Pour ce dernier post au sujet de l’IBC Amsterdam 2010, voici une petite séquence geek vidéo / photo au sujet de tous les accessoires que l’on peut maintenant trouver pour utiliser un appareil photo réflex avec fonction vidéo.

Le phénomène a été déclenché il y a deux ans par la sortie du Canon 5D Mark II, premier réflex doté de la capacité à filmer des vidéos en 1080p. Il a été ensuite suivi par le 7D (qui n’est pas un plein format), puis pas un grand nombre d’autres constructeurs, Nikon en tête. Deux ans après sa sortie, le Canon 5D Mark II reste la référence. C’est en effet encore le seul “full frame” faisant du 1080p (Full HD).

L’appareil est maintenant sporadiquement utilisé pour tournages vidéos professionnels : pour des spots publicitaires, des séries télévisées (un épisode de Dr House récemment tourné avec, la BBC s’y est mise aussi pour le tournage de ses fictions), des documentaires (un reportage en Afghanistan), voire même des longs métrages. Les raisons : le capteur 24×36 mm proche de l’antique pellicule 35 mm, le support d’optiques de qualité chez Canon, notamment à grande ouverture permettant un grand contrôle de la profondeur de champs. Et enfin, surtout, le prix de l’appareil, aux alentours de 2000€ maintenant. Une broutille par rapport à une caméra vidéo professionnelle. Malgré tout, l’usage de ces appareils réflex pour tourner de la vidéo présente plein d’inconvénients et lacunes liés aux entrées/sorties son et vidéo, aux automatismes, au manque de time code, et au format physique de l’appareil.

Encore plus que pour les caméras vidéo broadcast, un appareil réflex est donc loin d’être suffisant pour réaliser des tournages professionnels. Il leur faut des accessoires. Et ceux-ci ont fleuri ces deux dernières années. Je n’en avais cependant jamais vu autant de variétés qu’à ce IBC 2010.

Passons-donc les en revue :

  • La “mate box” : il s’agit d’un cache évitant les entrées de lumière parasite dans l’objectif. Il délimite aussi le champs de la prise de vue qui peut être du 16/9 (le format par défaut), mais aussi le format cinéma Panavision qui est plus élargi (1:2:35).

Mate pour Canon 5D II

  • Les objectifs : aux débuts en 2008/2009, les tournages avec les réflexes s‘effectuaient avec des objectifs Canon (ou Nikon, selon). Ils sont de très bonne facture et d’un prix tout à fait abordable dans un environnement professionnel. Le Canon EF 85 mm qui ouvre à 1.2 est ainsi très utilisé pour le contrôle qu’il procure de la profondeur de champs. Mais le grand angle 16-35 mm voire le 24-70 mm ouvrant tous deux à 2.8 sont également appréciés. On voit maintenant apparaitre des objectifs du monde du cinéma et du broadcast avec leur adaptateur pour monture Canon. Par exemple chez Cooke et chez Zeiss. Les objectifs Cooke à focale fixe de la série 5 peuvent exploiter la technologie “/i” qui leur permet d’enregistrer en numérique et image par image tous les paramètres de réglage (surtout le focus), sur une carte SD, et de les injecter ensuite dans les logiciels de montage vidéo. Ils ouvrent tous à 1.4 dans des focales qui vont de 18 mm à 135 mm. Le 32 mm ci-dessous a un prix public de $18K. Il est monté sur un Canon EOS 1D Mark IV.

Objectif Cooke sur Canon 5D II

Le LWZ 15.5-45 mm de Carl Zeiss ci-dessous ouvre quant à lui à 2.6. Pour un prix public de $29K, en général négociable.

Objectif Zeiss pour Canon 5D II

Et juste après l’IBC 2010 et à l’occasion du salon Photokina, Canon annonçait une évolution intéressante de ses téléobjectifs à focale fixe 300mm et 400mm (ouvrant à 2.8) et ses 500 mm et 600 mm (ouvrant à 4.0) : le zoom électrique. Une fonctionnalité spécialement conçue pour la prise de vue vidéo !

  • La prise de vue stéréoscopique associe deux réflexes, en lieu et place de caméras broadcast ou cinéma, dans un “rig” qui les place de manière perpendiculaire et décalée autour d’un boitier contenant un miroir semi-transparent.

Prise de vue stéréoscopique avec Canon 5D II

  • Les systèmes de visée comme celui-ci en dessous intègrent un écran numérique type LCD. Pas très pratique à priori, et la qualité de l’image est moyenne.

Viseur pour Canon 5D II

  • Les écrans de contrôle et éclairage LED sur un stand coréen. Les écrans de contrôle se connectent en HDMI à l’appareil réflex, mais leur définition n’est pas en 1080p. Généralement, c’est du 800×600, en LCD-TFT classique. Sony propose des écrans de contrôle en OLED de 7,4 pouces de diagonale. Il faudra aussi prévoir des micro externes car ces appareils ont en général un micro interne mono qui capte en plus le bruit de l’appareil lorsque l’on manipule l’objectif.

