Macro-économie de la crise dans le numérique

Publié le 9 mai 2009 et mis à jour le 10 mai 2009 - 7 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

Dans “Relativisons”, paru en janvier 2009, j’avais publié un petit tableau et un graphique sur l’évolution du chiffre d’affaire Q4 2008 de grandes entreprises tous secteurs confondus dans le domaine du numérique.

Partant de là, j’ai persévéré dans la collecte de données sur le sujet. En complétant le tableau avec un plus grand nombre de sociétés cotées, tant dans le monde (USA, Japon, Taïwan, Europe) qu’en France. Et puis, récemment, en y intégrant les données Q1 2009 pour voir comment le secteur se porte et si il résiste bien ou pas à la crise économique du moment.

Sur Q4 2008 YoY (Year over year), cela donne cela (vous pouvez cliquer sur les images pour les visualiser en grand) :

Croissance Q4 2008 Industries Numérique

On y voit qu’en pourcentage, quelques sociétés se portaient encore assez bien sur Q4 2008 ainsi que sur Q1 2009 (tableau suivant) :

  • Netgem avec ses 172% de croissance sur Q4 2008 et 53% sur Q1 2009. Le fabriquant de set-top-boxes profite de la dynamique du marché de la télévision sur IP (ADSL) et de son business avec SFR/Neuf.
  • Free qui affiche une croissance insolente de 41,8% sur Q1 2009 et les télécoms qui se portent assez bien (certains résultats manquent cependant sur Q1 2009).
  • Toujours les coréens Samsung et LG qui sont d’ailleurs encore en croissance sur Q1 2009 alors que les constructeurs japonais continuent à s’enfoncer dans le rouge.
  • RIM / Blackberry, une société qui pèse plus de $10B de CA annuel maintenant grâce à un modèle économique qui associe matériel et service logiciel (les serveurs qui gèrent les mails des utilisateurs de Blackberry génèrent un revenu récurrent significatif) !
  • Toujours Amazon, avec une croissance stable de 18,2% sur deux trimestres consécutifs et Netflix qui continue son envolée dans la vidéo à la demande,
  • Activision-Blizzard qui ne figure pas dans ce graphe affiche une croissance de 262% du fait d’un périmètre non constant, les deux sociétés ayant fusionné en 2008.

Sur un périmètre de $604B de Q1 2007, la décrue de chiffre d’affaire était de $42,2B, soit 7%, avec des taux très variables selon l’activité, les plus mal en point étant celles des composants électroniques et du hardware en général. Avec un contraste fort : $59B de chiffre d’affaire ont été perdus par ces acteurs tandis que $16,4B étaient gagnés par ceux qui sont en croissance. Quelle est la représentativité de ces sociétés ? Elle est assez bonne avec plus de 2 trillions de $ annuels.

En ajoutant Q1 2009 dont la plupart des résultats sont maintenant disponibles, j’ai pu constituer ce tableau qui donne une bonne vision de l’évolution de la situation économique dans le secteur. En gros, elle est moins bonne pour la plupart des acteurs. Des acteurs qui étaient encore dans le vert sur Q4 2008 sont maintenant dans le rouge : Electronic Arts, Broadcom, SAP, Citrix, Adobe et Microsoft. Ce dernier a ainsi noté le premier trimestre en décroissance YoY de son histoire, gêné notamment par le ralentissement des ventes de PC, du poids des netbooks qui diminue le revenu Windows par PC équipé, et aussi par le ralentissement des ventes en entreprise qui pénalise tout autant ses collègues SAP et Citrix.

Evolution CA Industries Numérique 2008 et 2009

Dans ce concert, il y a juste une petite exception : Thomson qui enregistre une croissance de 8,5% après une longue série de trimestres en décroissance. Il faut dire que notre spécialiste français de la chaîne de production et de diffusion de la vidéo numérique a sérieusement dégraissé, en se séparant notamment de Grass Valley qui produisait des systèmes vidéo pour les régies broadcast. Le business des set-top-box représente maintenant un très gros tiers de l’activité de Thomson.

