Retour de Corée et Japon – le voyage et le séjour

Publié le 23 février 2009 et mis à jour le 4 juillet 2014 - Un commentaire -
PDF Afficher une version imprimable de cet article

C’était ma première participation à un voyage "officiel" et aussi mon premier voyage en Asie. D’autres bloggeurs comme Loic Lemeur ont eu l’occasion de commenter de tels voyages. Lui avait eu droit à l’avion présidentiel et à un diner à la Maison Blanche (en Mongolie vue du ciel 1

Puis ces manœuvres navales à quelques dizaines de kilomètres de Séoul ci-dessous, dont il ne faut pas oublier qu’elle est à peine à 40 km de la Corée du Nord. Comme le disait le Sénateur Le Grand en visitant le showroom domotique de Samsung : “quand on pense qu’à 40 km, ils ne savent pas que tout cela existe !”.

Manoeuvres militaires à l'ouest de Séoul

Un peu plus loin, on tombe sur un chapelet d’iles. Elles font un peu penser à l’ile de Scaramanga de “l’Homme au pistolet d’or”. Les toits sont bleus. En fait, ce sont des iles qui sont toutes occupées par l’armée coréenne. Et les toits sont bleus parce qu’un président de la Corée du temps de la dictature aurait décidé dans les années 1980 de rendre ces bâtiments plus conviviaux.

Ile pres de Séoul

A Séoul

Sur le chemin après l’aéroport de Séoul, on voyait au loin le bâtiment du parlement Coréen. J’ai appris qu’un autre parlement plus grand avait été construit dans l’anticipation d’une réunification avec la Corée du Nord. Mais qu’il est inutilisé depuis fort longtemps par la force des événements qui n’ont pas eu lieu !

Parlement Coreen

Puis, arrivé dans ma chambre d’hôtel à Séoul, je me suis demandé quelques temps comment allumer la lumière du bureau. La solution : utiliser la télécommande sur la table de chevet (ci-dessous). Pratique pour tout contrôler de son lit. Mais parfois, le mieux est l’ennemi du bien !

Hotel

L’agglomération de Séoul comprend 20 millions d’habitants sur les 48 du pays. La Corée est presque une ville-pays ! Il est difficile d’y croiser de la verdure. Chaque bâtiment a par contre sa statue car la loi d’exige, un moyen direct d’encourager la création artistique. Quand les bâtiments ne sont pas des statues eux-mêmes (ci-dessous). Les plus anciens bâtiments datent de 1950, date de la destruction quasi-complète de la ville au moment de la guerre de Corée, avant l’arrivée du Général Mac Arthur.

IMG_7315

Pour finir, entre deux visites le second jour à Séoul, nous sommes passés en voiture le long d’une file d’attente de près de un kilomètre de personnes qui allaient visiter la dépouille du Cardinal Stephen Kim Sou-hwan qui venait de décéder la veille. Ce Cardinal était très respecté dans ce pays (qui compte environ 10% de catholiques et 20% de protestants) du fait de son rôle dans la défense des droits de l’homme pendant la phase dictatoriale de l’histoire après-guerre du pays.

IMG_7206

Tokyo

A Tokyo, ce qui m’a le plus impressionné est la visite du quartier de Akihabara. C’est la rue Montgallet de la ville, le temple des geeks, sauf que… c’est immense et totalement ahurissant ! En y marchant une demi-journée avec les deux Pierre de la délégation (Pierre Bonis et Pierre Joo), je n’en ai pas vu le bout. Une grande avenue pas loin d’une gare de train et de métro, des rues adjacentes, et des allées de 1,5  mètres de large dans les rues forment une sorte de fractale de boutiques, magasins et department stores de produits électroniques ou de mangas. A ceci près que presque tous ces points de vente couvrent tous les étages de leur bâtiment.

Day at Akihabara (37)

Le tout avec de nombreuses spécificités au delà de la richesse de l’offre qui permettent au passage de mieux comprendre le rôle des TICs au Japon :

  • Des prix élevés, souvent plus chers qu’en France. J’ai du abandonner l’idée de rapporter quelques objectifs photos pour compléter mon arsenal ! C’est parait-il lié à la montée récente du cours du Yen. Il y a deux ans, les prix Day at Akihabara (14)

    • Dans les magasins de mangas multi-étages, les mangas pour gamins côtoient les mangas pour adultes. Un grand magasin de mangas, c’est huit étages avec des BD de mangas, des accessoires de mangas (comme ces tapis de souris avec repose poignets suggestifs ci-dessous), des CD audio de mangas, des DVD de mangas, des posters de mangas, et aussi des bourses d’échanges de cartes de mangas. Le tout pour un pays de gens passionnés de mangas, enfants comme adultes.

