Contributeurs actifs

Voici la liste des principaux contributeurs du blog par leurs commentaires. Vous pouvez cliquer sur leur lien pour obtenir leurs commentaires dans cette page :

macha (113), Michel Nizon (96), Pierre (85), Fabien (66), herve (65), leafar (44), guillaume (41), Laurent (40), philippe (31), Herve Kabla (30), rthomas (30), Sylvain (29), Olivier Auber (29), Daniel COHEN-ZARDI (28), Jeremy Fain (27), Olivier (27), Marc (26), Nicolas (25), Christophe (21), julien (19), Patrick (19), Fab (19), Arnaud@Thurudev (@arnaud_thurudev) (18), jmplanche (17), Jeremy (16), OlivierJ (16), JustinThemiddle (16), vicnent (16), bobonofx (15), Pierre Jol (14), patr_ix (14), Lionel Laské (@lionellaske) (13), Pierre Mawas (@Pem) (13), Franck Revelin (@FranckAtDell) (13), Lionel (12), Pascal (12), Jerome (12), anj (12), /Olivier (12), Phil Jeudy (12), Benoit (12), jean (12), Louis van Proosdij (11), jean-eudes queffelec (11), LVM (11), (11), Marc-Antoine (11), dparmen1 (11), (@slebarque) (@slebarque) (11), INFO (@LINKANDEV) (11), François (10), Fabrice (10), Filmail (10), babar (10), arnaud (10), Vincent (10), Nicolas Andre (@corpogame) (10), Paul Gateau (10), Alexis (9), Rafael (9), FredericBaud (9), Laurent Bervas (9), Mickael (9), Hugues (9), ZISERMAN (9), Olivier Travers (9), Chris (9), jequeffelec (9), Yann (9), Fabrice Epelboin (9), Benjamin (9), Benoît Granger (9), laozi (9), Pierre Ygrié (9), (@olivez) (@olivez) (9), faculte des sciences de la nature et de la vie (9), gepettot (9), Michel Nizon (@MichelNizon) (9), Frederic (8), Marie (8), Yannick Lejeune (8), David (8), stephane (8), BScache (8), Michel (8), Daniel (8), Emmanuel (8), startuper (8), Fred A. (8), @FredOu_ (8), Nicolas Bry (@NicoBry) (8), Philippe Marques (8), @corpogame (8), ~laurent (7), Patrice (7), JB (7), ITI (7), Julien ÉLIE (7), Jean-Christophe (7), Nicolas Guillaume (7), Jean-Philippe (7), Stanislas (7), Alain (7), Sebastien (7), Serge Meunier (7), Pimpin (7), Lebarque Stéphane (@slebarque) (7), Pascal Lechevallier (@PLechevallier) (7), veille innovation (@vinno47) (7), YAN THOINET (@YanThoinet) (7), Bruno Lamouroux (@Dassoniou) (7), Fabien RAYNAUD (@FabienRaynaud) (7), Partech Shaker (@PartechShaker) (7), Legend (6), Romain (6), Jérôme (6), Paul (6), Eric (6), Serge (6), Benoit Felten (6), Bruno (6), Alban (6), Jacques (6), sebou (6), Cybereric (6), Poussah (6), Energo (6), Bonjour Bonjour (6), boris (6), MAS (6), antoine (6), canard65 (6), Godefroy (6), Richard T (6), PEAI60 (6), Free4ever (6), Guerric (6), Jean-Renaud ROY (@jr_roy) (6), tvtweet (6), loïc (6), Matthieu Dufour (@_matthieudufour) (6), Nathalie Gasnier (@ObservaEmpresa) (6), fabienne billat (@fadouce) (6), romu (6), EtienneL (5), DJM (5), Tristan (5), Stéphane (5), Gilles (5), Thierry (5), Alphonse (5), apbianco (5), dePassage (5), Sans_importance (5), Aurélien (5), herve lebret (5), Adrien (5), Jean-Denis (5), NM (5), Nicolas Chevallier (5), jdo (5), Youssef (5), Renaud (5), Alain Raynaud (5), mmathieum (5), (@bvanryb) (@bvanryb) (5), Boris Defréville (@AudioSense) (5), Richard (5), cedric naux (@cnaux) (5), Patrick Bertrand (@pck_b) (5), (@arnaud_thurudev) (@arnaud_thurudev) (5), (@PLechevallier) (@PLechevallier) (5), Stanislas Segard (@El_Stanou) (5), Pierre Mawas (@PemLT) (5), Fabrice Camurat (@fabricecamurat) (5), Hugues Sévérac (5), Laurent Fournier (5), Pierre Metivier (@PierreMetivier) (5), Hugues Severac (5), hervet (5), cheramy (5), Jean-Philippe de Lespinay (5)

