Conférence LeWeb3 – Les startups

Publié le 14 décembre 2006 et mis à jour le 1 octobre 2010 - 28 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

Cinquante sociétés présentaient leur pitch pendant 10 minutes chacune durant les deux jours de la conférence LeWeb3. Je n’en ai vu que deux, mais la liste des sociétés est toujours très intéressante à analyser dans ce genre d’événement. La présélection des startups reflète un peu le “deal flow” actuel de projets qui aboutissent aux investisseurs potentiels. Elle démontre la créativité des entrepreneurs, toujours enthousiasmante, tout comme la variété des choses à faire ou à ne pas faire dans un business plan. C’est une bonne leçon de choses pour l’entrepreneur en herbe.

Les conditions des présentations n’étaient pas idéales (wifi cahotique, salles bizarre, assistance moyenne), mais finalement, ce genre d’événement est surtout fait pour découvrir l’existence des projets (sachant que c’est le métier des VCs de les découvrir bien avant d’ailleurs). Donc, je me suis mis à explorer sur leur site respectif en quoi consistaient ces différents nouveaux business. Ca prend du temps, cela va vous faire gagner du temps, et c’est toujours bien instructif!

Au passage, j’ai constaté quelques bonnes pratiques basiques en termes de communication pour ces startups (et mauvaises pratiques quand elles n’y sont pas!) :

  • L’usage d’un blog permettant de savoir où en est le projet et notamment d’où provient l’équipe. Même si l’équipe fondatrice est jeune, il ne sert à rien de se cacher derrière l’anonymat.
  • Avoir un logo de société facile à copier, si possible qui s’affiche bien sur fond blanc. Et un logo simple!
  • Un nom de société pas trop trivial, facile à retrouver dans les moteurs de recherche Internet.
  • La présentation du service en trois étapes claires, complétée par un mode d’emploi illustré. C’est maintenant un classique incontournable qui permet d’exprimer la valeur créée pour l’utilisateur et de générer de l’usage rapidement.
  • Une explication simple et crédible du modèle économique. Là, c’est bien plus rare!

Petite vision statistique des startups présentées: 24 étaient françaises, les autres étrangères ou non identifiables. C’est un ratio cohérent avec les participants à la conférence. Les catégories de services et produits les plus représentées sont les outils de communication, de publication ou partage de musique ou de vidéo, de social networking et de social shopping. Of course, dans le tas, il y avait à boire et à manger. On trouve beaucoup de startups avec une solution à la recherche de problème, des “feature companies” très difficiles à monétiser (genre le bidule qui complète Firefox). Et quelques idées intéressantes dans le tas. Je ferais plus tard le tour des startups nouvelles pour ce qui me concerne qui étaient visibles dans les sessions plénières.

Alors, allons-y, dans l’ordre de présentation…

Libcast.com : solution d’hébergement et de publication de Podcasts et Videocasts et de génération de flux RSS correspondants, qui assure un débit de qualité pour les downloads et des capacités de personnalisation étendue. Un version gratuite de base et des versions étendues payantes. C’est une startup française créée en juillet 2006 par Brice Vercoustre et Cédric Montet, étudiants en droit et en économie.

Yoono: propose une toolbar pour Firefox ou une extension à Internet Explorer qui permet de trouver des sites similaires aux sites que l’on consulte ou que l’on a dans ses favoris. Ces sites sont proposés en fonction d’une base de données rassemblant les favoris de tous les membres utilisateurs du service. J’ai testé l’outil il y a quelques temps, c’est pas mal, mais finalement, dans ses domaines d’expertise, on ne trouve pas grand chose de nouveau. Une bonne petite idée, mais pas forcément un véritable business à la clé. Je suis très mitigé sur le business des “add-ons”, en particulier les add-on de navigateurs. Le business des “feature companies” est très limité. Etonnament, c’était le lauréat de ce beauty contest. Mais comme ils sont financés (par Axa) cela rassurait peut-être le jury de la sélection.

MuseStorm : propose une technologie de widget qui permet de publier des contenus sur des sites web et blogs. C’est un outil de personnalisation de blogs qui devient de plus en plus courant. MuseStorm Analytics complète le widget pour analyser le trafic qu’il génère (impressions, click-through, etc). Supporte un très grand nombre de navigateurs. Startup israélienne créée par Ori Soen et Yishay Schwerd, le premier étant un ancien de l’éditeur de logiciels Mercury.

Feedback2.0 : site de gestion de la relation entre consommateurs et marques pour établir une liaison et un dialogue communautaires. Startup française à cheval entre Internet et service de communication, qui a déjà quelques clients en France comme Groupama et Jobmeeters.

Jobmeeters : c’est un site de recrutement français basé sur la cooptation et le networking. Avec un modèle de tagging des compétences des postulants, de rétribution du cooptant, le partage de feedback sur les sociétés qui recrutent et la notion de la gestion de vivier. Le service s’appuie notamment sur l’usage de vidéos, en partenariat avec Vpod. Le marché du recrutement en ligne est très encombré, mais l’approche semble intéressante.

