Lancement du guide Génération Start-up avec Bpifrance

Publié le 26 mai 2016 et mis à jour le 24 mai 2016 - 5 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

Ce 26 mai 2016, Bpifrance publie une version abrégée du “Guide des Startups” dénommée “Génération Start-up”.

Faisant 144 pages en A5 et diffusée à la fois au format papier et en PDF, elle a pour vocation d’accompagner en priorité les entrepreneurs en herbe qui veulent se lancer. C’est une sorte d’apéritif pour inviter ses lecteurs à s’attaquer à la face Nord du Guide des Startups dont la dernière édition 2016, publiée le 21 mars dernier, fait 394 pages.

Vous pouvez le télécharger sur le site de Bpifrance, et bien entendu, continuer à profiter de l’édition complète 2016.

Bpifrance Olivier Ezratty Generation Start-up

L’origine de cette édition

Nombreux sont les lecteurs du Guide des Startups qui depuis sa parution en demandaient une version papier. On peut bien entendu imprimer le fichier PDF du Guide sur le service d’impression en ligne de son choix. Mais ce n’est pas “off the shelf”.

Cette édition spéciale du Guide a été imaginée lors d’une rencontre avec Paul-François Fournier, directeur exécutif de la direction Innovation de Bpifrance, lors du France Digitale Day en septembre 2015. Huit mois plus tard, la voici lancée, à l’occasion de l’événement BIG (Bpifrance Inno Generation) organisé pour la seconde fois à Paris, cette fois-ci au AccordHotel Arena (ex POPB) les 25 et 26 mai 2016.

Cette initiative permet au Guide d’être plus connu et diffusé, notamment dans les régions. Cela lui apporte un relai de diffusion plus large. Qui plus est, le fait d’en proposer une version courte permet de le rendre plus facile d’accès pour démarrer dans la création d’une startup.

La structure du Guide des Startups est conservée, prenant en contre-point quelques idées reçues, quitte à grossir le trait . L’accent est donc mis sur les points clés de succès des startups pour lesquels l’écosystème français a à la fois fait des progrès ces 10 dernières années, mais doit encore s’améliorer : la création de l’équipe, l’idée, le marketing et la communication, la relation avec les grandes entreprises, le développement international, l’accompagnement et les sources de financement. Cette édition contient aussi une synthèse des écosystèmes régionaux, histoire de rappeler que tout ne se passe par en région parisienne !

Un processus de création différent

Cette version Bpitfrance du Guide a été créé dans un mode bien différent des habituelles versions du Guide des Startups.

Jusqu’à présent, la publication du Guide suivait un processus très “lean”. Je consolide au fil de l’eau les évolutions de l’écosystème ainsi que les contributions de divers spécialistes qui viennent à moi ou que je trouve pas le hasard des rencontres.

Pour “Génération Start-up”, le processus a mis en jeu un plus grand nombre d’intervenants, qui plus est, d’une organisation publique. Etait-ce une expérience similaire aux relations entre une grande entreprise et une startup ? Etait-ce difficile ? En fait, oui et non. Le processus a été bien plus complexe mais il a été piloté côté Bpifrance par une équipe jeune, bien organisée et motivée.

Piloté par Evelyne Scuto-Gaillard, directrice du Soutien Réseau, au sein de la Direction de l’Innovation de Bpifrance, et Cindy Ung, responsable développement produits et partenariats, le projet a impliqué divers intervenants : de jeunes chargés d’affaires innovation : Florian Blot, Maxence Douet et Cyril Fougères, le directeur de Bpifrance aux USA, Romain Sermain, et la responsable du pôle Immersion à l’Internationale, Nathalie Trannois. Et puis pour le domaine propriété intellectuelle de Bpifrance : Cyrille Ganaye et Michèle Paquier, et enfin, le responsable du Hub Start-up de Bpifrance Benjamin Bouygues. Tous ont fait cela en plus de leur activité habituelle, comme un “side-project”. Côté communication, le projet était gérée par Odile Wattez-Frémont qui s’arrachait les cheveux pour tenir le planning et permettre à cette édition du guide de sortir pour BIG.

