Back from China – Introduction

Publié le 11 juillet 2010 et mis à jour le 12 novembre 2014 - 3 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article

Après une semaine passée à Shanghai et Beijing (du 3 au 10 juillet 2010), il est temps de vous en faire partager les temps forts.

C’était mon premier séjour en Chine. Il m’a permis succinctement de confronter une connaissance livresque et médiatique du pays avec un peu de vécu. Et il complète mon tour en Corée et au Japon début 2009. Il était temps que je découvre un peu plus l’Asie après avoir labouré l’Amérique du Nord pendant près de 20 ans !

Le voyage d’étude était organisé par l’IE Club, l’association Silicon Sentier, Kahn et Associés et la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Paris. Il rassemblait 45 participants de tous horizons : entrepreneurs, cadres de grandes entreprises (Groupama, Orange), avocat (Daniel Kahn, co-organisateur du voyage), spécialistes de la propriété intellectuelle (Pierre Breeze), consultants indépendants, et les conjoints de certains participants, enrichissant encore plus le panel.

Côté business, nous avons rencontré sur place des investisseurs chinois, des entrepreneurs, de grandes entreprises et des responsables de parcs d’activité industriels. Nous avons aussi croisé des “expats” français sur place, tout comme les antennes locales de la CCIP ainsi que la Chambre de Commerce France Chine.

Shanghai view from the Bund 2010

Côté visites, nous avons parcouru l’exposition universelle de Shanghai en deux jours, de l’ancien au moderne à Shanghai (jardins, temples, tour la plus haute de Chine), et de l’ancien à Beijing (l’incontournable Cité Interdite, le Palais d’Eté, etc).

On ne peut évidemment pas croire bien connaitre un pays après avoir passé une semaine dans deux de ses plus grandes villes, même si elles sont respectivement la capitale économique (Shanghai) et politique (Beijing). Leur démesure (23 et 19 millions d’habitants) reste cependant un bon élément indicateur de la dimension du pays tout comme de ses ambitions.

J’ai retiré trois principales impressions de ce voyage :

Tout d’abord, la Chine est une fantastique terre d’opportunités, à la fois pour les chinois eux-mêmes et pour les étrangers. Et il faut savoir les saisir rapidement, ce qui ne semble pas le fort de la France pour l’instant. Les investissements de notre pays en Chine sont médiocres et les échanges avec la Chine sont loin derrière ceux de l’Allemagne, toujours la reine des exportations européennes. Le pays est à l’image de l’ascenseur de notre l’hôtel à Shanghai (le Salvo) : la porte se referme très vite parfois avant même que tout le monde en soit sorti à un étage donné. Il faut aller vite pour saisir les opportunités. Et il y a du monde dans l’ascenseur (la concurrence) et beaucoup d’étages (le potentiel du marché) !

Pavillon Chinois (20)[4]

La Chine s’ouvre sur le monde rapidement et de manière pragmatique. Les jeux olympiques de Beijing en 2008 comme l’exposition universelle de Shanghai en témoignent. C’est certes un pays non démocratique au sens où on l’entend en occident, et un curieux mélange de socialisme centralisateur et de capitalisme forcené. Mais si ces événements relèvent d’une démonstration de force, l’empire du milieu ne fait pas preuve d’agressivité. Son histoire est d’ailleurs là pour en témoigner : le pays a surtout été envahi par ses voisins, et il n’a jamais vraiment cherché à les conquérir pour un tas de raisons, notamment l’immensité et la richesse de son propre territoire. La Chine est une sorte de “force tranquile” dans l’échiquier politique mondial, plus soucieuse des équilibres que de générer des conflits. L’une des ouvertures les plus étonnantes est ce phénomène qui affecte la hightech avec les “returnees. Ce sont ces chinois de l’étranger ou issus de l’immigration de leurs parents ou grands parents, principalement des USA mais aussi de Taïwan, qui reviennent en Chine pour y créer leur entreprise. Ils apportent de l’ambition, un savoir faire dans la vente et le marketing qui comblent très bien les lacunes locales, et une internationalisation du busisiness.

