La vogue des netbooks

Publié le 3 juillet 2008 et mis à jour le 6 juillet 2008 - 11 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

J’ai été invité par Alban Peltier, le fondateur du site de “social shopping” Looneo à une soirée de découverte de cette nouvelle catégorie de PC : les netbooks. Etaient présents trois fournisseurs : Asus, Acer et MSI.

C’était une bonne occasion de voir de près comment ces produits évoluaient. Et ça bouge très vite ! La vague des netbooks a été lancée par Asus fin 2007 avec le EEE 700 complété par le modèle 900 en juin 2008 (avec un écran plus grand, de 8,9 pouces au lieu de 7 pouces). Ce sont des ultra-portables pas chers (aux alentours de 300€ à 500€ selon les modèles), très mobiles (aux alentours de 1 Kg), et configurés plus légèrement que les laptops, mais suffisants pour un tas d’usages.

Lesquels ? Ce sont des machines de complément pour la maison et les déplacements, pour faire ses présentations et prendre des notes en réunion. Autres usages : consulter facilement Internet, machine pour les enfants, engin mobile pour regarder la télévision n’importe où chez soi (dans mon cas : en wifi et liaison Free TV avec VLC).

Les prévisions de vente de netbooks seraient de 10 millions d’unités en 2008 dans le monde, ce qui représente environ 4% des ventes de PC dans le monde. A peu près le nombre de Macintosh qui seront vendus en 2008. Ce sont des machines pas comparables évidemment. Mais il est intéressant de voir surgir un nouveau marché d’ordinateurs de la taille de celui du Macintosh en unités en moins d’un an !

Autre perspective : si on table sur le fait qu’environ un tiers de ces netbooks pourraient tourner sous Linux, cela ferait une augmentation d’environ 1,4% de part de marché de Linux (ou d’usage, pour être plus correct) dans le monde des PCs. Or la part de marché de Linux sur les PC est estimée entre 1% et 3% selon les méthodes (cptatom_62

  • L’Asus EEE 901. Avec processeur Intel Atom, un écran de 8,9 pouces, toujours 12 Go de disque dur SSD (à mémoire flash). Et une version sous Linux qui arrivera en France bientôt en théorie. Les futurs modèles 903/904 et 1000 ne sont pas évoqués par la filiale française d’Asus. Ils sont même présentés comme des “rumeurs non officielles” alors qu’ils sont bel et bien lancés à Taiwan ! Les claviers des EEE sont un point faible. Ils sont peu pratiques à l’usage pour prendre des notes.

IMG_7572

  • MSI présentait le Wind U100, un modèle avec écran 10 pouces, un clavier plus grand que celui des EEE et qui a l’air bien pratique, et un disque dur de 80 Go. Pour un prix voisin de celui de l’EEE 900 : 450€ avec Windows et 400€ avec Linux, et exactement la même configuration matérielle. Cette machine semble être un excellent compromis pour un usage autant loisirs que business. Elle ne sera cependant pas vendue dans la grande distribution. On la trouvera plutôt sur les sites de vente en ligne et dans des revendeurs de quartier ou pour entreprises.

IMG_7640 

Le MSI à gauche à côté de l’Asus EEE 900.

IMG_7567

  • L’Acer Aspire One A110 est moins impressionnant en configuration avec ses 8 Go de SSD et un écran 8,9 pouces. Mais son disque est extensible via un slot SD HC dédié qui augmente automatiquement la capacité du disque, en tout cas sous Linux. Et la place est prévue dans le boitier pour une carte SIM et une extension 3G intégrée (seconde photo). Il sera aussi disponible sous Linux ou sous Windows XP. A noter qu’Acer a travailler avec les principaux sites web du marché pour les pousser à formater leurs pages pour la résolution des écrans de ses netbooks (1024×600, en fait, la résolution standard dans cette catégorie de PCs).

