Photo numérique et choix

Publié le 7 mai 2006 et mis à jour le 13 juin 2006 - Commenter -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

C’est dingue ! Comme pour de nombreux appareils de la convergence numérique (téléphone portable, caméra vidéo, etc), le choix d’un appareil photo est loin d’être un exercice évident. Le taux d’équipement des foyers est en pleine explosion. La presse spécialisée nous abreuve de centaine de modèles comparés les uns aux autres de façon succinte. Les moteurs de comparaison de prix font de même, mais pour les prix. On peut se laisser facilement tenter par un modèle ou une marque, mais manquant de repères, c’est à l’usage que l’on découvre ses besoins.

Je suis passé par là, et en suis maintenant à mon troisième appareil photo numérique compact depuis 1998. Le dernier en date est un Canon IXUS 700. Pourquoi celui-ci et pas un autre ? Je vais tout d’abord lister quelques critères de choix pour le néophyte et puis après évoquer les outils qui existent en France et outre-Atlantique pour faire son choix.

Mon IXUS était bien évalué dans la plupart des médias tant en France qu’aux USA. Canon dispose à la fois d’une bonne technologie (optique, qualité des capteurs, rapidité de l’appareil) et d’un bon design. Il était également très rapide à la détente, ce qui est critique pour bien capter les événements familiaux, notamment les enfants en bas âge qui bougent beaucoup.

Il faut déjà choisir la catégorie d’appareil : les compacts, les bridge ou les reflex. Les premiers sont des « point and shoot » pour prendre des photos sans se prendre la tête. Les seconds apportent une optique plus sophistiquée et des zooms à plus grande portée, les derniers apportent la flexibilité et la qualité maximale pour les images prises. Le prix va croissant, même si les reflex sont de plus en plus abordables. Le Canon 350D a été en 2005 un étalon dans ce domaine. Avec 8 mpix et moins de 800€ avec un objectif, il mettait la barre assez haut pour les autres fabricants.

Au gré des revues et de l’utilisation de mon IXUS 700, j’ai découvert la palanquée de critères de choix d’un appareil numérique, à commencer par les compacts :