Enfin, malgré le gigantisme chinois, il faut céder à la tentation de baisser les bras et de dire “que nous sommes foutus et qu’ils vont tous nous bouffer”. C’est une peur bien française. La Chine est certes en forte croissance, sa démographie en fait la première puissance mondiale et son économie rattrape vite celle des grands pays industrialisés. Mais le pays a des faiblesses qu’il ne faut pas ignorer : il est fragile à ses frontières et notamment à l’Ouest et il craint comme la peste un morcellement comme celui de l’ancienne URSS, les inégalités de revenu dans le pays sont en forte croissance et sont sources de tensions, la valeur prédominante de l’argent peut fragiliser son socle de valeurs ancestrales, la qualité n’est pas encore systématiquement au rendez-vous dans ses produits et services, les entreprises sont encore faibles en marketing, etc.

Ceci n’est que l’apéritif ! Dans les posts qui suivont sur ce voyage, je vais couvrir dans l’ordre :

  • L’exposition universelle de Shanghai, où j’ai pu visiter une trentaine de pavillon de pays sur les 200 et quelques qu’elle contient. Sachant qu’il faut normalement plusieurs semaines pour tout voir ! Ils est intéressant de voir comment les pays s’y présentent à destination du grand public chinois. Et surtout comment le thème de la ville du futur y est traité par les uns et les autres.
  • Quelques découvertes sur l’écosystème de l’innovation chinois, au travers des différents meetings avec des investisseurs, entrepreneurs et entreprises locales. On y retrouve un mix d’investissements d’infrastructures étatiques, du capital risque, et une courbe d’apprentissage qui est loin d’être achevée, notamment dans les composantes clés de l’innovation que sont le design, la qualité, le marketing ou la vente.
  • Un petit point sur l’Internet et la Télévision Numérique en Chine, grâce à une petite visite du leader local Baidu et à d’autres feedbacks d’entrepreneurs locaux. Et aussi une occasion de voir ce qui fonctionne ou pas sur place de nos sites et services web habituels.

Et puis aussi couvrir divers points, sur les villes de Shanghai et Beijing (architecture, commerces, mode de vie) ainsi que sur les services apportés aux entreprises françaises en Chine par les CCI et la CCIFC.

Une conférence de débriefing de ce voyage devrait avoir lieu à l’automne 2010, coordonnée par les organisateurs du voyage et je m’y ferai un plaisir de partager mes impressions à partir des nombreuses photos et vidéos que j’y ai tournées.

Pour compléter le tout, vous trouverez bientôt mes photos de ce voyage à l’emplacement habituel : sur Picasa et sur mon site.

_____________________

La série complète des articles de ce compte rendu de voyage en Chine :

Back from China – Introduction
Back from China – Shanghai Expo
Back from China – Ecosystème de l’innovation
Back from China – Internet
Back from China – Vendre en Chine

RRR

S
S
S
S
S
S
S

fullimg

Publié le 11 juillet 2010 et mis à jour le 12 novembre 2014 Post de | Chine, Entrepreneuriat, Innovation, Internet | 11276 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article          

Les 3 commentaires et tweets sur “Back from China – Introduction” :




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Web2day Nantes Jun2016
2016
499 photos
albth
Nouveaux portraits
Expo
379 photos
albth
Inauguration Orange Gardens Jun2016
2016
73 photos
albth
USI Jun2016
2016
230 photos
albth
Colloque NPA May2016
2016
92 photos
albth
LCI May2016
2016
4 photos
albth
BIG Bpifrance May2016
2016
99 photos