En tout, nous avons eu quatre réunions de travail et le reste s‘est passée par mail et collaboration sur Google Docs. Le processus demandait de réduire d’environ un vingtième la taille du Guide version longue tout en conservant de la consistance.  J’ai réalisé le premier élagage et l’équipe de Bpifrance a condensé et réécrit en partie le texte pour l’adapter à ce format court. Cette équipe a aussi collecté divers témoignages de spécialistes qui ne figurent pas dans le Guide version longue, en particulier la préface dynamique d’Yseulis Costes, la fondatrice et CEO de 1000mercis, établie maintenant dans la Silicon Valley.

Finir un ouvrage, c’est comme sortir un produit !

On pourrait boucler ou s’interroger de manière infinie avant de sortir le produit. Exemple : écrit-on startup ou start-up ? Dans le Guide complet, j’ai adopté startup qui est la définition dans Wikipedia. Pour la version Bpifrance, c’est start-up qui est la référence. Au même titre qu’une startup à l’ancienne peut s’éterniser dans la mise au point de son produit.

Ecrire un ouvrage – tout comme un long post de blog – est un processus qui présente quelques liens de parenté avec le démarrage d’une startup. On cherche à faire un produit parfait et c’est impossible. On pourrait boucler de manière infinie avant de sortir le produit. Au même titre qu’une startup à l’ancienne peut s’éterniser dans la mise au point de son produit.

La mode est au lean et à l’expérimentation rapide, à la confrontation du produit au marché. Quand on produit un livre en papier, c’est moins évident que pour un logiciel diffusé sur mobile ou en cloud que l’on peut facilement mettre à jour.

Quand je publie le Guide des Startups sur Opinions Libres, le processus est plus proche de celui de la startup : je lance le guide après une relecture collaborative avec quelques-uns des contributeurs. Puis je le publie chaque mois de mars. Et je corrige le document au fil de l’eau et de la découverte d’erreurs, via des relectures et le retour de lecteurs aux yeux de Lynx de correcteurs. Sur du papier, cela ne peut pas marcher de la même manière. On y est tout de même arrivé !

Deux approches complémentaires

Autre point clé : le propos du guide version Bpifrance. Dans la version longue, je m’exprime en toute liberté. Quand on écrit à plusieurs mains, certaines positions doivent être plus consensuelles. Exemple : les pages sur le “pivot” qui décrivent le principe à titre pédagogique. Dans le Guide, je suis plus incisif : le pivot existe, et plusieurs startups connues l’ont expérimenté, mais ce n’est pas non plus la solution miracle pouvant justifier un manque de préparation.

Mais comme la version courte renvoie les lecteurs sur la version longue, les lecteurs peuvent y trouver leur compte : avec une version synthétique et une version longue plus détaillée et parfois rugueuse.

Autre point clé : je n’ai pas été rémunéré pour cette publication. Je publie le Guide, quelle que soit sa forme, pour contribuer bénévolement au développement de l’écosystème entrepreneurial français. Autant faire cela de manière cohérente jusqu’au bout.

Je prévois comme chaque année de publier la prochaine édition du Guide en mars 2017 dont ce sera la 21e édition. Avec déjà quelques idées d’évolutions en plus de l’intégration habituelle de celles de l’écosystème de l’innovation.

Voilà, vous savez tout de cette histoire !

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 26 mai 2016 et mis à jour le 24 mai 2016 Post de | Entrepreneuriat, France, Startups | 21495 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Les 5 commentaires et tweets sur “Lancement du guide Génération Start-up avec Bpifrance” :




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Nouveaux portraits
Expo
535 photos
albth
Web2day Nantes Jun2019
2019
66 photos
albth
Viva Technology May2019
2019
164 photos
albth
CES 2019 Jan2019
2019
2872 photos
albth
The Robot of the Year Nov2018
2018
35 photos
albth
Journée Innovation Défense Nov2019
2018
30 photos
albth
Mondial Auto et CES Unveiled Oct2018
2018
239 photos

