Decode Quantum avec Pascal Febvre

Publié le 16 février 2022 et mis à jour le 23 février 2022 - Commenter -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

Dans le 39e entretien Decode Quantum, Fanny Bouton et moi-même accueillons Pascal Febvre pour parler d’électronique supraconductrice. Il est aussi diffusé sur Frenchweb.

Pascal est ingénieur de l’ESPCI (École Supérieure de Physique et Chimie Industrielles de la Ville de Paris). Il a ensuite fait une thèse en instrumentation astrophysique à l’Observatoire de Paris. Il est actuellement enseignant-chercheur de l’Université Savoie Mont Blanc, basé à Chambéry. Il est spécialisé dans l’électronique supraconductrice, un domaine assez méconnu des applications des technologies quantiques, qui a des liens, nous le verrons avec les capteurs quantiques et le calcul quantique.

Voici les points clés que nous avons abordés lors de ce podcast :

  • Comment Pascal a découvert la physique quantique ? Sa thèse portait sur la création de détecteurs supraconducteurs pour les applications de la radioastronomie, dans le champ de la physique de la matière condensée à l’état solide. C’est le même champ d’application que celui des débuts de Daniel Esteve que nous avions reçu dans le précédent entretien Decode Quantum.
  • Quel était le sujet de sa thèse ? Il s’agissait du « Développement de mélangeurs hyperfréquences supras de détecteurs hétérodynes » pour la détection de signaux à haute fréquence, pour identifier l’oxygène dans les étoiles et galaxies. Cela correspond à des raies spectrales de plusieurs centaines de GHz.  MaLa détection porte sur l’amplitude et la phase des photons reçus. Le signal reçu est mélangé avec un signal local pour réaliser des sommes et différences de fréquences. La signal est amplifiable et filtrable ce qui permet de séparer les signaux faibles du bruit. L’accumulation du signal se fait dans le temps avec un bruit qui est proportionnel à la racine du temps. Ce genre de détection est moins exigeant que pour les raies spectrales de d’hydrogène (dans les 1,4 GHz).
  • Comment cette détection a été réalisée dans des ballons pour être en altitude (avec l’ESA et le CNRS et la Suède). Les capteurs sont refroidis à 4K. Les ballons partaient de l’Adour dans les Landes et volaient pendant une journée. De tels détecteurs ont ensuite été installés dans les télescopes spatiaux Herschel et Planck au point de Lagrange L2 (comme le JWST qui vient d’être lancé). Ces télescopes spatiaux embarquaient un réservoir d’hélium liquide pour le refroidissement des capteurs. Herschel a été opérant de 2009 à 2013 avec 2300 litres d’hélium liquide. Planck a fonctionné sur la période 2009-2012, avec deux réservoirs d’hélium 3 (12 000 litres de gas comprimé) et d’hélium 4 (36 000 litres de gas comprimé) permettant de refroidir les instruments jusqu’à 100 mK.
  • Pascal nous raconte l’histoire et les caractéristiques de l’électronique supraconductrice. Il y a des capteurs utilisés sous forme de supraconducteurs passifs pour des thermomètres et bolomètres. Leur résistance change lorsqu’un photon est détecté. Les SNSPD à base de nanofils captent des photons uniques avec un bon rapport signal/bruit. Les composants supraconducteurs sont aussi utilisés en électronique analogique ou numérique.
  • Ils sont réalisés en général à base de niobium ou d’aluminium sur un substrat silicium ou en sapphire. On parle de la taille de ces composants. A noter que pour un qubit supraconducteur, l’encombrement principal vient des résonateurs utilisés notamment pour la lecture de l’état des qubits. La taille des résonateurs est liée à la longueur d’onde des micro-ondes de pilotage. Ils font quelques centimètres (mais en serpentins).
  • On évoque les travaux d’IBM dans l’électronique supraconductrice, notamment pour créer un oscilloscope. Les procédés  de l’époque n’étaient pas au point. On utilisait du plomb au lieu du niobium ou de l’aluminium. Cela supportait mal les variations de températures. Le refroidissement à 4K n’était pas évident à l’époque. On arrivait à supporter des fréquences jusqu’à 8 GHz mais ce n’était pas assez disruptif.
  • Viennent alors les contributions du Russe Konstantin Likharev au milieu des années 1980 (aussi évoqué dans le podcast avec Daniel Esteve) qui découvre comment obtenir des composants électroniques commutant en dépensant une très faible quantité d’énergie grâce à la physique des bosons que sont les paires de Cooper d’électrons supraconducteurs. La commutation consomme un million de fois moins d’énergie qu’un transistor CMOS.
  • Nous passons au RSFQ (rapid single flux quantum), une technologie inventée en Russie soviétique en 1985 pour créer des portes logiques binaires à base de jonctions Josephson. Oleg Mukhanov en était le doctorant de l’inventeur. L’équipe russe a été récupérée autour de 1991, à la fin de l’Union Soviétique, par les Américains, à l’Université Stonybrook de New York. L’équipe a ensuite intégré la startup Hypres, alors une spin-off d’IBM. Cette société rassemblait des équipes provenant aussi du Liban et d’Inde. La société a ensuite été découpée en deux parties, Hypres (conservant les activités hautes fréquences, notamment pour les applications militaires) et SeeQC (pour la cryoélectronique de contrôle de qubits supraconducteurs).