Ulik : c’est un site de gestion de sa bibliothèque virtuelle de contenus culturels, et de suggestion basée sur l’affinité et sur les “similaires”. Il présente la caractéristique de couvrir tout le champ du culturel (livres, musiques, films, villes, musées, sites web, etc) et de proposer les suggestions les plus pertinentes du marché du fait de l’étendue de ce champ. Le site permet aussi de bâtir des communautés autour de centres d’intérêt commun, de faire des cadeaux pertinents à ses amis, de trouver un film à regarder à plusieurs, etc. On peut intégrer sa bibliothèque virtuelle sur son propre blog (cf sur le mien dans la première barre à droite). NB: je suis partie prenante dans cette société en tant qu’actionnaire et membre de leur board. 

Wdeal par Wengo

Wengo : opérateur de téléphonie via Internet qui propose un logiciel pour parler, chatter en texte, audio ou vidéo. Permet la connexion aux liaisons téléphoniques. C’est une sorte de SkyPe. A noter que Patrick Amiel a rejoint récemment cette société. Il était auparavant Directeur des activités online de l’agence de marketing relationnel MRM. Cette société française, filiale de NeufTelecom, a été créée début 200 et a déjà 35 collaborateurs. Le logiciel a la particularité d’être développé en mode open source (et sous licence GPL).

SMSConnect: solution de commercialisation de SMS. Méheu, le site, il ne fonctionne pas!

Sky-click : une solution de call-center basée sur le web et qui peut se plugger dans le site d’une société. Elle est construite sur les API de Skype et de la solution open source de CRM Saleforce. La solution est commercialisée par la société ADS-Click. Pas mal, même si le marché est encombré.

vpod.tv : solution de publication de vidéos à la demande ou en direct, supporte la publication à partir de n’importe quel appareil, notamment les mobiles. La solution est à la fois dans la catégorie de DailyMotion pour la publication de vidéos publiques financées par de la publicité, et dans la publication de vidéos pour entreprises, intégrable par script dans leurs sites. Par exemple, pour intégrer des vidéos de produits dans des sites de vente en ligne. Vpod était sponsor de la conférence. Vpod sponsorisait la conférence et assurait la diffusion en live et en différé des présentations et tables rondes.

logo

Podmailing : c’est un utilitaire de la société française Zslide (aussi éditeur de jeux) qui permet de partager ses fichiers par e-mail – quelle que soit leur taille (au delà de 1 Go) – sans encombrer sa boîte aux lettres. Une feature intéressante, mais quel est le business?

Quintura : moteur de recherche qui affiche ses résultats de manière visuelle. J’ai déjà vu cela quelque part. Les résultats de la recherche ne sont pas bien pertinents. Peut s’interfacer avec les moteurs de recherche classiques. Vraiment pas convainquant.

Synthetron : sorte d’outil de travail collaboratif qui permet d’orchestrer des réunions en ligne à plusieurs autour d’un projet et de suivre l’évolution du projet par le regard de la contribution des uns et des autres. C’est à la fois un service en ligne et une méthodologie. Normal, la boite a été créée, en 1999, par un ancien de McKinsey! Le service est opérationnel depuis 2003.

Wantuno : ce site créé par Philippe Rodriguez, un ancien de Microsoft France, est une sorte d’équivalent sur Internet du téléachat. Chaque jour, un nouveau produit original est proposé à la vente. Le produit est présenté par le biais d’une vidéo humoristique avec Lydie, à la limite “coquine”. Les produits proposés sont souvent en marque blanche et sourcés directement en Chine, ce qui permet d’obtenir de bons prix et une bonne marge. Reste à générer du revenu sur la durée.

1-Click Media : solution de diffusion (légale) de vidéo à la demande en mode peer-to-peer qui aurait déjà attiré 200000 utilisateurs. Elle nécessite donc un logiciel côté serveur pour l’entreprise et côté client pour les utilisateurs qui téléchargent. Le mode peer to peer économise de la bande passante pour l’émetteu. La diffusion s’appuie sur Windows Media DRM pour la protection des contenus. Le logiciel client diffuse des alertes en mode push pour signaler les nouveaux programmes. Les clients sont des chaines TV ou de grands groupes.

Touristr : c’est un site communautaire de partage d’informations, photos  et vidéos sur les lieux touristiques de vos vacances, pour savoir où mettez les pieds et comment bien utiliser votre temps. Le site est en bêta comme la plupart de ceux qui sont dans cette liste.

jamendo

Jamendo : site de partage et diffusion de musique gratuite, car libre et sous licence creative commons. C’est un peu le principe du shareware appliqué à la musique: on paye les auteurs si la musique nous plait. La musique est diffusée via les outils de peer to peer type BitTorrent. Et le site permet de découvrir de la musique en fonction de ses goûts. Reste à voir si d’un point de vue strictement économique (au delà de l’intérêt sociétal), cela tient!

