MIPTV 2015 : startups

Publié le 27 avril 2015 et mis à jour le 8 mai 2015 - Commenter -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

Chaque année, je découvre quelques nouvelles startups de l’univers de la “TV connectée” au MIPTV. Le terme fait maintenant désuet. Il ne semble même plus vraiment utilisé. Il semble qu’il soit évité car il symbolise l’échec non seulement des constructeurs à imposer leur vision de la TV connectée mais aussi celle des startups à l’alimenter avec leurs nombreuses applications “second écran”. J’avais eu l’occasion d’expliquer ce phénomène dans “Les français de la TV connectée – Telequid et Tivine” en décembre 2014.

Dans ce MIPTV pour lequel j’ai déjà fait un compte-rendu sur les contenus TV, les contenus OTT et l’écosystème de la 4K avec un petit détour par le NAB de Las Vegas, se trouvaient une petite vingtaine de startups ou PME exposantes et l’habituel concours de startups, organisé avec le concours de FaberNovel. Cinq startups finalistent pitchaient devant un jury composé d’un représentant du programme CanalStart de Canal+, le Farid de “Fred & Farid”, et des représentants de Yahoo7, de l’irlandais RTE Digital et de la startup suédoise Epidemic Sound. Les startups avaient été sélectionnées par Canalstart et Fabernovel, dont Raphaëlle Toledano animait les présentations.

flow

La grande ironie de ce concours de startups est que son gagnant, l’américain RightsTrade, qui est une sorte d’intermédiaire de gestion des droits pour les ayant-droits, pourrait très bien désintermédier le salon MIPTV. Cela démontre au moins que le jury était bien indépendant !

Les candidats étaient donc :

Relevancy Data (UK + Israël)

Cette startup propose un système qui permet d’optimiser le choix des publicités qui sont présentées dans les systèmes de diffusion de vidéo sur Internet, style YouTube. D’un côté, il scanne des millions de vidéos en ligne et utilise un système de reconnaissance pour identifier les éléments distinctifs dans les vidéos qui sont regardées par l’utilisateur. De l’autre, il injecte les métadonnées générées dans un profil utilisateur qui sert à personnaliser les publicités. On suppose que les personnes, lieux, logos, objets et musiques qui sont reconnus dans les vidéos visionnés font partie des centres d’intérêt de l’Internaute. Ils utilisent également les données sur les vidéos de publicité qui sont fermées par les utilisateurs en cours de route. Ces données “d’opt-in” ont aussi de la valeur pour indiquer ce que l’utilisateur ne souhaite pas voir.

A ce jour, ils ont notamment BMW comme client et cela permettrait d’avoir 42% de plus de vidéos publicitaires réellement vues par les Internautes. Ils travaillent aussi avec Dailymotion et Evian. Il est probable que cette technologie qui utilise probablement des briques logicielles open source standards, présente plein de domaines d’applications à explorer.

Dramatify (Suède)

Cette startup illustre une tendance qui avait déjà démarré il y a quelques années avec l’apparition de startups “b-to-b” pour les métiers de la TV. Ici, Dramatify est une application mobile smartphone et tablette permet de gérer la production de toutes sortes de contenus TV et cinéma, fiction comme documentaires. C’est une sorte d’ERP complet qui gère la communication entre les membres des équipes de production, entre réalisateur et scénariste, qui gère les plannings des ressources, la collaboration etc. L’application de génération de scénario ajoute un watermark pour en assurer la traçabilité.

Dramatify

Wildseed Studios (UK)

Voilà une startup qui n’avait rien à faire là. Tout du moins, on ne peut pas vraiment qualifier ce genre de société de startup. C’est une société de production de vidéos pour YouTube. Autant dire que le modèle n’est pas très scalable. Mais comme Canal+ sponsorisait l’événement et qu’ils ont déjà acquis un MCN (Studio Bagel), il est logique qu’ils se soient intéressés à ce genre de société.

Wildmoka (FR)

J’ai déjà eu sporadiquement (notamment ici) l’occasion d’évoquer cette société basée à Sophia-Antipolis qui a créé Moments Share, une fonction de génération d’extraits de vidéos live pour l’application second-écran de Canal+. C’est aussi un partenaire de Wyplay, situé près de Marseille et qui est derrière la mise à jour de l’ensemble du logiciel des box de Canal+, en cours de déploiement (la mise à jour s’applique aux box existantes).