  • Pascal explique pourquoi cette électronique supraconductrice est très utile dans le contrôle des qubits supraconducteurs, pour préparer le qubit, le modifier et en lire l’état, et pour éviter les nombreux câbles de contrôle des qubits existants. Il la positionne par rapport à l’électronique cryoCMOS qui fonctionne habituellement entre 4K et 20K (en fait, on sait descendre à 20 mK, notamment au CEA). Mais cette électronique génère du bruit et de la dissipation énergétique. Elle est aussi relativement lente.
  • On parle aussi de la conversion des signaux analogiques et numériques (DAC et ADC) qui sont aussi réalisables en électronique supraconductrice, aussi développés par Hypres/SeeQC. Elle monte à plusieurs dizaines de GHz. Les SFQ peuvent échantillonner des signaux jusqu’à 100 GHz, ce qui marche très bien sur un signal analogique de 6 GHz sortant des qubits supraconducteurs.
  • Pascal évoque son rôle de chercheur, travaillant sur l’électronique SFQ. Il nous décrit l’écosystème mondial dans le domaine avec les fabs de composants supraconducteurs en Allemagne, Italie, Japon et USA, notamment au Lincoln Lab du MIT.
  • Il nous parle aussi de son activité d’enseignant à l’Université Savoie Mont-Blanc, en niveau master et licence. Il enseigne en France sur la physique statistique, en astrophysique et électromagnétisme. Il enseigne aussi sur les RSFQ à l’étranger dans le cadre d’échanges dans la recherche.

Pour en savoir plus sur l’électronique supraconductrice, voir l’article L’électronique supraconductrice que j’ai publié en juin 2020 et le chapitre correspondant dans l’ebook Understanding Quantum Technologies.

Dans le prochain épisode, nous accueillons Sara Ducci du laboratoire MPQ de l’Université de Paris.

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 16 février 2022 et mis à jour le 23 février 2022 Post de | Actualités, Quantique | 13797 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img


Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Last posts / derniers articles

Quantum Energy Initiative

Discover the mission of the "Quantum Energy Initiative" which aims to develop a systemic approach to keep in check quantum technologies energetic footprint and more generally their physical resource cost. It is a collective effort gathering research organizations and industry vendors all around the world.

image

Free downloads

Understanding Quantum Technologies 2022, a free 1128 pages ebook about all quantum technologies (computing, telecommunications, cryptography, sensing):

image

Free downloads

Understanding Quantum Technologies 2022 Short version, a 24 pages with key takeaways from the eponymous book.

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
QFDN
Expo
791 photos
albth
Remise Légion d'Honneur Philippe Herbert Jul2021
2021
15 photos
albth
Vivatech Jun2021
2021
120 photos
albth
Visite C2N Palaiseau Mar2021
2021
17 photos
albth
Annonce Stratégie Quantique C2N Jan2021
2021
137 photos
albth
Maison Bergès Jul2020
2020
54 photos
albth
Grenoble Jul2020
2020
22 photos