Ormigo : un site permettant de trouver des produits et services dans sa région qui ne relèvent pas de l’achat d’impulsion. Cela me rappelle le service Quotatis qui a été financé par Banexi Ventures.

SoloTV : service de diffusion de télévision personnalisé. Introuvable via G….. Mais présenté également en plénière le mardi.

Vozavi : site de recommendations pour les achats de services et produits high-tech basé sur la consolidation d’avis de consommateurs récupérés sur des sites divers (blogs, forums, etc). Créé par Olivier Raussin, un ex de MSN France. Le site qui est actuellement en bêta se focalise actuellement sur les services type abonnements ADSL et mobile, banque en ligne, tirage photo et vidéo à la demande.

PutPlace : service internet de gestion, recherche et partage de sa vie numérique, en particulier de ses photos. En gros, c’est un intermédiaire entre vous et les différents service type YouTube et Flickr auxquels vous faites appel pour stocker vos différents contenus.

Netvibes : portail personnalisable que l’on ne présente plus tellement on peut en entendre parler dans tous les conférences sur le Web 2.0 en France. Le projet de Tariq Krim codirigé par Pierre Chappaz. Le site permet de se créer sa page d’accueil sur mesure avec notamment flux RSS, messagerie, météo et services divers. Le succès de la startup est lié à la localisation du service dans plein de langues et au développement de nombreux widgets/plug-ins qui l’accompagnent.

Wrike : outil de travail collaboratif en ligne basé sur l’assignation de tâches autour de son activité de messagerie, mais en mode partagé sur Internet. C’est plutôt une “feature company”, même si la fonction en question n’existe pas vraiment à l’identique dans Outlook ou Groove. C’est gratuit, donc le modèle économique reste à trouver, surtout dans la mesure où cela semble être un outil pour le travail en btob, où la publicité n’est pas forcément tolérée comme dans le btoc.

Kerpass : il s’agit d’un service d’authentification forte accessible depuis n’importe quelle application web et simple à intégrer. Il permet de mettre en place un “Token” (sorte de smartcard logicielle) sur le téléphone mobile d’un utilisateur à authentifier. Le système permettra prochainement la validation de transactions au moyen de signatures électroniques générées depuis un mobile et leur validation à partir de n’importe quelle application web. C’est une filiale de la société roumaine AmvTek.

mabber

Mabber : messagerie instantanée pour mobiles qui encapsule les principaux systèmes de messagerie instantanée (MSN, Yahoo, ICQ, AIM, Jabber…). Cette société allemande est un concurrent de la startup française Miyowa.

Weebly : logiciel de création en ligne de site web basé sur Ajax. L’outil a l’air bien fait et très ergnomique. On peut étendre son site avec des widgets et extensions diverses. Cela a l’air pas mal. Il y a cependant tellement d’équivalents sur le marché, tout aussi gratuits que Weebly (en version de base ou pas)!

Gaspanik.tv : c’est l’une des plates-formes françaises de diffusion de vidéo permettant de publier en différé comme en direct, très orientées “vlogs” (blogs vidéo). D’un point de vue communication, cela semble orienté ‘jeunes’, un peu comme les Skyblogs.

Muniwireless.com : il s’agit d’un site d’information sur les bornes d’accès Wifi financées par les grandes villes dans le monde. La base de départ de ce projet était un simple blog. C’est le “l’open content” et je me demande s’il ce service a une vocation commerciale ou si c’est simplement un “service public”.

Paperblog : il s’agit d’un service en ligne visant à sélectionner et republier des contenus filtrés et pertinents provenant des blogs. Le projet initial était de publier sous forme de magazine papier le “best of” des blogs. Il s’est réorienter pour son démarrage vers une republication online. C’est un service plus sélectif que celui de Wikio qui filtre plusieurs milliers de sources d’information. Le service est créé par Nicolas Verdier, qui sort tout juste d’un MBA aux USA. Sa société est incubée par l’ENST (télécom Paris).

Codeur.com : un site de mise en relation pour trouver des développeurs freelances pour vos projets logiciels. Une belle initiative qui aidera notamment les nombreuses startups qui recherchent souvent des développeurs pour démarrer leur activité, et n’ont pas forcément les moyens de les recruter dans un premier temps.

E-box : c’est le concept de boite postale revisité, dans le contexte de l’ouverture à la concurrence des services postaux. J’avais vu ce projet lors d’une présentation chez Xange au printemps dernier. Ce n’est pas vraiment du Web, mais c’est tout de même innovant.

yaadz : c’est un site de collecte et de promotion de publicités de nature virale réalisées par les consommateurs. Dans la tradition “Web 2.0”, les utilisateurs votent et font émerger les meilleures publicités qui sont ensuite récupérées par les marques, qui rémunèrent alors leurs créateurs. Entre $1000 et $10000, plus une marge qui va évidemment au site qui doit bien vivre! Ce qui n’est pas cher payé pour les marques qui dépensent parfois plusieurs centaines de milliers de $ pour la production de spots vidéos. Après le “Pro-Am” (professional amateur), c’est le “Ad-Am” (advertizing amateur).

