Photo numérique et innovation

Publié le 24 mars 2007 - 2 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

J’émaille de temps en temps ce blog de posts sur la photo numérique, un sujet d’intérêt personnel depuis au moins deux ans. En tant que consommateur averti, je suis toujours à l’affut des dernières nouveautés, mais aussi des grandes dynamiques industrielles de ce domaine. Et toujours à la recherche de l’appareil photo compact de mes rêves sachant que j’ai trouvé mon bonheur côté réflex chez Canon.

Je constate que la photo numérique est un peu en panne d’innovation en ce moment. Cela correspond à un phénomène de maturation relativement classique: après un remplacement rapide de l’argentique en moins d’une demi douzaine d’années, la croissance des ventes d’appareils photos numérique s’est sérieusement ralentie, au point de n’être plus qu’à un chiffre (prévue à 7% en unités et 0% en valeur en 2007). Seuls les ventes d’appareils réflex numériques croissent encore “à deux chiffres”, à la fois parce que les professionnels ont migré au numérique plus tardivement que les amateurs, et aussi parce qu’une frange d’amateurs comme moi qui n’était même pas équipés de réflex argentiques s’y sont mis. La baisse des prix des réflex a pas mal aidé, notamment au moment de l’introduction des Canon EOS 300D et 350D.

La position des acteurs est également assez stable: Canon et Nikon sont toujours en tête, surtout pour les réflex. Sony est bien placé dans les compacts et son réflex Alpha 100 n’a pas trop rebelotté le marché, même s’ils annoncent qu’ils complèteront ce premier modèle avec une gamme élargie en 2007. Les autres comme Fuji, Olympus, Samsung, Ricoh, Panasonic ou Pentax, se battent en duel dans grande originalité.

Deux salons récents ont permis de constater ce phénomène de panne d’innovation: le Consumer Electronic Show de Las Vegas en janvier 2007 (cf mon rapport pages 110 à 117) et le PMA également tenu à Las Vegas, début mars 2007. Ce compte-rendu un peu dépité de DPreview est éloquent:

“In terms of sheer volume of new product this year’s PMA was one of the biggest ever, with over 110 digital cameras products announced at or just before the show. And yet there is little to get excited about; for the most part the products announced where minor upgrades or restyled versions of last year’s cameras, and the almost total lack of innovation is disappointing, though hardly unsurprising – especially given that Photokina was only 6 months ago.”.

Un peu comme dans la téléphonie mobile, les constructeurs créent des variations dans le design, cherchent à toucher des cibles clients spécifiques (femmes, enfants, etc). Mais ils ne se foulent pas trop.

Le pire exemple de commoditisation de la photo numérique, c’est General Electric, grande entreprise connue pour vouloir être numéro un ou deux sur chacun de ses marchés, qui a littéralement vendu sa marque à un constructeur de seconde zone pour commercialiser une gamme d’appareils compacts et bridge relativement “cheap” qui vont se perdre totalement dans les rayonnages des revendeurs (cf ci-contre). A quoi bon?

A l’autre extrémité du spectre, on pouvait s’ébaubir au PMA devant le nouveau Canon EOS1D Mark III (photo ci-dessous), un appareil pour les pros de la photo sportive (à environ 4000€) qui fait 10 mpixels en mode rafale à 10 images secondes. Mais son prédécesseur faisait déjà 8 mpixels à 8 images secondes. Pas de quoi donc faire la révolution! C’est cependant une bien belle bête. Voir sa review hallucinamment détaillée dans Imaging-Resource, l’un des meilleurs sites au monde d’évaluation d’appareils photos.

Dans les compacts, les innovations des deux dernières années sont maintenant relativement stabilisées: l’anti-flou mécanique, l’autofocus multi-visages, l’optique des zooms dans les compacts, l’arrivée du wifi (mais souvent délicat à mettre en oeuvre).

Il y a parfois une sourde régression dans la qualité des appareils, que j’ai pu constater à mes dépends (cf ma review du Canon Powershot G7) avec cette course à la résolution dans les compacts. Ces capteurs de 10 mpixels ou plus sont un leurre car la taille des pixels diminue, et le bruit augmente avec dans les photos.

Pourtant, il reste pas mal à faire, et par exemple:

