Rencontre avec le père de Mono

Publié le 25 juin 2007 - 3 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

J’ai eu la chance de pouvoir discuter une bonne demi-heure avec Miguel de Icaza qui intervenait à la conférence Microsoft MIX de Paris destinée aux développeurs et designers Web jeudi 21 juin 2007.

Miguel avait créé Ximian en 1999, une distribution Linux rachetée par Novell en 2003. Il est à l’origine du projet Gnome, l’une des interfaces graphiques de Linux, que l’on retrouve notamment dans Ubuntu. Et plus récemment, du projet Mono, de portage de .NET sous Linux. Le gars est sympa et très ouvert.

Je vais retranscrire ici un bout de nos échanges, et de mémoire.

Moonlight

Miguel était là pour présenter Moonlight, son projet de mise en oeuvre de Silverlight de Microsoft sur Linux, qui reposera bien entendu sur Mono. Il avait démarré le projet 20 jours avant et avait pu dans ce temps record démontrer une Miguel de Iquaza et Olivier Ezratty 2007 1première mouture de son logiciel. Et cela commence à fonctionner. Une partie des démonstrations Silverlight de Microsoft sont opérantes. Ce sont celles qui reposent sur l’alpha 1.1 qui supporte la CLR et les langages compilés comme le C#. Voir son Miguel de Iquaza et Olivier Ezratty 2007 2 

Les photos sont de Jeremy Fain, actuellement en stage chez Microsoft France avec Julien Codorniou sur le programme IDEES.

Et MIX dans tout cela?

Autres infos glanées sur MIX Paris dont les présentations seront webcastées par Brainsonic d’ici début juillet: beaucoup de démos de startups ayant adopté ou Silverlight ou d’autres composantes de la plate-forme Microsoft.

Et surtout une très bonne présentation sur le marché de la publicité et les business models du Web 2.0 de Jakob Harttung (“Profitez du prochain web”), de la Division Dévelopeurs, Plate-Forme et Ecostème de Microsoft France. Avec un contenu rare pour une filiale d’une boite américaine et pour un tel sujet: Jakob avait créé lui même le contenu. Et oui, ce n’était pas une traduction de slides américains comme c’est trop souvent le cas dans ces boites! Jakob a notamment expliqué avec d’autres intervenants invités comment évoluait la publicité intégrée dans les jeux vidéos. Notamment dans cette campagne de Coca Cola avec “Ray le positiveur”, un personnage intégré dans un jeu vidéo et discutant avec les internautes en mode chat/IM (exemples ici), via la technologie de robot de chat de Virtuoz qui est intégrée à MSN.

Je note au travers de la présentation de Jakob comme de celle des autres intervenants une insistance à démontrer les nouveaux formats de publicité permis par Silverlight. C’est assez bien vu car ce monde est en pleine évolution, notamment du fait de la numérisation galopante de la télévision.

Est-ce que pour autant l’opération de séduction de Microsoft à destination des créateurs et designers de sites web a fonctionné? Il faudra attendre un peu pour le voir. Silverlight est encore en bêta…

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 25 juin 2007 Post de | Logiciels libres, Marketing, Microsoft | 9201 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Les 3 commentaires et tweets sur “Rencontre avec le père de Mono” :

  • [1] - jb a écrit le 25 juin 2007 :

    RMS, tout en étant le pape de la GPL a tendance à confondre logiciel libre et Morale. Il fait de bonnes choses, mais il est un poil extrémiste.
    Je ne veux pas lancer un troll sur RMS, qui est quelqu’un de très gentil, et c’est grâce à ces envolés que la communauté avance…

    A propos de Ubuntu, je suis d’accord avec Miguel, car c’est une bonne distribution solide (grâce à l’architecture debian) et simple à installer, mais Fedora est très bien aussi et OpenSuse et Mandriva sont bien placés aussi. De plus, Ubuntu a souvent tendance à mettre les dernières versions de tous les softs sans sufisamment les tester, un peu comme d’autres grands noms propriétaires… (Cf le fiasco de GTK dans edgy, le fiasco du wifi dans feisty).
    Bref, c’est très bien, mais pas la seule solution.

