur à l’autre à  ceci près que l’on n’importe que la liste des feeds (sources d’information) et pas leur état de consultation (articles lus, pas lus, conservés ou pas). Certains lecteurs proposent l’import complet d’autres lecteurs. Je l’ai constaté chez NewzCrawler et Blog Navigator.
  • Fonctionnement offline: le lecteur est capable de lire les articles résumés (XML) voire complets (HTML) en mode déconnecté. On appelle aussi cela “le caching”. Blog Navigator est censé le faire, mais je n’ai pas pu encore le tester.
  • Bookmarking et intégration avec d’autres logiciels : comme avec Delicious, son propre système de blogs, ainsi que le téléchargement de podcasts, images et vidéos.

Cette liste est sans doutes incomplète et vous pouvez allègrement en rajouter! Et aussi indiquer vos préférences.

On peut se poser au passage la grande question sur les modèles économiques du RSS de news.

  • Pour les lecteurs “client riche“, autant dire qu’il n’y en a pas vraiment. Sauf à avoir un très bon niveau de fonctionnalités et à vendre le logiciel. C’est le cas de NewzCrawler qui est l’un des meilleurs lecteurs RSS que j’ai pu tester et qui n’est disponible gratuitement qu’en version d’évaluation de 14 jours et ensuite à $24, ce qui n’est pas très élevé. NewsGator est également payant. Les autres clients riches sont gratuits, et n’évoluent donc pas bien rapidement.
  • Les clients Web peuvent vivre de la publicité, mais c’est un peu réservé aux grands de ce monde qui font beaucoup de trafic. 
  • Il y a des lecteurs RSS en open source, tel que RSS Bandit, mais ce ne sont malheureusement pas les meilleurs actuellement. On peut espérer que l’un d’entre eux se détachera clairement et rassemblera une communauté dense de contributeurs développeurs.

De leur côté, le modèle des sites Web qui publient leurs informations sous la forme de flux RSS est moins évident. C’est d’ailleurs le casse-tête de nombreux médias qui ne savent pas trop comment aborder l’Internet: contenus gratuits financés par la publicité, ou contenus payants (à la demande ou sur abonnements)? Les quotidiens français hésitent entre ces deux approches. Le problème, c’est que les Internautes – notamment jeunes – sont de plus en plus habitués au gratuit. Si l’offre est majoritairement gratuite, il est difficile pour le payant de se vendre. Surtout s’il n’est pas suffisamment différentié sur la qualité du contenu.

On voit cependant apparaitre une nouvelle forme de publicité : l’insertion d’articles qui sont des publicités au sein de flux RSS de sites. En plus des bandeaux et autres publicités intégrées dans les pages des articles consultés. Ces nouvelles pubs sont néanmoins facilement “zappables”. Il n’est pas évident qu’elles soient efficaces.

Bref, les RSS constituent une véritable révolution pour l’accès à l’information sur Internet. Reste à voir maturer le marché des lecteurs RSS tout comme leur modèle économique. Ce sera peut-être par l’arrivée sérieuse sur ce marché de grands acteurs comme Google, Yahoo ou Microsoft. Une consolidation est nécessaire qui refléterait d’une maturation de ce marché et simplifierait la vie des Internautes.

Pour l’instant, mon choix de lecteur n’est pas véritablement acquis. Et risque de ne pas l’être encore pour quelque temps! J’ai jeté temporairement mon dévolu sur RSS Bandit qui est un bon compromis, mais reste… un compromis! Et suis revenu sur SharpReader, puis sur FeedReader.

J’ai aussi réalisé ce petit tableau de comparaison de lecteurs RSS qui vous inspirera peut-être (image ci-dessus). N’hésitez pas à me faire part de vos préférences en matière de lecteurs RSS ou d’oublis dans cette liste. Je me ferais un plaisir de la mettre à jour.

Mise à jour du 24 mars 2008: j’ai mis à jour le tableau pour intégrer FeedReader que j’utilise maintenant en lieu et place de SharpReader, ainsi que FeedDemon qui est maintenant gratuit. Cf ce post.

Publié le 29 octobre 2006 et mis à jour le 24 mars 2008 Post de | Blogs, Internet, Logiciels, Médias, RSS | 62215 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article          

Les 27 commentaires et tweets sur “Choisir son lecteur RSS” :

  • [1] - Jean-Luc R. a écrit le 30 octobre 2006 :

    Très intéressant, ce tableau comparatif.
    A noter que Sharp Reader n’est absolument pas mort et qu’il continue à etre maintenu.
    La derniere version date d’Aout 2006 (0.9.7.0) :
    http://www.sharpreader.net/
    Il a meme gagne en rapidite d’apres quelques tests!