  • La taille de l’appareil. Tout plat comme les Sony T9 ou T1 ou compact comme le mien. Il y a aussi des mini-compacts plutôt adaptés à la gente féminine comme les IXUS 2. Il faut faire en sorte qu’il puisse facilement rentrer dans une poche de pantalon, voire de veste pour l’avoir toujours sous la main. J’ai cependant opté pour un petit sac que j’attache à ma ceinture quand pars en « chasse » de photos, souvent en famille.
  • La marque. J’ai choisi Canon, qui est au passage leader du marché. Mais il y aussi Fuji, Casio et Nikon parmi les meilleurs. J’évite Sony, dont les appareils sont souvent peu esthétiques et utilisant les Memory Stick horriblement propriétaires et chers.
  • La résolution. La course aux pixels semble s’être arrêtée chez les compacts pour se stabiliser entre 6 et 8 mpix. A l’expérience une bonne résolution n’est pas gadget, car quand on traite tes photos sur ordinateur, on peut faire des recadrages violents de photos pour n’en garder qu’un bout et conserver une résolution correcte pour le résultat (genre extraire un format portrait d’un paysage en 7 mpixels et cela fait une image de 3 mpixels au final). La nouvelle série des Canon IXUS annoncée en mars 2006 est à 6 mpix au lieu de 5 à 7 pour la série 2005. Ce qui compte également, c’est la taille du capteur. Plus il sera grand, plus il captera de lumière et meilleures seront les photos. De là provient l’intérêt des capteurs “full frame” pour reflex, qui sont de la taille des pellicules 24x36mm. On ne les trouve que dans des reflex professionnels ou quasi professionnels chez Canon ou Nikon.
  • La sensibilité et l’anti-flou. C’est un point clé pour prendre des photos en intérieur. Il faut une sensibilité d’au moins 800 ISO et un dispositif anti-flou pour pouvoir prendre des photos correctes en intérieur. C’était une lacune de l’IXUS 700 et ma grosse déception (ISO 400 et pas d’anti-flou). De ce côté-là, les Fuji (F10, F11 ou F300) sont les meilleurs car ce sont les rares compacts à monter à 1600 voire 3200 ISO “sans bruit” (dans l’image). Depuis, toutes les marques, Canon comprise avec l’IXUS 800, proposent un antiflou et une sensibilité améliorée des capteurs (au moins jusqu’à 800 ISO). L’antiflou fonctionne sur une des trois technologies suivantes : l’optique est mobile, le capteur est mobile, ou traitement numérique. Il semble que la première soit la plus courante et la plus adaptée. Mais je n’ai pas encore d’expérience de ce côté-là et les bancs d’essai n’ont pas encore comparé scientifiquement ce dispositif. Pour moi, ces deux aspects sont critiques. En effet, les photos prises avec flash en intérieur sont souvent déséquilibrées, les visages étant trop éclairés. Et cela gêne !
  • La rapidité : Canon semble le meilleur de ce point de vue là pour les compacts avec ses appareils avec le processeur Digic II utilisé dans ses IXUS et ses reflex. La rapidité est le temps entre chaque photo et accessoirement la rapidité du mode rafale. Sur mon IXUS 700, on peut prendre 2 photos par seconde en mode rafale. Sur un reflexe 30D ou 5D, on peut prendre 3 photos par seconde. Le 20D montait à 5 par secondes.
  • La qualité de l’image. Elle dépend à la fois du capteur et de l’optique. C’est l’une des raisons de mon choix de Canon. Ils sont visiblement les meilleurs de ce point de vue là. Les marques comme Panasonic, Casio ou Nikon (pour des compacts) sont moins bonnes. L’un des aspects à regarder de près est la qualité de la restitution des couleurs dans les scènes à forte luminosité (surexposées). A ma connaissance, seuls les réflex numériques assez haut de gamme font cela correctement.
  • La cartouche mémoire : Le format SD est à préférer car les cartouches sont moins chères. Il faut en général s’en acheter une en plus de la toute petite qui est livrée avec l’appareil.
  • La taille de l’écran de contrôle. 2,5 à 3 pouces, le plus grand étant le mieux. Mais attention à la résolution de cet écran qui doit être proportionnelle à sa taille.
  • Le câblage pour se connecter au PC et charger les batteries. Lourd et compliqué avec les Fuji Fx0, léger et simple avec les Canon. Il faut s’assurer que l’appareil n’est pas livré avec un socle embarassant pour charger la batterie et se connecter au PC. Mieux vaut un chargeur de batterie séparé, et un cable USB qui connecte l’appareil directement au PC. La vitesse de la connexion avec le PC dépend de son type avec du plus lent au plus rapide: USB 1.X, USB 2.0 ou mieux, FireWire (rare). Il est également utile de pouvoir piloter l’appareil en temps réel avec son ordinateur. En général, cette fonction n’existe qu’avec les reflex numériques.
  • L’ergonomie des menus. Canon est OK. Les autres se valent. Il est utile de consulter les bancs d’essai voire de télécharger les modes d’emploi des appareils sur les sites des constructeurs pour en avoir le coeur net.
  • Quelques astuces, comme le fait que les images prises en mode portrait sont dans transférées au PC dans des fichiers JPEG au mode portrait avec l’IXUS 700 et les suivants. Très pratique ! Dans le 750, l’image s’affiche dans le bon sens sur l’écran de l’appareil en fonction de son orientation.
  • Le budget, évidemment. J’aime bien Canon, mais ils ne sont pas les moins chers. Les autres marques comme Fuji ou Panasonic sont plus abordables.

Il existe énormément de modèles disponibles chez les principaux fabricants qui ne sont pas si nombreux que cela : Canon, Casio, Fuji, HP, Kodak, Konica-Minolta (maintenant chez Sony), Nikon, Olympus, Panasonic, Pentax, Samsung et Sony. Canon est actuellement leader dans ce marché. Ils maitrisent l’ensemble de la chaine technologique de leurs appareils, des capteurs aux optiques, ce qui n’est pas le cas de beaucoup d’autres fabricants qui dépendent par exemple des capteurs de Sony. Canon réussit à être à la fois numéro un sur le marché et en avance de phase par rapport à ses concurrents. Ses appareils sont fréquemment en tête de peloton dans les évaluations d’appareils équivalents, même s’ils sont un peu chers. Et ils sont souvent les premiers à introduire des technologies ‘haut ou moyenne gamme’ dans des appareils plus bas en gamme de prix. Les deux exemples récents sont le reflex EOS 350D (8 megapixels) sorti début 2005 et l’EOS 5D (12,6 megapixels dit « full frame », avec un capteur de la taille des films 24×36) sorti fin 2005. Ils sont aussi leaders dans les appareils professionnels, il suffit de regarder les photographes professionnels dans les événements sportifs ou autres. Chez les autres constructeurs, Panasonic se distingue avec sa technologie antiflou et avec ses bridges à zoom puissants (jusqu’à x12). Nikon est plutôt moyen sur les compacts mais produit des reflex de bonne qualité comme le D70 ou le D200, quoique légèrement inférieurs aux équivalents chez Nikon. Casio, Olympus, Kodak et Pentax font des appareils classiques, sans plus. Olympus a récemment innové avec le premier reflex doté d’un écran d’affichage fonctionnant pendant le cadrage (les autres n’affichent les images qu’une fois prises, à cause du prisme qui redirige l’image vers le viseur optique avant la prise de photo qui fait remonter le miroir pour que l’image aille exposer le capteur CMOS).