    A propos du NIH, je dirais que le monde linux utilise plus les librairies partagées que le monde Windows, grâce au système ingénieux des dépendances, donc, je ne suis pas trop d’accord sur ce point.

    Est-ce que il a parlé du nombre de brevet enfreints par Mono, vs .Net hors VC1 ? Y en a t il valables en Europe ?

  • [2] - Olivier Ezratty a écrit le 25 juin 2007 :

    Non, nous n’avons pas parlé d’histoires de brevets.

    Pour le NIH, je le constate indirectement par le fait que trop de projets open source, notamment tournés vers les utilisateurs, soient redondants sans pour autant aller très loin d’un point de vue fonctionnel comme ergonomie. Si les développeurs de ces projets travaillaient plus ensembles, on aurait de meilleures solutions.

    Les éditeurs commerciaux ont tendance à structurer un peu mieux cette mutualisation du développement. Même si le monde du logiciel commercial est fait avec d’un côté de grands acteurs, et de l’autres, d’une myriade de développeurs de sharewares. Ces sharewares présentent les mêmes redondances que les logiciels libres équivalents. Et d’ailleurs, très peu de développeurs de shareware gagnent bien leur vie.

    Mon point, que je mettais souvent en avant lorsque j’étais chez Microsoft, est que le modèle de développement des logiciels open source ne présente pas systématiquement les avantages qu’on lui attribue et que la qualité et l’organisation des équipes de développement compte autant si ce n’est plus que le modèle (commercial ou open source, ou un mix des deux). Pour la simple raison que les organisations humaines sont imparfaites et pas toujours organisées optimalement. C’est aussi une affaire de volume et de “long tail”. Le millième projet de SourceForge n’a souvent pas plus de développeurs contributeurs que le millionnième blog de SkyBlog n’a de lecteurs!

  • [3] - jb a écrit le 26 juin 2007 :

    Roohhh, quelle méchanceté envers SkyBlog ! Mais il est vrai qu’il y a beaucoup de projets non abouttis dans l’open source, tout comme dans les sharewares… Pour moi la selection naturelle va régler pas mal de problèmes. Les bons softs vont être utilisés et les autres oubliés…

    Pour le NIH, je ne l’entendais pas trop comme ca, mais je comprends donc. Pourmoi, c’est plus un problème d’ego que de réécriture du code déjà existant.

    Même si je pense que le modèle open source a certains avantages, croire que c’est la panacée pour tous les problèmes est une erreur. De très gros développements, tels qu’Open Office ou le kernel (pas firefox) demandent beaucoup d’ingéniosité dans l’organisation.

    De par mon expérience, la qualité des développeurs est primordiale. Mais certains dictateurs de projets sont des freins au développement de leurs projets.

    Pour revenir a Silverlight, (j’ai codé en XUL et en Flash), avoir une vraie plateforme open source apportera, AMHA des codeurs. Mais Flash a sa machine virtuelle dans la plupart des PCs. Reprendre ce marché sera dur… Je vais tester donc, dès que j’ai un Windows 😉




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Maison Bergès Jul2020
2020
54 photos
albth
Grenoble Jul2020
2020
22 photos
albth
QFDN
Expo
766 photos
albth
CES Jan2020
2020
2067 photos
albth
Expo QFDN Bercy Oct2019
2019
119 photos
albth
Web2day Nantes Jun2019
2019
66 photos
albth
Viva Technology May2019
2019
164 photos

Téléchargements gratuits

Comprendre l'informatique quantique, un ebook de 682 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, novembre 2019 (624 pages)

