A la découverte de SoftFluent

Publié le 14 octobre 2006 et mis à jour le 18 octobre 2006 - 3 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

Une belle aventure démarre pour SoftFluent qui annonçait le vendredi 13 octobre 2006 le lancement de CodeFluent, son générateur de composants logiciels adapté à la plate-forme .NET.

Flash back… Début 2005, alors qu’il dirigeait l’équipe en charge des relations développeurs et éditeurs de logiciels dans la Division Développeurs dont j’avais la charge chez Microsoft France, Daniel Cohen-Zardi m’annonçait qu’il allait créer son entreprise. Evidemment, perdre un talent est toujours regrettable. Mais je me disais qu’il allait sûrement accomplir de très belles choses en volant de ses propres ailes, beaucoup plus que dans le cadre d’une grande organisation telle que Microsoft avec toutes ses contraintes. Je prenais d’ailleurs le même chemin quelques mois plus tard.

Daniel a donc créé SoftFluent, au départ, une société de conseil stratégique et technologique dédiée au début aux éditeurs de logiciels. Il a ainsi travaillé à ses débuts avec Meta4 et ILOG, deux éditeurs français. Puis, Daniel a commencé à constituer son équipe. Dans un premier temps en récupérant d’excellents collègues de Microsoft qui avaient auparavant travaillé avec lui: Simon Mourier, consultant architecte en développement, l’un des top guns de Microsoft Consulting, et puis Omid Bayani, chef de projet multi-cartes au sens relationnel et pratique incomparables ! Quelques prestations technologiques plus tard avec notamment Bouygues Telecom, AS Groupe, Colibri Solutions, Seatizenpro, Reportive (Artech) et Axoa, l’idée leur est venue de créer un logiciel et de se transformer progressivement en éditeur de logiciel. Bref, de la suite dans les idées puisque Daniel avait passé quatre années chez Microsoft à promouvoir ce métier !

Daniel Cohen Zardi, le CEO Simon Mourier, le CTO Omid Bayani, le COO

D’où CodeFluent, un outil de génération de composants logiciels pas comme les autres! Au terme d’une phase de bêta test – qu’il faut savoir terminer comme on sait – et encouragé par ses nombreux contacts et prospects, il s’est décidé à “mettre la gomme” et à continuer à recruter pour consolider son équipe. Quatre personnes sont ainsi en train de le rejoindre, dont un franco américain. Sous-entendu : il souhaite devenir un acteur international! Son site est d’ailleurs créé d’abord en anglais et ensuite traduit en français. Monde à l’envers pour nous petits français, mais monde à l’endroit pour les autres!

Le marché des outils de développement et du génie logiciel dans lequel il se situe est difficile. Des consolidation et revirements stratégiques sont en cours ou achevés: fusion de Rational chez IBM, évolutions chez Borland, difficultés pour les pure-players des AGL comme Mega International, acquisitions en cascade chez Sybase ou Powerbuilder, explosion de l’open source. Mais le marché évolue. Et les besoins des clients pour améliorer la productivité du développement ne font qu’augmenter alors que les technologies à mettre en oeuvre sont de plus en plus sophistiquées: mode multi-canal, orientation composants, standards XML et services web, etc. Ces outils poussent à une plus grande abstraction du code des applications développées et à une orientation composants forte. D’où le besoin d’une nouvelle génération d’outils de conception d’application. Pas simplement, des générateurs de code, mais plutôt des générateurs de composants réutilisables par le code de ses applications.

CodeFluent se veut innovant dans sa capacité à contourner ces limitations. La modélisation s’effectue en XML au sein d’un plug-in à Microsoft Visual Studio. Le générateur se concentre alors sur la couche de gestion des objets métiers et des données. Il génère plutôt des composants prêts à l’emploi que du code, même si le code des composants est utilisable par ailleurs. Il évite ainsi les limitations bien connues des générateurs de code: manque de flexibilité, fonctionnement à “sens unique” (on ne peut pas facilement ajouter du code puis refaire une génération à partir du modèle de base), manque d’ouverture, formats propriétaires.

La base de données supportée est Microsoft SQL Server, sachant que SoftFluent supportera Oracle quand les clients se manifesteront, le travail d’adaptation étant très rapide et concernant environ 3000 lignes de code grâce à une bonne couche d’abstraction de la base de données. Le produit suppporte également Office et en particulier Excel, pour la modification dynamique des données exportées dans un tableau. CodeFluent ne couvre pas encore la couche de présentation en mode client riche. C’est prévu dans un outil destiné à Windows Vista et à Windows Presentation Framework qui fait partie de .NET 3.0 que SoftFluent sortira en 2007.

