Les temps nouveaux de l’économie

Publié le 6 septembre 2009 - Un commentaire -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

Dernier billet sur l’Université d’Eté du MEDEF 2009 sur un thème sous-jacent qui m’a semblé intéressant : la relation entre les économistes et les politiques.

Avec une problématique que je rencontre sous d’autres formes dans les politiques publiques de l’innovation ou autour du numérique alors que le gouvernement organise un séminaire “Numérique : investir aujourd’hui pour la croissance de demain” le 10 septembre 2009. J’y reviendrai à la fin de ce billet.

A quoi servent les économistes ?

J’ai suivi la seconde moitié de ce débat et j’y retrouvais des questions clés de la manière dont les politiques gèrent l’économie.

Les économistes présents (Lorenzi, Baverez, etc) se plaignaient à juste titre du manque de données publiques, de l’absence d’évaluation des politiques économiques et du besoin d’expérimentation. Il n’y a rien eu sur les 35 h, sur la loi TEPA, sur la Taxe Professionnelle, sur la loi de la modernisation de l’économie. Et la question va se poser pour la taxe carbone et pour le grand emprunt. Et on pourrait aussi creuser l’impact réel du Crédit Impôt Recherche…

Le manque d’accès aux données publiques est lamentable en France au regard des pratiques d’autres pays occidentaux. On n’y fait pas confiance aux économistes. Le contribuable non plus n’a pas accès aux informations économiques. En fait, il y a pas mal d’informations macro-économiques disponibles sur les sites de l’INSEE, Eurostat et OCDE. Mais pas sur les aspects couvrant les politiques économiques de l’état.

IMG_0017

Selon Jean-Hervé Lorenzi, il faudrait avoir plusieurs options avant un débat sur une politique économique. Et éviter que les études économiques soient réalisées par les “obligés” du pouvoir. Il y a besoin d’un véritable discours de la méthode de l’évaluation. J’avais eu l’occasion de traiter de ce sujet juste après l’élection de Nicolas Sarkozy en mai 2007. Peu de ces conseils ont été suivis à défaut d’être entendus…

Hervé Novelli avait lui-même produit un rapport d’évaluation sur les 35 heures et s’était aperçu qu’il n’y avait pas eu d’évaluation du tout de cette mesure. Le secret statistique empêchait l’accès à des données bien utiles. Il avait alors recommandé de confier les données à un collège économique.

Il faudrait développer l’évaluation qui vient d’ailleurs que l’Etat avec des organismes indépendants. Reste à les trouver…

Pour Nicolas Baverez, le Grand Paris est un élément de réponse. Le pouvoir a l’illusion de pouvoir prédire l’avenir. Mur de Berlin, 9/11, Lehman : l’histoire n’est pas écrite à l’avance. Certains événements accélèrent certaines transformations. Mais on a tout de même une prise sur l’avenir, avec des instruments, dont les données économiques. Mais des données justes et abondantes peuvent donner des réponses fausses. Selon Alain Greenspan, on disposait d’abondantes données sur les risques financiers et on croyait qu’on divisait le risque en le répartissant alors que c’était le contraire. L’économie est la météo : il faut des données mondiales pour faire des évaluations et des prédictions. La vitesse d’ajustement est aussi mal évaluée. En France, l’emploi s’est ajusté aussi vite qu’aux USA pendant la récession malgré un système social plus rigide.

Il n’y a pas d’autorité supérieure dans l’économie. La seule manière de faire fonctionner les choses consiste à organiser des débats, permettre aux contre pouvoirs de s’exprimer, et diffuser les données publiques. Et en évitant le  nombrilisme national. Les analyses économiques encore trop enfermées dans le carcan des nations.

L’évaluation dans le numérique

Ces questions sur l’évaluation des politiques économiques me rappelait ce qui se passe autour du numérique au gouvernement. Le plan France Numérique 2012 annoncé en octobre 2008 contenait un chapelet de mesures sans objectifs chiffrés. Nous sommes presque un an plus tard et, changement de Ministre oblige, c’est comme si l’on repartait à zéro. Il n’y a pas de tableau de bord de ce plan et le gouvernement n’est pas en mesure d’afficher les progrès accomplis et ce qu’il reste à faire.

Nathalie Kosciusko-Morizet a lancé avec Hervé Novelli (Secrétaire d’Etat du commerce, de l’artisanat, des PME, du tourisme, des services et de la consommation) et Michel Mercier (Ministre de l’espace rural et de l’aménagement du territoire) ce séminaire “Numérique : investir aujourd’hui pour la croissance de demain” du 10 septembre 2009. Organisé autour de trois tables rondes de 1h15 avec chacune une demi-douzaine d’intervenants, il doit initialiser la réflexion sur l’intégration du numérique dans le grand emprunt et dans les plans de relance.

