Le speed-dating de jeunes entrepreneurs au Mash-Up

Publié le 20 juillet 2011 et mis à jour le 26 novembre 2017 - 4 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

Mardi 19 juillet 2011, je suis allé faire un petit tour à la troisième édition du Mash-Up. Clément Vouillon de TechCrunch France avait bien couvert le lancement de cette opération après la première édition.

Il s’agit d’une initiative intéressante qui comble un manque dans la palanquée de conférences et événements sur l’entrepreneuriat : faire se rapprocher les étudiants qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat, ont un projet ou pas, et l’écosystème des startups, à savoir les startups elles-mêmes lorsqu’elles recrutent et les différents prestataires de services de ce milieu. Les Startup Weekends semblent se rapprocher le plus de ce concept.

Logo Mash-Up

Les événements Mash-Up ont lieu tous les deux mois et associent trois composantes : l’intervention de personnalités du secteur comme Gilles Babinet (entre autres activités, président du Conseil National du Numérique) ou Jean-David Chamboredon (ISAI), des pitches d’entrepreneurs et évidemment, le plus important, le networking entre les participants.

Les pitches durent deux minutes et sans slides ni démo, un format intéressant qui fait appel à l’art oratoire plus qu’aucun autre. Sachant que les projets sont sélectionnés par les Internautes qui votent sur la page Facebook de l’événement. Un système potentiellement biaisé – chaque entrepreneur pouvant solliciter ses amis pour voter – mais qui gagne en pertinence avec la croissance du nombre de votants. Et il se trouve qu’il double à chaque édition, ayant atteint plusieurs milliers pour cette dernière édition. Période creuse de l’été oblige, il n’y avait pas de pitches dans cette édition du Mash-Up.

Pour aider le networking, l’organisation fournit une liste des projets représentés sur place. Il y en avait plus d’une cinquantaine cette fois-ci. Les thématiques rappellent un peu celles que j’ai pu croiser dans les Startup Weekends. C’est d’un intérêt variable avec plein de projets relevant des réseaux sociaux liés à des scénarios quelque peu étriqués (partager les avis sur un événement, sur des photos, connecter les gens qui ont un même besoin, etc), des projets d’accompagnement de startups (est-ce que cela a un sens lorsqu’ils sont lancés par des débutants ?) et d’autres qui ne relèvent pas vraiment de la sphère marchande (comme la mutualisation des avis pour faire évoluer l’enseignement dans les écoles d’ingénieurs). Avec le recul, on peut être un peu dépité par la liste et dans l’embarras pour donner du feedback à de jeunes entrepreneurs plein d’entrain. Mais heureusement, il y avait quelques projets qui peuvent devenir sérieux dans le tas !

Pour cette troisième édition d’été, Denis Brulé de Moodstock faisait un témoignage de la notion de “pivot”. Je l’ai malheureusement raté mais je le connais bien pour l’avoir rencontré notamment lorsqu’il se lançait dans l’entrepreneuriat en 2007. Au départ, son projet consistait à créer des outils de représentation d’informations structurées en 2D. Il a plusieurs fois “pivoté” et aujourd’hui, sa société est focalisée sur la reconnaissance d’images [post-scriptum : la société a été cédée à Google en 2017]. Il propose un service en SaaS de reconnaissance d’image exploitable par des tiers. Ce service est notamment utilisé par une autre startup, Captur.io, de Damien Detcherry, qui permet de prendre en photo une carte de visite ou un objet personnel et de récupérer la vcard pour alimenter son carnet d’adresses. Le point commun de ces deux boites ? Denis est ingénieur de Centrale Lyon et est passé par l’incubateur de Centrale Paris à Chatenay Malabry, et Damien est issu de Centrale Paris. C’est l’un des organisateurs du voyage d’étude Frenchsiliconnnection dans la Silicon Valley auquel j’avais participé en avril 2011.