IMG_7579

IMG_7597

Manquaient à l’appel d’autres constructeurs car leurs machines n’étaient pas disponibles : HP, Dell, Packard Bell. D’autres modèles de netbooks sont disponibles comme ceux que l’on peut voir sur IMG_7628

Le site de Looneo est développé selon les canons du marché : très dynamique. c’est l’un des rares qui soit écrits en .NET. Avec beaucoup d’Ajax exploité via la bibliothèque Atlas. Le site propose un classement de produits par catégories en compilant les notes et avis des Internautes. L’équipe fait une quinzaine de personnes à ce stade et est bien logée à Malakoff dans la banlieue parisienne sud.

Looneo

Le site de Looneo a vu passer 450000 visiteurs en juin 2008 (pour 300000 en septembre 2007). Une croissance qui reste à confirmer pour atteindre la taille critique, qui nécessite certainement une audience d’au moins 1 à 3 millions de visiteurs par mois. Leur plan de développement international est là pour y parvenir et on ne peut que leur souhaiter de réussir dans un marché qui est très concurrentiel. Ils ont de quoi tenir, après avoir levé 2 millions d’Euro !

Edité le 6 juillet 2008

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 3 juillet 2008 et mis à jour le 6 juillet 2008 Post de | Logiciels, Logiciels libres, Loisirs numériques, Microsoft | 14078 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Les 11 commentaires et tweets sur “La vogue des netbooks” :

  • [1] - Alban a écrit le 4 juillet 2008 :

    Hi Olivier,
    Merci dans tous les cas d’être venu et d’avoir contribué à rendre cette rencontre entre des marques et des consommateurs à la fois très sympa et très engagée.
    A bientôt pour le prochain speed testing Looneo (certainement mi septembre)
    Alban

  • [2] - Max a écrit le 4 juillet 2008 :

    Ah je me laisserai vraiment bien tenté, par contre savoir lequel choisir….

  • [3] - 'leX a écrit le 5 juillet 2008 :

    au début je voulais le 700, mais j’ai attendu le 901… et maintenant le 903 – 4… voir 1000 !

    il est claire que le choix est dure…

  • [4] - Olivier Ezratty a écrit le 6 juillet 2008 :

    Vu sur Bit-Tech, l’installation de MacOS sur le Wind de MSI.

    Et son démontage au passage, qui semble très simple.

  • [5] - OlivierJ a écrit le 10 juillet 2008 :

    Intéressant rapport, et merci pour le pointeur sur l’étude de Toms’s Hardware.

    Je vous signale au passage qu’un site Web n’a pas à être “optimisé” pour une taille d’écran (et encore moins pour un navigateur), il doit simplement être correctement conçu, et s’adapter tout seul à la taille d’écran utilisée. Il faut juste veiller à ne pas avoir de taille en dur nécessitant une grande largeur. En l’occurrence, votre blog est lisible sur un écran de 800 de large, grâce à WordPress.

  • [6] - Olivier Ezratty a écrit le 10 juillet 2008 :

    En effet, mieux vaut adapter le site à différentes largeurs d’écrans. Dans le cas de ce site, ce n’est pas WordPress qui joue ce rôle, mais le template CSS qui est prévu pour que le site s’adapte à la largeur de la fenêtre. C’est un “trois colonnes de largeur variable”. Assez difficile à développer d’ailleurs (cf les transparences dans le bandeau et les PNG utilisés). La plupart des blogs ont un CSS de largeur fixe.

  • [7] - OlivierJ a écrit le 10 juillet 2008 :

    Olivier, je connais bien la différence entre du code HTML et du CSS, ma remarque pouvait vous laisser penser que j’étais plutôt dans le camp des puristes du Web. Traduisez donc mon “grâce à WordPress” par “grâce à la/une feuille de style fournie par WordPress”.

    Ma fréquentation de blogs basés sur Dotclear m’a montré que la plupart utilisaient une feuille de style bien conçue (“élastique” comme on dit), et qu’aucune table n’était utilisée pour la mise en page. Les quelques blogs utilisant WordPress me semblent également avoir une mise en page satisfaisante de ce point de vue.

    (c’était la remarque du technicien)

    Je suis impatient quant à moi de pouvoir acheter l’Asus eeePC 901. J’ai été surpris de voir le nombre de gens qui avaient acheté des eeePC 701 quand il est sorti, au salon Solutions Linux de janvier 2008, certains s’en servant pour les présentations (sous Linux, bien entendu).