    Day at Akihabara (31)

    • Des bâtiments curieux comme celui-ci, à cinq étages, mais de trois à quatre mètres de large. Un autre ressemblait à une petite copie du centre Beaubourg avec des escalators sous verre à l’extérieur.

    Day at Akihabara (57)

    • Des game stores en pagaille avec des jeux d’arcades, tels que celui-ci avec une projection d’images sur une demi-sphère.

    IMG_8745

    • Le “street marketing” avec ses jeunes japonaises sapées comme pas deux, tristounettes à merci, et faisant la promotion de choses pas très claires. Ces demoiselles comme les passants ne parlant pas l’anglais, il était difficile de comprendre de quoi il s’agissait. Tout ceci confirmait le côté replié sur lui-même du Japon. Côté que l’on retrouve dans leur relation aux standards dans les TICs : préférence à la création de standards locaux (remember le MemoryStick de Sony…), protectionnisme social (pas d’immigration) et technologique (prédominance des marques japonaises).

    Day at Akihabara (49) 

    Plus généralement, j’identifie maintenant parfaitement la source d’inspiration de films de SF comme Blade Runner ou de la poursuite sur Coruscant du début de Star Wars 2 – Attack of the Clones.  C’est Tokyo !

    Tokyo (5)

    Bon, et puis, nous n’avons pas eu de tremblement de terre à Tokyo. Les bâtiments sont d’ailleurs bien isolés : il n’y avait aucun bruit et aucune vibration dans l’hôtel alors qu’il n’était pas loin de l’intersection de deux lignes de métro et de deux voies rapides aériennes.

    Les meetings

    Les personnes rencontrées dans la visite officielle étaient en général de bon niveau : un Senior VP de SK Telecom, le CEO de NC Soft, le patron de Samsung Electronics. Une exception avec Panasonic qui faisait visiter son show room avec comme personne de rang le plus élevé… son Directeur.

    Les entreprises visitées ont aussi une division du travail claire entre exécutants et managers. Toutes les visites de showroom étaient commentées par des hôtesses (en général charmantes), et sans un mot des managers présents… ou pas ! Sans compter les hôtesses qui sont juste là pour nous indiquer la direction à prendre, au pas près. Comme dans la séquence de l’arrivée au restaurant dans le film Kill Bill pour ceux qui connaissent.

    Showroom SK (3)

    Ceci était accentué par le côté très formel de pas mal d’entretiens. Comme avec Seven&i, une visite sur la monétique à Tokyo. Leur management faisait penser à un groupe de Yakuza, et me rappelait un peu cette autre séquence de Kill Bill où Uma Thurman entre dans la salle de conseil de la mafia avec des mecs avec des tronches pas possibles qui suent. Mais elle n’a pas coupé de tête à la fin du meeting…

    Dans tous les cas, les réunions se terminaient par un échange protocolaire de cadeaux entre NKM et les VIP accueillants. Avec des cadeaux français qui ne doivent pas dépasser 35€. Ci-dessous chez JR-East (chemins de fer).

    Visite 7-Eleven

    Et ici, dans la branche BTP de Samsung qui présentait son appartement du futur.

    Chez Samsung Appartement Témoin (24)

    Nos hôtes avaient souvent le sens de l’accueil et de la personnalisation. Tel Samsung dont les murs et planchers d’écrans de leur showroom affichaient qui des photos andywharholisées de NKM et son nom. Ou bien Panasonic qui poussait le bouchon plus loin en affichant le nom de NKM et son titre sur un énorme panneau à LED externe au bâtiment.

    Panasonic

    On avait aussi droit à la photo officielle, parfois remise imprimée à la fin de la visite comme chez SK Telecom à Séoul ou chez Panasonic à Tokyo. Ci-dessous à Séoul, les hommes étaient prêts au garde à vous pour la photo mais pas les femmes !

