Photo numérique et GPS

Publié le 18 juin 2006 et mis à jour le 20 juin 2006 - 5 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

Dans ce monde merveilleux de la « convergence numérique », il est des convergences par l’intégration qui restent longues à se mettre en place. Autant parfois, on se retrouve avec des appareils qui font bien trop de chose (comme les téléphones multifonctions), autant dans d’autres cas, certaines intégrations qui apporteraient beaucoup de valeur tardent à voir le jour.
C’est le cas de l’intégration de la fonction GPS dans les appareils photos numériques. Je vais ici faire un tour d’horizon de l’intérêt d’une telle fonction et de l’état de l’art. Puis nous verrons ce qui pourrait accélérer ou ralentir la diffusion d’une telle innovation.

Le GPS dans un appareil photo numérique permettrait la généralisation de quelques nouvelles applications intéressantes:

  • Affichage des photos sur une carte géographique, pourquoi pas en complément de Google Earth, MSN Virtual Earth ou un logiciel client (type MS MapPoint ou Autoroute Express). On pourrait ainsi non seulement retrouver visuellement par identification géographique où ses photos ont été prises, mais également les partager. Des mariages entre Flickr et Google Earth pourraient ainsi être envisagés. Avec des photos de lieux touristiques ou intéressants d’un point de vue environnemental ou géographique, on pourrait consulter une évolution dans le temps de leur état.
  • Pour les touristes que nous sommes, cette fonction permettrait de reconstituer visuellement un parcours pendant les vacances et de créer une nouvelle forme de souvenirs graphiques. Elle pourrait être employée par des agences de tourisme pour proposer des vues de lieux touristiques facilement navigables sur une carte.
  • La création automatique de panoramas avec des photos prises au même endroit. En effet, lorsque l’on prend plusieurs photos de suite au même endroit avec son appareil, on peut les rassembler avec de nombreux logiciels dits de « Panoramic Stitch » (le meilleur que je connaisse étant celui de Microsoft Digital Image Suite qui présente l’avantage de détecter automatiquement l’organisation des photos, qu’elles soient d’ailleurs en mode portrait ou paysage, mais d’autres font peut-être cela aussi bien). Mais ce rassemblement est fastidieux si l’on a pris plusieurs ensembles de photos pour constituer des panoramiques. Si la position de l’appareil était une donnée des fichiers des photos, les logiciels pourraient identifier les séries de photos à rassembler dans des panoramiques. Et faire gagner du temps aux utilisateurs. Reste à savoir si une telle fonction serait suffisamment précise. Pas évident car la précision des GPS est généralement de plusieurs mètres.

Les applications sont probablement plus nombreuses mais c’est un début.

Du côté de l’état de l’art, on constate depuis quelques années l’apparition de circuits miniaturisés pour le GPS annonçant l’intégration de la fonction dans un plus grand nombre d’appareils numériques. Cela a commencé avec les téléphones mobiles. En 2001, les circuits valaient entre $5 et $15. Cette année (2006), on voyait apparaître de nouvelles solutions beaucoup moins chères et encore plus intégrées: une puce GPS complète chez AtMel, une autre chez SiRF intégrée dans les smartphones de Fujitsu. Il existe même une solution intégrant sur une seule puce les fonctions UMTS, GPRS et GPS chez Qualcom, introduite en février 2006. Il est clair que les applications du GPS dans un contexte de mobilité sont plus nombreuses que sur les appareils photo. La géolocalisation est porteuse de nombreux services innovants pouvant être proposés par les mobiles tant pour le grand public que dans les entreprises et pour de nombreux marchés verticaux.

Du côté des appareils photos numériques :

  • Il existe semble-t-il uniquement chez Ricoh un modèle intégrant le GPS. Mais il s’agit d’un appareil datant de 2004 intégrant une carte PCMCIA pour la fonction GPS. L’ensemble est assez peu pratique et tout aussi peu esthétique. C’est “clunky” comme on dit en américain.
  • Les spécifications du format EXIF qui permettent de « tagger » les fichiers d’images (http://www.exif.org/Exif2-2.PDF, page 46) intègrent depuis 2002 les informations GPS pour les photos.
  • Un amateur éclairé a réalisé cette intégration (http://www.iceburnslair.com/mapper/) sur un réflex numérique Nikon. Mais c’est encore une solution avec un GPS externe à l’appareil photo. J’avais découvert cela grâce à Digg, ce site qui expose des pages Web et Blogs en fonction du vote des bloggers et permet de découvrir des contenus originaux par rapport à ses centres d’intérêt.
  • L’idée de cette intégration est référencée dans ce site intéressant de « boite à idée ». Ces idées sont commentées de façon généralement très éclairée par de nombreux internautes. On y trouve une description de l’état de l’art du GPS : précision, possibilité d’ajouter les informations de positionnement (le « tilt », c’est-à-dire, dans quelle direction l’appareil se trouve, haut/bas par rapport à l’horizon et droite/gauche par rapport au nord).
  • Mais rien chez les leaders: Canon, Nikon, Pentax, Casio, Panasonic, Olympus, etc!