Donc, deux ingénieurs entrepreneurs. Mais dans les deux cas, ils ne sont pas (encore) associés à des profils plus orientés business, typiquement issus d’écoles de commerce. Or on trouve beaucoup d’entrepreneurs en herbe dans ces écoles. Le problème est de les faire se rencontrer, s’apprécier, et partager des idées. La même question se pose avec d’autres profils très utiles aux startups comme les designers.

L’histoire récente a montré que les communications numériques et les réseaux sociaux étaient loin de constituer la panacée pour provoquer ces rapprochements. Il faut voir les personnes en chair et en os pour créer la fusion… entrepreneuriale. Et la géographie de nos grandes écoles n’y est pas bien favorable. Combien d’écoles d’ingénieurs sont à côté d’écoles de commerce en France ? Il y a bien Centrale Lyon qui est à deux pas de l’EM Lyon à Ecully mais il s’y produit un phénomène culturel de rejet mutuel relativement classique : les élèves ingénieurs considèrent que ceux (et celles) des “biz school” donnent dans le superficiel (pour utiliser un langage soutenu…) et dans l’autre sens, les élèves des écoles de commerce trouvent difficile de communiquer avec les élèves ingénieurs. Nous avons aussi Télécom Sud Paris et Télécom Ecole de Management à Evry, un cas ultra-rare de campus commun à un cursus d’ingénieurs et à celui d’une école de commerce. Sorti de là, les écoles s’apparient mais à distance comme l’ESSEC (Cergy) et Centrale Paris (Châtenay, à 45 km) ou Polytechnique et HEC (9 km de distance et pas de transports en commun entre les deux).

Côté design, n’en parlons pas, les distances sont encore plus grandes ! Un grand nombre de ces écoles à Paris sont bien éloignées des écoles d’ingénieurs avec lesquelles elles pourraient s’associer. Il y a aussi le Strate College à Sèvres, qui est tout aussi isolé. Et on n’en voit pas la couleur dans le méga-campus de Saclay en cours de restructuration. Pour nous consoler au Mash-Up, nous avons rencontré un artiste original, Dody French (sa page Facebook), qui se positionne comme “tropicalisateur”. Avec comme exemple d’œuvre, ce réflex Canon skinné de manière assez originale (ci-dessous). Ce n’est pas forcément de ce type de design dont une startup Internet a le plus besoin, mais il faut toujours brasser les originalités artistiques pour se sourcer !

Dody French (2)

Pour décloisonner les populations étudiantes, l’équipe de Mash-Up applique donc une recette simple : organiser ses événements à tour de rôle dans une école de commerce et une école d’ingénieur. Ils ont commencé par HEC et pour cause puisque les fondateurs en sont issus. Plus précisément il s’agit de Margaux Pelen et de trois compères ayant suivi un Master HEC / Télécom Paristech. Ces derniers sont issus d’écoles d’ingénieurs : Benjamin Retourné, Adrien Pavillet (tous deux de l’Ecole Centrale d’Electronique) et Sébastien Zerah (ESIEE) tandis que Margaux a suivi tout le cursus HEC. Déjà un bon mix !

Equipe Mash-Up

La seconde édition a eu lieu logiquement chez Télécom Paristech et la troisième avait lieu sur le terrain neutre de La Cantine. La prochaine édition d’octobre 2011 aura lieu à l’EPITECH. La première édition avait rassemblé plus de 200 personnes, ce qui montre la persistance de la soif d’entreprendre chez les jeunes. L’opération est très “lean”. La participation aux événements est gratuite, ils sont financés par des sponsors mais le budget est tout rikiki, de quelques milliers d’Euros par an.

Reste à assurer la pérennité de cette initiative intéressante. A l’instar de ce qui se passe dans les grandes écoles avec leur activité associative foisonnante, l’équipe fondatrice envisage de passer la main à d’autres étudiants, certains ayant déjà été identifiés.

Rendez-vous donc à cette quatrième édition pour voir comment cela évolue !

