Macro-économie de la crise dans le numérique

Publié le 9 mai 2009 et mis à jour le 10 mai 2009 - 7 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article

Dans “Croissance Q4 2008 Industries Numérique

On y voit qu’en pourcentage, quelques sociétés se portaient encore assez bien sur Q4 2008 ainsi que sur Q1 2009 (tableau suivant) :

  • Netgem avec ses 172% de croissance sur Q4 2008 et 53% sur Q1 2009. Le fabriquant de set-top-boxes profite de la dynamique du marché de la télévision sur IP (ADSL) et de son business avec SFR/Neuf.
  • Free qui affiche une croissance insolente de 41,8% sur Q1 2009 et les télécoms qui se portent assez bien (certains résultats manquent cependant sur Q1 2009).
  • Toujours les coréens Samsung et LG qui sont d’ailleurs encore en croissance sur Q1 2009 alors que les constructeurs japonais continuent à s’enfoncer dans le rouge.
  • RIM / Blackberry, une société qui pèse plus de $10B de CA annuel maintenant grâce à un modèle économique qui associe matériel et service logiciel (les serveurs qui gèrent les mails des utilisateurs de Blackberry génèrent un revenu récurrent significatif) !
  • Toujours Amazon, avec une croissance stable de 18,2% sur deux trimestres consécutifs et Netflix qui continue son envolée dans la vidéo à la demande,
  • Activision-Blizzard qui ne figure pas dans ce graphe affiche une croissance de 262% du fait d’un périmètre non constant, les deux sociétés ayant fusionné en 2008.

Sur un périmètre de $604B de Q1 2007, la décrue de chiffre d’affaire était de $42,2B, soit 7%, avec des taux très variables selon l’activité, les plus mal en point étant celles des composants électroniques et du hardware en général. Avec un contraste fort : $59B de chiffre d’affaire ont été perdus par ces acteurs tandis que $16,4B étaient gagnés par ceux qui sont en croissance. Quelle est la représentativité de ces sociétés ? Elle est assez bonne avec plus de 2 trillions de $ annuels.

En ajoutant Q1 2009 dont la plupart des résultats sont maintenant disponibles, j’ai pu constituer ce tableau qui donne une bonne vision de l’évolution de la situation économique dans le secteur. En gros, elle est moins bonne pour la plupart des acteurs. Des acteurs qui étaient encore dans le vert sur Q4 2008 sont maintenant dans le rouge : Electronic Arts, Broadcom, SAP, Citrix, Adobe et Microsoft. Ce dernier a ainsi noté le premier trimestre en décroissance YoY de son histoire, gêné notamment par le ralentissement des ventes de PC, du poids des netbooks qui diminue le revenu Windows par PC équipé, et aussi par le ralentissement des ventes en entreprise qui pénalise tout autant ses collègues SAP et Citrix.

Evolution CA Industries Numérique 2008 et 2009

Dans ce concert, il y a juste une petite exception : Thomson qui enregistre une croissance de 8,5% après une longue série de trimestres en décroissance. Il faut dire que notre spécialiste français de la chaîne de production et de diffusion de la vidéo numérique a sérieusement dégraissé, en se séparant notamment de Grass Valley qui produisait des systèmes vidéo pour les régies broadcast. Le business des set-top-box représente maintenant un très gros tiers de l’activité de Thomson.

Quand on observe l’évolution en valeur absolue du CA de ces mêmes sociétés, cela donne le graphe suivant :

 Evolution CA Industries Numérique 2008 et 2009 Valeur Absolue

On y constate cette évolution à la baisse sur Q1 2009. Baisse confirmée par un recalcul ci-dessous avec la valeur créée (l’évolution du CA des entreprises en croissance) et la valeur enlevée (l’évolution du CA des entreprises en décroissance) qui montre que la situation empire dans l’ensemble.

Valeur enlevée et créée dans les industries du numérique 2008 et 2009

Sur le périmètre des entreprises où je dispose de Q4 2008 et Q1 2009, la décrue sur Q4 2008 était de 8,4% et elle est de 11,1% sur Q1 2009. Sur le tableau complet, la décrue était plus faible, de 7% sur Q4 2008. Mais il manque encore Sony, Hitachi, Panasonic, NEC et Sharp donc il ne serait pas étonnant que l’on reste à -11% ou même plus bas.