  • Les capteurs doivent encore s’améliorer, notamment sur la dynamique, la sensibilité aux basses lumières et pour éviter les effets de “brulé de blancs”. C’est une affaire de composant pas facile à résoudre avec des cycles de R&D assez longs. Les évolutions récentes que j’ai pu constater chez les fabricants de composants touchent plutôt la capacité de fabrication de capteurs qui gèrent aussi bien la photo (haute résolution) que la vidéo (images en mouvement).
  • Pour ce faire, on pourrait imaginer placer des capteurs de plus grande taille dans des compact haut de gamme, sans en changer la taille. Aucun constructeur n’a testé cette voie. Pourquoi donc?
  • Les logiciels embarqués dans les appareils sont toujours bien rudimentaires. Samsung a testé une approche d’interface intéressante dans sa série “NV”. Mais la commande d’appareils photos numériques reste toujours un exercice de style encore plus complexe que l’apprentissage d’un bête logiciel pour PC.
  • Augmenter les automatismes pour que l’appareil s’adapte automatiquement à toutes les situations. Il y a quelques progrès comme chez Fuji et quelques autres qui adaptent dynamiquement la sensibilité du capteur en fonction de la luminosité de la scène. Mais il reste encore à faire pour ne plus rater ses photos avec un compact. Comme par exemple lorsque l’on prend une photo d’une personne dans une salle de spectacle qui est bien éclairée, mais sur un fond très sombre (rideau noir par exemple). En règle générale, il faut modifier le mode de mesure de l’ouverture. Cela devrait être automatique… lorsque l’on est en mode automatique.
  • L’intégration de la fonction GPS dans les appareils, toujours inexistante. Sony montrait un module externe au CES, et Samsung a fait de même au PMA. Mais cela reste une usine à gaz. Alors que pourtant les composants GPS coutent maintenant environ $1 et que les sites à la Google Earth n’attendent que cela!

Les constructeurs d’appareils compacts seraient bien avisés d’accélérer le rythme s’ils veulent à la fois continuer à remplacer la base installée et aussi, concurrencer plus efficacement les mobiles qui disposent maintenant presque tous d’une (certes rudimentaire) fonction d’appareil photo!

On peut trouver des innovations intéressantes dans les logiciels même si elles font aussi parfois du sur-place:

  • Les incroyables logiciels de correction d’image de DXO, une startup française, qui corrigent la perspective en fonction de l’optique utilisée dans son appareil – surtout pour les réflex, et corrige également l’éclairage. Ces logiciels continuent d’évoluer régulièrement, mais sont assez chers pour le grand public.
  • Adobe a décidé de lancer une version en ligne de Photoshop financée par de la publicité. Le modèle économique change, mais est-ce que cela apportera un plus fonctionnel?
  • Les outils de gestion de photo et de tagging évoluent de manière variable. Picasa de Google était pas mal, mais il n’a quasiment pas évolué depuis plus d’un an. Normal? C’est peut-être lié à ce que Google n’a pas identifié de moyen de monétiser ce logiciel gratuit. Actuellement en version 2.6, on ne peut même pas savoir quel est son numéro de version exact en le téléchargeant! Mais cette version permet enfin de naviguer par répertoire dans ses photos (Folder View -> Tree View), tout du moins sous Windows, et il en existe une version pour Linux.
  • Chez Microsoft, c’est Windows qui fait des progrès via Vista et son Photo Gallery, également bien foutu pour gérer ses photos. Et aussi avec quelques avancées issues de ses laboratoires de recherche comme PhotoSynth, qui permet de reconstituer une vue en trois dimensions “navigable” à partir de plusieurs photos mais qui donne dans le gadget assez superflu.
  • Microsoft a aussi lancé un nouveau format de stockage de photos, le “HD Photo” dont on se demandera toujours s’il sert plus à faire avancer l’état de l’art (meilleure compression que le Jpeg avec moins d’artifacts) ou à concurrencer Adobe. Ce format est semble-t-il ouvert, mais le doute planera sur les intentions de l’éditeur.
  • La publication en ligne a connu un essort en 2005 avec les Flickr et consors, mais ce domaine n’a pas trop évolué ces deux dernières années.
  • Le tirage photo en ligne, est florissant, et est maintenant couplé avec des services de stockage en ligne des photos et des variations intéressantes de tirage (mise en page, livres reliés, etc). La gestion de la mémoire numérique des familles est en effet maintenant critique! Les sauvegardes sur DVD et autres supports sont indispensables!

Certains diront que la vidéo numérique est ce qu’il a de vrai, notamment avec la HD. Mais l’image fixe a encore de beaux jours devant elle et on peut espérer que les fabricants éviteront de se trouver en panne d’innovations.

Est-ce que quelque chose m’aurait échappé?

Publié le 24 mars 2007 Post de | Logiciels, Photo numérique | 9965 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

Les 2 commentaires et tweets sur “Photo numérique et innovation” :

  • [1] - Herve Kabla a écrit le 14 avril 2007 :

    Il y a egalement un domaine ou on n’a pas vu beaucoup de progres ces derniers temps, c’est celui des formats d’image et des niveaux de compression. Tout le monde semble se satisfaire de JPG, TIFF et autres PNG.

    Mais l’augmentation de la resolution des capteurs (6, 8, 10 Mpixels) génère des images d’une taille colossale, et donc:
    – a carte mémoire identique, on peut stocker de moins en moins de photos si on change d’appareil
    – les disques durs sont encombrés de gigaoctets: le jour d’un crash disque, on perd tout

    J’attends encore le format revolutionnaire qu ipermettra de stocker une phot sur moins de 100Ko…

  • [2] - Olivier Ezratty a écrit le 14 avril 2007 :

    Il y a quand même des limites mathématiques théoriques à la compression! Les ratios actuels sont déjà bien performants.

    Le mieux consiste à ne pas utiliser systématiquement la haute résolution sur son appareil ou lui demander d’utiliser une compression supérieure (possible sur les Canon compacts).