On constate que cette intégration n’est donc pas bien rapide malgré les potentialités technologiques. Mettre un GPS dans un réflex numérique, même d’entrée de gamme à moins de 1000€, ne couterait pas plus que quelques Euros pour un fabriquant. Celui qui ferait cela le premier aurait un petit avantage compétitif pour un prix de revient modeste. Le reste relèverait de l’évolution des logiciels exploitant les photos. Mais nous sommes face à une « fonction » qui ne peut pas être proposée uniquement par « une » société. Pour la mettre en place, il faut disposer de tout un écosystème complexe avec fabricants d’appareils photos, interfaces avec les logiciels de traitement de photos, panoramiques automatiques et intelligents dans ces logiciels. La standardisation est là avec l’EXIF. Les composants deviennent abordables. Il reste les logiciels pour les exploiter et une masse critique de photos ainsi indexées pour que des sites web communautaires puissent proposer des services attrayant. C’est peut-être un marché d’add-ons logiciels pour des “feature companies” qui sauront tirer parti d’une opportunité inexplorée.

Les constructeurs d’appareils photo vont peut-être bientôt s’attaquer à la question. En effet, après une demi décennie d’explosion des ventes d’appareils numériques, le rythme est en train de s’essouffler avec une croissance 2006 et 2007 prévue à seulement “un chiffre”. Les constructeurs vont donc devoir se renouveler pour pousser à la consommation.

Je vais continuer de « veiller » sur la question même s’il faudra se résoudre à constater que le besoin latent n’est pas si manifeste que cela. Patience !

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 18 juin 2006 et mis à jour le 20 juin 2006 Post de | Actualités, Photo numérique | 11780 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Les 5 commentaires et tweets sur “Photo numérique et GPS” :

  • [1] - leafar a écrit le 20 juin 2006 :

    Je suis plus que d’accord.
    Et je vous propose la mise à jour du desormais célébre EPIC pour vous en convaincre.
    http://www.albinoblacksheep.com/flash/epic
    En effet, le newsmaster devient un reporter de terrain grace à la géolocalisation (attendre la fin du film flash).

    Bref l’image et la vidéo bien plus que la parole et le texte ont besoin d’être positionné pour faire sens… parfois cela suffit même à l’instar des images no comment avec juste le lieu et l’heure.

    Bref, ce post est géo-stratégique.

  • [2] - mashing-up the blogs a écrit le 3 août 2006 :

    […] Ce matériel accompagnera sûrement le développement des mash-up entre google map et flickr, et va conforter Olivier Ezratty dans son analyse de la convergence programmée entre photo numérique et GPS. Néanmoins, ce récepteur GPS ne communique pas directement avec l’appareil photo, il dépose un tag sur la photo lors du transfert sur votre machine en fonction de l’heure de la prise de vue. Si vous avez déjà un récepteur GPS autonome, et pourquoi pas solaire, ce gadget ne semble pas très utile et vous devrez patienter encore un peu pour avoir un gps vraiment intégré dans l’appareil (à moins que les fabricant d’appareil photo choisissent de communiquer avec un récepteur GPS bluetooth, comme le fond déjà les PDA). […]

  • [3] - Olivier Ezratty a écrit le 3 septembre 2006 :

    Flickr permet maintenant de tagger ses photos avec les informations géographiques soit manuellement, soit avec un simple glisser et déplacer sur une carte géographique. Ceci ne peut que pousser les constructeurs d’appareils à intégrer un capteur GPS pour automatiser ce tagging…

    Voir Engadget sur :http://blog.flickr.com/flickrblog/2006/08/great_shot_wher.html .

  • [4] - Jacques Lenoir a écrit le 18 mars 2008 :

    Bravo pour cet article prémonitoire. Vous aviez prévu en 2006 des applications arrivées ensuite.

  • [5] - Olivier Ezratty a écrit le 18 mars 2008 :

    Applications, peut-être, mais malheureusement, aucun appareil photo n’intègre nativement de GPS à ma connaissance! Alors que cela commence à être le cas de smartphones. Dans la photo, on en est toujours à des accessoires externes qui permettent d’ajouter les coordonnées GPS dans l’EXIF par synchro avec l’ordinateur en fonction de l’heure de prise des photos. Aucun des réflex récemment annoncés (Canon, Nikon, etc) n’intègre de GPS! Incroyable! A moins que le remplaçant à venir du Canon EOS 5D nous réserve cette surprise. Mais aucun bruit ne court à ce sujet, donc il va encore falloir attendre un peu.