Passons maintenant aux sources d’information pour le choix.

La meilleure revue sur la photo numérique que je connaisse est « Chasseur d’Images ». En effet, elle est à la fois professionnelle, couvre les nouveautés en détails, et fournit beaucoup d’informations de fond sur la technologie du numérique comme les techniques de prise de vue. Sinon, on a Micro Photo Vidéo ou Réponses Photo parmi d’autres. C’est en faisant mes recherches que j’ai découvert la richesse des sites d’évaluation des appareils photos d’outre-atlantique. Il y a en particulier : http://www.dcresource.com/, http://www.dpreview.com, http://www.digitalcamerainfo.com/, http://www.imaging-resource.com/ et http://www.steves-digicams.com/. On y trouve des bancs d’essai de qualité de la majorité des appareils photos du marché. Une vingtaine de page par appareil. Avec des mesures précises comme les temps de déclenchement pour la prise de photo, information difficile à récupérer dans la presse et les sites français. On trouve dans le dernier site cité un forum très riche permettant de découvrir les avis éclairés des appareils évalués. Des sites généralistes comme ZDNet ou 01Net fournissent également des bancs d’essai mais ils sont généralement trop superficiels.

Il y a une différence de modèle flagrante dans ces modèles comme dans d’autres industries : aux USA, la presse spécialisée est financée par la publicité. Ainsi, un abonnement à l’édition papier d’Infoworld, Information Week, CRN ou autre équivalent est-elle gratuite si vous avez une adresse postale aux USA. Alors que leurs équivalents français sont payants. Dans le domaine de la photo, la différence se fait sentir sur le Web. Les mensuels sur la photographie français n’ont pas de site Web ou leur site Web ne permet pas de consulter les bancs d’essai déjà parus. Alors qu’aux USA, il y a des sites de bancs d’essai tels que ceux qui ont été cités, qui fonctionnent grâce aux revenus publicitaires.

Il existe d’une manière générale une opportunité à saisir en France pour permettre aux consommateurs de comparer les fonctionnalités et pas seulement les prix des objets de la convergence numérique. Qu’est-ce qui empêche cela ? Un marché trop étroit pour générer des revenus publicitaires suffisants pour alimenter de tels modèle économiques ? A vous de me dire !

Maintenant, je vais m’attaquer à la sélection d’un réflex numérique. Je suis tenté par le Canon EOS 30D voire 5D. Le dernier est un “prosumer” haut de gamme à un prix abordable pour ce qu’il contient (tout étant relatif!). Il y a peu d’appareils “full frame” à ce prix là.

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 7 mai 2006 et mis à jour le 13 juin 2006 Post de | Photo numérique, Technologie | 10338 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img


Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Last posts / derniers articles

Free downloads

Understanding Quantum Technologies 2021, a free 800 pages ebook about all quantum technologies (computing, telecommunications, cryptography, sensing):

image

Comprendre l'informatique quantique 2020, un ebook de 684 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, février 2021 (742 pages)

CouvertureAvanceesIA

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
QFDN
Expo
791 photos
albth
Remise Légion d'Honneur Philippe Herbert Jul2021
2021
15 photos
albth
Vivatech Jun2021
2021
120 photos
albth
Visite C2N Palaiseau Mar2021
2021
17 photos
albth
Annonce Stratégie Quantique C2N Jan2021
2021
137 photos
albth
Maison Bergès Jul2020
2020
54 photos
albth
Grenoble Jul2020
2020
22 photos