Tout ça pour dire quoi ?

  • Que la décrue des industries du numérique semble plus importante que celle de l’économie. En grande partie due au fait que l’essentiel du CA ici analysé provient de biens d’équipement, les premiers à souffrir en temps de crise.
  • Que nous avons là un bon indicateur de la santé de l’économie mondiale. On aura des signes de reprise lorsque l’amont de la chaine de valeur de cette industrie qui commence avec les composants électroniques se portera mieux. Il semblerait que Q2 montre des signes positifs chez certains fondeurs. Nous en saurons plus en juillet/août prochain.
  • Que les acteurs du secteur professionnel souffrent maintenant autant que ceux du grand public. La baisse du CA de Microsoft en est l’un des symptômes au delà de ses difficultés spécifiques. Que l’on retrouve chez SAP (-2,6%), Adobe (-11,7%) ou IBM (-11,4%).
  • Que les acteurs de l’immatériel (logiciels, Internet, télécoms, fournisseurs de contenus comme DirecTV ou Netflix) se portent mieux que ceux du matériel. Surtout grâce à des sources de revenu bien plus récurrentes que celles des seconds. Sachant en plus que ce tableau est assez léger sur le monde de l’Internet en France (commerce électronique, etc). 
  • Les français qui exportent (Thomson, Alcatel, ST Microelectronics, Gemalto, LaCIE) se portent plutôt mal – malgré le léger rebond de Thomson alors que ceux qui sont plus tournés vers le marché intérieur se portent mieux (telcos, Netgem). Certains diront alors : restons donc chez nous ! En fait, il s’agit d’être plus compétitifs ! Les coréens y arrivent bien…

On peut aussi constater que certaines entreprises très innovantes s’en sortent mieux, mais surtout celles dont l’innovation correspond bien à la demande du moment. Peut-on véritablement affirmer que les entreprises les plus innovantes résistent mieux à la crise ? C’est en général le cas lorsque l’on benchmarke les entreprises au sein de leur secteur d’activité.

Disclaimer : ces données ne sont pas exactes à 100%. J’ai notamment du appliquer des taux de change divers et fluctuant pour les entreprises asiatiques et les manipulations sous Excel sont parfois hasardeuses ! Et le périmètre des sociétés analysées est loin d’être complet même s’il est assez représentatif en termes de chiffre d’affaire des industries mondiales du numérique.

Ajout du 10 mai 2009 : vous pouvez télécharger les schémas en PDF.

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 9 mai 2009 et mis à jour le 10 mai 2009 Post de | Economie, France, Google, Innovation, Internet, Logiciels, Loisirs numériques, Technologie | 10662 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article          

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :

Les 7 commentaires et tweets sur “Macro-économie de la crise dans le numérique” :




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Universités d'Eté du MEDEF Aug2018
2018
37 photos
albth
L'Echappée Volée Jul2018
2018
297 photos
albth
Nouveaux portraits
Expo
511 photos
albth
Lancement Fondation Femmes Numériques Jun2018
2018
112 photos
albth
USI Jun2018
2018
195 photos
albth
Web2day Nantes Jun2018
2018
327 photos
albth
CEA Saclay Daniel Estève Jun2018
2018
23 photos

Téléchargements gratuits

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, octobre 2017 (362 pages)