Contributions sous le pseudo jlc

11 commentaires ont été soumis sous ce pseudo et avec le même email.

Le premier commentaire date du 12 juillet 2007 et le dernier est du 16 août 2010.

Commentaire 11 dans Culture d’entreprise et innovation 2/6, le 16 août 2010

Bonjour Olivier

Merci pour cette passionnante comparaison. Je partage ton analyse mais je suis toujours stupéfait de constater à quel point les entreprises changent peu.

Petite remarque concernant l’open innovation…

En référence au culte du secret d’Apple qui est incontestable, tu dit “On est en tout cas loin de “l’open inno­va­tion”… “.
Je crois au contraire qu’Apple est un champion de l’open innovation bien maitrisée et que c’est une des distinctions par rapport à Microsoft. D’ailleurs c’est dans les gènes d’Apple et de SJ qui l’a pratiquée dès le début quand le concept n’existait pas encore en utilisant abondamment, pour le MAC, les idées et technos du fameux PARC de Xerox (souris, multi-fenêtre, imprimante…).

Je dirais que “l’open innovation” (Voir définition http://fr.wikipedia.org/wiki/Innovation_ouverte) consiste à s’appuyer l’innovation d’une entreprise aussi bien sur une R&D externe qu’interne (l’ensemble du reste des processus de l’innovation amont et avals restant bien sur interne). Pour caricaturer, c’est le contraire du fameux syndrome NIH.
Le terme Open est assez trompeur, il n’implique pas forcément une ouverture aux 4 vents, loin s’en faut. On peut citer par exemple Boeing qui a organisé la conception de son projet Dreamliner autour de ce concept avec des partenariats forts pour bénéficier de la R&D des industriels et labos sur chaque composant de l’avion (moteur, fuselage…).

Le “faible taux” de R&D d’Apple est cohérente avec cette orientation. L’histoire de l’Iphone est d’ailleurs très intéressante: puisqu’au début SJ conscient q’Apple ne connaissant rien à la téléphonie a voulu faire l’Iphone avec Motorola (en grand secret bien sur !). C’est seulement après plus d’un an de travail commun et n’étant pas du tout satisfait du résultat, qu’il décida de faire beaucoup mieux tout seul. C’est l’application complète de l’open Innovation: si personne n’est capable de concevoir ce qu’on veut faire alors seulement il faut internaliser cette partie de R&D. Il me semble que c’est Idem pour le rachat de la société qui fourni l’A4 de l’Ipad, car Intel n’était pas en mesure de répondre au cahier des charges.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 10 dans Financement public et privé de l’innovation, le 20 avril 2009

Si ces ordres de grandeurs sont justes c’est vraiment ébouriffant!

Le CIR a à mon avis plus un role concernant l’emploi que d’aide à l’innovation, il s’agit de garder les labos de recherche privé en France (éviter les délocalisations). Est-ce utile ? Pas sur, à mon avis les multinationales sont obligées pour être en phase avec leurs marchés de localiser aussi les centres de R&D/innovation.

sur le reste 100% d’accord sur la nécessité de réorienter une partie significative à l’innovation et pas seulement à la R&D /inventions …

Comment le faire ? Pourrait-on se donner une règle du type pour une aide à une PME (ou un pret) de 100, 40 concernent des dépenses typées R&D et 60 pour le reste (marketing, commerce, export, conseil extérieur…).