  • [8] - Olivier Ezratty a écrit le 10 juillet 2008 :

    J’ai remarqué tout de même que les templates des blogs sous WordPress étaient assez rarement à colonnes variables. D’ailleurs, dans le catalogue de templates récupérables, ils sont une minorité. Pour ma part, je suis parti d’un template que j’ai modifié à de nombreuses reprises pour aboutir au résultat présent, et notamment pour avoir un bandeau qui fonctionne bien quelle que soit la largeur de la fenêtre. Et les astuces liées (DIV encapsulées) n’étaient pas présentes dans les templates WordPress que j’avais pu récupérer.

    Pour les netbooks, le EEE 901 devrait effectivement être pas mal. Mais j’ai maintenant un faible pour le Wind de MSI. Son clavier est bien plus confortable que celui du EEE. Et il a un disque dur de 80 Go ce qui laisse de la marge pour le stockage. Le tout avec un seul inconvénient : 1,2 Kg au lieu de 1Kg. Et à peu près le même prix.

  • [9] - LVM a écrit le 12 juillet 2008 :

    Les prévisions de vente de netbooks seraient de 10 millions d’unités en 2008 dans le monde, ce qui représente environ 4% des ventes de PC dans le monde. A peu près le nombre de Macintosh qui seront vendus en 2008. Ce sont des machines pas comparables évidemment. Mais il est intéressant de voir surgir un nouveau marché d’ordinateurs de la taille de celui du Macintosh en unités en moins d’un an !

    Houlà ! Ne vendez pas la peau de Jobs sur Ebay avant de l’avoir tué ;o)

    Les prévisions sur les netbooks sont assez variables, et déjà la réalité semble rattraper les optimistes. Asus avoue ainsi n’avoir vendu que 1,7 millions de Eee sur les 2 millions prévus. Et pourtant les modèles concurrents de MSI et les autres ne sont encore qu’assez peu disponibles.

    Est-ce une question d’effet de mode qui se tasse ou est-ce que le marché pour ces Netbooks n’est pas beaucoup plus petit que prévu, la question se pose, mais je pense pour la deuxième hypothèse. Vous le dites implicitement dans les usages que vous envisagiez:
    Lesquels ? Ce sont des machines de complément pour la maison et les déplacements, pour faire ses présentations et prendre des notes en réunion. Autres usages : consulter facilement Internet, machine pour les enfants, engin mobile pour regarder la télévision n’importe où chez soi (dans mon cas : en wifi et liaison Free TV avec VLC).

    Pour les professionnels beaucoup sont déjà équipés en ordinateurs portables et les fabricants n’ont pas attendu Asus pour sortir des machines de petite taille. Mais celles-ci, plus chères, sont évidement plus polyvalentes et ne se limitent pas à la prise de note. Je vois pas donc pas l’Eee et ses cousins se développer réellement dans le monde de l’entreprise.
    Pour le public, j’avoue ne pas comprendre votre argument sur la consultation facile d’internet. Avec un processeur relativement lent et un écran franchement petit ça manque vraiment de confort. Le laptop qu’a déjà monsieur tout le monde il y a arrive fort bien… on tombe dans le double-emploi à nouveau.
    La machine pour les enfants, pourquoi pas, mais en général on leurs file le vieux Mac ou pécé dont on ne se sert plus. Est-ce vraiment plus économique (et écologique) de le jeter et de leur acheter un Eee ?
    L’usage de TV mobile en wifi pourquoi pas, mais c’est un usage de technophiles, et beaucoup de gens ont déjà plusieurs TV à la maison.

    Donc les Netbooks ne sont pas inutiles loin de là, mais ça serait une erreur de croire que tout le monde en veut. Si voulez mes prévisions, je crois que les ventes de Netbooks seront de 5-6 millions cette année pas plus, et c’est déjà un bon chiffre pour un marché venu de nul part.

