TechDays Backstage

Publié le 10 février 2007 et mis à jour le 12 février 2007 - 2 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

Ce second post sur les TechDays va couvrir un aspect souvent laissé dans l’ombre dans ce genre d’événement: la technique utilisée pour la session plénière. Pour la session plénière de mercredi matin, j’ai fait un petit reportage photo et une enquête rapide pour identifier le matériel audio et vidéo utilisé par l’organisation. Cette dernière était assurée par Le Public System, à qui Microsoft France fait fréquemment appel, mais sans exclusive. Mon enquête n’est pas encore digne de celles que l’on retrouve dans l’excellente revue “Sonovision” mais c’est un début.

Le point de départ consistait à comprendre comment était générée cette gigantesque projection au format cinémascope sur l’écran de la scène du grand amphithéâtre du Palais des Congrès de Paris et comment les images vidéo et PC y étaient incrustées (ci-dessous).

Nous allons remonter l’ordre logique de la projection en partant de l’écran. C’est une grande toile blanche déroulée de près de 20 mètres de large, et à demeure au Palais des Gongrès. Probablement l’une des plus grandes de ce genre à Paris.

L’image était créée par deux projecteurs Christie Roadster S+16K d’une résolution SXGA+ (1400×1050) et exploitant un Tri-DLP d’origine Texas. La luminosité de ce modèle atteint 16000 Lumens ANSI générés par une lampe au xénon de 2,4 KW (le modèle S+20K atteint 20000 lumens avec une lampe de 3 KW). C’est une grosse bêbête de 64 Kg!

Les projecteurs étaient connectés en RGB et en DVI à la régie vidéo. Ces projecteurs étaient juxtaposés à un projecteur de backup, plus volumineux, dont je n’ai pas pris les références. C’est souvent le cas dans les grandes opérations. Il faut prévoir le cas d’une panne, notamment de la lampe du projecteur.

Les deux images projetées ne sont pas jointives mais légèrement superposées. C’est là qu’intervient le système Barco Encore qui génère deux images SXGA+ à partir d’une grande image au format voisin du cinémascope. Ce système s’appuie sur une table de mixage vidéo (au milieu de la photo ci-dessous), sur quatre écrans de contrôle, et sur un PC et un logiciel de configuration. Cette régie était située derrière l’écran dans l’arrière scène du Palais des Congrès.

 

En gros, Encore sert à positionner les différentes sources vidéo sur l’image au grand format, à mémoriser des configurations (correspondant aux boutons sur l’écran ci-dessous), et ensuite à séparer la grande image en deux images avec un fondu entre les deux. Les deux images séparées sont envoyées aux deux projecteurs Christie.

A gauche du système Encore se trouvait un PC avec le logiciel Watchout de la société suédoise Dataton, qui servait à générer l’image de fond d’écran injectée dans le système Encore. C’est un outil de compositing d’image qui permet d’assembler des images fixes et animées avec des mouvements préprogrammés. Il gère également un storyboard avec les différents fonds d’écrans qui se succèdent pendant les présentations.

Curieusement, Watchout permet le découpage d’image pour un affichage multi-projecteurs. Mais c’était le système Encore de Barco qui jouait ce rôle dans cette installation, et pour une raison que j’ignore.

A droite de la régie avec le système Encore se trouvaient deux laptop servant à dérouler les transparents de la présentation Powerpoint. L’un servant de backup. Avec évidemment des moniteurs de contrôle et au passage un moniteur affichant une image de l’ensemble de la scène pour contrôle en régie finale.

Juste derrière la régie Encore/Watchout/PC se situait la régie vidéo. Elle était reliée aux quatre caméras “Broadcast” Sony, trois fixes sur pieds dans la salle, et une sur épaule pour les “close-up” sur la scène.

Cette régie vidéo était découpée en quatre parties:

  • A gauche dans la photo, le mixage vidéo pour le choix des caméras et les fondus enchainés
  • Juste à côté, un gars gérait la communication audio avec les caméramen pour les positionner en fonction du storyboard.
  • A leur droite se situaient les magnétoscopes pour enregistrer les flux vidéos. Mais je n’ai pas vu si le montage pour la version webcast était fait en direct ou si il allait exploiter ces bandes pour un montage en différré.
  • Et juste derrière, encore un gars qui gérait la réception des images provenant des caméras et des PC des démonstrations. Il s’appuyait notamment sur un Datavideo Switcher SE-500 et d’une Corio Console CC-300 de TVone. A un moment, ils mixaient de la vidéo à cet endroit (la connexion dans le SE-500 est analogique) et à d’autres, des écrans de PC (gérés pourtant visiblement en numérique jusqu’à l’affichage). Il est donc probable que ce gars là préparait le webcast et n’était pas relié à la régie vidéo juste devant lui. Ce webcast était enregistré en DV pour être donc converti ensuite en streaming vidéo. C’est probablement une méthode sous-optimale car une conversion en format vidéo streamable en temps réel aurait certainement fait gagner du temps. Par contre, je ne sais pas trop à quoi servait cette CC-300 qui est censée piloter des processeurs vidéos comme des scalers?