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble près de 800 femmes du numérique (en janvier 2022) et elle s'enrichit en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentées au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Gaëlle Rannou
Gaëlle est étudiante à 42 Paris et tutrice de l’équipe pédagogique (en 2021).
flow
Jehanne Dussert
Jehanne est étudiante à l'école 42, membre d'AI For Tomorrow et d'Open Law, le Droit ouvert. Elle est aussi fondatrice de "Comprendre l'endométriose", un chatbot informant sur cette maladie qui touche une personne menstruée sur 10, disponible sur Messenger. #entrepreneuse #juridique #santé
flow
Chloé Hermary
Chloé est fondatrice d'Ada Tech School, une école d'informatique alternative et inclusive dont la mission est de former une nouvelle génération de talents diversifié à avoir un impact sur le monde. #entrepreneuse #formation
flow
Anna Minguzzi
Anna est Directrice de Recherche au CNRS au Laboratoire de Physique et Modélisation des Milieux Condensés (LPMMC) à Grenoble. #quantique
flow
Maeliza Seymour
Maeliza est CEO et co-fondatrice de CodistAI, qui permet de créer une documentation du code informatique par une IA.
flow
Candice Thomas
Candice est ingénieure-chercheuse au CEA-Leti, travaillant sur l’intégration 3D de bits quantiques au sein du projet Quantum Silicon Grenoble. #recherche #quantique
flow
Stéphanie Robinet
Stéphanie dirige un laboratoire de conception intégrée de circuits électroniques du CEA-Leti qui travaille sur des systèmes sur puces intégrés, des interfaces de capteurs, des interfaces de contrôle de qubits et de la gestion intégrée de l'énergie. #recherche #quantique
flow
Sabine Keravel
Sabine est responsable du business development pour l’informatique quantique chez Atos. #quantique #IT
flow
Céline Castadot
Céline est HPC, AI and Quantum strategic project manager chez Atos.
flow
Léa Bresque
Léa est doctorante, en thèse à l'institut Néel du CNRS en thermodynamique quantique, sous la direction d'Alexia Auffèves (en 2021). #quantique #recherche
flow
Emeline Parizel
Emeline est chef de projet web et facilitatrice graphique chez Klee Group, co-fondatrice TEDxMontrouge, gribouilleuse à ses heures perdues, joue dans une troupe de comédie musicale, co-animatrice de meetups et est sensible à l’art et à la culture. #création
flow
Elvira Shishenina
Elvira est Quantum Computing lead chez BMW ainsi que présidente de QuantX, l'association des polytechniciens du quantique. #quantique
flow
Marie-Noëlle Semeria
Marie-Noëlle est Chief Technology Officer pour le Groupe Total après avoir dirigé le CEA-Leti à Grenoble. #recherche
flow
Gwendolyn Garan
Gwendolyn est travailleuse indépendante, Game UX Designer, Game UX Researcher (GUR) et 2D Artist pour le jeu vidéo, étudiante en Master 2 Sciences du Jeu, speaker et Formatrice sur l'autisme et la neurodiversité, l'accessibilité et les systèmes de représentation dans les jeux vidéo. #création #jeuvidéo
flow
Alexandra Ferreol
Alexandra est étudiante d'un bachelor Game Design à L'Institut Supérieur des Arts Appliqués (année scolaire 2019/2020) #création #jeuvidéo
flow
Ann-elfig Turpin
Ann-elfig est étudiante en deuxième année à Lisaa Paris Jeux Vidéos (Technical artist, 3D artiste), année scolaire 2019/2020. #création #jeuvidéo

Derniers commentaires

“Les questions sur l'#IA sont en effet posées. Mais sur ce sujet nous avons encore le temps... En 2018 @olivez avai…...”
“Euh, Daniel, il y a des erreurs de typo indépendantes de ma volonté, dus à mon écriture sous forme de bras et de kets!... Il faut lire bien sûr: E(t) = ProdScal de Psi* avec H Psi, soit: E(t) = (Psi* . H Psi)...”
“ATTENTION DE DANIEL ESTEVE Bonjour Daniel, J'espère que tu vas bien malgré ces temps plutôt troublés (et c'est un euphémisme...) Daniel, je me pose une question toute simple sur laquelle je pense avoir un...”
“L'intelligence Symbolique semble revenir sur le devant de la scène, sauriez-vous en expliquer les raisons...”
“Wow... En cosmologie on appellerait cela : formation d'un amas de...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.