A la découverte de Looneo

Publié le 19 octobre 2006 - 2 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

J’ai déjà eu l’occasion de vous présenter U-lik, ce site de suggestions culturelles apportant une solution à cette situation d’hyperchoix à laquelle font face les consommateurs.

Dans l’électronique de loisir, c’est du pareil au même. Le consommateur est confronté à un hyperchoix des offres tant au niveau du nombre de marques, que de la variété des offres au sein d’une même marque, et à un évolution permanente de la technologie. 

La startup Looneo apporte une solution originale pour consolider des critiques et comparatifs de produits afin de faire gagner du temps aux consommateurs en phase deAlban Peltier sélection. Elle a été créée cet été 2006 par Alban Peltier, un ancien de MSN à qui l’on doit le succès de MSN Messenger en France. Il a déjà constitué une équipe d’une demi douzaine de personnes pour lancer son projet et trouvé le financement pour tenir au moins deux ans!

La situation

Dans l’électronique de loisirs, les offres sont rarement bien lisibles, leur technicité est forte. Les consommateurs manquent de référents, ne maitrisent pas forcément les concepts, et risquent de découvrir après l’achat ce qui manque à leur produit et existe chez le voisin au même prix voire moins cher. Les exemples abondent: choix d’un fournisseur ADSL, d’un téléphone portable plus ou moins intelligent, d’un appareil photo numérique, d’un écran plat, d’un PC, d’une imprimante à jet d’encre, etc. Un véritable cauchemar pour la moitié des Internautes ! Qui n’empêche d’ailleurs pas ces industries de florir en ce moment, mais sans forcément générer une satisfaction des consommateurs et un bon usage de leur investissement. Certes, l’acte d’achat procure un certain plaisir, mais la majorité des Internautes ne sont pas à ce point masos. Ils voudraient bien que ce soit plus simple et plus rapide!

Comment fait-on de manière traditionnelle pour s’informer sur ces produits?

  • On peut se faire guider par les revendeurs de la grande distribution mais la méfiance règne. Chacun sait qu’un vendeur à la Fnac est autant influencé par le besoin de satisfaire le client que par des promotions fournisseurs ou des préférences pour certaines marques du fait de meilleures marges. Et ça, le consommateur n’est pas censé le savoir. Et puis, le vendeur ne va pas passer une heure avec chaque client pour l’éduquer même si la publicité de la Fnac s’est appuyée sur cette métaphore. On baigne de plus dans un environnement où les promotions sont légion, mais où la part des choses est difficile à faire entre déstockage de produits obsolètes (voir cet exemple d’écran plat).
  • Le consommateur averti peut être attiré par le prix plus avantageux dans les sites de vente en ligne. Des différences situées entre 10% et 30% avec la grande distribution sont courantes. Le site “Rue Du Commerce” a même lancé une campagne d’affichage sur ce thème en comparant le prix de produits bien précis, sans visiblement contourner la législation sur la publicité comparative. Les sites de commerce électronique font leur possible pour fournir de l’information technique sur les produits revendus. Mais peu d’entre eux ont la masse critique pour que cette information soit exhaustive, pointant bien sur les sites fabricants, et complétée par de l’information provenant des consommateurs et une véritable évaluation qualitative des produits. Si le comparateur de prix est courant (Kelkoo, Price Minister), il manque le comparateur de fonctionnalités!
  • La presse spécialisée a aussi son rôle à jouer. Mais là aussi, on peut être parfois méfiant. Il est difficile de faire la distinction entre le relai du marketing d’un constructeur et une véritable analyse critique du produit. C’est le cas dans la hifi où l’on a soit des comparaisons techniques incompréhensibles (courbes de réponse, taux de distorsion harmonique, …) soit des impressions subjectives (“le son est chaud, l’écoute est nette, les percussions sont franches”). Dans d’autres, une pléthore d’offres sont présentées à ne plus savoir où donner de la tête. C’est particulièrement le cas dans la téléphonie mobile et la photo numérique. Et puis, la presse met parfois du temps à produire ses bancs d’essais. Le rythme de préparation et de publication des mensuels n’est pas toujours adapté à la rapide évolution des offres.
  • Quand on se ballade sur les sites Web américains, notamment pour choisir un appareil photo, on trouve plein de sites de bancs d’essai très pointus des appareils. Pour un “prosumer” comme moi, c’est très intéressant, mais la consultation reste ardue pour le commun des Internautes en France: soit parce que l’anglais n’est pas maitrisé, soit parce que l’information fournie est trop complexe. Et cela prend du temps. Pour choisir un simple appareil photo, j’ai pu passer une dizaine d’heure à consulter tout autant de sites! Tout le monde n’a pas cette patience et ce sens du détail!