Téléchargements gratuits

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

Comprendre l'informatique quantique, un ebook de 342 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, novembre 2018 (522 pages)

CouvertureAvanceesIA

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 650 femmes du numérique (en juillet 2017) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Alexia Aufeves
Alexia est directrice de recherches au CNRS (Institut Néel de Grenoble). C'est une théoricienne de l'optique quantique et de la thermodynamique quantique. Elle travaille sur l'énergétique du calcul quantique qui questionne autant la nature du hasard que la viabilité économique des ordinateurs du futur.
flow
Laure Bourgois
Laure est fondatrice de Codataschool, organisme de formations spécialisé en Big Data et IA., et conférencière sur l'intelligence artificielle.
flow
Julie Valade
Julie est Data Scientist, pôle Innovation et Développement de la Gestion d’Actifs chez Caisse des Dépôts et Consignation.
flow
Noémie Rodet
Noémie est chef de projet chez VP&White, éditeur et intégrateur de solutions full web.
flow
Yaël Jacquey-Dehaese
Yaël est chef de projet en charge de la Promotion de la Mixité à la Société Générale et fondatrice de la startup IT4Girls qui forme les jeunes filles et femmes de 7 à 77 ans à l'apprentissage de la programmation.
flow
Clotilde Chevet
Clotilde est Doctorante au GRIPIC et enseignante au CELSA. Thèse en sciences de l’information et de la communication sur les assistants personnels numériques : « L’interaction homme machine, un système d’écriture qui fait monde ».
flow
Gaëlle Monteiller
Gaëlle est Présidente et cofondatrice de la startup TOD, dans le domaine des ressources humaines.
flow
Aude Bernheim
Aude est post doctorante au Weizmann Institute of Sciences. Co-auteure du livre « L’intelligence artificielle pas sans elles ! ».
flow
Flora Vincent
Flora est post doctorante au Weizmann Institute of Sciences et co-autrice du livre « L’intelligence artificielle pas sans elles ! ».
flow
Fatimazahra Moraux (HEC)
Fatimazahra est Directrice des Systèmes d’information à HEC et en charge du réseau des anciens élèves.
flow
Annabelle Blangero
Annabelle est Data Scientist et Consultante senior chez Octo Technology, spécialisée en Machine Learning.
flow
Sarah Mauret (Talan)
Ingénieure EPF et Georgiatech en Computer Engineering, Sarah est développeuse Blockchain chez TalanLabs.
flow
Sandrine Lebeau (Coinhouse)
Sandrine est Directrice de la Conformité et de la Gestion des Risques pour la société Coinhouse (anciennement La Maison du Bitcoin). Promouvoir les Blockchains, accompagner réglementairement le développement des Cryptoactifs (Bitcoin, Litecoin...) et lutter contre les risques, un challenge au quotidien et passionnant.
flow
Amandine Doat (Ledger)
Amandine est responsable des affaires gouvernementales chez Ledger, un spécialiste de la blockchain.
flow
Kheira Benmeridja (SETL)
Kheira est Product Owner, responsable du développement d’infrastructures de marché utilisant la technologie blockchain, chez SETL.
flow
Joëlle Toledano
Joëlle est Professeure d’économie (numérique, concurrence, ..), passionnée de politique publique (régulation, fréquences, blockchain, …) et impliquée dans le développement de startups.

Derniers commentaires

“Super article, bravo et merci pour le travail de recherche. Concernant Zapata et son FlyBoard, le point important à suivre est le développement de ce futur réacteur "maison". Je suis entièrement d'accord sur...”
“La surmédiatisation des prouesses de Franky Zapata et de son #flyboardair bat son plein depuis sa #démonstration lo…...”
“Passionnant et instructif. On apprend par ex. que Zapata codéveloppe un nouveau mini-réacteur avec l’ONERA et la s…...”
“Voici une critique assez juste du flyboard de Franky zapata...”
“Le truc le plus intelligent que j'ai lu jusqu'à présent sur le flyboard et...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.