Ils ont comme client AT&T aux USA, une belle référence. En France, en plus de Canal+, ils travaillent aussi avec Direct8 et NRJ12. L’intérêt de la fonction ? Il démultiplie la viralité des contenus live dans les réseaux sociaux. En générérant jusqu’à une dizaine de plus de retweets sur l’émission. De quoi faire saliver les chaines TV traditionnelles !

flow

Thomas Menguy, le fondateur et CEO de Wilkmoka pendant son pitch au MIPTV.

C’est la seule société qui fait officiellement partie du programme CanalStart. Il était tout aussi compréhensible que Canal+ les sélectionne dans ce concours même si cela frise le conflit d’intérêt !

RightsTrade (USA)

Le gagnant de cette édition du concours de startups du MIPTV propose un outil d’optimisation du processus de vente de droits audiovisuels. L’idée consiste à dématérialiser au maximum le processus de vente de droits audiovisuels en faisant au passage la promotion de la longue traîne des catalogues. Cela ne remplacera probablement pas le relationnel entre ayant-droits et diffuseurs mais permettra aux premiers de toucher une clientèle plus large. Avec la fragmentation des offres de contenus OTT, cette solution a probablement une place à prendre.

flow

On remarquera un “pattern” :  toutes ces sociétés sélectionnées ont une solution plutôt b-to-b. Cela traduit cette tendance au repli vers le b-to-b des entrepreneurs du secteur. Il est en effet pour l’instant très difficile de percer en attaquant directement les téléspectateurs dans l’écosystème de la TV. Les startups du secteur sont quasiment toutes amenées à soit fournir leur produit en marque blanche (comme Wildmoka pour Canal+) soit à être plutôt des prestataires de services (comme les vétérans du secteur DotScreen ou Wiztivi).

Autres startups croisées au MIPTV

Il y avait bien d’autres startups, très orientées b-to-b dans la zone digitale de ce salon. J’ai notamment croisé :

Tivine Technologies (France) qui intervenait dans les sessions. La société basée à Paris, actuellement dans l’incubateur Telecom Paristech, propose un guide de programme enrichi, agrégeant des informations issues de sources en général ouvertes comme Wikipedia ou IMdB.

Vigiglobe (Belgique) qui était déjà présent l’année dernière et présentait son outil de monitoring de trafic dans les réseaux sociaux et notamment Twitter. La société a un lab de R&D basé à Sophia-Antipolis. Elle arrive à se développer avec des clients dans plusieurs pays dont la France.

Magisto (Israël) qui propose un outil d’édition automatique de vidéos en ligne. En gros, cela génère une vidéo (animée…) à partir de contenus disparates de type photos, schémas, logos et vidéos avec force effets spéciaux et de transitions. Le genre d’outil qui donne immanquablement l’impression de déjà-vu mais qui est tout de même différent de ce que je connaissais comme le français Stupeflix et son application Replay dont l’histoire de son intégration dans le keynote de Tim Cook d’Apple en septembre 2014 vient d’être racontée par Frédéric Filloux dans Monday Note.

flow

Slashtag va lancer une chaîne TV interactive OTT pour les jeunes intégrant notamment des vidéos captées à 360° dans lesquelles on pourra naviguer sur son mobile.