L’adhérence à la plate-forme Microsoft est donc significative. L’interopérabilité applicative avec l’existant client est proposée via les Web Services. C’est un parti pris un peu limitant car peu d’applications s’appuient réellement sur ce mécanisme de communication entre objets, mais il faut faire des choix. Le multiplateforme coute trop cher. Par ailleurs, la plate-forme .NET présente l’avantage, avec le monde J2EE, d’être “clean” au niveau architecture.

Background Microsoft oblige, l’équipe de SoftFluent a appliqué quelques recettes marketing bien efficaces pour son lancement :

  • Un positionnement clair du produit.

  • Un mode de diffusion classique sous forme de licences, mais également sous forme de “service logiciel” hébergé chez eux. Le site reçoit le modèle et génère les templates et codes sources importables par le développeur.
  • Un lancement un vendredi 13, histoire de porter chance, avec un séminaire hébergé chez Microsoft rue de l’Université, avec l’accueil de Julien Codorniou, en charge des parrainages de startups dans le cadre du programme IDEES, SoftFluent en faisant partie.
  • L’étude de cas client avec un cabinet de conseil en relations humaines exploitant une application sur mesure développée grâce à CodeFluent (et par l’équipe de SoftFluent).
  • Un premier partenaire : la branche Sogeti du groupe CapGemini, sachant que d’autres vont se lancer tel que NEOS-SDI, une SSII pure-player autour des technologies Microsoft. De quoi avec une bonne surface de contacts clients !
  • L’interfaçage de CodeFluent avec un leader du marché (ILOG Rules).
  • Une très bonne communication technique et sans pipo: excellent site Web, une newsletter en anglais, une version de démonstration, un livre blanc, etc.
  • Une tarification adaptée sur la base d’une location mensuelle, adaptée aux cycles de vie des développements et à la sous-traitance, fréquente dans ce métier.

Bref (pourrais-je faire bref?), une bonne équipe, un vrai besoin, un bon produit, une bonne stratégie. Il ne reste plus qu’à grandir et faire éclore ce nouveau succès du logiciel !

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 14 octobre 2006 et mis à jour le 18 octobre 2006 Post de | Logiciels, Microsoft, Startups | 9004 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Les 3 commentaires et tweets sur “A la découverte de SoftFluent” :

  • [1] - domo a écrit le 23 octobre 2006 :

    Attention béotien !
    Voilà donc une question en net décallage avec votre culture SGBD que je n’ai pas. Nous recherchons une solution de développement aussi riche que simplifié après avoir tâté SQLserver 2000 en 2001. CodeFluent a l’air d’y répondre mais quels sont les pré-requis en équipement informatique (taille, serveur ou pas ??) et quel est le profil de développeur que nous devrions recruter ou consulter ? pour construire une nouvelle arborescence avec des bases de données pour des transaction multimétiers
    J’apprécie vos suggestions
    Et bravo pour ce blog Ezrattyssime
    JR

  • [2] - Olivier Ezratty a écrit le 23 octobre 2006 :

    Il n’y a pas de prérequis spécifique côté serveur pour CodeFluent. Tout dépend du dimensionnement de l’application: taille de la base, volume transactionnel, etc.

    Côté outils de dev, avec quoi aviez vous tâté du SQL Server 2000 en 2001? A quoi sont rompus vos développeurs?

    Aujourd’hui, en environnement Microsoft, la solution classique consiste à utiliser Visual Studio 2005 avec le Framework .NET 2.0. Et de le compléter éventuellement par un framework ou un générateur de code.

    CodeFluent est une surcouche de Visual Studio qui créé des objets métiers et réduit grandement la charge de codage pour les opérations de base, notamment sur la navigation et les opérations classiques dans la base de données.

    Il y a aussi la solution Olymars qui est un générateur de code à proprement parler pour l’exploitation de base de donnée SQL Server. Olymars (http://www.olymars.net/Refresh) a été créé par Pascal Belaud de Microsoft France et est en diffusion gratuite.

    N’hésitez pas à contacter Daniel Cohen-Zardi (dcz@softfluent.com) pour en savoir plus. Où bien encore l’équipe d’Eric Mittelette chez Microsoft (ericmitt@microsoft.com), qui gère les relations développeurs.

