No news, good Zune?

Publié le 14 septembre 2006 et mis à jour le 15 septembre 2006 - 6 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

Ca y est, Microsoft a annoncé officiellement Zune, son iPod “killer”. Et prévoit de le sortir aux USA en novembre prochain à $299.

Commençons par regarder ce qu’il a dans le ventre.

  • C’est en fait un modèle spécial du Gigabeat de Toshiba, un Portable Media Player parmi plein d’autres qui supporte musique, photos et vidéo avec 30 Go de stockage pour commencer.

  • L’interface utilisateur semble emprunter à la simplicité de l’iPod, elle est moins complexe graphiquement que celle des Portable Media Center, mais c’en est la même au coeur. Il n’y a aucune information chez Microsoft sur cette interface, sur l’OS, et rien sur le devenir des Portable Media Centers.
  • Première grande nouveauté, le wifi permettant le partage de musiques et vidéos avec d’autres Zune, en mode 11b et 11g. On ne sait pas encore si le wifi permettra le download de la musique à partir de son PC. Cela serait un vrai plus.
  • Un Zune peut récuper la playlist d’un iPod, tant que les droits d’usage des contenus le permettent. Microsoft a bien appris la leçon: pour récupérer le marché d’un concurrent, il faut être compatible avec lui, dans le sens “entrant” bien entendu. Il supporte effectivement les formats WMA, MP3 et, surprise, l’AAC d’Apple.
  • Tuner FM intégré. Une vrai innovation serait d’avoir un Zune connecté sur Internet (Wifi ou 3G) avec accès à des sites de musiques payant comme gratuits ou à des radios disponibles sur le Web. Bon, on peut faire cela avec un SmartPhone.
  • Zune est complété par un site de vente de musique en ligne, Zune MarkePlace (quel nom sexy!). Avec vente à l’unité ou par abonnement, un peu comme sur MusicMe. Comme je l’expliquais dans mon post sur le succès de l’iPod en termes de parts de marché comparé à l’échec relatif du Macintosh, l’intégration verticale est quasiment incontournable sur le marché du baladeur musical.

Côté marketing, il y a fort peu d’informations précises sur le site de Microsoft Corp. La société s’appuie sur une approche “communautaire” pour générer le buzz. Leur marketing a donc généré divers sites comme https://www.comingzune.com. Cela veut surtout dire qu’il faut aller sur les blogs des gars de l’équipe de Zune et pas sur le site conçu pour la presse pour avoir quelques informations sur le produit. Voir par exemple http://www.zuneinsider.com/ d’un gars du marketing, un blog créé sous Typepad ainsi que sur http://www.zunerama.com/. On y trouve une comparaison déjà dépassée avec l’iPod qui montre que l’exercice n’est pour l’instant pas facile, nombre d’informations techniques n’étant pas encore fournies par Microsoft sur Zune.

Pour l’instant, les réactions des commentateurs sont ou bien circonspectes ou bien négatives. Elles sont évidemment négatives chez les partenaires de l’écosystème de Microsoft, tous ces constructeurs qui produisent des players avec le logo “Play for Sure”. Mais c’était prévisible.

Sur qui Microsoft peut-il s’appuyer pour gagner des parts de marché?

  • Les major de la musique? A part l’abonnement sans limite au téléchargement, qu’Apple pourra également proposer avec iTunes, les accords risquent de ne pas faire de différence avec iTunes/iPod. Les volumes générés par Microsoft ne lui permettront pas au début d’avoir de meilleurs conditions financières que celles d’Apple. Même si les majors sont bien contents que se créé une concurrence contre Apple. On n’a jamais intérêt à trop dépendre d’un acteur du marché pour diffuser sa production!
  • Les revendeurs de la grande distribution? Ils vendent tous des dizaines de modèles de players musicaux. Celui de Microsoft sera un modèle de plus. Il faudra donc à Microsoft un investissement marketing conséquent pour “acheter” les têtes de gondole et autres “espaces d’étagères”. Sachant que pour l’instant, on ne sait pas quand Zune sera introduit en Europe.
  • L’effet communautaire? Il fonctionne avec les développeurs, mais n’est pas simple à générer pour des consommateurs qui ne font qu’écouter la musique. L’effet “blog” a ses limites. On l’a vu avec le lancement “Hype” des Ultra Mobile PC en mars dernier, tombé aux oubliettes depuis avec un format de PC trop spécifique incapable de générer un véritable marché de masse pour l’instant.
  • Pourquoi pas… avec des sites de recommandations? Comme U-Lik, Criteo, and co. Il faudra pour cela créer des scénarios qui apportent vraiment de la valeur utilisateur.
  • Au passage, il faut monter des équipes dans les filiales de Microsoft. Les équipes en charge du “grand public” sont déjà bien occupées avec la XBOX avec une saison de Noël critique pour bénéficier de l’absence de la PS3 de Sony. Une équipe dans une filiale, cela ne se monte pas instantanément. Il faut au moins un an dans les faits pour être opérationnel. Cela peut expliquer pourquoi un lancement en Europe n’est pas prévu dans l’immédiat.