_MG_3340

  • Les épaulières, ici avec viseur électronique et contrôle de focus. Elles transforment le réflex en caméra d’épaule. On en trouve chez de nombreux fournisseurs : Zacuto, K-Tek, RGB Photographic, Vocas, VFGadgets, Redrock Micro et DVTech. Ce sont les premiers accessoires qui sont apparus fin 2008 et en 2009 au moment de la sortie du Canon 5D Mark II.

Epaulière pour Canon 5D II

  • Le stabilisateur simple, chez le français L’Aigle. Pas très évident à manipuler. A noter que ce genre de stabilisateur existe depuis un certain temps pour l’iPhone. L’iPhone 4 tournant des vidéos fort convenables en 720p, cela devient tout à fait censé de stabiliser son smartphone pour réaliser par exemple des interviews vidéo.

Laigle (1)

  • Les stabilisateurs “à la Steadicam”, ici chez Glidecam. Ca commence à être du lourd. Et permet de prendre des prises de vue en mouvements souples. Il faut compter quelques milliers d’Euros pour s’équiper ainsi.

Stabilisateur Gliedecam pour Canon 5D II

Au bout du compte, un équipement complet représente une bonne dizaine de fois le prix de l’appareil réflex. Mais on n’évite pas une grande partie de cet équipement avec des caméras broadcast (sauf pour l’épaulière).

Prochaine étape de cette évolution du marché de la prise de vue : la prochaine génération de réflex qui enregistrera la vidéo en format non compressé (dit “RAW”, comme le font les caméras RED) et probablement l’ajout de l’autofocus, même si celui-ci est plus intéressant en reportage que pour des tournages professionnels où ce contrôle est généralement réalisé manuellement.

La réponse des fabricants de caméras est de sortir des modèles à grand capteur et plus abordables (formats full frame 24x36mm), capables d’apporter la même souplesse dans le contrôle de la profondeur de champ que les réflex “full frame”. Par contre, la fonction photo des caméscopes reste en général assez médiocre. Il y a peu d’évolutions de ce côté là, notamment parce que les optiques standards et non interchangeables qu’ils intègrent sont assez limitées, sans compter la focale qui ne descend pas très bas (rarement en dessous du 35 mm, voire 28 mm).

Au bout du compte, ce remue-ménage est intéressant car, comme on peut le constater depuis des décennies, il contribue à l’avancement technique de la prise de vue vidéo, des pros aux consommateurs.

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 22 septembre 2010 Post de | Loisirs numériques, Photo numérique, TV et vidéo | 47571 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Les 7 commentaires et tweets sur “L’attirail pour tourner des vidéos avec les réflex” :

  • [1] - rMen a écrit le 22 septembre 2010 :

    merci pour ces infos fortes utiles! j’ajouterai le fig rig de Manfrotto qui permet de gagner en stabilité lors de prises de vues en mouvements:

    http://video.google.com/videoplay?docid=5057699084327788170#

  • [2] - Pierre a écrit le 22 septembre 2010 :

    Un attirail qui fait rêver.
    Je reste sceptique sur le vrai intérêt de faire de la vidéo avec un appareil photo.
    Si les constructeurs comble les lacunes évoquées cela ne se fera peut être pas sans surcoût et alors on obtiendra…une caméra vidéo…qui sait aussi faire de la photo. Cela m’étonnerai qu’a des niveaux professionnels on cherche un appareil pour les deux usages.
    Le seul intérêt que je vois à cette tendance c’est que la vidéo va devoir soit faire moins cher, soit encore mieux justifier la différence de prix.

  • [3] - Clarky a écrit le 3 octobre 2010 :

    Canon annon­çait une évolu­tion inté­res­sante de ses télé­ob­jec­tifs à focale fixe: le zoom élec­trique.

    Un zoom sur une focale fixe, ce n’est pas une évolution, ça Monsieur, c’est une révolution! 😛

    Joli lapsus…

    Clarky

    • [3.1] - Olivier Ezratty a répondu le 3 octobre 2010 :

      Oui, en effet… 🙂

      C’est une évolution de leur offre qui dans cette plage de focales ne comportait que des focales fixes et pas de zoom. Il manquait ces quelques mots de précision dans la phrase, que les lecteurs auront cependant bien compris !

  • [4] - netking17 a écrit le 18 octobre 2010 :

    Un autre super accessoire : la pocket dolly

    Un bon exemple d’utilisation (avec un 5D) à voir ici.

  • [5] - alidamiens a écrit le 23 octobre 2010 :

    Hey tous!

    Quelqu’un pourrait m’indiquer où trouver une mattebox “pas chère” en ile de france pour équiper un canon 5d.

    D’avance merci.

  • [6] - Clemens de Souza a écrit le 12 juillet 2012 :

    moi pauvre africain!! je tombe sur ce site ki me fai rêver!! fait un tour sur youtube et taper cilclecio ou clemens de Souza et vou veré ce ke jè déja réaliser avec un e CANON san ce matos et alors vou pouvez imaginer si javè le plu petit ses matos a ma disposition!!!!