Tractis : c’est une solution de négociation et de gestion de contrat en ligne basée sur des techniques de workflow. La startup est espagnole.

b-r-ent.com : ce n’est pas une startup à proprement parler mais un blog en français qui permet de suivre l’actualité de l’usage des blogs et du RSS au sein des entreprises françaises et internationales.

 

Pixenate : petit outil en ligne d’édition de photos. C’est surtout un logiciel serveur (utilisant Perl) qui est commercialisé en marque blanche aux sites web qui souhaitent y faire appel, notamment les sites de tirages de photos en ligne. Car pour un usage courant, ce genre de logiciel n’est franchement pas recommendable au regard d’un logiciel qui tourne sur le PC. Le serveur est  $749.

Blastfeed : ah, un peu d’innovation pour consulter ses flux RSS? Il s’agit d’un service en ligne qui permet de générer des filtres sur ses flux RSS (que l’on peut importer en OPML). Les filtres s’appuient sur un ou plusieurs mots clés et un ou plusieurs feeds en fonction de ses centres d’intérêt. Il en résulte un flux RSS qui peut être intégré dans son propre lecteur RSS, dans un widget intégrable dans son blog, ou par envoi de mails ou IM. On peut définir avec précision la fréquence d’envoi des articles. La fonction de filtrage existe dans d’autres lecteurs RSS en client riche et cette solution faisant un aller et retour de plus avec un serveur Internet me parait bien lourde.  Mais le côté “any device/any site” de ce service est intéressant, notamment le widget pour blogs. Cet outil est édité par 2or3things, une startup française. Bon, là encore, je demande à voir le business model. On peut imaginer l’insertion de flux publicitaires dans les feeds, mais serait-ce accepté par l’utilisateur s’il a le choix avec une fonction équivalente intégrée dans son lecteur RSS?

bliin : c’est une sorte de réseau social géographique. Où l’on peut placer des informations et centres d’intérêt sur une carte géographique ou satellite, intégrer la notion de géotracing (suivi en temps réel de la position). Le site est construit autour de deux technologies: un framework open source multimédia KeyWorks, et GeoTracing, une plateforme logicielle de développement d’application de geomapping. A ce stade, c’est plutôt une solution exploitant des technologies sympathiques mais à la recherche de problèmes à résoudre. Cela aurait très bien pu être un add-on à Google Earth.

IMINENT : on sait juste que c’est un réseau social qui s’appuie sur la messagerie instantanée. Le site n’affiche qu’une invitation à participer à la beta privée. Et puis, le nom de la société étant commun, une recherche Internet n’aboutit à rien. Too bad… j’attendrais la vidéo du pitch chez Vpod en fin de semaine pour en savoir plus.

Tablefinder.com  : système en ligne de réservation de restaurant créé par des suédois. S’appuie entre autres sur un système d’affiliation avec des blogs.

Songsong : leur site ne fonctionne pas. Je repasserai plus tard…

Qloud : moteur de recherche “social” de musique basé sur le tagging. On peut voir qui a écouté les morceaux (âge, pays, genre). Et évidemment, on peut acheter en ligne la musique qui peut être préécoutée. Ils proposent leur solution sous forme de site Web et également d’add-on à iTunes. Une sorte de “me-too” product dans un marché déjà bien encombré, avec tous ces Pandora et équivalents.

Fleck.com : c’est un service d’annotation de pages web qui ne nécessite pas l’installation d’un plug-in dans le navigateur. Mais bon, une fois encore, où est le business model? Quelle est la véritable valeur générée?

Wikierp : présenté comme un “ERP de la nouvelle génération” pour TPE bien intégré aux outils courants de travail collaboratif et de communication (email, etc). L’outil sera développé avec une approche très modulaire et non pas monolithique comme les ERP traditionnels. Meuf…

Swoot : à ce que j’en comprend, c’est un logiciel de personnalisation de navigateur internet (IE en l’occurrence). Le positionnement est assez vaporeux sur leur site. Avec une promesse “trouvez au lieu de chercher” déjà entendue mille fois. Une offre qui parait bien alambiquée. Cela vient des USA.

Splashcast : il n’est pas beau leur logo? C’est le truc à ne pas faire! Il s’agit d’une plate-forme d’aggrégation et de diffusion de médias à base de RSS visiblement basée sur un serveur et un player. Je doute…

Ubiplanet : c’est un réseau social pour partager au sein de sa communauté photos, texte, agenda, etc. L’interface, développée entièrement en Flash, est très conviviale. On peut gérer des réseaux sociaux privés ou publics et les faire communiquer. La startup a été créée, entre autres, par François Barraud. J’en avais déjà parlé dans ce post.