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 20 juillet 2011 et mis à jour le 26 novembre 2017 Post de | Enseignement supérieur, Entrepreneuriat, France, Internet, Startups | 12010 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Les 4 commentaires et tweets sur “Le speed-dating de jeunes entrepreneurs au Mash-Up” :

  • [1] - macha a écrit le 21 juillet 2011 :

    Ce sont des mélanges intéressants. D’autant que les chercheurs/ingénieurs sont souvent pauvres (diplômes universitaires) mais avec des idées à haute valeur ajoutée…, et les commerciaux (HEC) plutôt malins (voire magouilles) et avec des parents plein d’argent prêts à investir en type TEPA… pour les entreprises de leurs rejetons. Non ? Ca pourrait marcher un max ! Le classement de Shangaï est à revoir…

  • [2] - Matthieu a écrit le 22 juillet 2011 :

    Bonjour Olivier,

    Article très intéressant, je ne connaissais pas l’équipe de mash-up et leur idée est géniale. Je suis à vrai dire depuis deux mois sur un projet approximativement similaire à Grenoble, ville où les choses bougent beaucoup ces temps-ci avec l’émergence du campus GIANT. Nous avons créé une association qui vise à fédérer une communauté d’étudiants intéressés à l’innovation et l’entrepreneuriat et les premiers événements federateurs auront lieu dès septembre. Le mouvement s’inscrit dans un projet de plus long terme avec GIANT et nous serons ravis d’échanger avec l’équipe mash-up ou avec vous-même. Grenoble a un très bel avenir et les possibilités sont grandes en termes de décloisonnement car GEM et l’INPG sont très proches, également très proches des équipements du CEA et de l’université de Grenoble [université de l’innovation]

    Au plaisir d’échanger ou de vous rencontrer à Grenoble ou ailleurs.

    • [2.1] - Olivier Ezratty a répondu le 22 juillet 2011 :

      Pas surpris de voir que cela bouillonne un peu partout en France. Et d’ailleurs, le phénomène de fragmentation dans le supérieur qui est manifeste en Ile de France semble moins affecter les autres grandes villes universitaires. Le campus de Grenoble est un bon exemple, même si il est à forte dominante scientifique (je l’ai visité il y a 7 ou 8 ans donc ne le connais pas assez bien).

  • [3] - Nicolas a écrit le 25 juillet 2011 :

    Bonjour,

    Si vous connaissez des évenements similaires qui se déroulent dans le Grand Ouest, nous sommes preneurs.
    Nous avons créé une association qui regroupe des jeunes “wanabee” entrepreneurs, qui souhaitent s’entraider avec de faire le grand saut. Nous publions aussi des articles liés à notre passion, l’entrepreneuriat:
    http://www.buzzinov.com/?p=211




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Nouveaux portraits
Expo
558 photos
albth
Expo QFDN Bercy Oct2019
2019
119 photos
albth
Web2day Nantes Jun2019
2019
66 photos
albth
Viva Technology May2019
2019
164 photos
albth
CES 2019 Jan2019
2019
2872 photos
albth
The Robot of the Year Nov2018
2018
35 photos
albth
Journée Innovation Défense Nov2019
2018
30 photos

Téléchargements gratuits

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, novembre 2019 (624 pages)