  • [2] - Jluk a écrit le 30 octobre 2006 :

    On se noie dans la diversité de ce choix.
    Personnellement, je recherche une solution plus performante que Thunderbird, et finalement je ne trouve rien de plus satisfaisant.
    Il est encore perfectible, j’attends la version 2 qui devrait apporter son lot d’améliorations.
    Pour organiser les informations, une messagerie est très efficace…

  • [3] - Olivier Ezratty a écrit le 30 octobre 2006 :

    Jean-Luc, merci pour l’info sur SharpReader.

    Ils sont passés en plus d’un an d’une 0.9.6 à une 0.9.7 et ont visiblement corrigé quelques détails mineurs, relatifs notamment à la sécurité, sans plus. Et cela tourne sous le Framework .NET 2.0.

    Jluk, est-ce que l’on peut gérer ses articles dans Thunderbird en stockant leur vue HTML offline? Si c’est le cas, c’est très intéressant!

  • [4] - Legend a écrit le 31 octobre 2006 :

    Bonjour Olivier,

    Connais-tu RSSOwl, dispo sur de nombreuses plateformes ?

    home:
    http://www.rssowl.org/

    Overviews:
    http://www.rssowl.org/overview
    http://www.rssowl.org/overview2

    MB

  • [5] - Olivier Ezratty a écrit le 1 novembre 2006 :

    Je ne le connaissais pas bien. Et viens de le tester à nouveau. Et je suis un peu déçu.

    Par au moins trois points:
    – La fonction de synchro des feeds est lourde à déclencher (bouton droit sur catégorie).
    – Il n’y a pas d’affichage du nombre de posts à lire dans les catégories. Uniquement dans les feeds.
    – On ne peut pas “effacer” un post lu.

    J’ai mis à jour mon tableau PDF en conséquence.

    Olivier

  • [6] - webvan a écrit le 2 novembre 2006 :

    Fan de RSS Xpress, mais je suis intéressé par la fonctin archivage de OnFolio. Vous indiquez qu’on peut l’installer sans Windows Live Toolbar ? La méthode m’intéresse car je n’ai pas istallé ce composant encore.

  • [7] - Olivier Ezratty a écrit le 2 novembre 2006 :

    En fait, non justement, on ne peut l’installer que comme un add-in de la Windows Live Toolbar ce qui est à la fois trop compliqué, trop contraignant, et bien dommage pour OnFolio qui perd ainsi une part d’audience non négligeable.

    C’est aussi peut-être parce que OnFolio est une solution d’attente pour Microsoft. Leur stratégie en matière de RSS est encore bien diffuse, et bien meilleure au niveau APIs (interfaces de programmation qui sont intégrées dans .NET 3.0 et Vista) qu’au niveau applicatif (IE7, OnFolio).

    J’ai testé RSS XPress et ait été rapidement déçu. Même s’il ressemble à SharpReader, il en manque une bonne gestion des dossiers ou catégories).

  • [8] - gekoo a écrit le 2 novembre 2006 :

    Je n’arrive pas à me passer de netvibes, avec les flux classés par onglets, qui compensent les défauts des solutions online.

  • [9] - Olivier Ezratty a écrit le 2 novembre 2006 :

    Cela montre bien la diversité des situations et des besoins pour la consultation de flux RSS!

    Pour une solution online, NetVibes est effectivement pas mal. Mais cela ne vaut pas une bonne solution “client riche”.

  • [10] - Christophe a écrit le 2 novembre 2006 :

    Beau travail ! Mais il y a un absent de taille, peut-être parce que Web Based : Bloglines (http://www.bloglines.com) , l\’un des plus puissants, qui dispose justement de fonctionnalités uniques parce qu\’il est en-ligne (comme les communautés d\’utilisateurs par exemple, très pratiques popur découvir de nouveaux flux RSS)

    Christophe ASSELIN
    http://www.Intelligence-center.com Ihttp://influx.joueb.com

  • [11] - Olivier Ezratty a écrit le 3 novembre 2006 :

    En effet, je me suis focalisé dans ces évaluations sur les lecteurs “client riche” par biais personnel.

    BlogLines est très populaire aux US et chez les afficionados du Web 2.0. Et a l’air effectivement assez riche dans cette catégorie de lecteurs. Avec l’avantage de pouvoir être utilisé sur n’importe quel terminal connecté à Internet.