    Présentation Ville de Séoul

    Chaque entreprise accueillante avait son équipe média avec un ou deux photographes bien équipés (je suis tombé sur un Canon 5D Mark II chez NC Soft… que j’ai testé sur place) et un caméraman broadcast pour enregistrer tout ce qui se passait et le diffuser ensuite aux collaborateurs de l’entreprise. De la communication interne avec des moyens ! J’avais une sacrée concurrence !

    Cameraman chez SK Telecom

    Les contenus captés

    J’étais bien chargé, avec mon réflex Canon EOS 5D et quelques objectifs, un compact Canon G10 et un enregistreur audio Olympus. J’ai ainsi collecté 50 Go de "matériel" avec ces deux appareils. Ce qui donne au bout du compte :

    • Les photos : plusieurs milliers, sachant que j’en ai extrait les meilleures pour les partager avec vous dans les galeries de ce blog Web Album : le premier jour et le second jour en Corée, le premier jour et le second jour au Japon, et enfin, le troisième jour au Japon pour la visite du quartier Akihabara (sans NKM). J’ai réalisé ces prises quasiment toujours sans flash. En basse lumière, j’utilisais un 50 mm à grande ouverture (1.4). Et sinon, un télé 70-200 ouvrant à 2.8. Le style plus intimiste des photos de NKM est un peu différent des photos que vous trouverez d’elle en cherchant sur Google Image.
    • Les vidéos. J’ai surtout filmé les démonstrations, comme celles des robots à Tokyo ainsi que divers discours de NKM. Et puis, des morceaux de la visite de Akihabara. Problème : j’en ai pour 8 Go ! J’en posterai le contenu au fil de l’eau pour les posts suivants.
    • L’audio avec la quasi-intégralité de la conférence de presse de NKM auprès de la presse française à Tokyo avec son rapport d’étonnement. Elle dure 51 minutes, sachant que le son s’améliore vers la douzième minute.

    Ceci est complété par le compte rendu de visite séquentiel de NKM sur Facebook dans quatre notes: Séoul, l’Asie créative, à Séoul, création et diffusion de contenus numériques, première journée à Tokyo, et des puces et des robots.

    Prochain épisode : les spécificités culturelles et sociétales de la Corée et du Japon et leur impact sur les innovations numériques dans ces pays.

    DrapeauxCoreeJapon_thumb[2]

    A lire également au sujet du voyage de Nathalie Kosciusko-Morizet en Corée et au Japon :

    Jusqu’où peut aller la Politique 2.0 ?
    Avec NKM en Corée et au Japon
    La délégation
    Culture et innovations
    Télévision mobile et autres contenus
    Smart objects

    RRR

     
    S
    S
    S
    S
    S
    S
    S
    img
    img
    img

    Publié le 23 février 2009 et mis à jour le 4 juillet 2014 Post de | Innovation, Politique, Technologie | 8741 lectures

    PDF Afficher une version imprimable de cet article          

    Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :

Un commentaire sur “Retour de Corée et Japon – le voyage et le séjour” :




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Nouveaux portraits
Expo
525 photos
albth
The Robot of the Year Nov2018
2018
35 photos
albth
Journée Innovation Défense Nov2019
2018
30 photos
albth
Mondial Auto et CES Unveiled Oct2018
2018
239 photos
albth
France Digitale Day Sept2018
2018
26 photos
albth
Universités d'Eté du MEDEF Aug2018
2018
37 photos
albth
L'Echappée Volée Jul2018
2018
297 photos

Téléchargements gratuits

Comprendre l'informatique quantique, un ebook de 342 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, novembre 2018 (522 pages)