Bref, ce n’est pas si facile!

L’aspiration

Avec le phénomène du Web 2.0, le consommateur n’est plus passif. Il souhaite s’exprimer et le Web lui en donne l’opportunité. Statistiquement, il y a suffisamment de consommateurs avertis qui peuvent et souhaitent donner un avis éclairé sur ces nouveaux produits.

Dans un monde ou toute l’information serait disponible, il faudrait :

  • Pouvoir comparer le périmètre fonctionnel des produits proposés dans une catégorie donnée. Mais dans un langage orienté utilisateur simple à appréhender, quitte à pouvoir creuser ensuite pour les experts.
  • Disposer d’un retour d’utilisateurs existant sur leur facilité de mise en oeuvre, sur leur utilisateur, et sur leur performance. Est-ce que la documentation est bien faite? Est-ce qu’il est facile d’obtenir les pilotes de périphériques sur le site constructeur? Est-ce qu’il y a une communauté d’utilisateurs active sur Internet (c’est ce qui m’avait décidé à choisir Free il y a un an, pour remplacer ma liaison Wanadoo payée par Microsoft)?
  • Avoir des données sur la fiabilité des appareils, ou à défaut sur des catégories d’appareils et de marques. Les statistiques en la matière sont en général confidentielles (taux de retours dans la grande distribution).

Un monde idéal me direz-vous ! Et bien non car certains cherchent à s’en approcher.

La solution

Looneo se propose de répondre à ces différentes exigences en mutualisant l’expertise de passionnés de l’électronique de loisir et en la mettant à la disposition des internautes. C’est la notion de “social shopping”.

Le principe est assez simple:

  • Looneo “recrute” et référence des “masters” qui sont des experts et prosumers et leur propose de publier sur son site des critiques de produits mais aussi de se faire connaître (par leur blog). Elle utilise à la fois l’appât du gain et de la reconnaissance. La société en est actuellement à ce stade de son développement et procède à ce recrutement, au travers du réseau de ses fondateurs et de son site.
  • Une équipe rédactionnelle s’assurera de l’homogénéité et de la qualité des critiques publiées. La base de produits sera immédiatement conséquente sur le site grâce à des partenariats divers. Elle permettra la présentation de tableaux comparatifs en fonction des besoins fonctionnels des consommateurs. Elle pourra pointer par ailleurs sur des sources d’information externes de référence, ne serait-ce que les sites des fournisseurs.
  • Looneo publiera les informations produits par catégorie et permettra aux consommateurs de s’y retrouver dans la jungle des offres. Et permettra plusieurs niveaux de lecture selon le niveau de technicité de l’information recherchée. Les fiches produits seront reliées à des sites marchands partenaires, leaders de leur secteur respectif (informatique, hifi, photo, vidéo, téléphonie, etc). L’interface utilisateur respecte la fameuse “règle de trois” permettant une bonne compréhension de son fonctionnement.

Le modèle économique repose comme de nombreuses entreprises du secteur Internet sur un mix de revenu publicitaire (CPM) et de revenu d’affiliation, lié aux “leads” générés par le site à destination de sites marchands. Avec une structure de coûts modeste permettant d’atteindre rapidement le break-even.