    J’ai donc mis à jour mon tableau de comparaison en y intégrant BlogLines et suis certain que je vais avoir à en ajouter d’autres au gré des avis des utilsateurs de lecteurs divers et variés.

  • [13] - Rafael a écrit le 30 novembre 2006 :

    Pour les amateurs de lecture de flux RSS via le web (et donc accessible de partout), je ne saurais trop vous conseiller FeedShow (http://www.feedshow.com).

    J’ai essayé de nombreux outils parmi ceux cités mais j’ai arrété mon choix sans aucune hésitation depuis que j’ai découvert FeedShow.

    A vous de voir.

  • [14] - Olivier Ezratty a écrit le 30 novembre 2006 :

    Comment se distingue-t-il de Google Reader par exemple? Je n’ai pas bien saisi en consultant leur démo.

  • [15] - Rafael a écrit le 1 décembre 2006 :

    Bonjour Olivier > Il se distingue principalement par son ergonomie générale (je déteste celle de google reader pour ma part).

    Chez moi, j’ai indqué Feedshow comme étant le lecteur RSS par défaut de FF 2.0 et les abonnements se font donc très aisément.
    L’intérêt d’utiliser un lecteur online est bien entendu que la lecture peut se faire indifféramment depuis son domicile ou son bureau : la lecture des flux reprend là où l’on s’est arrêté précédemment.

    L’organisation et la consultation des flux par dossier est très pratique (seuls les dossiers contenant de nouveaux messages sont ouverts). Deux bémols :
    – j’aurais préféré un classement par tags ;
    – il ne gère pas le podcasting.
    Tiens, je vais voir s’il y a un moyen de proposer ces évolutions ;)

    La performance d’affichage est bonne, on peut bien entendu sauvegarder localement (au format HTML) ou bookmarquer les posts intéressants. J’utilise énormément les raccourcis clavier qui sont disponibles.

    Bref, je l’ai fait découvrir à mon entourage de geeks web 2.0 qui l’ont tous adoptés depuis. Mais le choix d’un lecteur RSS reste très fortement lié à ses habitudes de vie, à la nature de ses activités.

    Je crois Olivier que la création d’un compte pour un essai avec tes propres abonnements s’impose :-)

  • [16] - Olivier Ezratty a écrit le 1 décembre 2006 :

    En fait, je reste accro aux readers “client riche” pour leur rapidité. En effet, ayant près d’une centaine de sources RSS, je dois les gérer très rapidement et un lecteur web est trop lent pour cela.

    Je viens de tester FeedShow. C’est un bon lecteur en client Web, mais il est loin de répondre à mon cahier des charges pour un usage intensif.

  • [17] - Olivier Ezratty a écrit le 9 mars 2007 :

    Pour info, j’ai découvert ce beau tableau de comparaison de lecteurs RSS sur http://www.aggcompare.com/. Beau, mais qui ne se focalise pas sur les mêmes fonctionnalités que le mien.

  • [18] - Herve Kabla a écrit le 14 avril 2007 :

    Je suis assez d’accord sur le choix d’RSS Bandit, qui, malgré des performances parfois désastreuses, est assez efficace pour gérer une arborescence d’une centaine de flux.

    Mais ce post a déja 6 mois, as-tu changé de lecteur RSS depuis? Et si oui, pour lequel?

  • [19] - Olivier Ezratty a écrit le 14 avril 2007 :

    Je suis en fait revenu à SharpReader! Car je n’ai pas trouvé mieux pour visualiser d’un seul clic sur la liste des articles, leur page en HTML dans le panneau à droite.

  • [20] - Opinions Libres - Le blog d'Olivier Ezratty a écrit le 10 juin 2007 :

    [...] qu’il n’était pas très complet. Je m’étais lancé en octobre 2006 dans un banc d’essai de plusieurs dizaines de lecteurs RSS. Et un peu dépité, je n’avais pas vraiment trouvé [...]

  • [21] - Fabien a écrit le 12 juillet 2007 :

    Salut à tous, très interessant comme article! Je voudrais parcontre corriger une petite erreure concernant Blog navigator que j’utilise depuis deux ans maintenant! Oui on peut déplacer les feeds dans les autres catégories. Je l’ai testé sur win2k advanced server, win XP, Win2k3 et il a jamais planté. Les trucs qui vont pas avec ce soft:
    – il ne garde pas en compte certains paramètres
    – pas d’exportation OPML
    – l’interface qui fait un peu pitié maintenant.

  • [22] - Olivier Ezratty a écrit le 12 juillet 2007 :

    Dans le tableau, je faisais allusion au déplacement de posts dans des folders. Pas au déplacement de feeds dans des catégories.