CouvertureAvanceesIA

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 650 femmes du numérique (en juillet 2017) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Fatimazahra Moraux (HEC)
Fatimazahra est Directrice des Systèmes d’information à HEC et en charge du réseau des anciens élèves.
flow
Sarah Mauret (Talan)
Ingénieure EPF et Georgiatech en Computer Engineering, Sarah est développeuse Blockchain chez TalanLabs.
flow
Sandrine Lebeau (Coinhouse)
Sandrine est Directrice de la Conformité et de la Gestion des Risques pour la société Coinhouse (anciennement La Maison du Bitcoin). Promouvoir les Blockchains, accompagner réglementairement le développement des Cryptoactifs (Bitcoin, Litecoin...) et lutter contre les risques, un challenge au quotidien et passionnant.
flow
Amandine Doat (Ledger)
Amandine est responsable des affaires gouvernementales chez Ledger, un spécialiste de la blockchain.
flow
Kheira Benmeridja (SETL)
Kheira est Product Owner, responsable du développement d’infrastructures de marché utilisant la technologie blockchain, chez SETL.
flow
Joëlle Toledano
Joëlle est Professeure d’économie (numérique, concurrence, ..), passionnée de politique publique (régulation, fréquences, blockchain, …) et impliquée dans le développement de startups.
flow
Marie-Line Ricard (Sia Partners)
Associée au sein du cabinet Sia Partners, dans le secteur financier autour des problématiques traditionnelles et des évolutions réglementaires et dans les nouvelles technologies telles que la #Blockchain, les ICOs, et plus globalement la token economy.
flow
Francesca Gatti Rodorigo (Awaywegals)
Francesca est développeuse web full-stack, Fondatrice et CEO de awaywegals.com, une plateforme web développée sur blockchain et dédiée aux voyageuses qui sera lancée en 2020.
flow
Ying-Huei Chu (MoneyTrack)
Ying-Huei est Product Owner chez MoneyTrack, une startup dont la solution permet de tracer l'utilisation de fonds avec le blockchain, l'indemnisation d'assurance, le budget de l'état, les bourses scolaires, etc.
flow
Carole Vachet
Carole est Adjointe au Chef du Bureau Epargne et Marchés financiers de la Direction Générale du Trésor, en charge des sujets d’innovation financière.
flow
Stéphanie Flacher (Maslow Capital Partner)
Stéphanie est Directrice du département Blockchain de Maslow Capital Partner, banque d'affaires indépendante spécialisée dans l'accompagnement des entreprises européennes à forte croissance.
flow
Jeanne Dussueil
Jeanne est journaliste économie et tech, fondatrice du nouveau média GlobalizNow.com et coordinatrice de l’association Fais Ton Réseau.
flow
Liz NDouga (SII)
Liz est consultante et développeuse Blockchain chez SII (Société pour l'informatique industrielle), une entreprise de services numériques basée à Paris, implantée partout en France et à l'international. En parallèle, donne des cours sur la Blockchain à l'école d'ingénieurs ECE Paris.
flow
Elise de Préville
Elise est consultante en Data Privacy et Cyber sécurité chez KPMG.
flow
Aroussia Maadi (Orange)
Aroussia est team Manager chez Orange, en charge d'une équipe de spécialistes en bases de données à la DSI d''Orange. Elle accompagne les applications du SI dans la construction d'architectures de bases de données et assure le maintien en conditions opérationnelles des plateformes. Elle est aussi investie dans la société civile, pour l'empowerment des femmes, en particulier en Afrique.
flow
Amina Maïza
Amina est ingénieure études et développement en Java/JEE chez Vizeo Technologies.

Derniers commentaires

“[ #CES2019] Vous n'y étiez pas, tout est là! Je note l'interconnexion nécessaire entre les industries pour répondre…...”
Répondre
Olivier Ezratty
sur Premiers retours du CES 2019 :
“Réponses détaillées dans le Rapport que je publierai le 28 janvier où je fais un inventaire des annonces de 2018 des ultra-portables et autres convertibles 2-en-1. L'offre est maintenant abondante et de qualité...”
“Bonjour Olivier, Merci pour votre retour détaillé sur le CES 2019, par secteurs, et avec une analyse de professionnel. Nous nous sommes rencontrés au Web2Day en 2014. Pouvez-vous m'en dire plus sur le...”
Répondre
Olivier Ezratty
sur Premiers retours du CES 2019 :
“Hello André, Marrant ton commentaire sur l'IA. Je n'affiche pas d'enthousiasme, je décris froidement ce que l'on pouvait voir. Pour la privacy, tu as raison, c'est une préoccupation du marché comme chez nous...”
“Cher moine bénédictin, Merci pour ce premier retour. Qq commentaires à chaud. Pas aussi enthousiaste sur l'IA que toi. Si c'est de l'IA ce dont je ne suis pas convaincu, elle est de bas niveau. Mais beaucoup de...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.