Plus généralement d’ou vient le blocage? d’un pb de compréhension de nos politiques ou d’un pb technique (mesures compliquées à monter sans tomber dans la concurrence déloyale…)

Cela étant il me semble que les mesures de type déduction fiscale sur l’IR ou ISF pour l’investissement en capital dans les PME vont dans ce sens. Ca représente 2Mds dans ton schéma, donc pratiquement 50%: c’est bien ca ?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 9 dans Le numérique dans le plan de reprise – 3 et fin, le 30 mars 2009

Merci Olivier, encore un balayage très précis et exhaustif;

A la lecture de tout çà on comprend je crois pourquoi l’impasse du numérique dans le plan de relance. C’est regrettable mais sommes toute logique car on peut pas en attendre de résultat court terme sur l’emploi (objectif du plan de relance).

Comme tu le dis il s’agit plus de remettre à plat l’ensemble, et de mettre en place un réel soutien à l’innovation et pas à la recherche.

Mais je crois que ce qui manque le plus et qui pourrais dans ces temps difficiles avoir un rôle court terme, c’est la commande publique de TPE et PME proposant des innovations.
Malheureusement la logique des marchés publiques et la volonté de contrôle supprime toute possibilité et velléité de risque pour les acheteurs.

Pourtant l’analyse internationale montre me semble t-il l’importance de cette commande publique (nationale et locale) dans l’innovation et pas simplement dans les secteurs de la défense et de la sécurité.
ces dispositifs sont plus faciles que les aides directes sur les activités avales de la recherche et assurent une certaine diversité des approches contrairement aux plans stratégiques de soutien à telle ou telle technologie.

A mon avis un plan national devrait donner des objectifs chiffrés d’achat à chaque administration nationale et locale avec des critères de taille d’entreprise et de quelques secteurs (green, TICC, energie, service à la personne…).
Mais je crains que les esprits ne soient pas préparés…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 8 dans Hystérie économique : ça continue…, le 28 mars 2009

Malgré la qualité et la précision de ce blog, certains commentaires continue de tout mélanger et ose affirmer qu’il faut que le politique dirige l’économie. Quel retour en arrière.

Le plus désastreux est que les propos de nos hommes politiques de droite et de gauche encourage la tenue de ces propos “ce que veut faire Obama et sarko”. La liberté est visiblement un exercice difficile à accepter. Il est tellement plus facile de croire que l’on peut dicter une vérité absolue.

La crise économique n’est pas la conséquence des excès de rémunération (même si on peut ne pas être d’accord avec ces modèles) mais à un excès fou de crédit et d’endettement des ménages américains. Ceci est la conséquence de la politique de bas taux décidés par les politiques US en 2000.
L’excès de rémunération dans la finance américaine en est la conséquence (création d’une situation d’argent facile).

En ce qui concerne, l’attitude de bcp de cadres avec les indemmnités de départ, je partage complètement la position d’OR j’ai aussi bcp d’exemples autour de moi.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 7 dans Hystérie économique : ça continue…, le 27 mars 2009

Effectivement c’est le délire. Sous prétexte de moral, tout le monde est prêt à asser outre un des fondamentaux :le droit (respect des contrats) et la liberté,(liberte d’entreprendre et liberté de contenu des contrats privés entre une entreprise et un salarié dans le respect du droit du travail.)
Il aurait quand même été plus choquant encore que Natixis sous prétexte de difficulté, n’honore pas les règles de rémunérations variables définies dans ces contrats. Le fait que l’état aide cette entreprise ne change rien. (cela rappelle d’ailleurs pourquoi la nationalisation même partielle d’une entreprise privée est contre nature et doit être vraiment la dernière solution…)