MyZlog : cet outil créé par la société suisse ColdBrook permet de générer des magazines en ligne sans programmation basé sur du rédactionnel et sur l’aggrégation de contenus tiers.

Youvox : c’est un portail de webzines collaboratifs créé par ses lecteurs et modéré par des animateurs qui en assurent la cohérence et la ligne éditoriale. Bon bon… 

Presspack : outil de gestion de mots de passe en ligne. Je n’ai pas trouvé leur site. Le nom est mal choisi.

Article mis à jour le vendredi 15 décembre (au sujet de BlastFeed et Kerpass).

Publié le 14 décembre 2006 et mis à jour le 1 octobre 2010 Post de | LeWeb, Startups | 46950 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

Les 28 commentaires et tweets sur “Conférence LeWeb3 – Les startups” :

  • [1] - Leafar a écrit le 14 décembre 2006 :

    Il me semble que Yoono est financé par AGF PE.
    Excellente review… qui va me permettre de me plonger dans les sites de ceux dont j’ai raté la présentation.

  • [2] - Patamiel a écrit le 14 décembre 2006 :

    Bonjour Olivier,

    Merci pour ce super panorama.
    En ce qui concerne WENGO, le métier de base est effectivement lié à la téléphonie via Internet, mais avons lancé 2 activités:

    1/ Wengo.com: communauté de talents sur Internet
    2/ WengoVisio.com: widget revolutionnaire (enfin je crois) pour les bloggers qui permet de contacter l’auteur d’un blog en format audio et/ou video SANS télécharger d’application et sans inscription.

    Tu me diras ce que tu en penses 😉
    Merci & à bientôt

    Patrick

  • [3] - Louis Choquel a écrit le 14 décembre 2006 :

    Merci Olivier d’avoir fait cet effort pour mettre en avant les start-ups présentées. Etonnant qu’aucune initiative de ce genre n’ait été prise sur le site officiel du Web3 : même pas un Wiki pour laisser les sociétés se présenter elles-mêmes, c’est dommage.

    Pour répondre à ta question concernant podmailing.com, notre futur business, qui sera lancé en 2007, est assimilable à celui d’un FedEx du numérique. Des services payants s’adresseront aux utilisateurs intensifs et aux professionnels. Il faudra payer pour envoyer des fichiers plus rapidement ou pour envoyer des fichiers plus lourds. Et on aura des services premiums tels que l’accusé de réception, le suivi et l’authentification.

    Quand on pense qu’aujourd’hui, quelqu’un qui a un fichier de 30Mo à envoyer à l’autre bout de la ville a comme premier réflexe de graver un CD et de payer un coursier 5€, et ce plusieurs fois par jour, on sent bien qu’il y a un marché. Pas celui des nerds évidemment, car ils sont capables de mettre en oeuvre des solutions +/- gratuites pour y arriver (ftp…), mais plutot des utilisateurs lambda qui savent essentiellement envoyer des mails.

    A mon avis il s’agit de multiples niches : des photographes enverront des photos très lourdes, les vidéastes des rushs en DV ou des montages, les avocats des gros dossiers en PDF, et la liste s’allongera avec le temps.

  • [4] - Patrick Amiel's blog a écrit le 14 décembre 2006 :

    WEB3 les start-ups du moment…

    Olivier Ezratty a dressé un panorama des présentations des start-up qui ont eu lieu lors du Web3. Voilà un très bon aperçu des innovations du moment, avec mention spéciale pour Yoono qui a obtenu le Prix Start-Up (Wengo consideré comme…

  • [5] - Jeremy Fain a écrit le 14 décembre 2006 :

    Vraiment super votre compte-rendu Olivier, notamment pour ceux qui comme moi n’étaient pas à la conférence. Merci beaucoup!

    Sur les quelques start-ups que je connais:
    * Nicolas de PaperBlog a étudié aux US je crois. Si le buzz prend, son truc peut cartonner car la France est le pays idéal pour lancer un tel projet.

    * pour Wantuno et son sourcing: plutôt que la Chine, les produits sont sourcés dans toute l’Asie du Sud-Est mais aussi (et oui!) en Europe.

    * et pour Feedback 2.0, j’ai essayé de trouver une définition concise et cela donne cela: “plate-forme de CRM en ASP”. Chose assez sympa: c’est vrai qu’au contraire des outils classiques et top-down de la CRM, le logiciel permet un dialogue au sein d’une communauté et des aller-retours.

    * Sinon, j’avais essayé Wengo, et ça marche vachement bien.