Slashtag (France), une startup en gestation depuis environ un an qui proposera dans un premier temps une application mobile destinée à ajouter de l’interactivité aux programmes TV avec des contenus additionnels. Elle s’appuiera sur une technologie “maison” de reconnaissance sonore du contenu TV. C’est une technologie de la catégorie de l’Automatic Content Recognition (ACR). Elle est notamment proposée par l’américain Audible Magic et il en existe des briques open source ou propriétaires utilisables en marque blanche. Le concept fait penser à ceux de Leankr et Tivine Technologies mais avec deux différences clés : un ciblage jeunes et l’addition de contenus plutôt vidéo que textes aux programmes TV. Sachant que certaines applications second écran des chaînes de TV utilisent déjà l’ACR pour détecter le programme en cours. L’application permettra de faire du T-commerce et d’acheter les produits vus dans les contenus à la TV. Intéressant et déjà vu dans de nombreux projets, mais cela nécessite plutôt de l’ACR vidéo que de l’ACR audio ! La société a un second projet de création de chaîne TV interactive qui associe des contenus vidéo produits en interne (ou pas ?), et notamment des contenus créés en 360° avec un système de multi-GoPro (ci-dessus), de la publicité interactive et géolocalisée, de l’interaction sociale et même une monnaie virtuelle. On sent que tous les mots magiques du moment ont été intégrés dans le business plan ! La créatrice de Slashtag a déjà levé 1m€ et annonce lancer un tour de table de 15m€. Cela me semble bien hasardeux sauf à bénéficier de financements occultes ou vraiment très désintéressés et seulement si les ambitions internationales du projet sont bien là ! Il est en effet rare de trouver une telle somme si l’on n’a pas déjà démontré que la croissance était là, tant au niveau des utilisateurs que du chiffre d’affaire. On peut aussi faire miroiter un rachat rapide par un média comme Canal+, auquel cas ce rachat devrait au moins se faire à au moins environ 4×16 = 64m€ pour tenir compte de la dilution du capital des investisseurs. Ce n’est pas loin des 80m€de la revente de la chaine de la TNT Numéro 23, ce qui leur a peut-être donné des idées ! Seule une petite dizaine de sociétés du numérique arrive à lever plus de 15m€ en France chaque année parmi lesquelles on peu compter par exemple Blablacar, Withings ou Sigfox (cf l’indicateur de Chausson Finance). Mais pas dans les contenus ! Le projet est en fait un spin-off de l’agence de création de contenus interactifs Slashe qui est à l’origine de la technologie et a été créé par la fondatrice de Slashtag, Lenka Galinié.

Et les startups du NAB ?

Le NAB ayant lieu presque en même temps que le MIPTV, quelques uns des acteurs français du secteur de la TV connectée étaient à Las Vegas au lieu de Cannes. Je n’ai pas pu toutes les pister. J’ai surtout noté que Dotscreen en a profité pour lancer une application pour l’Apple Watch pour Europe 1. Elle permet de piloter l’application iPhone d’écoute de la station radio en réception Internet. Un nouvel usage à créer ! Leur client était déjà acquis, Dotscreen ayant développé pour Europe 1 ses applications tablette et smartphone. Il est bien normal qu’un spécialiste des applications second écran s’empare de “the” nouvel écran qui vient d’arriver !

Sinon, à l’échelle internationale, le secteur poursuit sa consolidation avec notamment l’acquisition de l’européen Pace par l’américain ARRIS pour $2,1B.  Arris avait déjà avalé l’activité set-top-box de Motorola en 2012, aux débuts du démembrement de Motorola provoqué par son acquisition par Google en 2011. L’israélien Avid spécialiste de la post-production vidéo s’est de son côté payé Orad, un autre israélien spécialiste de l’habillage écran des studios TV et qui équipe notamment le plateau du JT de M6.

Voilà, c’est terminé pour l’actualité des technologies de la TV et pour ce MIPTV 2015 ! Sur ces sujets, je vous donne probablement rendez-vous pour l’après IBC d’Amsterdam de septembre 2015. Et ensuite, je passerai probablement du temps à décortiquer les annonces des prochaines box TV de Free et d’Orange qui devraient intervenir d’ici la fin 2015.

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 27 avril 2015 et mis à jour le 8 mai 2015 Post de | TV et vidéo | 19848 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img


Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Last posts / derniers articles

Free downloads

Understanding Quantum Technologies 2021, a free 800 pages ebook about all quantum technologies (computing, telecommunications, cryptography, sensing):

image

Comprendre l'informatique quantique 2020, un ebook de 684 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, février 2021 (742 pages)

CouvertureAvanceesIA

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
QFDN
Expo
791 photos
albth
Remise Légion d'Honneur Philippe Herbert Jul2021
2021
15 photos
albth
Vivatech Jun2021
2021
120 photos
albth
Visite C2N Palaiseau Mar2021
2021
17 photos
albth
Annonce Stratégie Quantique C2N Jan2021
2021
137 photos
albth
Maison Bergès Jul2020
2020
54 photos
albth
Grenoble Jul2020
2020
22 photos