Les concurrents? Il existe quelques modèles voisins, mais qui proposent une structuration différente de l’information. Par exemple, Zlio permet à chacun de créer sa propre boutique virtuelle, sans avoir de stock ni de flux financiers. On y place ses produits préférés et on génère du revenu par affiliation. C’est le modèle du “souk” virtuel. Je positionnerai Looneo comme un “wikipedia” du commerce électronique, à savoir une sorte de bibliothèque d’informations de référence sur les produits de ce secteur. Donc, avec plus de structure et un maximum de valeur concentrée au même endroit.

La mayonnaise devrait rapidement prendre car le site apporte une véritable plus value pour le consommateur. J’en reparlerai lorsque l’interface utilisateur pour les consommateurs sera ouverte, ce qui est prévu avant la fin de l’année.

Publié le 19 octobre 2006 Post de | Internet, Photo numérique, Startups | 7690 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

Les 2 commentaires et tweets sur “A la découverte de Looneo” :

  • [1] - Jeremie Berrebi (Zlio.com) a écrit le 22 octobre 2006 :

    Post très intéressant Olivier mais Zlio n’est pas du tout sur le même marché que Looneo. Nous aurons bien des zones où nous auront des services proches mais notre approche est donc extrémement différente.

    Comme tu le dis par contre, Ulik peut être un peu plus proche de Looneo à moyen terme.

    Ps: Je suis en contact permanent avec Alban et je suis certain que Zlio (qu’il a suivi avant son lancement) a beaucoup influencé son choix de se lancer dans l’aventure Looneo

  • [2] - Olivier Ezratty a écrit le 22 octobre 2006 :

    Oui, Jeremy, certainement, à défaut d’être un marché différent, c’est un mode de fonctionnement différent.

    C’est un même marché si tu t’intègres globalement dans le social shopping avec des gens qui recommandent des produits à d’autres. C’est un marché différent du point de vue du business model (mais dans les deux cas, il y a de l’affiliation) et de l’approche individuelle du social shopping.

    Il n’en reste pas moins que de nombreuses approches sont indirectement concurrentes, ne serait-ce qu’en terme de capacité à “pomper” du temps des Internautes et à leur rapporter un bon mix de reconnaissance “morale” et de reconnaissance “financière”. Le temps des Internautes n’est pas infini, et cela devient une matière première rare que nombre de sites Web 2.0 cherchent à ponctionner à leur profit!

    U-Lik est voisin dans la volonté de traiter l’hyperchoix qui s’offre aux consommateurs. Mais comme l’approche de la culture est très différente et relève plus de goûts et d’affinités que de caractéristiques techniques et/ou de budget, la recommandation s’appuie sur un rationnel très différent.




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Nouveaux portraits
Expo
558 photos
albth
Expo QFDN Bercy Oct2019
2019
119 photos
albth
Web2day Nantes Jun2019
2019
66 photos
albth
Viva Technology May2019
2019
164 photos
albth
CES 2019 Jan2019
2019
2872 photos
albth
The Robot of the Year Nov2018
2018
35 photos
albth
Journée Innovation Défense Nov2019
2018
30 photos

Téléchargements gratuits

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, novembre 2019 (624 pages)