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Nouveaux portraits
Expo
558 photos
albth
Expo QFDN Bercy Oct2019
2019
119 photos
albth
Web2day Nantes Jun2019
2019
66 photos
albth
Viva Technology May2019
2019
164 photos
albth
CES 2019 Jan2019
2019
2872 photos
albth
The Robot of the Year Nov2018
2018
35 photos
albth
Journée Innovation Défense Nov2019
2018
30 photos

Téléchargements gratuits

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, novembre 2019 (624 pages)

CouvertureAvanceesIA

Comprendre l'informatique quantique, un ebook de 504 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 650 femmes du numérique (en juillet 2017) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Sara Ducci
Sara est Professeure en Physique à l’Université de Paris Diderot. Recherche au Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques. Responsable du Master Physique et Applications. Membre du CA de la Société Française de Physique.
flow
Sophie Proust
Sophie est Chief Technology Officer (CTO) d'Atos.
flow
Julie Grollier
Julie est Directrice de recherches au CNRS dans l'Unité Mixte de Physique CNRS/Thales. Physicienne inspirée par le cerveau, passionnée par l’informatique et les neurosciences.
flow
Tiphaine Cerba
Tiphaine est ingénieure en matériaux sur la plateforme épitaxie du III-V lab (Thales/Nokia/CEA).
flow
Hélène Perrin
Hélène est Directrice de recherche au CNRS (LPL, Université Paris 13), membre du comité de pilotage du réseau de recherche francilien SIRTEQ sur les technologies quantiques, professeure d'optique quantique et de calcul quantique à l'École normale supérieure et à l'Université Paris-Diderot. #quantique
flow
Pascale Senellart
Pascale est Directrice de recherche au CNRS, Recherche au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies. Professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique. Cofondatrice de la startup Quandela qui commercialise des sources de lumière quantique. Chargée de mission de l’Université Paris Saclay pour les Sciences et Technologies Quantiques. #quantique
flow
Tara Mestman
Tara est en classe de première générale (2019/2020) avec spécialités maths, physique-chimie et Langue Littérature Culture Étrangère Anglais. Suit le cursus sur l’intelligence artificielle chez Magic Makers. Egalement intéressée par le développement de l’informatique quantique.
flow
Elham Kashefi
Elham est Directrice de recherche au CNRS LIP6 Université Sorbonne, professeure d'informatique quantique à la School of Informatics University d'Edimbourg, cofondatrice de la startup VeriQloud. #quantique
flow
Paula Forteza
Paula est députée des Français d’Amérique latine et des Caraïbes et rapporteure de la mission sur les technologies quantiques demandée par le Premier ministre. #quantique
flow
Jacqueline Bloch
Jacqueline est Directrice de Recherche au CNRS. Elle y développe ses travaux au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies de l'Université Paris Saclay. Elle est également professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique. #quantique
flow
Eleni Diamanti
Eleni est Directrice de recherches au CNRS (Sorbonne Université) et spécialiste de la cryptographie quantique. #quantique
flow
Maud Vinet
Maud est responsable du projet d'accélérateur quantique sur silicium au sein du CEA. Bref, derrière une révolution technologique qui comptera à l'échelle mondiale ! #quantique #ExpoBercy2019
flow
Maria Alejandra Zuluaga
Maria est maître de conférences et chercheuse en apprentissage automatique avec des applications en médecine et santé à EURECOM, école d’ingénieurs et centre de recherche en sciences du numérique.
flow
Pascale Caron
Ingénieure avec un MBA, Pascale est CEO de Yunova, conseil en innovation et Associée Beforgo.com, une startup prometteuse du Tourisme.
flow
Josiane Zerubia
Josiane est directrice de recherche à l'Inria au centre de Sophia-Antipolis Méditerranée, spécialiste de la modélisation stochastique en traitement du signal et des images, en particulier pour l'imagerie spatiale.
flow
Christelle Yemdji Tchassi
Christelle est ingénieure développement logiciel châssis chez Renault Software Labs à Sophia Antipolis. #ExpoBercy2019

Derniers commentaires

“Très intéressant comme position. Ils semble que vous ayez bien appris les thèse des François Gervais. Je vous conseille de regarder cette vidéo qui analyse la conférence qui vous as instruit, pour avoir au moins...”
“Pour moi ceux qui ne veulent pas comprendre et qui ne se documentent pas restent des imbéciles. Moi aussi j'ai pensé que c'était bizarre avant que je me documente. Car c'est loin de nous et l'Espace ça fait peur et...”
“Un résumé rapide. Tout d'abord, les variations du CO2 suivent celles de la température pas l'inverse. Rien que cela prouve que la théorie soutenue par le GIEC est fausse. Ensuite il y a les prévisions faites...”
“Pouvez vous lister les faits infirmant les positions du GIEC ? Je crois que les positions de cet organisme ont plutôt été en deça de ce qui se passe. Mais je suis prêt à réviser mon jugement sur les faits...”
“Je voudrais ajouter une réflexion suite à la lecture de : La guerre des métaux rares - La face cachée de la transition énergétique et numérique. Auteur : Guillaume Pitron Dans sa version de poche d’octobre...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.