CouvertureAvanceesIA

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 750 femmes du numérique (en mars 2020) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Emeline Parizel
Emeline est chef de projet web et facilitatrice graphique chez Klee Group, co-fondatrice TEDxMontrouge, gribouilleuse à ses heures perdues, joue dans une troupe de comédie musicale, co-animatrice de meetups et est sensible à l’art et à la culture.
flow
Elvira Shishenina
Elvira est ingénieure de recherche en calcul quantique chez Total.
flow
Marie-Noëlle Semeria
Marie-Noëlle est Chief Technology Officer pour le Groupe Total après avoir dirigé le CEA-Leti à Grenoble.
flow
Gwendolyn Garan
Gwendolyn est travailleuse indépendante, Game UX Designer, Game UX Researcher (GUR) et 2D Artist pour le jeu vidéo, étudiante en Master 2 Sciences du Jeu, speaker et Formatrice sur l'autisme et la neurodiversité, l'accessibilité et les systèmes de représentation dans les jeux vidéo.
flow
Alexandra Ferreol
Alexandra est étudiante en deuxième année d'un bachelor Game Design à L'Institut Supérieur des Arts Appliqués (année scolaire 2019/2020).
flow
Ann-elfig Turpin
Ann-elfig est étudiante en deuxième année à Lisaa Paris Jeux Vidéos (Technical artist, 3D artiste), année scolaire 2019/2020.
flow
Deborah Papiernik
En tant que SVP New Business Development, Technology & Strategic Alliances d’Ubisoft, Deborah construit de nouveaux business, des projets qui font le pont avec d’autres industries pour inspirer et séduire au-delà des frontières.
flow
Sylvie Pesty
Sylvie est Professeure des Universités à l’Université Grenoble-Alpes et Chercheure dans le domaine de l’Interaction sociale Humain-Robot, au Laboratoire d’Informatique de Grenoble.
flow
Daniella Tchana
Daniella est serial entrepreneur et CEO de BeSMART-edu.
flow
Sara Ducci
Sara est Professeure en Physique à l’Université de Paris Diderot. Recherche au Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques. Responsable du Master Physique et Applications. Membre du CA de la Société Française de Physique.
flow
Sophie Proust
Sophie est Chief Technology Officer (CTO) d'Atos.
flow
Julie Grollier
Julie est Directrice de recherches au CNRS dans l'Unité Mixte de Physique CNRS/Thales. Physicienne inspirée par le cerveau, passionnée par l’informatique et les neurosciences.
flow
Tiphaine Cerba
Tiphaine est ingénieure en matériaux sur la plateforme épitaxie du III-V lab (Thales/Nokia/CEA).
flow
Hélène Perrin
Hélène est Directrice de recherche au CNRS (LPL, Université Paris 13), membre du comité de pilotage du réseau de recherche francilien SIRTEQ sur les technologies quantiques, professeure d'optique quantique et de calcul quantique à l'École normale supérieure et à l'Université Paris-Diderot. #quantique
flow
Pascale Senellart
Pascale est Directrice de recherche au CNRS, Recherche au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies. Professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique. Cofondatrice de la startup Quandela qui commercialise des sources de lumière quantique. Chargée de mission de l’Université Paris Saclay pour les Sciences et Technologies Quantiques. #quantique
flow
Tara Mestman
Tara est en classe de première générale (2019/2020) avec spécialités maths, physique-chimie et Langue Littérature Culture Étrangère Anglais. Suit le cursus sur l’intelligence artificielle chez Magic Makers. Egalement intéressée par le développement de l’informatique #quantique.

Derniers commentaires

“Un grand merci pour votre ouvrage. Concernant les pages 629 et suivantes -que j'apprécie ayant vécu cette époque et en ayant parlé avec quelqu'un devenu depuis prix Nobel - je me suis référé à...”
“Merci pour cette présentation très...”
“Addendum. La réponse est la même pour les caméras : bague de mise au point et profondeur de...”
“Bonjour, L'autofocus n'existait pas à cette époque. En regardant les objectifs des Hasselblad, une bague de mise au point est visible. Cela dit, vu la luminosité à la surface de la lune, le diaphragme doit être...”
“Merci pour cette interview passionnante. Il est important de dire que, dans les années 70-80, les thésards devaient réaliser des prouesses techniques avec peu de moyens...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.