Mais la vidéo ne s’arrêtait pas là. Il y avait sur la scène une régie “DJ et VJ”. Le DJ était un… DJ classique, mixant des sources analogiques (disques 33 tours microsillons) ou numériques (CD audio). Côté matériel, il y avait donc deux très classiques platines disques Technics SL-1210MK2, deux lecteurs de CD Pioneer CDJ-1000MK3, et une table de mixage Pioneer DJM800. 

A côté se trouvaient donc le “Video Jockey” avec plusieurs magnétoscopes numériques, un laptop Macintosh avec un logiciel de génération d’images de synthèse  Modul8 version 2.5 de GarageCube, deux tables de mixage vidéo à effets spéciaux Panasonic AG-MX70 et une table de mixage vidéo Vixid VJX16-4. Pourquoi trois tables de mixage vidéo? Mystère. Peut-être parce que le VJ générait trois images distinctes assemblées ensuite par le système Encore.

A tout ce bazar, il faut ajouter de nombreux composants plus classiques:

  • Le poste électrique de la scène du Palais des Congrès.

  • La régie lumière du Palais des Congrès, semble-t-il au dessus du mixage son au milieu de la salle.

  • Les micros Sennheiser reliés sans fil à une antenne de réception placée juste derrière l’écran.

  • Les projecteurs de lumière à lyre Martin Mac 500 qui font chacun 575W et sont pilotés à distance.

  • Les générateurs de fumée employés pour l’arrivée des frères Bogdanov. Les deux générateurs situés devant la scène entouraient un moniteur de rappel des présentations Powerpoint.

  • Les enceintes de part et d’autre la scène, complétées par les caissons de basse qui sont situés à demeure sous la scène qui contribuent à l’excellente sonorité de cette grande salle.

  • Et évidemment, les PC de démo sur leurs pupitres. Entourés d’éventuelles anti-sèches et de la liste des mots de passe des machines. Mais rien de plus. Rien dans les mains, rien dans les poches pour les démonstrateurs!

Net net, on pouvait croiser du matériel d’origine diverse: Belgique (Barco), Suède (Dataton), Allemagne (Sennheiser), Japon (Pioneer, Panasonic, Sony, Yamaha), USA (TVOne, Datavideo, Christie). Mais pas de français…

L’impression qui se dégage d’une telle visite backstage est une certaine débauche de moyens, classique dans l’organisation de grands événements. Car chaque moyen technique est évidemment associé à autant de techniciens. Certains matériels semblent redondants, mais il y a sûrement une explication technique fondée.

En tout cas, “le Public System” a bien réussi à vendre toutes “les options” à Microsoft France pour l’organisation de ces sessions pleinières. Avec un coût global qui n’est peut-être que bien marginal par rapport à celui de l’ensemble de ces TechDays.

Si vous en savez plus sur les dessous de ce genre de logistique, je suis preneur! La prochaine fois, je saurais en tout cas quelles questions poser aux techniciens de la manifestation.

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 10 février 2007 et mis à jour le 12 février 2007 Post de | Digital media, Médias, Microsoft, Son | 17037 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Les 2 commentaires et tweets sur “TechDays Backstage” :

  • [1] - Kid Ice a écrit le 23 mai 2007 :

    Vraiment surpris de retrouver une VIXID ici!
    Comme quoi elle est vraiment universelle!

  • [2] - Olivier Ezratty a écrit le 23 mai 2007 :

    J’ai eu l’occasion de rencontrer Sébastien Vaillant de Vixid et cela m’a conforté dans votre impression. Leur console est vraiment très intéressante. Elle ne fait qu’arriver sur le marché, donc sa diffusion va bientôt démarrer, après une quinzaine de beta testeurs.

    J’apprécie surtout le pilotage de la console via MIDI. Cela lui donne une belle ouverture pour gérer la dimension “temps” dans le mixage vidéo.