Travaillant parfois en conseil sur des modèles de rémunération je pense que les modèles fortement individualisés sont une erreur, ils apportent dans la pratique plus de problème que de solutions.
Je trouve donc tout à fait sain que ce type de règle de rémunération fasse débat dans l’entreprise, je trouverais même logique personnellement que ces règles soit abolies en interne étant donné la situation de l’entreprise mais cela doit de toute façon rester la responsabilité de l’entreprise (dirigeants, salariés et représentants). C’est son débat pas le débat public. si l’état nouvel actionnaire de natixis veut modifier les règles, il peut le faire dans le cadre de la gouvernance de cette entreprise (décision du CA…) et pas au parlement et devant les médias!
Les élites (politique, médias, analystes…)ne sont pas dans leur rôle de porter des jugements sur ces affaires privées, ils n’en ont ni le droit ni la responsabilité et encore moins la mission.

Ce tintamarre est symbolique d’une dérive de notre société qui me semble très très inquiétante. Hier soir sur France2 l’émission sur la rémunération des grands partons montrait un consensus : tout le monde était d’accord pour enrayer les excès. c’est une illusion totale, une société n’existe pas sans excès; C’est une erreur philosophique majeure. Il est de la responsabilité de nos élites que de rappeler les principes réellement structurants d’une société pas d’aboyer bêtement avec les loups et les chiens sauvages.
Que se passera-t-il lorsque une loi de cirsconstance aura été votée et qu’un nouveau scandale arrivera dans 6 mois, 1 an.
N’est-ce pas cette attitude totalement irresponsable qui crée la défiance et le sentiment d’impunité.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 6 dans Ecosystèmes virtuels ou réels ?, le 16 juin 2008

Synthèse très intéressante … comme d’hab.

La silicon valley n’est qu’un des nombreux exemples de “clusters” inventés dans tous les pays, toutes les cultures et au cours des siècles. on peut citer par exemple Venise et Florence au moment de la renaissance…

Mais pour revenir à la silicon Valey il ne faut pas oublier 2 éléments fondamentaux:
– elle n’est soutenue par aucune gouvernance ni publique, ni privée: elle ne correspond à aucun territoire administratif définie, personne ne l’organise ou plutot tout son écosystème
– elle capte plus du tiers du capital risque investi aux États-Unis soit environ 30 Mds $ pour 2006: plus que le niveau de n’importe quel autre pays dans le monde.

Cette confiscation du capital risque n’est politiquement pas acceptable. Aucun homme politique (ni même aux US) ne peut défendre une telle concentration. Il faut donc simplement constater que ce modèle unique au monde n’est pas reproductible.

Je regrette comme beaucoup le soupoudrage inutile des poles de compétitivité, je suis aussi très sceptique sur le MIT européen virtuel …. mais il est, je pense totalement illusoire de faire accepter à des politiques nationaux (ou Européens) une telle concentration de moyen et qui serait d’ailleurs extrêment risqué.

A la France d’innover aussi sur ce sujet et d’inventer son propre modèle (Une dizaine de pôle en France: c’est peut-être un bon objectif à la fois “acceptable” et qui permette une meilleure concentration des talents). Cependant quelque soit le modèle, si l’on veut voir des centres d’excellence se créer, il faut accepter que l’on en voit d’autres échouer: des écoles fermés, des universités végétées, des labos supprimés…

on en revient toujours au principe darwinien ou de shumpeter (la destruction créatrice). Voila le challenge que nos politiques, nos concitoyens doivent accepter à droite comme à gauche…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 5 dans Lancement des Assises du Numérique, le 30 mai 2008

Olivier

on attend avec impatience ton commentaire factuel et toujours pertinent sur cette première journée…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 4 dans New look, le 18 février 2008

Et bien je suis un lecteur régulier et attentif de ton blog, et je le fais régulièrement sur mon iphone (notamment dans les transports …) et via essentiellement netvibes.