CouvertureAvanceesIA

Comprendre l'informatique quantique, un ebook de 504 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 650 femmes du numérique (en juillet 2017) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Sara Ducci
Sara est Professeure en Physique à l’Université de Paris Diderot. Recherche au Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques. Responsable du Master Physique et Applications. Membre du CA de la Société Française de Physique.
flow
Sophie Proust
Sophie est Chief Technology Officer (CTO) d'Atos.
flow
Julie Grollier
Julie est Directrice de recherches au CNRS dans l'Unité Mixte de Physique CNRS/Thales. Physicienne inspirée par le cerveau, passionnée par l’informatique et les neurosciences.
flow
Tiphaine Cerba
Tiphaine est ingénieure en matériaux sur la plateforme épitaxie du III-V lab (Thales/Nokia/CEA).
flow
Hélène Perrin
Hélène est Directrice de recherche au CNRS (LPL, Université Paris 13), membre du comité de pilotage du réseau de recherche francilien SIRTEQ sur les technologies quantiques, professeure d'optique quantique et de calcul quantique à l'École normale supérieure et à l'Université Paris-Diderot. #quantique
flow
Pascale Senellart
Pascale est Directrice de recherche au CNRS, Recherche au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies. Professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique. Cofondatrice de la startup Quandela qui commercialise des sources de lumière quantique. Chargée de mission de l’Université Paris Saclay pour les Sciences et Technologies Quantiques. #quantique
flow
Tara Mestman
Tara est en classe de première générale (2019/2020) avec spécialités maths, physique-chimie et Langue Littérature Culture Étrangère Anglais. Suit le cursus sur l’intelligence artificielle chez Magic Makers. Egalement intéressée par le développement de l’informatique quantique.
flow
Elham Kashefi
Elham est Directrice de recherche au CNRS LIP6 Université Sorbonne, professeure d'informatique quantique à la School of Informatics University d'Edimbourg, cofondatrice de la startup VeriQloud. #quantique
flow
Paula Forteza
Paula est députée des Français d’Amérique latine et des Caraïbes et rapporteure de la mission sur les technologies quantiques demandée par le Premier ministre. #quantique
flow
Jacqueline Bloch
Jacqueline est Directrice de Recherche au CNRS. Elle y développe ses travaux au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies de l'Université Paris Saclay. Elle est également professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique. #quantique
flow
Eleni Diamanti
Eleni est Directrice de recherches au CNRS (Sorbonne Université) et spécialiste de la cryptographie quantique. #quantique
flow
Maud Vinet
Maud est responsable du projet d'accélérateur quantique sur silicium au sein du CEA. Bref, derrière une révolution technologique qui comptera à l'échelle mondiale ! #quantique #ExpoBercy2019
flow
Maria Alejandra Zuluaga
Maria est maître de conférences et chercheuse en apprentissage automatique avec des applications en médecine et santé à EURECOM, école d’ingénieurs et centre de recherche en sciences du numérique.
flow
Pascale Caron
Ingénieure avec un MBA, Pascale est CEO de Yunova, conseil en innovation et Associée Beforgo.com, une startup prometteuse du Tourisme.
flow
Josiane Zerubia
Josiane est directrice de recherche à l'Inria au centre de Sophia-Antipolis Méditerranée, spécialiste de la modélisation stochastique en traitement du signal et des images, en particulier pour l'imagerie spatiale.
flow
Christelle Yemdji Tchassi
Christelle est ingénieure développement logiciel châssis chez Renault Software Labs à Sophia Antipolis. #ExpoBercy2019

Derniers commentaires

“Juste pour signaler 2 typos: page 24 : dont 5 en étaient déjà détenteurs au moment de la réunion (noms soulignés en vert) J'en compte 6 soulignés en vert page 28 : - James Chardwick (1991-1974) Je...”
“Très intéressant comme position. Ils semble que vous ayez bien appris les thèse des François Gervais. Je vous conseille de regarder cette vidéo qui analyse la conférence qui vous as instruit, pour avoir au moins...”
“Pour moi ceux qui ne veulent pas comprendre et qui ne se documentent pas restent des imbéciles. Moi aussi j'ai pensé que c'était bizarre avant que je me documente. Car c'est loin de nous et l'Espace ça fait peur et...”
“Un résumé rapide. Tout d'abord, les variations du CO2 suivent celles de la température pas l'inverse. Rien que cela prouve que la théorie soutenue par le GIEC est fausse. Ensuite il y a les prévisions faites...”
“Pouvez vous lister les faits infirmant les positions du GIEC ? Je crois que les positions de cet organisme ont plutôt été en deça de ce qui se passe. Mais je suis prêt à réviser mon jugement sur les faits...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.