Par rapport à Apple, Microsoft déploie une stratégie somme toute classique type “Embrace and extend”. Avec une volonté d’apporter un service meilleur, mais uniquement par des innovations de nature incrémentales. Pas une révolution. Ces évolutions incrémentales sont rarement suffisantes pour déloger un concurrent dominant établi. Il faut pourvoir surfer sur une rupture technologique comme Microsoft l’avait fait avec l’interface graphique au début des années 90, lui permettant d’évincer Wordperfect et Lotus de la bureautique. Ces deux acteurs leaders avaient en effet négligé et le Macintosh et Windows et se contentaient de récolter les fruits de leur part de marché sur MS-DOS. Avec Zune, les ruptures proviennent des moyens de communication. Ils surfent sur le Wifi pour commencer, et cela pourrait aller plus loin. Mais par pour l’instant. Il n’y a pas de stratégie de “bundle” comme l’intégration d’Internet Explorer dans Windows, lui permettant, en plus d’innovations incrémentales, de prendre le dessus sur Netscape Navigator. Donc, une arme de moins. L’intégration verticale est choisie, à l’identique de celle d’Apple, donc pas de différentiation dans le modèle industriel.

Bref, pour l’instant, il n’y a pas suffisamment de différences entre Zune et iPod pour permettre à Microsoft de prendre le dessus sur ce marché. Bien entendu, Microsoft a des moyens et du temps. Ils peuvent poursuivre leur stratégie d’innovation incrémentale sur plusieurs années. Comme ils l’ont fait avec un assez bon résultat avec Windows Mobile, face à Palm et Symbian.

Un peu de suspens… l’histoire n’est pas encore entièrement écrite!

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 14 septembre 2006 et mis à jour le 15 septembre 2006 Post de | Actualités, Médias, Son | 17531 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Les 6 commentaires et tweets sur “No news, good Zune?” :

  • [1] - leafar a écrit le 15 septembre 2006 :

    WifiPod = Zune, une pièce de plus pour le puzzle EPIC…

    J’adore ajouter des pièces au puzzle d’EPIC. Apres the Grid, c’est au tour du WifiPod. Robin le note sur blog. Le Zune de Microsoft est en effet doté de la fonction Wifi et integrera une fonction social dans le software….

  • [2] - Harvey a écrit le 20 septembre 2006 :

    Merci de la référence à Zunerama.

    Il est intéressant de comparer Zune à l’iPod.

    Nous mettons à jour notre côte à côte comparaison.

    Je regrette que moi francais n’est pas bon.

    Vouz le ditez tres bien: l’histoire n’est pas encore entièrement écrite!

    – Harvey
    (www.Zunerama.com)

  • [3] - Olivier Ezratty a écrit le 20 septembre 2006 :

    Indeed, I’ve seen that more and more informations are available on Zune’s specs, including a non-official pricing in the sub-$300 range.

    Sorry to write this blog in French… most of my readers are frogs here on this side of the Atlantic!

    Olivier

  • [4] - Opinions Libres - Le blog d'Olivier Ezratty a écrit le 7 mai 2007 :

    […] technique sur ces sites que sur les sites de Microsoft! Ce fut ainsi le cas lors de l’annonce officielle de Zune en septembre dernier. C’est un peu la même chose avec Vista où Microsoft a poussé le vice […]

  • [5] - aide31 a écrit le 11 février 2009 :

    Bonjour,

    je poste ici pour faire partager mon expérience, mon frère a été victime d’une surdité brutale après une intense utilisation du ipod, au niveau sonore et au niveau durée.
    Je souhaite dire aux utilisateurs d’ipod, mp3 qui nous lisent de faire très attention, c’est dommage d’en arriver à devoir se faire opérer pour se faire implanter une prothèse auditive.
    Alors qu’il suffit de baisser le volume.
    En plus une opération coute très chère, mon frère va se faire implanter avec cette société ( http://www.envoymedical.fr/surdite.htm ) c’est pas remboursé par la sécu !

    Alors prudence !