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Last posts / derniers articles

Free downloads

Understanding Quantum Technologies 2021, a free 800 pages ebook about all quantum technologies (computing, telecommunications, cryptography, sensing):

image

Comprendre l'informatique quantique 2020, un ebook de 684 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, février 2021 (742 pages)

CouvertureAvanceesIA

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
QFDN
Expo
791 photos
albth
Remise Légion d'Honneur Philippe Herbert Jul2021
2021
15 photos
albth
Vivatech Jun2021
2021
120 photos
albth
Visite C2N Palaiseau Mar2021
2021
17 photos
albth
Annonce Stratégie Quantique C2N Jan2021
2021
137 photos
albth
Maison Bergès Jul2020
2020
54 photos
albth
Grenoble Jul2020
2020
22 photos

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble près de 800 femmes du numérique (en janvier 2022) et elle s'enrichit en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentées au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Gaëlle Rannou
Gaëlle est étudiante à 42 Paris et tutrice de l’équipe pédagogique (en 2021).
flow
Jehanne Dussert
Jehanne est étudiante à l'école 42, membre d'AI For Tomorrow et d'Open Law, le Droit ouvert. Elle est aussi fondatrice de "Comprendre l'endométriose", un chatbot informant sur cette maladie qui touche une personne menstruée sur 10, disponible sur Messenger. #entrepreneuse #juridique #santé
flow
Chloé Hermary
Chloé est fondatrice d'Ada Tech School, une école d'informatique alternative et inclusive dont la mission est de former une nouvelle génération de talents diversifié à avoir un impact sur le monde. #entrepreneuse #formation
flow
Anna Minguzzi
Anna est Directrice de Recherche au CNRS au Laboratoire de Physique et Modélisation des Milieux Condensés (LPMMC) à Grenoble. #quantique
flow
Maeliza Seymour
Maeliza est CEO et co-fondatrice de CodistAI, qui permet de créer une documentation du code informatique par une IA.
flow
Candice Thomas
Candice est ingénieure-chercheuse au CEA-Leti, travaillant sur l’intégration 3D de bits quantiques au sein du projet Quantum Silicon Grenoble. #recherche #quantique
flow
Stéphanie Robinet
Stéphanie dirige un laboratoire de conception intégrée de circuits électroniques du CEA-Leti qui travaille sur des systèmes sur puces intégrés, des interfaces de capteurs, des interfaces de contrôle de qubits et de la gestion intégrée de l'énergie. #recherche #quantique
flow
Sabine Keravel
Sabine est responsable du business development pour l’informatique quantique chez Atos. #quantique #IT
flow
Céline Castadot
Céline est HPC, AI and Quantum strategic project manager chez Atos.
flow
Léa Bresque
Léa est doctorante, en thèse à l'institut Néel du CNRS en thermodynamique quantique, sous la direction d'Alexia Auffèves (en 2021). #quantique #recherche
flow
Emeline Parizel
Emeline est chef de projet web et facilitatrice graphique chez Klee Group, co-fondatrice TEDxMontrouge, gribouilleuse à ses heures perdues, joue dans une troupe de comédie musicale, co-animatrice de meetups et est sensible à l’art et à la culture. #création
flow
Elvira Shishenina
Elvira est Quantum Computing lead chez BMW ainsi que présidente de QuantX, l'association des polytechniciens du quantique. #quantique
flow
Marie-Noëlle Semeria
Marie-Noëlle est Chief Technology Officer pour le Groupe Total après avoir dirigé le CEA-Leti à Grenoble. #recherche
flow
Gwendolyn Garan
Gwendolyn est travailleuse indépendante, Game UX Designer, Game UX Researcher (GUR) et 2D Artist pour le jeu vidéo, étudiante en Master 2 Sciences du Jeu, speaker et Formatrice sur l'autisme et la neurodiversité, l'accessibilité et les systèmes de représentation dans les jeux vidéo. #création #jeuvidéo
flow
Alexandra Ferreol
Alexandra est étudiante d'un bachelor Game Design à L'Institut Supérieur des Arts Appliqués (année scolaire 2019/2020) #création #jeuvidéo
flow
Ann-elfig Turpin
Ann-elfig est étudiante en deuxième année à Lisaa Paris Jeux Vidéos (Technical artist, 3D artiste), année scolaire 2019/2020. #création #jeuvidéo

Derniers commentaires

“Bonjour Olivier, Merci pour la belle pédagogie de “Comprendre l’informatique quantique édition 2020”. Je souhaiterai avoir votre sentiment sur le papier...”
“Vous ne répondez pas à une question toute simple: En quoi l'augmentation des cours du pétrole est responsable de ces super profits ? Si total achète du pétrole plus cher, et le revend plus cher, en quoi les...”
Répondre
Olivier Ezratty
sur Guide des Startups 2019 :
“Pour l'instant non. Sauf si des volontaires reprennent le flambeau. Je me consacre maintenant à 100% aux technologies quantiques. Et à mettre à jour un autre pavé, "Understanding Quantum Technologies"....”
“Super Guide, Des mises à jour prévues...”
“Les questions sur l'#IA sont en effet posées. Mais sur ce sujet nous avons encore le temps... En 2018 @olivez avai…...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.