Quand on observe l’évolution en valeur absolue du CA de ces mêmes sociétés, cela donne le graphe suivant :

 Evolution CA Industries Numérique 2008 et 2009 Valeur Absolue

On y constate cette évolution à la baisse sur Q1 2009. Baisse confirmée par un recalcul ci-dessous avec la valeur créée (l’évolution du CA des entreprises en croissance) et la valeur enlevée (l’évolution du CA des entreprises en décroissance) qui montre que la situation empire dans l’ensemble.

Valeur enlevée et créée dans les industries du numérique 2008 et 2009

Sur le périmètre des entreprises où je dispose de Q4 2008 et Q1 2009, la décrue sur Q4 2008 était de 8,4% et elle est de 11,1% sur Q1 2009. Sur le tableau complet, la décrue était plus faible, de 7% sur Q4 2008. Mais il manque encore Sony, Hitachi, Panasonic, NEC et Sharp donc il ne serait pas étonnant que l’on reste à -11% ou même plus bas.

Tout ça pour dire quoi ?

  • Que la décrue des industries du numérique semble plus importante que celle de l’économie. En grande partie due au fait que l’essentiel du CA ici analysé provient de biens d’équipement, les premiers à souffrir en temps de crise.
  • Que nous avons là un bon indicateur de la santé de l’économie mondiale. On aura des signes de reprise lorsque l’amont de la chaine de valeur de cette industrie qui commence avec les composants électroniques se portera mieux. Il semblerait que Q2 montre des signes positifs chez certains fondeurs. Nous en saurons plus en juillet/août prochain.
  • Que les acteurs du secteur professionnel souffrent maintenant autant que ceux du grand public. La baisse du CA de Microsoft en est l’un des symptômes au delà de ses difficultés spécifiques. Que l’on retrouve chez SAP (-2,6%), Adobe (-11,7%) ou IBM (-11,4%).
  • Que les acteurs de l’immatériel (logiciels, Internet, télécoms, fournisseurs de contenus comme DirecTV ou Netflix) se portent mieux que ceux du matériel. Surtout grâce à des sources de revenu bien plus récurrentes que celles des seconds. Sachant en plus que ce tableau est assez léger sur le monde de l’Internet en France (commerce électronique, etc). 
  • Les français qui exportent (Thomson, Alcatel, ST Microelectronics, Gemalto, LaCIE) se portent plutôt mal – malgré le léger rebond de Thomson alors que ceux qui sont plus tournés vers le marché intérieur se portent mieux (telcos, Netgem). Certains diront alors : restons donc chez nous ! En fait, il s’agit d’être plus compétitifs ! Les coréens y arrivent bien…

On peut aussi constater que certaines entreprises très innovantes s’en sortent mieux, mais surtout celles dont l’innovation correspond bien à la demande du moment. Peut-on véritablement affirmer que les entreprises les plus innovantes résistent mieux à la crise ? C’est en général le cas lorsque l’on benchmarke les entreprises au sein de leur secteur d’activité.

Disclaimer : ces données ne sont pas exactes à 100%. J’ai notamment du appliquer des taux de change divers et fluctuant pour les entreprises asiatiques et les manipulations sous Excel sont parfois hasardeuses ! Et le périmètre des sociétés analysées est loin d’être complet même s’il est assez représentatif en termes de chiffre d’affaire des industries mondiales du numérique.

Ajout du 10 mai 2009 : vous pouvez télécharger les schémas en PDF.

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 9 mai 2009 et mis à jour le 10 mai 2009 Post de | Economie, France, Google, Innovation, Internet, Logiciels, Loisirs numériques, Technologie | 12411 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Les 7 commentaires et tweets sur “Macro-économie de la crise dans le numérique” :




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Visite C2N Palaiseau Mar2021
2021
17 photos
albth
Annonce Stratégie Quantique C2N Jan2021
2021
137 photos
albth
Maison Bergès Jul2020
2020
54 photos
albth
Grenoble Jul2020
2020
22 photos
albth
QFDN
Expo
766 photos
albth
CES Jan2020
2020
2067 photos
albth
Expo QFDN Bercy Oct2019
2019
119 photos

Téléchargements gratuits

Comprendre l'informatique quantique, un ebook de 684 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, février 2021 (742 pages)