    Quand à la comparaison avec le Mac elle est mal venue pour plusieurs raisons:
    -C’est en effet pas du tout les mêmes produits/usages.
    -Peut-être qu’Apple vendra 10 millions de machines cette année, mais c’est oublié la taille du parc existant (qui est nulle pour l’Eee). C’est par exemple pour cela que NetApplications recense pas moins de 10 fois plus d’utilisateurs de Mac que de Linux. Le marché n’a donc vraiment rien à voir.
    -Apple voit ses ventes progresser de plus de 30% chaque trimestre, et ça s’amplifie encore (sur mai j’ai entendu le chiffre de +50% par rapport à l”an dernier), alors qu’Asus en est déjà à annoncer une baisse de ses ventes. Les 10 millions ne sont donc qu’une étape où Apple partait de bien bas mais pourrait arriver très haut d’ici peu. Les 15-20 millions sont sérieusement envisagés par beaucoup d’analystes.
    Et la crise Américaine ne semble pas avoir le moindre effet négatif sur eux, le Eee qui joue sur le créneau du gadget-produit d’appoint j’en suis moins sûr.
    -Si vous aimez les gros chiffres, 10 millions c’est aussi le nombre d’iPhone 2 qu’Apple prévoit de vendre cette année, ajoutés aux 6 millions de la version 1 déjà dans la nature (on peut même y ajouter quelques millions d’iPod Touch). À se demander si ça n’est pas lui le vrai concurrent du Eee, parce qu’il est encore bien plus mobile.

    Il y a peu de spéculations sur l’entrée d’Apple dans ce marché. Ce n’est pas leur habitude de vendre des machines à bas coût.

    J’ai l’impression que si Apple n’en fait pas c’est parce que les Netbooks ont le “cul entre deux chaises” par rapport aux segments de leurs gammes:
    -de l’ultra portable avec le MacBookAir, certes petit mais sans concession au point de vue des performances et de l’ergonomie (grand écran, grand clavier, grand trackpad, CPU-GPU suffisants). Et pour monsieur tout le monde il y a le MacBook “normal”, c’est un 13″ pas spécialement encombrant, donc transportable d’une pièce à l’autre selon vos critères.
    -du smarphone (iPhone), et du “smartpod” (“baladeur intelligent” ? iPod Touch), qui comme je le disais plus haut sont encore plus portables et même moins chers que les Netbooks.

    Le créneau d’Apple c’est d’offrir les produits qui soient les plus agréables possibles, ça entre évidement en contradiction avec l’idée de construire des machines à partir de composants dépassés et étriqués qui évidement ne coûtent pas grand chose. Apple serait plutôt Chesterfield que chaise de camping, difficile de comparer.

    On assiste donc à une concurrence salutaire dans le monde du PC : à la fois sur les machines et sur les systèmes d’exploitation. Asus a été innovateur sur ce marché et est en train de se faire dépasser par ses concurrents qui intègrent plus vite de nouvelles fonctionnalités ou de variantes des formats de ces Netbooks. C’est tout bénéfice pour les consommateurs.

    Autant je pense que cette concurrence est salutaire du point de vue des OS, autant je suis dubitatif sur le plan matériel. Les fabricants de PC lancés dans cette guerre sont entrain de se battre pour des clopinettes:
    Imaginons 10 millions de Netbooks (soyons optimistes) x 30 dollars de bénef par machine (et je crois être très optimiste là) / peut-être 5 fabricants sur le marché voir plus. Ça nous fait du 60 millions de bénef par fabricant (scénario idéal où tous se partageraient le marché à parts égales).
    Pendant ce temps là, Apple attendra sans soucis le million de MacBookAir, mais avec en moyenne 500$ de bénef par machine. Et hop ça fait tout de suite un demi milliard à ajouter dans les comptes annuels. Bref en terme de valeur, Apple avec une seule machine, aura un marché 8 fois plus important que les prévisions (optimistes) de celui de tous les Netbooks réunis.
    Peut-on encore comparer ? Et cette paupérisation des fabricants de PC face à Apple, vous êtes sûr qu’elle aura pas des conséquences négatives quand à leur capacité à innover, voir même à exister ?