  • Thème #1 : l’infrastructure et les réseaux. C’est-à-dire, essentiellement, le haut débit pour tous.
  • Thème #2 : les logiciels et les services. Comment l’emprunt pourrait dynamiser ces industries et aussi les usages dans les entreprises, surtout les TPE/PME ?
  • Thème #3 : patrimoines et industries culturelles. Pas HADOPI 3, mais comment valoriser par le numérique le patrimoine culturel français.

IMG_8833

J’ai assisté au point presse annonçant ce séminaire la semaine dernière (ci-dessus). Il y a une bonne intention dans tout cela : investir dans le futur, mobiliser le gouvernement, impliquer François Fillon qui va clôturer les débats, et éviter l’intervention des syndicats professionnels qui poussent chacun leur métier.

Mais au bout du compte, on retrouve un travers constant : l’absence (apparente) de méthode. Quel est le processus enclenché ? Quel est le planning ? Qui va faire quoi ? De quelles données le gouvernement aura-t-il besoin ? Comment va-t-il consulter les spécialistes sur les sujets en jeu ? Il y aura-t-il un véritable débat entre positions contradictoires (sur le haut débit et le rôle des collectivités face aux opérateurs, sur le financement de l’innovation, etc). Quels sont les contre-pouvoirs impliqués ? Il y-a-t-il des documents de référence servant de base à ces débats forts succincts ? Comment seront gérés les arbitrages ? Le brouillard total…

Chez NKM, on s’en remet au processus du grand emprunt. On sait que l’ensemble est en effet sous la coupe d’Alain Juppé et Michel Rocard qui président la commission chargée d’identifier les priorités sur l’emprunt national. Et qu’ils seront présents lors de ce séminaire. Mais sans travail préparatoire, je me demande ce qu’ils vont en tirer. Certes Alain Juppé est bloggeur de son état et Michel Rocard s’est égaré dans la complexe thématique des brevets logiciels, mais cela ne suffira pas à embrasser ces sujets complexes. Qui les conseille ?

On sait bien que les politiques utilisent prioritairement la communication comme outil de travail au détriment du management de projets pratiqué dans les entreprises. Mais ils pourraient s’inspirer un peu de ces dernières pour professionnaliser leur approche quelque peu brouillonne. Tout du moins, s’ils veulent s’attirer la confiance des professionnels et les contributions de certains d’entre eux. Ca fait un peu donneur de leçon, mais le problème est loin d’être nouveau !

Je vais essayer d’y mettre mon grain de sel une fois de plus, on verra bien…

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 6 septembre 2009 Post de | Communication, Economie, France, Haut débit, Management, Politique | 7113 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Un commentaire sur “Les temps nouveaux de l’économie” :

  • [1] - Sylvain a écrit le 10 septembre 2009 :

    Sans budget (via le grand emprunt, par exemple… ; il n’y aura pas d’autre moyen d’envergure… ah si les recettes de la taxe carbone, mais pas avant fin 2010…), les politiques et les ministres ne sont rien (comment justifier leur travail ?). Donc tout ceci n’est que politique.

    NKM Novelli et les autres ont besoin de dire à tout le monde que si il y a eu ceci ou cela c’est grâce à eux. Mais de là à organiser les choses de façon constructive, je ne sais pas. Les collectivités territoriales vont aussi s’y mettre (elles sont en majorité à gauche)… Et la cacophonie ira croissante. A l’approche des élections régionales. Les présidents de conseils régionaux qui pourtant n’ont pas fait grand chose, veulent de toute urgence indiquer à l’opinion que telle ou telle initiative a porté ses fruits… et qu’ils feront encore plus demain.

    Lorenzi aussi n’est pas tout blanc dans ces débats. Cet idée d’évaluation objective des politiques publiques… c’est pour se trouver un job aussi. Comme Juppé en a fait un cheval de bataille, c’est tout benef pour lui…

    Si les intérêts privés convergent avec les intérêts généraux et publics, alors ce sera bien.

    Il existe déjà des outils et des institutions (nationales et locales) valables pour mettre en oeuvre une politique de soutien au numérique et à l’innovation. Pourquoi ne pas les utiliser convenablement avant de créer encore autre chose et noyer le poisson comme d’habitude ?