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Maison Bergès Jul2020
2020
54 photos
albth
Grenoble Jul2020
2020
22 photos
albth
QFDN
Expo
766 photos
albth
CES Jan2020
2020
2067 photos
albth
Expo QFDN Bercy Oct2019
2019
119 photos
albth
Web2day Nantes Jun2019
2019
66 photos
albth
Viva Technology May2019
2019
164 photos

Téléchargements gratuits

Comprendre l'informatique quantique, un ebook de 682 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, novembre 2019 (624 pages)

CouvertureAvanceesIA

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 750 femmes du numérique (en mars 2020) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Emeline Parizel
Emeline est chef de projet web et facilitatrice graphique chez Klee Group, co-fondatrice TEDxMontrouge, gribouilleuse à ses heures perdues, joue dans une troupe de comédie musicale, co-animatrice de meetups et est sensible à l’art et à la culture.
flow
Elvira Shishenina
Elvira est ingénieure de recherche en calcul quantique chez Total.
flow
Marie-Noëlle Semeria
Marie-Noëlle est Chief Technology Officer pour le Groupe Total après avoir dirigé le CEA-Leti à Grenoble.
flow
Gwendolyn Garan
Gwendolyn est travailleuse indépendante, Game UX Designer, Game UX Researcher (GUR) et 2D Artist pour le jeu vidéo, étudiante en Master 2 Sciences du Jeu, speaker et Formatrice sur l'autisme et la neurodiversité, l'accessibilité et les systèmes de représentation dans les jeux vidéo.
flow
Alexandra Ferreol
Alexandra est étudiante en deuxième année d'un bachelor Game Design à L'Institut Supérieur des Arts Appliqués (année scolaire 2019/2020).
flow
Ann-elfig Turpin
Ann-elfig est étudiante en deuxième année à Lisaa Paris Jeux Vidéos (Technical artist, 3D artiste), année scolaire 2019/2020.
flow
Deborah Papiernik
En tant que SVP New Business Development, Technology & Strategic Alliances d’Ubisoft, Deborah construit de nouveaux business, des projets qui font le pont avec d’autres industries pour inspirer et séduire au-delà des frontières.
flow
Sylvie Pesty
Sylvie est Professeure des Universités à l’Université Grenoble-Alpes et Chercheure dans le domaine de l’Interaction sociale Humain-Robot, au Laboratoire d’Informatique de Grenoble.
flow
Daniella Tchana
Daniella est serial entrepreneur et CEO de BeSMART-edu.
flow
Sara Ducci
Sara est Professeure en Physique à l’Université de Paris Diderot. Recherche au Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques. Responsable du Master Physique et Applications. Membre du CA de la Société Française de Physique.
flow
Sophie Proust
Sophie est Chief Technology Officer (CTO) d'Atos.
flow
Julie Grollier
Julie est Directrice de recherches au CNRS dans l'Unité Mixte de Physique CNRS/Thales. Physicienne inspirée par le cerveau, passionnée par l’informatique et les neurosciences.
flow
Tiphaine Cerba
Tiphaine est ingénieure en matériaux sur la plateforme épitaxie du III-V lab (Thales/Nokia/CEA).
flow
Hélène Perrin
Hélène est Directrice de recherche au CNRS (LPL, Université Paris 13), membre du comité de pilotage du réseau de recherche francilien SIRTEQ sur les technologies quantiques, professeure d'optique quantique et de calcul quantique à l'École normale supérieure et à l'Université Paris-Diderot. #quantique
flow
Pascale Senellart
Pascale est Directrice de recherche au CNRS, Recherche au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies. Professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique. Cofondatrice de la startup Quandela qui commercialise des sources de lumière quantique. Chargée de mission de l’Université Paris Saclay pour les Sciences et Technologies Quantiques. #quantique
flow
Tara Mestman
Tara est en classe de première générale (2019/2020) avec spécialités maths, physique-chimie et Langue Littérature Culture Étrangère Anglais. Suit le cursus sur l’intelligence artificielle chez Magic Makers. Egalement intéressée par le développement de l’informatique #quantique.

Derniers commentaires

“Un grand merci pour votre ouvrage. Concernant les pages 629 et suivantes -que j'apprécie ayant vécu cette époque et en ayant parlé avec quelqu'un devenu depuis prix Nobel - je me suis référé à...”
“Merci pour cette présentation très...”
“Addendum. La réponse est la même pour les caméras : bague de mise au point et profondeur de...”
“Bonjour, L'autofocus n'existait pas à cette époque. En regardant les objectifs des Hasselblad, une bague de mise au point est visible. Cela dit, vu la luminosité à la surface de la lune, le diaphragme doit être...”
“Merci pour cette interview passionnante. Il est important de dire que, dans les années 70-80, les thésards devaient réaliser des prouesses techniques avec peu de moyens...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.