    Une autre conséquence: l’anéantissement total du concept d’UMPC de Microsoft. Les gens de Redmond nous ont donc sorti un concept complètement à côté de la plaque face aux attentes des consommateurs. Et je l’avais noté depuis le début…

    Enfin tout ça est assez passionnant, et on verra dans les prochains mois qui avait raison…

  • [10] - OlivierJ a écrit le 12 juillet 2008 :

    LVM, vous avez écrit « Pour le public, j’avoue ne pas comprendre votre argument sur la consultation facile d’internet. Avec un processeur relativement lent et un écran franchement petit ça manque vraiment de confort. »

    Pour parler de “processeur relativement lent”, seriez-vous de ceux qui ont gobé les publicités d’Intel et leur Pentium “qui accélère l’Internet” ? (je n’aime pas qu’on se moque de moi, cela m’a fait fuir Intel, jusque très récemment). Même sur un eeePC 700, le processeur est largement suffisant, alors que dire d’un Atom à 1.6 GHz. La légèreté d’un Linux y est probablement pour quelque chose. Je vous accorde que l’écran d’un eeePC 700 est un peu juste, par contre un écran 1024×600 me paraît tout à fait raisonnable, la largeur permettant de s’accommoder de la part grandissante de sites qui oublient que tout le monde n’a pas un écran 1920×1200.

    Il se trouve que j’ai l’habitude du confort d’un écran 1920×1200, mais je songe à acquérir un portable, et je trouve les portables classiques, comme ceux que mon travail me fournit, trop encombrants et lourds. Un eeePC 901, voire un MSI Wind comme vanté par Olivier, me semblent très bien.

  • [11] - Olivier Ezratty a écrit le 15 juillet 2008 :

    LVM, je n’ai pas cherché à comparer dans le détail l’offre des Mac et les netbooks, juste les ordres de grandeur. Et que l’on soit à 5 ou 10 millions de netbooks, cela sera pas mal dans les deux cas.

    Votre point sur la marge générée est intéressant. En effet, Apple gagne plus d’argent par machine car il en contrôle plus la chaine de valeur que les constructeurs de PC qui dépendent de Microsoft (ou Linux) pour l’OS. Mais difficile d’avoir le beurre et l’argent du beurre: la diversité et la concurrence dans le monde du PC qui tire les prix vers le bas au profit finalement du consommateur, ET l’ergonomie, la puissance et le design des Macintosh. Le Macbook Air? Sympa, mais je demande à voir les résultats de vente au delà du premier million. Il est juste quatre fois plus cher qu’un netbook. Cela compte à l’échelle mondiale. Le marché mondial n’est pas seulement celui des bobos et autres qui peuvent investir 1800€ ou $ dans une machine!

    Je pense sinon que les constructeurs de netbooks continueront à innover car leur innovation est essentiellement de l’innovation incrémentale par de l’intégration de composants tiers (Atom Intel, disques SSD, écrans LCD à rétroéclairage LED, etc). Et ce sont les mêmes fournisseurs que ceux d’Apple !

    N’oublions pas non plus les OLPC de Negroponte qui répondent à un vrai besoin dans les pays en voie et développement et pour les enfants. Apple n’est effectivement pas près de s’investir dans un tel projet…

    Pour ce qui est de l’échec des UMPC, 100% d’accord. Les “form factors” poussés par Microsoft (UMPC, Tablet PC, Media Center) ont eu des succès pour le moint mitigés. Cela n’empêche pas d’autres formats de PC de réussir là où Microsoft a échoué et les netbooks (plutôt poussés par Intel, mais sur lesquels Microsoft surfe en placant XP en attendant que ces machines puissent supporter Vista ou son successeur qui serait plus modulaire) pourraient bien faire un tabac.

    Les scénarios d’usage peuvent être relativisés dans leur importance, mais attendons un peu de voir.




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Maison Bergès Jul2020
2020
54 photos
albth
Grenoble Jul2020
2020
22 photos
albth
QFDN
Expo
766 photos
albth
CES Jan2020
2020
2067 photos
albth
Expo QFDN Bercy Oct2019
2019
119 photos
albth
Web2day Nantes Jun2019
2019
66 photos
albth
Viva Technology May2019
2019
164 photos

Téléchargements gratuits

Comprendre l'informatique quantique, un ebook de 682 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, novembre 2019 (624 pages)