CouvertureAvanceesIA

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 650 femmes du numérique (en juillet 2017) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Elise de Préville
Elise est consultante en Data Privacy et Cyber sécurité chez KPMG.
flow
Aroussia Maadi (Orange)
Aroussia est team Manager chez Orange, en charge d'une équipe de spécialistes en bases de données à la DSI d''Orange. Elle accompagne les applications du SI dans la construction d'architectures de bases de données et assure le maintien en conditions opérationnelles des plateformes. Elle est aussi investie dans la société civile, pour l'empowerment des femmes, en particulier en Afrique.
flow
Amina Maïza
Amina est ingénieure études et développement en Java/JEE chez Vizeo Technologies.
flow
Maud Franca (CDC)
Maud est Directrice Adjointe du Programme des Investissements d’Avenir en charge de l’économie numérique, Banque des Territoires, Groupe Caisse des dépôts (CDC). Membre de la cellule nationale French Tech, mentor et aux boards de startups.
flow
Chloé-Agathe Azencott
Chloé-Agathe est chargée de recherche au Centre de Bioinformatique de MINES ParisTech et de l'Institut Curie. Cofondatrice de la branche parisienne du meetup Women in Machine Learning and Data Science.
flow
Béatrice Moulin et Clara Deletraz (Switch Collective)
Béatrice et Clara sont cofondatrices de la startup Switch Collective.
flow
Laurence Devillers
Laurence est chercheur et Professeur en Intelligence Artificielle à Sorbonne Université/LIMSI-CNRS, équipe de recherche "Dimensions affectives et sociales dans les interactions parlées". Membre du comité de réflexion sur l’éthique du numérique (CERNA) d’Allistène, Auteure de « Des Robots et des Hommes : mythes, fantasmes et réalité », Plon 2017.
flow
Sophie Viger
Sophie est Directrice de la Web@cadémie, de la Coding Academy by Epitech et directrice pédagogique du Samsung Campus.
flow
Laura Jacquemod
Laura est consultante digitale au sein de Nexworld, accompagnant notamment ses clients dans l'intégration d'Intelligence Artificielle, comme dans un chatbot.
flow
Anais Barut (Damae Medical)
Anaïs est co-fondatrice et présidente de DAMAE Medical, elle est en charge de la stratégie globale de la société ainsi que des problématiques marketing et financières. La startup développe un dispositif médical permettant au dermatologue au sein même de son cabinet d’acquérir des images d’anomalies de la peau, en profondeur, de manière non invasive. #entrepreneuse
flow
Virginie Mathivet
Virginie est ingénieure en innovation spécialisée en Intelligence Artificielle (IA) et objets connectés (IoT), chargée de Recherche et Développement dans l’équipe innovation de TeamWork (InTW’IT), société de services du numérique.
flow
Catherine Bocquet
Catherine est fondatrice et dirigeante de SFI, une ESN de 25 personnes. Aussi co-présidente de Digital League, Cluster des entreprises du numérique en Auvergne Rhône-Alpes. Membre de l’association Femmes & Business et du Pôle Femmes à la CPME Loire. #entrepreneuse
flow
Nicole Sgro
Nicole est co-fondatrice et présidente de la société Fingerprint Technologies, opérateur télécom et intégrateur de services numériques hébergés, membre du cluster numérique Digital League. #entrepreneuse
flow
Frédérique Segond
Frédérique est Directrice de l'Innovation et des Partenariats pour l'Université Grenoble Alpes, Professeur Associée à l'Institut National des Langues et des Cultures Orientales, à Paris, où elle enseigne la représentation des connaissances. Co fondatrice et Présidente de l'Association ScientiMix pour promouvoir la mixité dans les Sciences et les technologies.
flow
Sonia Mokhtar
Sonia est chercheuse au CNRS en informatique au Laboratoire d'Informatique en Image et Systèmes d'Information (LIRIS). Responsable de l'équipe de recherche DRIM: Distribution, Recherche d'Information et Mobilité. Spécialiste des systèmes distribués et de la protection des données personnelles.
flow
Nathalie Mancuso
Nathalie est Directrice Générale du site de e-commerce Wanimo.com, une animalerie en ligne 100% française.

Derniers commentaires

“En effet ! Mais avec les Qubits on est aussi bien servis... :) ! On n'est donc plus à cela près...”
“Bonjour, gros et beau travail comme toujours ! sinon pour AgilePQ il devrait changer de nom pour le développement en France...”
“Comprendre l’informatique quantique – cryptographie (là, c'est vraiment dodu)...”
“Super complet : "Comprendre l’informatique quantique – cryptographie" de @olivez sur ...”
“Bonjour a tous, Je viens de tomber sur un article bien fait sur l'histoire du photobooth et les photomatons. Pour ceux que ca intéresse...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.