  • [6] - Stéphane a écrit le 14 décembre 2006 :

    Une autre startup française qui avait été citée sur Techcrunch France et qui a été également récemment citée dans le Journal du Net Kayuko

  • [7] - Olivier Ezratty a écrit le 14 décembre 2006 :

    Jeremy, oui, on peut avoir tendance à facilement assimiler “asie du sud est” avec Chine, même si cette dernière est un gros pourvoyeur de produits du consumer electronics. Par ailleurs, pour se sourcer là bas, il faut avoir des contacts. Et ils sont souvent situés en Chine même s’ils savent ensuite chercher les bons produits aux bons prix aux alentours. En informatique pure, on se source facilement à Taiwan…

  • [8] - Olivier Ezratty a écrit le 14 décembre 2006 :

    Louis, en effet, c’est curieux qu’il n’y ait pas d’initiative de ce genre. J’aimerai bien disposer un jour d’une base de données des startups au niveau français (il en existe au niveau européen dont l’accès est payant, souvent produites par des boites anglaises).

    Cela pourrait servir aux startups elles-mêmes pour identifier la concurrence dans un domaine donné. Aux investisseurs pour faire de même.

    Il manque également une vision statistique des choses: combien de startup par domaine, quelle est l’origine et l’âge des dirigeants, quel est leur financement, leur CA à l’international.

    Il n’y aurait pas des étudiants en école de commerce ou d’ingénieurs qui voudraient lancer un tel projet?

  • [9] - Louis Choquel a écrit le 15 décembre 2006 :

    Cela me parait difficile pour un individu ou même un groupe de se tenir complètement à jour quand ça bouillonne comme en ce moment.

    Donc pour celui qui voudrait s’y coller, je recommanderais une approche fondée sur un Wiki, histoire de laisser les start-ups s’inscrire d’elles-mêmes, se présenter, et évidemment se mettre à jour.

    Ce serait sympat d’avoir des commentaires des visiteurs aussi et de pouvoir y répondre.

    Hum, mais c’est vraiment un concept très web 2.0 tout ça ! Si ça drive autant de trafic que TechCrunch, y’aura peut-être de quoi rentabiliser un business plan là-dessus.

    Alors, des volontaires ?

  • [10] - Olivier Ezratty a écrit le 15 décembre 2006 :

    Stéphane, je suis allé voir Kayuko. Le service fonctionne bien. Les comparaisons de prix intègrent bien les frais d’envoi. Fine. Et on ne peut qu’apprécier la vision éthique du site. Reste à voir si elle n’handicape pas son business model. Bon, mais les différences de prix sont minimes sur les nouveautés (1 à 2 euros environ). Donc, l’intérêt du site est plus fort si l’on achète surtout des produits en after-market (ce qui n’est pas mon cas).

    Il y a sinon un besoin de consolidation dans la comparaison de prix et la suggestion de biens culturels. Pour éviter que l’achat de produits nécessite l’installation de 3 widgets, 2 plug-ins firefox (à la iGraal et compagnie) et l’usage d’une demi-douzaine de sites web…

  • [11] - Olivier Ezratty a écrit le 15 décembre 2006 :

    Louis, bien entendu, je pensais à une approche de ce genre, en mode participatif. Mais il faut la lancer! Alors, oui, des volontaires?

  • [12] - Louis Choquel a écrit le 15 décembre 2006 :

    Olivier, es-tu en contact avec les animateurs de French20.fr ?

    Il me semble qu’ils s’intéressent pour l’instant essentiellement aux bloggueurs, et pas trop aux start-ups.

    Mais à part ce détail ça me semblerait quand même assez logique de trouver un annuaire du web 2.0 français sur leur site. Qu’en penses-tu ?

  • [13] - Olivier Douard a écrit le 15 décembre 2006 :

    Merci pour ce joli panorama! Tu nous rends bien service, malchanceux n’ayant pu se déplacer.

    Olivier

  • [14] - Antoine MERCIER a écrit le 15 décembre 2006 :

    Merci à Olivier Ezratty de parler de ce qui s’est passé pendant deux jours dans la startup room, loin des discours politiques déplacés, et au coeur du web de demain.

    La dernière présentation que nous avons faites chez Xange date de 2004. Je suis donc étonné et interessé d’en savoir un peu plus sur la réunion dont vous faites mention.

    En ce qui concerne l’orientation web (Web services) d’E-BOX, je vous recommande le ppt de notre présentation “Will E-BOX become the first Web 3.0 postal operator” ainsi que notre manifeste “Web 3.0, when virtual meets real” téléchargeable sur notre site http://www.e-box.fr ( http://www.ebox.fr/actualites/EBOX_061204_presentation_LeWeb3.pdf)

  • [15] - Olivier Ezratty a écrit le 15 décembre 2006 :

    Antoine, j’ai donc du confondre avec une autre boite. En piochant dans mes archives, il semble que cela soit Kiala, créée par Denis Payre. Mais pourtant, Kiala est orienté colis plus que boite postale au sens large du terme comme e-box.