J’apporte donc donc ma petite contribution comme testeur…

la page d’accueil fonctionne bien , par contre le détail d’un post provoque une erreur ” error on line 1 at colummn 1107: opening and ending tag mismatch: img line 0 and a”
même si le début du post est lisible mais coupé, par exemple sur ce poste juste après ta 1ere illustration.

Voila bon courage, cela étant sous netvibes ca reste lisible en entier …

Répondre à ce commentaire

Commentaire 3 dans Surtaxer les stock options ?, le 18 septembre 2007

Merci pour ce post, j’avais effectivement entendu cette nouvelle et pas compris le débat. C’est beaucoup plus clair à présent.

Pour aller dans le sens de la prudence (même si il est légitime de chercher des sources de financement pour la protection sociale): il est probable que si les SO sont “chargés” de manière similaire au salaire , l’intérêt de ce mode de réumération alternatif va fortement diminuer et fuire vers un autre mécanisme(sans pour autant être basculé en salaire) et donc les 3mds attendus risquent de se réduire comme neige au soleil …

Finalement si tous les mécanismes de rémunération sont taxés de manière similaire au salaire, alors à quoi servent-ils ?

Est-ce que les 3mds estimés prennent en compte tout type de SO y compris BCE/BSA ou uniquement les SO?

Répondre à ce commentaire

Commentaire 2 dans Photo parlante sur les TIC, le 12 juillet 2007

Tout à fait d’accord!
il ya un besoin et des manques de coordination, l’abscence de stratégie économique formalisée et partagée sur les logiciels libres est malheureusement un bon exemple.

La simplification des aides à l’innovation est effectivement une priorité. Le départ de Jean-Pierre Denis, de la présidence d’OSEO est peut-être le premier signe que ca va bouger de ce coté (la cour des comptes avait fait un rapport assez sévère sur la gestion de l’organisme)…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 1 dans Photo parlante sur les TIC, le 12 juillet 2007

Cette rapide revue montre bien les différentes missions d’un gouvernement au regard des TIC. On peut les synthétiser en trois axes:
– Développer l’administration électronique très logiquement associé à la réforme de l’état puisque la dématérialisation devrait modifier fondamentalement les processus et l’organisation de nos administrations;
– Définir la politique industrielle, dors et déjà regroupé au MINEFI
– faciliter l’accès au TIC et à ses usages (équité sociale)qui est effectivement répartie principalement à la culture et à l’éducation (ce qui n’est pas choquant).

Dès lors, je ne vois absolument aucun intérêt à créer un ministère commun qui serait écartelé sur des missions totalement différentes; Pour toutes ces missions, le problème n’est ni la volonté ni la vision, le gouvernement Francais est particulèrement prolixe sur ces deux points. Le problème vient de l’exécution et notamment de la capacité à constituer des équipes compétentes, solides, qui travaillent dans le temps sur ces sujets.

Il convient donc de ne pas faire l’erreur d’isoler les TIC, mais au contraire que chaque Ministre, chaque directeur, chaque fonctionnaire investissent pleinement les TIC comme d’un outil incontournable pour trouver de nouvelles solutions;

Répondre à ce commentaire

Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Maison Bergès Jul2020
2020
54 photos
albth
Grenoble Jul2020
2020
22 photos
albth
QFDN
Expo
766 photos
albth
CES Jan2020
2020
2067 photos
albth
Expo QFDN Bercy Oct2019
2019
119 photos
albth
Web2day Nantes Jun2019
2019
66 photos
albth
Viva Technology May2019
2019
164 photos

Téléchargements gratuits

Comprendre l'informatique quantique, un ebook de 682 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, novembre 2019 (624 pages)