CouvertureAvanceesIA

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 750 femmes du numérique (en mars 2020) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Emeline Parizel
Emeline est chef de projet web et facilitatrice graphique chez Klee Group, co-fondatrice TEDxMontrouge, gribouilleuse à ses heures perdues, joue dans une troupe de comédie musicale, co-animatrice de meetups et est sensible à l’art et à la culture. #création
flow
Elvira Shishenina
Elvira est Quantum Computing lead chez BMW ainsi que présidente de QuantX, l'association des polytechniciens du quantique. #quantique
flow
Marie-Noëlle Semeria
Marie-Noëlle est Chief Technology Officer pour le Groupe Total après avoir dirigé le CEA-Leti à Grenoble. #recherche
flow
Gwendolyn Garan
Gwendolyn est travailleuse indépendante, Game UX Designer, Game UX Researcher (GUR) et 2D Artist pour le jeu vidéo, étudiante en Master 2 Sciences du Jeu, speaker et Formatrice sur l'autisme et la neurodiversité, l'accessibilité et les systèmes de représentation dans les jeux vidéo. #création #jeuvidéo
flow
Alexandra Ferreol
Alexandra est étudiante d'un bachelor Game Design à L'Institut Supérieur des Arts Appliqués (année scolaire 2019/2020) #création
flow
Ann-elfig Turpin
Ann-elfig est étudiante en deuxième année à Lisaa Paris Jeux Vidéos (Technical artist, 3D artiste), année scolaire 2019/2020. #création #jeuvidéo
flow
Deborah Papiernik
En tant que SVP New Business Development, Technology & Strategic Alliances d’Ubisoft, Deborah construit de nouveaux business, des projets qui font le pont avec d’autres industries pour inspirer et séduire au-delà des frontières. #jeuvidéo #marketing
flow
Sylvie Pesty
Sylvie est Professeure des Universités à l’Université Grenoble-Alpes et Chercheure dans le domaine de l’Interaction sociale Humain-Robot, au Laboratoire d’Informatique de Grenoble. #recherche
flow
Daniella Tchana
Daniella est serial entrepreneur et CEO de BeSMART-edu. #entrepreneuse #formation
flow
Sara Ducci
Saraest professeure en physique à l’université de paris. recherche au laboratoire matériaux et phénomènes quantiques. chez Université Paris Diderot #recherche
flow
Sophie Proust
Sophie est Chief Technology Officer (CTO) d'Atos. #recherche
flow
Julie Grollier
Julie est Directrice de recherche chez CNRS Thales RT #recherche #IA
flow
Tiphaine Cerba
Tiphaine est ingénieure en matériaux sur la plateforme épitaxie du III-V lab (Thales/Nokia/CEA). #recherche
flow
Hélène Perrin
Hélène est directrice de recherche au CNRS au laboratoire LPL de Université Paris 13 #quantique #recherche #enseignement
flow
Pascale Senellart
Pascale est Directrice de recherche au CNRS, Recherche au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies. Professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique. Cofondatrice de la startup Quandela qui commercialise des sources de lumière quantique. Chargée de mission de l’Université Paris Saclay pour les Sciences et Technologies Quantiques. #quantique #recherche #enseignement #écosystème #entrepreneuse
flow
Tara Mestman
Tara est en classe de terminale (2020/2021) avec spécialités maths, physique-chimie et Langue Littérature Culture Étrangère Anglais. Suivait le cursus sur l’intelligence artificielle chez Magic Makers. Également intéressée par le développement de l’informatique #quantique. #IA

Derniers commentaires

“Bonjour Olivier, je découvre votre site, donc j'arrive après la bataille.. Dans les "simulations" j'ajouterais celle du futur de l’énergie et en particulier de l'alternative au pétrole. Ca ne sera pas une...”
“"Très bel article sur l'intelligence artificielle! Aymeric...”
“Bonjour. Selon moi, nous devrions un jour réussir à dépasser tous ces incohérences et ces limites. Actuellement, peut-être n'avons nous pas la technologie pour le réaliser adéquatement ou la bonne vision pour...”
“Ces tags dans vos commentaires : , sachant...”
“Un article est-il complet ? Ce n'est évidemment jamais le cas. Par contre, j'évoque un peu ces questions de droit dans mon ouvrage ici :...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.