CouvertureAvanceesIA

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 750 femmes du numérique (en mars 2020) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Emeline Parizel
Emeline est chef de projet web et facilitatrice graphique chez Klee Group, co-fondatrice TEDxMontrouge, gribouilleuse à ses heures perdues, joue dans une troupe de comédie musicale, co-animatrice de meetups et est sensible à l’art et à la culture.
flow
Elvira Shishenina
Elvira est ingénieure de recherche en calcul quantique chez Total.
flow
Marie-Noëlle Semeria
Marie-Noëlle est Chief Technology Officer pour le Groupe Total après avoir dirigé le CEA-Leti à Grenoble.
flow
Gwendolyn Garan
Gwendolyn est travailleuse indépendante, Game UX Designer, Game UX Researcher (GUR) et 2D Artist pour le jeu vidéo, étudiante en Master 2 Sciences du Jeu, speaker et Formatrice sur l'autisme et la neurodiversité, l'accessibilité et les systèmes de représentation dans les jeux vidéo.
flow
Alexandra Ferreol
Alexandra est étudiante en deuxième année d'un bachelor Game Design à L'Institut Supérieur des Arts Appliqués (année scolaire 2019/2020).
flow
Ann-elfig Turpin
Ann-elfig est étudiante en deuxième année à Lisaa Paris Jeux Vidéos (Technical artist, 3D artiste), année scolaire 2019/2020.
flow
Deborah Papiernik
En tant que SVP New Business Development, Technology & Strategic Alliances d’Ubisoft, Deborah construit de nouveaux business, des projets qui font le pont avec d’autres industries pour inspirer et séduire au-delà des frontières.
flow
Sylvie Pesty
Sylvie est Professeure des Universités à l’Université Grenoble-Alpes et Chercheure dans le domaine de l’Interaction sociale Humain-Robot, au Laboratoire d’Informatique de Grenoble.
flow
Daniella Tchana
Daniella est serial entrepreneur et CEO de BeSMART-edu.
flow
Sara Ducci
Sara est Professeure en Physique à l’Université de Paris Diderot. Recherche au Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques. Responsable du Master Physique et Applications. Membre du CA de la Société Française de Physique.
flow
Sophie Proust
Sophie est Chief Technology Officer (CTO) d'Atos.
flow
Julie Grollier
Julie est Directrice de recherches au CNRS dans l'Unité Mixte de Physique CNRS/Thales. Physicienne inspirée par le cerveau, passionnée par l’informatique et les neurosciences.
flow
Tiphaine Cerba
Tiphaine est ingénieure en matériaux sur la plateforme épitaxie du III-V lab (Thales/Nokia/CEA).
flow
Hélène Perrin
Hélène est Directrice de recherche au CNRS (LPL, Université Paris 13), membre du comité de pilotage du réseau de recherche francilien SIRTEQ sur les technologies quantiques, professeure d'optique quantique et de calcul quantique à l'École normale supérieure et à l'Université Paris-Diderot. #quantique
flow
Pascale Senellart
Pascale est Directrice de recherche au CNRS, Recherche au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies. Professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique. Cofondatrice de la startup Quandela qui commercialise des sources de lumière quantique. Chargée de mission de l’Université Paris Saclay pour les Sciences et Technologies Quantiques. #quantique
flow
Tara Mestman
Tara est en classe de première générale (2019/2020) avec spécialités maths, physique-chimie et Langue Littérature Culture Étrangère Anglais. Suit le cursus sur l’intelligence artificielle chez Magic Makers. Egalement intéressée par le développement de l’informatique #quantique.

Derniers commentaires

“Un grand merci pour votre ouvrage. Concernant les pages 629 et suivantes -que j'apprécie ayant vécu cette époque et en ayant parlé avec quelqu'un devenu depuis prix Nobel - je me suis référé à...”
“Merci pour cette présentation très...”
“Addendum. La réponse est la même pour les caméras : bague de mise au point et profondeur de...”
“Bonjour, L'autofocus n'existait pas à cette époque. En regardant les objectifs des Hasselblad, une bague de mise au point est visible. Cela dit, vu la luminosité à la surface de la lune, le diaphragme doit être...”
“Merci pour cette interview passionnante. Il est important de dire que, dans les années 70-80, les thésards devaient réaliser des prouesses techniques avec peu de moyens...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.