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble près de 800 femmes du numérique (en janvier 2022) et elle s'enrichit en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentées au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Gaëlle Rannou
Gaëlle est étudiante à 42 Paris et tutrice de l’équipe pédagogique (en 2021).
flow
Jehanne Dussert
Jehanne est étudiante à l'école 42, membre d'AI For Tomorrow et d'Open Law, le Droit ouvert. Elle est aussi fondatrice de "Comprendre l'endométriose", un chatbot informant sur cette maladie qui touche une personne menstruée sur 10, disponible sur Messenger. #entrepreneuse #juridique #santé
flow
Chloé Hermary
Chloé est fondatrice d'Ada Tech School, une école d'informatique alternative et inclusive dont la mission est de former une nouvelle génération de talents diversifié à avoir un impact sur le monde. #entrepreneuse #formation
flow
Anna Minguzzi
Anna est Directrice de Recherche au CNRS au Laboratoire de Physique et Modélisation des Milieux Condensés (LPMMC) à Grenoble. #quantique
flow
Maeliza Seymour
Maeliza est CEO et co-fondatrice de CodistAI, qui permet de créer une documentation du code informatique par une IA.
flow
Candice Thomas
Candice est ingénieure-chercheuse au CEA-Leti, travaillant sur l’intégration 3D de bits quantiques au sein du projet Quantum Silicon Grenoble. #recherche #quantique
flow
Stéphanie Robinet
Stéphanie dirige un laboratoire de conception intégrée de circuits électroniques du CEA-Leti qui travaille sur des systèmes sur puces intégrés, des interfaces de capteurs, des interfaces de contrôle de qubits et de la gestion intégrée de l'énergie. #recherche #quantique
flow
Sabine Keravel
Sabine est responsable du business development pour l’informatique quantique chez Atos. #quantique #IT
flow
Céline Castadot
Céline est HPC, AI and Quantum strategic project manager chez Atos.
flow
Léa Bresque
Léa est doctorante, en thèse à l'institut Néel du CNRS en thermodynamique quantique, sous la direction d'Alexia Auffèves (en 2021). #quantique #recherche
flow
Emeline Parizel
Emeline est chef de projet web et facilitatrice graphique chez Klee Group, co-fondatrice TEDxMontrouge, gribouilleuse à ses heures perdues, joue dans une troupe de comédie musicale, co-animatrice de meetups et est sensible à l’art et à la culture. #création
flow
Elvira Shishenina
Elvira est Quantum Computing lead chez BMW ainsi que présidente de QuantX, l'association des polytechniciens du quantique. #quantique
flow
Marie-Noëlle Semeria
Marie-Noëlle est Chief Technology Officer pour le Groupe Total après avoir dirigé le CEA-Leti à Grenoble. #recherche
flow
Gwendolyn Garan
Gwendolyn est travailleuse indépendante, Game UX Designer, Game UX Researcher (GUR) et 2D Artist pour le jeu vidéo, étudiante en Master 2 Sciences du Jeu, speaker et Formatrice sur l'autisme et la neurodiversité, l'accessibilité et les systèmes de représentation dans les jeux vidéo. #création #jeuvidéo
flow
Alexandra Ferreol
Alexandra est étudiante d'un bachelor Game Design à L'Institut Supérieur des Arts Appliqués (année scolaire 2019/2020) #création #jeuvidéo
flow
Ann-elfig Turpin
Ann-elfig est étudiante en deuxième année à Lisaa Paris Jeux Vidéos (Technical artist, 3D artiste), année scolaire 2019/2020. #création #jeuvidéo

Derniers commentaires

“Thanks for this nice feedback Sangyun! I'm indeed updating the book for significant events until the end of the year. Then start over preparing the next...”
“Dear Oliver, I really appreciate your hard works to publish and update it. and most of all, sharing knowledges to the publics for free. All the best! Best...”
“Merci pour ton retour Julien. Mon commentaire sur le nombre d'algorithme était lié à une autre partie du livre, je ne sais plus où. Il y a en effet deux points clés : les algorithmes quantiques remplacent...”
“Cher Olivier, merci pour ta critique très juste et constructive. Bon, juste pour te taquiner, pour ta critique sur le nombre d'algorithme, j'ai quand même écrit p.146 : "Depuis les idées pionnières de...”
“Indeed. It seems a lab experiment more than a full fledged quantum computer. This 2-qubit gate fidelity was generated with 2 qubits. With readout fidelities of 88% and a T1 of 13 µs for one of the qubit. Still way to...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.