  • [23] - Li-An a écrit le 18 février 2008 :

    Très intéressant article. Moi aussi je teste plein de RSS readers et j’ai un peu de mal à trouver la perle rare surtout que je consulte énormément de blogs d’images vu mes centres d’intérêt.
    Mon choix s’est pour l’instant porté sur Greatnews qui est vraiment souple, paramétrable (un clic suffit pour lancer le browser dans les paramètres) et qui a l’option présentation journal, ce qui est indispensable quand on a 40 images à visualiser d’un coup. Je vais tester ceux que vous conseiller.
    Je signale Blogbride http://www.blogbridge.com/ qui est vraiment très très sympa…sauf qu’il consomme 265 Mo de mémoire là où Greatnews n’en prend que 25. Dommage parce qu’il paraissait vraiment très agréable de présentation et d’emploi.

  • [24] - Olivier Ezratty a écrit le 19 février 2008 :

    J’avais testé BlogBridge et avais été déçu car il ne permettait pas l’affichage en mode HTML des articles…

    Un an et demi après mon test, je n’ai pas constaté beaucoup de progrès. Même si je suis passé entre temps de SharpReader à FeedReader qui est pas mal… mais mériterait d’être complété, comme les autres!

  • [25] - Benoit a écrit le 18 juillet 2008 :

    Bonjour
    J’ai été très intéressé par ces commentaires sur les différent aggrégateurs et bravo pour le tableau comparatif.
    Pour ma part, j’utilise AlertInfo du groupement GESTE (www.geste.fr). Après qques essai, je suis finalement revenu à cet outil. Pratique, en français, ces flux intelligents sont très performants. Il mériterait peut-être d’intégrer ce tableau comparatif.

  • [26] - Olivier Ezratty a écrit le 19 juillet 2008 :

    Je vais l’intégrer, d’autant plus que je suis en train de mettre à jour le comparatif et de le compléter par un jeu de slides avec + et – et copie d’écran.

    Par contre, en creusant, j’ai découvert qu’AlertInfo n’est qu’un FeedReader personnalisé pour le Geste. Et avec quelques fonctionnalités en moins, et pas mal de bugs (d’affichage) en plus.

  • [27] - arnolde a écrit le 24 mai 2010 :

    Trés intéressant…
    Voila une source en plus :

    http://www.adverbe.com/2005/09/07/comparatif-de-65-agregateurs-de-fil-rss/

    Le blog et l’étude des 65 principaux agrégateurs est vraiment intéressante.




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
Lancement Netflix Paris Sept2014
2014
5 photos
IBC Amsterdam Sept2014
2014
430 photos
Nouveaux portraits
Expo
257 photos
Lille Euratechnologies et Plaine Images Sept2014
2014
36 photos
Numericable Aug2014
2014
43 photos
Berlin Aug2014
2014
317 photos
Voyages
Book
143 photos

Téléchargements gratuits

Le Guide des Startups, mis à jour environ deux fois par an :
image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée pour votre organisation ? Rendez-vous ici.
CouvertureRapportCES

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'exposition photo des femmes du numérique. Installée depuis le 16 octobre 2012 à l'espace Soleilles Cowork de Paris, elle circule dans différentes manifestations et lieux d'exposition. Les 185 portraits initiaux de l'opération sont devenus environ 400 (en juin 2014) et la base s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés. Depuis septembre 2013, les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN !

Derniers commentaires

“EuraTech Lille et à Plaine Images ... # Lille prend de l'avance ... quid de #toulouse ? cc @FabLab_Toulouse...”
“L'écosystème tech dans le nord est loin d'être à la ramasse ! Super article de @olivez...”
“""Guide des Startups 2014" de @olivez sur - Olivier est le prochain invité des #DojoDej @ClubDojo75, mardi 23/09....”
“Un excellent résumé des tendances à IBC 2014...”
“"IBC 2014 : 4K down the road" de @olivez avec @sagemcom sur ...”

Tweets sur @olivez



Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 


Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays : Chine (2010) à Shanghai et Beijing Corée du Sud (2009) à Séoul Israël (2010) à Tel Aviv Japon (2009) à Tokyo Japon (2011) au CEATEC de Tokyo Japon (2012) au CEATEC de Tokyo Japon (2013) au CEATEC de Tokyo Silicon Valley (2007) Silicon Valley (2011)

Evénements

Vous pouvez parcourir les articles sur toutes les éditions de LeWeb depuis 2006. image