  • [3] - Opinions Libres a écrit le 15 novembre 2006 :

    […] A la découverte de SoftFluent […]




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Visite C2N Palaiseau Mar2021
2021
17 photos
albth
Annonce Stratégie Quantique C2N Jan2021
2021
137 photos
albth
Maison Bergès Jul2020
2020
54 photos
albth
Grenoble Jul2020
2020
22 photos
albth
QFDN
Expo
766 photos
albth
CES Jan2020
2020
2067 photos
albth
Expo QFDN Bercy Oct2019
2019
119 photos

Téléchargements gratuits

Comprendre l'informatique quantique, un ebook de 684 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, février 2021 (742 pages)

CouvertureAvanceesIA

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 750 femmes du numérique (en mars 2020) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Emeline Parizel
Emeline est chef de projet web et facilitatrice graphique chez Klee Group, co-fondatrice TEDxMontrouge, gribouilleuse à ses heures perdues, joue dans une troupe de comédie musicale, co-animatrice de meetups et est sensible à l’art et à la culture. #création
flow
Elvira Shishenina
Elvira est Quantum Computing lead chez BMW ainsi que présidente de QuantX, l'association des polytechniciens du quantique. #quantique
flow
Marie-Noëlle Semeria
Marie-Noëlle est Chief Technology Officer pour le Groupe Total après avoir dirigé le CEA-Leti à Grenoble. #recherche
flow
Gwendolyn Garan
Gwendolyn est travailleuse indépendante, Game UX Designer, Game UX Researcher (GUR) et 2D Artist pour le jeu vidéo, étudiante en Master 2 Sciences du Jeu, speaker et Formatrice sur l'autisme et la neurodiversité, l'accessibilité et les systèmes de représentation dans les jeux vidéo. #création #jeuvidéo
flow
Alexandra Ferreol
Alexandra est étudiante d'un bachelor Game Design à L'Institut Supérieur des Arts Appliqués (année scolaire 2019/2020) #création
flow
Ann-elfig Turpin
Ann-elfig est étudiante en deuxième année à Lisaa Paris Jeux Vidéos (Technical artist, 3D artiste), année scolaire 2019/2020. #création #jeuvidéo
flow
Deborah Papiernik
En tant que SVP New Business Development, Technology & Strategic Alliances d’Ubisoft, Deborah construit de nouveaux business, des projets qui font le pont avec d’autres industries pour inspirer et séduire au-delà des frontières. #jeuvidéo #marketing
flow
Sylvie Pesty
Sylvie est Professeure des Universités à l’Université Grenoble-Alpes et Chercheure dans le domaine de l’Interaction sociale Humain-Robot, au Laboratoire d’Informatique de Grenoble. #recherche
flow
Daniella Tchana
Daniella est serial entrepreneur et CEO de BeSMART-edu. #entrepreneuse #formation
flow
Sara Ducci
Saraest professeure en physique à l’université de paris. recherche au laboratoire matériaux et phénomènes quantiques. chez Université Paris Diderot #recherche
flow
Sophie Proust
Sophie est Chief Technology Officer (CTO) d'Atos. #recherche
flow
Julie Grollier
Julie est Directrice de recherche chez CNRS Thales RT #recherche #IA
flow
Tiphaine Cerba
Tiphaine est ingénieure en matériaux sur la plateforme épitaxie du III-V lab (Thales/Nokia/CEA). #recherche
flow
Hélène Perrin
Hélène est directrice de recherche au CNRS au laboratoire LPL de Université Paris 13 #quantique #recherche #enseignement
flow
Pascale Senellart
Pascale est Directrice de recherche au CNRS, Recherche au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies. Professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique. Cofondatrice de la startup Quandela qui commercialise des sources de lumière quantique. Chargée de mission de l’Université Paris Saclay pour les Sciences et Technologies Quantiques. #quantique #recherche #enseignement #écosystème #entrepreneuse
flow
Tara Mestman
Tara est en classe de terminale (2020/2021) avec spécialités maths, physique-chimie et Langue Littérature Culture Étrangère Anglais. Suivait le cursus sur l’intelligence artificielle chez Magic Makers. Également intéressée par le développement de l’informatique #quantique. #IA

Derniers commentaires

“Un article est-il complet ? Ce n'est évidemment jamais le cas. Par contre, j'évoque un peu ces questions de droit dans mon ouvrage ici :...”
“Bonjour Olivier, D'abord, je concède que vous êtes un excellent vulgarisateur avec une vision en général plutôt synthétique, et plus précise quand c'est à propos (cf. vos dernières minutes d'intervention sur...”
“Superbe articl, très bien détaillé. Les 6-8 semaines sont pour combien de wafers...”
“Merci pour cette interview intéressante et l'avis final concernant l'impossibilité d'exploiter cette énergie. Les débats portent sur la physique quantique. Puis-je solliciter un lecteur sur les monopôles...”
“Il n'y a que des pages blaches. C'est une blague? On peut obtenir le ebook oui ou...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.