    Je suis pourtant sur d’avoir vu à cette période une présentation d’une startup avec un concept similaire à celui de e-box. Ma mémoire défaille…

  • [16] - leafar a écrit le 15 décembre 2006 :

    Pour une liste des starts-up française sous forme de wiki quelque chose existe deja cela s’appelle web2fr

    A cahcun d’y contribuer U.(lik] y est present. J’ai ajouté pas mal des start-up que je connais.

  • [17] - Olivier Ezratty a écrit le 15 décembre 2006 :

    Louis, j’ai découvert une initiative intéressante proche de ce dont nous discutions: un Wiki des sites Web 2.0 : http://www.web2fr.com/Accueil créé par Cédric Lamothe. Cf également: http://ulik.typepad.com/leafar/2006/12/les_startups_fr.html.

  • [18] - Marc a écrit le 15 décembre 2006 :

    Bonjour ,
    et merci pour recapituler ces presentations.

    S’agissant du Systeme KerPass qui occupe notre entreprise , il s’agit tout d’abord d’un service d’authentification forte qui est accessible depuis n’importe quelle application web. Ce service est tres simple a integrer.

    Notre systeme permet de mettre en place un “Token” (sorte de smartcard logicielle) sur le telephone mobile d’un utilisateur a authentifier.

    Au dela de l’authentification forte d’un utilisateur porteur d’un “Token” adhoc , notre systeme permettra prochainement la validation de transaction au moyen de signatures electroniques generees depuis le telephone et leur validation sur une grille web service depuis n’importe quelle application web.

  • [19] - Olivier Ezratty a écrit le 15 décembre 2006 :

    Marc, merci pour la précision. J’ai donc intégré votre commentaire dans la description de KerPass dans le post.

  • [20] - David Rusenko a écrit le 16 décembre 2006 :

    Salut Olivier,

    Merci de votre couvrage sur les startups de LeWeb — c’est un bon service pour ceux qui n’ont pas pu participe. Une petite clarification: Weebly est gratuit aussi, comme d’autres services vous mentionez.

    Excuses pour le manque d’accents — ce clavier americain n’y est pas conducive.

    -David

  • [21] - Olivier Ezratty a écrit le 16 décembre 2006 :

    Thanks for the heads up David! I have promptly updated the description of Weebly to reflect this.

  • [22] - leafar a écrit le 16 décembre 2006 :

    http://www.Web2fr.com est en route vous pouvez tous aller créer les pages de vos services.

  • [23] - stephane a écrit le 16 décembre 2006 :

    Oui merci pour ce panorama, j’ai pu y découvrir quelques unes que je ne connaissais pas encore.

  • [24] - youvox team a écrit le 19 décembre 2006 :

    Bonjour
    Nous ne sommes pas dans une initiative de journalisme citoyen. L’objectif de YouVox est de constituer un ensemble de magazines online sous une marque fédérative dont l’économie soit en phase avec les niveaux de revenus d’internet. Pour ce faire nous avons opté pour une organisation basée partiellement sur des contenus générés par les utilisateurs et une équipe d’animateurs qui garantissent la ligne éditoriale de chaque webzine.
    Il semble que notre positionnement corresponde aux attentes de certains internautes puisque depuis 4 semaines d’existence nous avons monté 2 équipes éditoriales sur le voyage et l’environnement qui ouvriront début janvier 2007. Nous avons également deux autres équipes en cours qui proposeront deux autres magazines en février. http://www.youVox.fr
    Quand au nom YouVox nous avons déjà reçu 3 proposition de rachat, il ne doit donc pas être si mauvais que cela.
    Cordialement

  • [25] - Olivier Ezratty a écrit le 19 décembre 2006 :

    Merci pour les précisions. A noter qu’il ne me semble pas avoir associé YouVox au journalisme citoyen dans la description de la société. Il est juste écrit: “c’est un portail de webzines collaboratifs créé par ses lecteurs et modéré par des animateurs qui en assurent la cohérence et la ligne éditoriale.”. Le nom est effectivement bien choisi. Et facile à trouver sur Google, donc pas de soucis de ce côté là.

    Au passage, comment allez-vous monétiser vos services?

  • [26] - Revgi a écrit le 21 décembre 2006 :

    C’est en effet un excellent travail que vous avez fait et je viens de parler de vous sur http://b-r-ent.com car les managers d’intranet pourraient y trouver leur intérêt aussi.

    Gil

  • [27] - Jeremy Fain a écrit le 15 février 2007 :

    J’ai découvert un initiative intéressante aux US: Start Up Wire, un blog tenu par Andy Forbes: http://startupwire.typepad.com/

    C’est un blog qui présente chaque jour de façon textuelle une start up (souvent dans le software, l’Internet ou les télécommunications).

    C’était pour compléter l’amorçage de réflexion quant à un annuaire des start ups françaises (au cas où cela donne des idées à quelqu’un).