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Maison Bergès Jul2020
2020
54 photos
albth
Grenoble Jul2020
2020
22 photos
albth
QFDN
Expo
766 photos
albth
CES Jan2020
2020
2067 photos
albth
Expo QFDN Bercy Oct2019
2019
119 photos
albth
Web2day Nantes Jun2019
2019
66 photos
albth
Viva Technology May2019
2019
164 photos

Téléchargements gratuits

Comprendre l'informatique quantique, un ebook de 682 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, novembre 2019 (624 pages)

CouvertureAvanceesIA

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 750 femmes du numérique (en mars 2020) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Emeline Parizel
Emeline est chef de projet web et facilitatrice graphique chez Klee Group, co-fondatrice TEDxMontrouge, gribouilleuse à ses heures perdues, joue dans une troupe de comédie musicale, co-animatrice de meetups et est sensible à l’art et à la culture.
flow
Elvira Shishenina
Elvira est ingénieure de recherche en calcul quantique chez Total.
flow
Marie-Noëlle Semeria
Marie-Noëlle est Chief Technology Officer pour le Groupe Total après avoir dirigé le CEA-Leti à Grenoble.
flow
Gwendolyn Garan
Gwendolyn est travailleuse indépendante, Game UX Designer, Game UX Researcher (GUR) et 2D Artist pour le jeu vidéo, étudiante en Master 2 Sciences du Jeu, speaker et Formatrice sur l'autisme et la neurodiversité, l'accessibilité et les systèmes de représentation dans les jeux vidéo.
flow
Alexandra Ferreol
Alexandra est étudiante en deuxième année d'un bachelor Game Design à L'Institut Supérieur des Arts Appliqués (année scolaire 2019/2020).
flow
Ann-elfig Turpin
Ann-elfig est étudiante en deuxième année à Lisaa Paris Jeux Vidéos (Technical artist, 3D artiste), année scolaire 2019/2020.
flow
Deborah Papiernik
En tant que SVP New Business Development, Technology & Strategic Alliances d’Ubisoft, Deborah construit de nouveaux business, des projets qui font le pont avec d’autres industries pour inspirer et séduire au-delà des frontières.
flow
Sylvie Pesty
Sylvie est Professeure des Universités à l’Université Grenoble-Alpes et Chercheure dans le domaine de l’Interaction sociale Humain-Robot, au Laboratoire d’Informatique de Grenoble.
flow
Daniella Tchana
Daniella est serial entrepreneur et CEO de BeSMART-edu.
flow
Sara Ducci
Sara est Professeure en Physique à l’Université de Paris Diderot. Recherche au Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques. Responsable du Master Physique et Applications. Membre du CA de la Société Française de Physique.
flow
Sophie Proust
Sophie est Chief Technology Officer (CTO) d'Atos.
flow
Julie Grollier
Julie est Directrice de recherches au CNRS dans l'Unité Mixte de Physique CNRS/Thales. Physicienne inspirée par le cerveau, passionnée par l’informatique et les neurosciences.
flow
Tiphaine Cerba
Tiphaine est ingénieure en matériaux sur la plateforme épitaxie du III-V lab (Thales/Nokia/CEA).
flow
Hélène Perrin
Hélène est Directrice de recherche au CNRS (LPL, Université Paris 13), membre du comité de pilotage du réseau de recherche francilien SIRTEQ sur les technologies quantiques, professeure d'optique quantique et de calcul quantique à l'École normale supérieure et à l'Université Paris-Diderot. #quantique
flow
Pascale Senellart
Pascale est Directrice de recherche au CNRS, Recherche au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies. Professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique. Cofondatrice de la startup Quandela qui commercialise des sources de lumière quantique. Chargée de mission de l’Université Paris Saclay pour les Sciences et Technologies Quantiques. #quantique
flow
Tara Mestman
Tara est en classe de première générale (2019/2020) avec spécialités maths, physique-chimie et Langue Littérature Culture Étrangère Anglais. Suit le cursus sur l’intelligence artificielle chez Magic Makers. Egalement intéressée par le développement de l’informatique #quantique.

Derniers commentaires

“Un grand merci pour votre ouvrage. Concernant les pages 629 et suivantes -que j'apprécie ayant vécu cette époque et en ayant parlé avec quelqu'un devenu depuis prix Nobel - je me suis référé à...”
“Merci pour cette présentation très...”
“Addendum. La réponse est la même pour les caméras : bague de mise au point et profondeur de...”
“Bonjour, L'autofocus n'existait pas à cette époque. En regardant les objectifs des Hasselblad, une bague de mise au point est visible. Cela dit, vu la luminosité à la surface de la lune, le diaphragme doit être...”
“Merci pour cette interview passionnante. Il est important de dire que, dans les années 70-80, les thésards devaient réaliser des prouesses techniques avec peu de moyens...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.