  • [6] - Murielle a écrit le 23 novembre 2010 :

    Bonjour à tous !
    Touchée récemment par une hyperacousie à cause d’une écoute trop forte de mon Iphone, j’ai achetée un appareil auditif dans une boutique d’optique.
    Malheureusement ça ne va pas du tout j’ai même l’impression que c’est pire! je ne m’y habitue pas du tout!!
    Pensez vous que les “Opticiens” soient suffisamment compétent pour prescrire de tel type d’appareils ?
    Y en a t’il parmi vous qui ont rencontré des expériences similaires ?
    Merci par avance pour vos retours 🙂




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Maison Bergès Jul2020
2020
54 photos
albth
Grenoble Jul2020
2020
22 photos
albth
QFDN
Expo
766 photos
albth
CES Jan2020
2020
2067 photos
albth
Expo QFDN Bercy Oct2019
2019
119 photos
albth
Web2day Nantes Jun2019
2019
66 photos
albth
Viva Technology May2019
2019
164 photos

Téléchargements gratuits

Comprendre l'informatique quantique, un ebook de 682 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, novembre 2019 (624 pages)

CouvertureAvanceesIA

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 750 femmes du numérique (en mars 2020) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Emeline Parizel
Emeline est chef de projet web et facilitatrice graphique chez Klee Group, co-fondatrice TEDxMontrouge, gribouilleuse à ses heures perdues, joue dans une troupe de comédie musicale, co-animatrice de meetups et est sensible à l’art et à la culture.
flow
Elvira Shishenina
Elvira est ingénieure de recherche en calcul quantique chez Total.
flow
Marie-Noëlle Semeria
Marie-Noëlle est Chief Technology Officer pour le Groupe Total après avoir dirigé le CEA-Leti à Grenoble.
flow
Gwendolyn Garan
Gwendolyn est travailleuse indépendante, Game UX Designer, Game UX Researcher (GUR) et 2D Artist pour le jeu vidéo, étudiante en Master 2 Sciences du Jeu, speaker et Formatrice sur l'autisme et la neurodiversité, l'accessibilité et les systèmes de représentation dans les jeux vidéo.
flow
Alexandra Ferreol
Alexandra est étudiante en deuxième année d'un bachelor Game Design à L'Institut Supérieur des Arts Appliqués (année scolaire 2019/2020).
flow
Ann-elfig Turpin
Ann-elfig est étudiante en deuxième année à Lisaa Paris Jeux Vidéos (Technical artist, 3D artiste), année scolaire 2019/2020.
flow
Deborah Papiernik
En tant que SVP New Business Development, Technology & Strategic Alliances d’Ubisoft, Deborah construit de nouveaux business, des projets qui font le pont avec d’autres industries pour inspirer et séduire au-delà des frontières.
flow
Sylvie Pesty
Sylvie est Professeure des Universités à l’Université Grenoble-Alpes et Chercheure dans le domaine de l’Interaction sociale Humain-Robot, au Laboratoire d’Informatique de Grenoble.
flow
Daniella Tchana
Daniella est serial entrepreneur et CEO de BeSMART-edu.
flow
Sara Ducci
Sara est Professeure en Physique à l’Université de Paris Diderot. Recherche au Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques. Responsable du Master Physique et Applications. Membre du CA de la Société Française de Physique.
flow
Sophie Proust
Sophie est Chief Technology Officer (CTO) d'Atos.
flow
Julie Grollier
Julie est Directrice de recherches au CNRS dans l'Unité Mixte de Physique CNRS/Thales. Physicienne inspirée par le cerveau, passionnée par l’informatique et les neurosciences.
flow
Tiphaine Cerba
Tiphaine est ingénieure en matériaux sur la plateforme épitaxie du III-V lab (Thales/Nokia/CEA).
flow
Hélène Perrin
Hélène est Directrice de recherche au CNRS (LPL, Université Paris 13), membre du comité de pilotage du réseau de recherche francilien SIRTEQ sur les technologies quantiques, professeure d'optique quantique et de calcul quantique à l'École normale supérieure et à l'Université Paris-Diderot. #quantique
flow
Pascale Senellart
Pascale est Directrice de recherche au CNRS, Recherche au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies. Professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique. Cofondatrice de la startup Quandela qui commercialise des sources de lumière quantique. Chargée de mission de l’Université Paris Saclay pour les Sciences et Technologies Quantiques. #quantique
flow
Tara Mestman
Tara est en classe de première générale (2019/2020) avec spécialités maths, physique-chimie et Langue Littérature Culture Étrangère Anglais. Suit le cursus sur l’intelligence artificielle chez Magic Makers. Egalement intéressée par le développement de l’informatique #quantique.

Derniers commentaires

“Un grand merci pour votre ouvrage. Concernant les pages 629 et suivantes -que j'apprécie ayant vécu cette époque et en ayant parlé avec quelqu'un devenu depuis prix Nobel - je me suis référé à...”
“Merci pour cette présentation très...”
“Addendum. La réponse est la même pour les caméras : bague de mise au point et profondeur de...”
“Bonjour, L'autofocus n'existait pas à cette époque. En regardant les objectifs des Hasselblad, une bague de mise au point est visible. Cela dit, vu la luminosité à la surface de la lune, le diaphragme doit être...”
“Merci pour cette interview passionnante. Il est important de dire que, dans les années 70-80, les thésards devaient réaliser des prouesses techniques avec peu de moyens...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.