Téléchargements gratuits

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année en mars, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 530 femmes du numérique (en janvier 2016) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Amélie Rathipanya (GuestViews)
Amélie est responsable technique de la startup GuestViews.
flow
Béatrice Lamourette (Axiscope)
Béatrice est co-fondatrice de l'éditeur de logiciels Axiscope, qui développe et commercialise une plateforme logicielle collaborative et sociale de gestion des achats destinée aux grandes Entreprises et aux ETI.
flow
Rania Belkahia (Afrimarkets)
Rania est présidente et co-fondatrice d'Afrimarket ainsi que membre du Conseil National du Numérique (2016).
flow
Charlotte Gaillard (Megara)
Charlotte est fondatrice de Mégara, qui édite le site marchand Berceaumagique.com.
flow
Dipty Chander (Epitech)
Dipty est étudiante en informatique à l'Epitech Paris et présidente de l'Association E-mma.
flow
Barbara Pelvisi (Hardware Club)
Barbara est cofondatrice et Managing Partner du Hardware Club.
flow
Samira Seltani et Mathidle Toucheboeuf (Trust & Try Job)
Samira et Mathilde sont co-fondatrices de Trust & Try Job, une plate-forme web dédiée au recrutement de talents plus passionnés que diplômés.
flow
Santa Rossi (InverseO)
Santa est CEO et co-fondatrice d’InverseO, un nouvel acteur de la e-santé, à l'origine d'Eléa, un dispositif médical qui redonne aux femmes la supervision de leur cycle, sans effet secondaire.
flow
Divina Meigs
Divina est responsable de la chaire UNESCO « Savoir devenir à l’ère du développement numérique durable : maîtriser les cultures de l’information », Sorbonne Nouvelle. Elle est aussi porteuse de l’ANR TRANSLIT et du projet européen ECO pour des MOOC formant aux compétences du numérique.
flow
Sylvie Pichot (EMC2)
Sylvie est manager, Partner Business Development sur la zone EMEA chez EMC2. De formation techniques (BTS, DESS).
flow
Sabine Notheisen (Neovision)
Sabine est co-fondatrice et directrice générale de Neovision, un bureau d’études en intelligence artificielle, spécialisé en traitement d’images et en apprentissage automatique.
flow
Hélène Zemmour (TV5 Monde)
Hélène est directrice du numérique à TV5MONDE, la chaîne culturelle internationale francophone.
flow
Kristen Davis (New York Times)
Kristen est Directrice Informatique et Technologie de l'International New York Times, basée à Paris.
flow
Mélanie Péron
Mélanie est fondatrice de l’entreprise sociale l’Effet Papillon, créatrice de l’application de réalité virtuelle Bliss Interactive à visée thérapeutique imaginée pour répondre aux besoins d’évasion, de détente et de communication des personnes en situation d’isolement et/ou de stress.
flow
Raïssa Sornom-Aï
Raïssa Vient a lancé à La Réunion une agence de marketing alternatif (ABEY). L'idée est de surprendre les consommateurs en travaillant sur une idée originale pour ses clients. Le street marketing est son levier de communication préféré ! Ses clients sont en majorité de jeunes entrepreneurs qu'elle accompagne en phase de lancement d'un concept novateur.
flow
Jaëla Devakarne
Jaëla est directrice d'EKOAL, spécialisée dans la mise en réseau d'acteurs, présidente du Pôle Innovation et Economie Numérique – CCIR, et à l'origine de la démarche ISOPOLE (Pôle d'Innovation Sociale et Ouverte) qui a pour objectif d'accélérer la transformation du territoire réunionnais d’ici 2020 par l'expérimentation et la démultiplication d'innovations sociales et ouvertes déjà réalisées sur l'île et à l'international.

Derniers commentaires

“Brillant. Et hilarant ! Bravo, une excellent introduction au...”
Répondre
Olivier Ezratty
sur La société du topinambour :
“Le topinambour se cuisine à toutes les sauces ! Tu as ma bénédiction Pierre ! Il y a aussi, le Brexit et le topinambour ! Parce qu'avec la faiblesse de leur agriculture, les anglais vont énormément dépendre de...”
“#politique #technologie #topinambour #chti #wtf - Excellent billet d'@olivez sur un enjeu clé...”
“La société du topinambour où @olivez démonte les racines de la politique moderne Avec même du @Billaut...”
“Le mec est cinglé. Maboule. "La société du topinambour" de @olivez sur ...”

Tweets sur @olivez



Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

S
S
S
S
S
S
S

fullimg


Catégories

Tags


http://www.oezratty.net/wordpress/2016/ecosysteme-entrepreneurial-reunion/

Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'intervention sont évoqués ici.