  • [28] - Olivier Ezratty a écrit le 15 février 2007 :

    C’est une bonne initiative. Elle mériterait d’être structurée en Wiki plutôt qu’en blog.
    Comme ce wiki de startups Web 2.0 http://www.Web2fr.com monté (entre autres) par Raphaël Labbé déjà évoqué dans les commentaires de ce post.




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Nouveaux portraits
Expo
541 photos
albth
Web2day Nantes Jun2019
2019
66 photos
albth
Viva Technology May2019
2019
164 photos
albth
CES 2019 Jan2019
2019
2872 photos
albth
The Robot of the Year Nov2018
2018
35 photos
albth
Journée Innovation Défense Nov2019
2018
30 photos
albth
Mondial Auto et CES Unveiled Oct2018
2018
239 photos

Téléchargements gratuits

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

Comprendre l'informatique quantique, un ebook de 342 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, novembre 2018 (522 pages)

CouvertureAvanceesIA

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 650 femmes du numérique (en juillet 2017) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Maria Alejandra Zuluaga
Maria est maître de conférences et chercheuse en apprentissage automatique avec des applications en médecine et santé à EURECOM, école d’ingénieurs et centre de recherche en sciences du numérique.
flow
Pascale Caron
Ingénieure avec un MBA, Pascale est CEO de Yunova, conseil en innovation et Associée Beforgo.com, une startup prometteuse du Tourisme.
flow
Christelle Yemdji Chassi
Christelle est ingénieure développement logiciel châssis chez Renault Software Labs à Sophia Antipolis.
flow
Gabrielle Regula
Gabrielle est enseignante-chercheuse à l’Université d’Aix Marseille à l’institut des matériaux pour la microélectronique et les nanosciences de Provence.
flow
Stéphanie Lavignasse
Stéphanie est Responsable Technique des Offres dans le domaine des sonars sous-marins chez Thales Defence Mission Systems. Elle est aussi marraine « Elles bougent » et membre du comité de pilotage Wo&Men Initiative Network.
flow
Séverine Glock
Séverine est architecte logiciels chez Groupe Renault Software Labs, participant à la transformation digitale du monde de l'automobile. Fan des technologies Blockchain entre autres ! Membre active du collectif WHAT06.
flow
Alexia Aufeves
Alexia est directrice de recherches au CNRS (Institut Néel de Grenoble). C'est une théoricienne de l'optique quantique et de la thermodynamique quantique. Elle travaille sur l'énergétique du calcul quantique qui questionne autant la nature du hasard que la viabilité économique des ordinateurs du futur.
flow
Laure Bourgois
Laure est fondatrice de Codataschool, organisme de formations spécialisé en Big Data et IA., et conférencière sur l'intelligence artificielle.
flow
Julie Valade
Julie est Data Scientist, pôle Innovation et Développement de la Gestion d’Actifs chez Caisse des Dépôts et Consignation.
flow
Noémie Rodet
Noémie est chef de projet chez VP&White, éditeur et intégrateur de solutions full web.
flow
Yaël Jacquey-Dehaese
Yaël est chef de projet en charge de la Promotion de la Mixité à la Société Générale et fondatrice de la startup IT4Girls qui forme les jeunes filles et femmes de 7 à 77 ans à l'apprentissage de la programmation.
flow
Clotilde Chevet
Clotilde est Doctorante au GRIPIC et enseignante au CELSA. Thèse en sciences de l’information et de la communication sur les assistants personnels numériques : « L’interaction homme machine, un système d’écriture qui fait monde ».
flow
Gaëlle Monteiller
Gaëlle est Présidente et cofondatrice de la startup TOD, dans le domaine des ressources humaines.
flow
Aude Bernheim
Aude est post doctorante au Weizmann Institute of Sciences. Co-auteure du livre « L’intelligence artificielle pas sans elles ! ».
flow
Flora Vincent
Flora est post doctorante au Weizmann Institute of Sciences et co-autrice du livre « L’intelligence artificielle pas sans elles ! ».
flow
Fatimazahra Moraux (HEC)
Fatimazahra est Directrice des Systèmes d’information à HEC et en charge du réseau des anciens élèves.

Derniers commentaires

“Je conseille fortement la lecture de ce blog de @olivez qui tord le coup sur l'idée que les GAFA possèdent toutes l…...”
“#factchecking : Le killer 🔫 de la fake news et du bullshit : @olivez 😉👏🏻 Encore une investigation incroyable sur…...”
“En soit, c'est plutôt intéressant dans le sens où cela peut aider en cas de handicap. Mais n'y a t'il pas des problèmes de rejet sur le long terme ? C'est quand même du matériel étranger à notre corps... Pas sur...”
“@humain974 @dr_l_alexandre J'organisais une conférence sur la fin de la loi de Moore déjà en 2011... Quant au quan…...”
“This is a useful and critical look at the recent @MMC_Ventures State of AI: divergence - 2019 report, by Olivier Ez…...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.