CouvertureAvanceesIA

Comprendre l'informatique quantique, un ebook de 504 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 650 femmes du numérique (en juillet 2017) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Sara Ducci
Sara est Professeure en Physique à l’Université de Paris Diderot. Recherche au Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques. Responsable du Master Physique et Applications. Membre du CA de la Société Française de Physique.
flow
Sophie Proust
Sophie est Chief Technology Officer (CTO) d'Atos.
flow
Julie Grollier
Julie est Directrice de recherches au CNRS dans l'Unité Mixte de Physique CNRS/Thales. Physicienne inspirée par le cerveau, passionnée par l’informatique et les neurosciences.
flow
Tiphaine Cerba
Tiphaine est ingénieure en matériaux sur la plateforme épitaxie du III-V lab (Thales/Nokia/CEA).
flow
Hélène Perrin
Hélène est Directrice de recherche au CNRS (LPL, Université Paris 13), membre du comité de pilotage du réseau de recherche francilien SIRTEQ sur les technologies quantiques, professeure d'optique quantique et de calcul quantique à l'École normale supérieure et à l'Université Paris-Diderot. #quantique
flow
Pascale Senellart
Pascale est Directrice de recherche au CNRS, Recherche au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies. Professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique. Cofondatrice de la startup Quandela qui commercialise des sources de lumière quantique. Chargée de mission de l’Université Paris Saclay pour les Sciences et Technologies Quantiques. #quantique
flow
Tara Mestman
Tara est en classe de première générale (2019/2020) avec spécialités maths, physique-chimie et Langue Littérature Culture Étrangère Anglais. Suit le cursus sur l’intelligence artificielle chez Magic Makers. Egalement intéressée par le développement de l’informatique quantique.
flow
Elham Kashefi
Elham est Directrice de recherche au CNRS LIP6 Université Sorbonne, professeure d'informatique quantique à la School of Informatics University d'Edimbourg, cofondatrice de la startup VeriQloud. #quantique
flow
Paula Forteza
Paula est députée des Français d’Amérique latine et des Caraïbes et rapporteure de la mission sur les technologies quantiques demandée par le Premier ministre. #quantique
flow
Jacqueline Bloch
Jacqueline est Directrice de Recherche au CNRS. Elle y développe ses travaux au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies de l'Université Paris Saclay. Elle est également professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique. #quantique
flow
Eleni Diamanti
Eleni est Directrice de recherches au CNRS (Sorbonne Université) et spécialiste de la cryptographie quantique. #quantique
flow
Maud Vinet
Maud est responsable du projet d'accélérateur quantique sur silicium au sein du CEA. Bref, derrière une révolution technologique qui comptera à l'échelle mondiale ! #quantique #ExpoBercy2019
flow
Maria Alejandra Zuluaga
Maria est maître de conférences et chercheuse en apprentissage automatique avec des applications en médecine et santé à EURECOM, école d’ingénieurs et centre de recherche en sciences du numérique.
flow
Pascale Caron
Ingénieure avec un MBA, Pascale est CEO de Yunova, conseil en innovation et Associée Beforgo.com, une startup prometteuse du Tourisme.
flow
Josiane Zerubia
Josiane est directrice de recherche à l'Inria au centre de Sophia-Antipolis Méditerranée, spécialiste de la modélisation stochastique en traitement du signal et des images, en particulier pour l'imagerie spatiale.
flow
Christelle Yemdji Tchassi
Christelle est ingénieure développement logiciel châssis chez Renault Software Labs à Sophia Antipolis. #ExpoBercy2019

Derniers commentaires

“Très intéressant comme position. Ils semble que vous ayez bien appris les thèse des François Gervais. Je vous conseille de regarder cette vidéo qui analyse la conférence qui vous as instruit, pour avoir au moins...”
“Pour moi ceux qui ne veulent pas comprendre et qui ne se documentent pas restent des imbéciles. Moi aussi j'ai pensé que c'était bizarre avant que je me documente. Car c'est loin de nous et l'Espace ça fait peur et...”
“Un résumé rapide. Tout d'abord, les variations du CO2 suivent celles de la température pas l'inverse. Rien que cela prouve que la théorie soutenue par le GIEC est fausse. Ensuite il y a les prévisions faites...”
“Pouvez vous lister les faits infirmant les positions du GIEC ? Je crois que les positions de cet organisme ont plutôt été en deça de ce qui se passe. Mais je suis prêt à réviser mon jugement sur les faits...”
“Je voudrais ajouter une réflexion suite à la lecture de : La guerre des métaux rares - La face cachée de la transition énergétique et numérique. Auteur : Guillaume Pitron Dans sa version de poche d’octobre...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.