CouvertureAvanceesIA

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 750 femmes du numérique (en mars 2020) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Emeline Parizel
Emeline est chef de projet web et facilitatrice graphique chez Klee Group, co-fondatrice TEDxMontrouge, gribouilleuse à ses heures perdues, joue dans une troupe de comédie musicale, co-animatrice de meetups et est sensible à l’art et à la culture.
flow
Elvira Shishenina
Elvira est ingénieure de recherche en calcul quantique chez Total.
flow
Marie-Noëlle Semeria
Marie-Noëlle est Chief Technology Officer pour le Groupe Total après avoir dirigé le CEA-Leti à Grenoble.
flow
Gwendolyn Garan
Gwendolyn est travailleuse indépendante, Game UX Designer, Game UX Researcher (GUR) et 2D Artist pour le jeu vidéo, étudiante en Master 2 Sciences du Jeu, speaker et Formatrice sur l'autisme et la neurodiversité, l'accessibilité et les systèmes de représentation dans les jeux vidéo.
flow
Alexandra Ferreol
Alexandra est étudiante en deuxième année d'un bachelor Game Design à L'Institut Supérieur des Arts Appliqués (année scolaire 2019/2020).
flow
Ann-elfig Turpin
Ann-elfig est étudiante en deuxième année à Lisaa Paris Jeux Vidéos (Technical artist, 3D artiste), année scolaire 2019/2020.
flow
Deborah Papiernik
En tant que SVP New Business Development, Technology & Strategic Alliances d’Ubisoft, Deborah construit de nouveaux business, des projets qui font le pont avec d’autres industries pour inspirer et séduire au-delà des frontières.
flow
Sylvie Pesty
Sylvie est Professeure des Universités à l’Université Grenoble-Alpes et Chercheure dans le domaine de l’Interaction sociale Humain-Robot, au Laboratoire d’Informatique de Grenoble.
flow
Daniella Tchana
Daniella est serial entrepreneur et CEO de BeSMART-edu.
flow
Sara Ducci
Sara est Professeure en Physique à l’Université de Paris Diderot. Recherche au Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques. Responsable du Master Physique et Applications. Membre du CA de la Société Française de Physique.
flow
Sophie Proust
Sophie est Chief Technology Officer (CTO) d'Atos.
flow
Julie Grollier
Julie est Directrice de recherches au CNRS dans l'Unité Mixte de Physique CNRS/Thales. Physicienne inspirée par le cerveau, passionnée par l’informatique et les neurosciences.
flow
Tiphaine Cerba
Tiphaine est ingénieure en matériaux sur la plateforme épitaxie du III-V lab (Thales/Nokia/CEA).
flow
Hélène Perrin
Hélène est Directrice de recherche au CNRS (LPL, Université Paris 13), membre du comité de pilotage du réseau de recherche francilien SIRTEQ sur les technologies quantiques, professeure d'optique quantique et de calcul quantique à l'École normale supérieure et à l'Université Paris-Diderot. #quantique
flow
Pascale Senellart
Pascale est Directrice de recherche au CNRS, Recherche au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies. Professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique. Cofondatrice de la startup Quandela qui commercialise des sources de lumière quantique. Chargée de mission de l’Université Paris Saclay pour les Sciences et Technologies Quantiques. #quantique
flow
Tara Mestman
Tara est en classe de première générale (2019/2020) avec spécialités maths, physique-chimie et Langue Littérature Culture Étrangère Anglais. Suit le cursus sur l’intelligence artificielle chez Magic Makers. Egalement intéressée par le développement de l’informatique #quantique.

Derniers commentaires

“Un grand merci pour votre ouvrage. Concernant les pages 629 et suivantes -que j'apprécie ayant vécu cette époque et en ayant parlé avec quelqu'un devenu depuis prix Nobel - je me suis référé à...”
“Merci pour cette présentation très...”
“Addendum. La réponse est la même pour les caméras : bague de mise au point et profondeur de...”
“Bonjour, L'autofocus n'existait pas à cette époque. En regardant les objectifs des Hasselblad, une bague de mise au point est visible. Cela dit, vu la luminosité à la surface de la lune, le diaphragme doit être...”
“Merci pour cette interview passionnante. Il est important de dire que, dans les années 70-80, les thésards devaient réaliser des prouesses techniques avec peu de moyens...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.