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble près de 800 femmes du numérique (en janvier 2022) et elle s'enrichit en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentées au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Gaëlle Rannou
Gaëlle est étudiante à 42 Paris et tutrice de l’équipe pédagogique (en 2021).
flow
Jehanne Dussert
Jehanne est étudiante à l'école 42, membre d'AI For Tomorrow et d'Open Law, le Droit ouvert. Elle est aussi fondatrice de "Comprendre l'endométriose", un chatbot informant sur cette maladie qui touche une personne menstruée sur 10, disponible sur Messenger. #entrepreneuse #juridique #santé
flow
Chloé Hermary
Chloé est fondatrice d'Ada Tech School, une école d'informatique alternative et inclusive dont la mission est de former une nouvelle génération de talents diversifié à avoir un impact sur le monde. #entrepreneuse #formation
flow
Anna Minguzzi
Anna est Directrice de Recherche au CNRS au Laboratoire de Physique et Modélisation des Milieux Condensés (LPMMC) à Grenoble. #quantique
flow
Maeliza Seymour
Maeliza est CEO et co-fondatrice de CodistAI, qui permet de créer une documentation du code informatique par une IA.
flow
Candice Thomas
Candice est ingénieure-chercheuse au CEA-Leti, travaillant sur l’intégration 3D de bits quantiques au sein du projet Quantum Silicon Grenoble. #recherche #quantique
flow
Stéphanie Robinet
Stéphanie dirige un laboratoire de conception intégrée de circuits électroniques du CEA-Leti qui travaille sur des systèmes sur puces intégrés, des interfaces de capteurs, des interfaces de contrôle de qubits et de la gestion intégrée de l'énergie. #recherche #quantique
flow
Sabine Keravel
Sabine est responsable du business development pour l’informatique quantique chez Atos. #quantique #IT
flow
Céline Castadot
Céline est HPC, AI and Quantum strategic project manager chez Atos.
flow
Léa Bresque
Léa est doctorante, en thèse à l'institut Néel du CNRS en thermodynamique quantique, sous la direction d'Alexia Auffèves (en 2021). #quantique #recherche
flow
Emeline Parizel
Emeline est chef de projet web et facilitatrice graphique chez Klee Group, co-fondatrice TEDxMontrouge, gribouilleuse à ses heures perdues, joue dans une troupe de comédie musicale, co-animatrice de meetups et est sensible à l’art et à la culture. #création
flow
Elvira Shishenina
Elvira est Quantum Computing lead chez BMW ainsi que présidente de QuantX, l'association des polytechniciens du quantique. #quantique
flow
Marie-Noëlle Semeria
Marie-Noëlle est Chief Technology Officer pour le Groupe Total après avoir dirigé le CEA-Leti à Grenoble. #recherche
flow
Gwendolyn Garan
Gwendolyn est travailleuse indépendante, Game UX Designer, Game UX Researcher (GUR) et 2D Artist pour le jeu vidéo, étudiante en Master 2 Sciences du Jeu, speaker et Formatrice sur l'autisme et la neurodiversité, l'accessibilité et les systèmes de représentation dans les jeux vidéo. #création #jeuvidéo
flow
Alexandra Ferreol
Alexandra est étudiante d'un bachelor Game Design à L'Institut Supérieur des Arts Appliqués (année scolaire 2019/2020) #création #jeuvidéo
flow
Ann-elfig Turpin
Ann-elfig est étudiante en deuxième année à Lisaa Paris Jeux Vidéos (Technical artist, 3D artiste), année scolaire 2019/2020. #création #jeuvidéo

Derniers commentaires

“Vous ne répondez pas à une question toute simple: En quoi l'augmentation des cours du pétrole est responsable de ces super profits ? Si total achète du pétrole plus cher, et le revend plus cher, en quoi les...”
Répondre
Olivier Ezratty
sur Guide des Startups 2019 :
“Pour l'instant non. Sauf si des volontaires reprennent le flambeau. Je me consacre maintenant à 100% aux technologies quantiques. Et à mettre à jour un autre pavé, "Understanding Quantum Technologies"....”
“Super Guide, Des mises à jour prévues...”
“Les questions sur l'#IA sont en effet posées. Mais sur ce sujet nous avons encore le temps... En 2018 @olivez avai…...”
“Euh, Daniel, il y a des erreurs de typo indépendantes de ma volonté, dus à mon écriture sous forme de bras et de kets!... Il faut lire bien sûr: E(t) = ProdScal de Psi* avec H Psi, soit: E(t) = (Psi* . H Psi)...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.