    Le management de projets serait effectivement préconisé ici. Mais les hauts fonctionnaires de Bercy et d’ailleurs le connaisse particulièrement. Ne les sousestimé pas. Le floutage permet aussi de se laisser des marges de manoeuvre et d’avancer un peu masquer face à la concurrence (politique)…




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Visite C2N Palaiseau Mar2021
2021
17 photos
albth
Annonce Stratégie Quantique C2N Jan2021
2021
137 photos
albth
Maison Bergès Jul2020
2020
54 photos
albth
Grenoble Jul2020
2020
22 photos
albth
QFDN
Expo
766 photos
albth
CES Jan2020
2020
2067 photos
albth
Expo QFDN Bercy Oct2019
2019
119 photos

Téléchargements gratuits

Comprendre l'informatique quantique, un ebook de 684 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, février 2021 (742 pages)

CouvertureAvanceesIA

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 750 femmes du numérique (en mars 2020) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Emeline Parizel
Emeline est chef de projet web et facilitatrice graphique chez Klee Group, co-fondatrice TEDxMontrouge, gribouilleuse à ses heures perdues, joue dans une troupe de comédie musicale, co-animatrice de meetups et est sensible à l’art et à la culture. #création
flow
Elvira Shishenina
Elvira est Quantum Computing lead chez BMW ainsi que présidente de QuantX, l'association des polytechniciens du quantique. #quantique
flow
Marie-Noëlle Semeria
Marie-Noëlle est Chief Technology Officer pour le Groupe Total après avoir dirigé le CEA-Leti à Grenoble. #recherche
flow
Gwendolyn Garan
Gwendolyn est travailleuse indépendante, Game UX Designer, Game UX Researcher (GUR) et 2D Artist pour le jeu vidéo, étudiante en Master 2 Sciences du Jeu, speaker et Formatrice sur l'autisme et la neurodiversité, l'accessibilité et les systèmes de représentation dans les jeux vidéo. #création #jeuvidéo
flow
Alexandra Ferreol
Alexandra est étudiante d'un bachelor Game Design à L'Institut Supérieur des Arts Appliqués (année scolaire 2019/2020) #création
flow
Ann-elfig Turpin
Ann-elfig est étudiante en deuxième année à Lisaa Paris Jeux Vidéos (Technical artist, 3D artiste), année scolaire 2019/2020. #création #jeuvidéo
flow
Deborah Papiernik
En tant que SVP New Business Development, Technology & Strategic Alliances d’Ubisoft, Deborah construit de nouveaux business, des projets qui font le pont avec d’autres industries pour inspirer et séduire au-delà des frontières. #jeuvidéo #marketing
flow
Sylvie Pesty
Sylvie est Professeure des Universités à l’Université Grenoble-Alpes et Chercheure dans le domaine de l’Interaction sociale Humain-Robot, au Laboratoire d’Informatique de Grenoble. #recherche
flow
Daniella Tchana
Daniella est serial entrepreneur et CEO de BeSMART-edu. #entrepreneuse #formation
flow
Sara Ducci
Saraest professeure en physique à l’université de paris. recherche au laboratoire matériaux et phénomènes quantiques. chez Université Paris Diderot #recherche
flow
Sophie Proust
Sophie est Chief Technology Officer (CTO) d'Atos. #recherche
flow
Julie Grollier
Julie est Directrice de recherche chez CNRS Thales RT #recherche #IA
flow
Tiphaine Cerba
Tiphaine est ingénieure en matériaux sur la plateforme épitaxie du III-V lab (Thales/Nokia/CEA). #recherche
flow
Hélène Perrin
Hélène est directrice de recherche au CNRS au laboratoire LPL de Université Paris 13 #quantique #recherche #enseignement
flow
Pascale Senellart
Pascale est Directrice de recherche au CNRS, Recherche au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies. Professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique. Cofondatrice de la startup Quandela qui commercialise des sources de lumière quantique. Chargée de mission de l’Université Paris Saclay pour les Sciences et Technologies Quantiques. #quantique #recherche #enseignement #écosystème #entrepreneuse
flow
Tara Mestman
Tara est en classe de terminale (2020/2021) avec spécialités maths, physique-chimie et Langue Littérature Culture Étrangère Anglais. Suivait le cursus sur l’intelligence artificielle chez Magic Makers. Également intéressée par le développement de l’informatique #quantique. #IA

Derniers commentaires

“Je découvre avec beaucoup de retard cette publication dans le style Blue Ocean, et je reste comme d'habitude ébahi par ta culture. Je ne te connaissais pas adepte de cette belle tradition par ailleurs. Bravo et...”
“Article très intéressant, travail vraiment remarquable...”
“Bravo pour votre ebook tout à fait remarquable sur l'informatique quantique. En tant que scientifique, mais pas spécialement orienté "quantique", j'ai beaucoup appris en le lisant et ça m'a donné envie de pousser...”
“Bonjour Olivier, petit mot d'un "revenant" : mon directeur te rappelle involontairement à mon bon souvenir en me transmettant ton ouvrage. Comme quoi 37 ans, ça passe vite... Je vais tâcher de mettre moins de...”
“Vous êtes sûr !!! Regardez encore avec un peu plus d'attention, notamment à la page 691 qui est...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.