Contributeurs actifs

Voici la liste des principaux contributeurs du blog par leurs commentaires. Vous pouvez cliquer sur leur lien pour obtenir leurs commentaires dans cette page :

macha (113), Michel Nizon (96), Pierre (85), Fabien (66), herve (65), leafar (44), guillaume (41), Laurent (40), philippe (31), Herve Kabla (30), rthomas (30), Sylvain (29), Olivier Auber (29), Daniel COHEN-ZARDI (28), Jeremy Fain (27), Olivier (27), Marc (26), Nicolas (25), Christophe (21), julien (19), Patrick (19), Fab (19), jmplanche (17), Arnaud@Thurudev (@arnaud_thurudev) (17), Jeremy (16), OlivierJ (16), JustinThemiddle (16), vicnent (16), bobonofx (15), Pierre Jol (14), patr_ix (14), Lionel Laské (@lionellaske) (13), Pierre Mawas (@Pem) (13), Franck Revelin (@FranckAtDell) (13), Lionel (12), Pascal (12), Jerome (12), anj (12), /Olivier (12), Phil Jeudy (12), Benoit (12), jean (12), Louis van Proosdij (11), jean-eudes queffelec (11), LVM (11), jlc (11), Marc-Antoine (11), dparmen1 (11), (@slebarque) (@slebarque) (11), INFO (@LINKANDEV) (11), François (10), Fabrice (10), Filmail (10), babar (10), arnaud (10), Vincent (10), Nicolas Andre (@corpogame) (10), Paul Gateau (10), Alexis (9), Rafael (9), FredericBaud (9), Laurent Bervas (9), Mickael (9), Hugues (9), ZISERMAN (9), (9), Chris (9), jequeffelec (9), Yann (9), Fabrice Epelboin (9), Benjamin (9), Benoît Granger (9), laozi (9), Pierre Ygrié (9), (@olivez) (@olivez) (9), faculte des sciences de la nature et de la vie (9), gepettot (9), Michel Nizon (@MichelNizon) (9), Frederic (8), Marie (8), Yannick Lejeune (8), David (8), stephane (8), BScache (8), Michel (8), Daniel (8), Emmanuel (8), startuper (8), Fred A. (8), @FredOu_ (8), Nicolas Bry (@NicoBry) (8), Philippe Marques (8), @corpogame (8), ~laurent (7), Patrice (7), JB (7), ITI (7), Julien ÉLIE (7), Jean-Christophe (7), Nicolas Guillaume (7), Jean-Philippe (7), Stanislas (7), Alain (7), Sebastien (7), Serge Meunier (7), Pimpin (7), Lebarque Stéphane (@slebarque) (7), Pascal Lechevallier (@PLechevallier) (7), veille innovation (@vinno47) (7), YAN THOINET (@YanThoinet) (7), Bruno Lamouroux (@Dassoniou) (7), Fabien RAYNAUD (@FabienRaynaud) (7), Partech Shaker (@PartechShaker) (7), Legend (6), Romain (6), Jérôme (6), Paul (6), Eric (6), Serge (6), Benoit Felten (6), Bruno (6), Alban (6), Jacques (6), sebou (6), Cybereric (6), Poussah (6), Energo (6), Bonjour Bonjour (6), boris (6), MAS (6), antoine (6), canard65 (6), Godefroy (6), Richard T (6), PEAI60 (6), Free4ever (6), Guerric (6), Jean-Renaud ROY (@jr_roy) (6), tvtweet (6), loïc (6), Matthieu Dufour (@_matthieudufour) (6), Nathalie Gasnier (@ObservaEmpresa) (6), fabienne billat (@fadouce) (6), romu (6), EtienneL (5), DJM (5), Tristan (5), Stéphane (5), Gilles (5), Thierry (5), Alphonse (5), apbianco (5), dePassage (5), Sans_importance (5), Aurélien (5), herve lebret (5), Adrien (5), Jean-Denis (5), NM (5), Nicolas Chevallier (5), jdo (5), Youssef (5), Renaud (5), Alain Raynaud (5), mmathieum (5), (@bvanryb) (@bvanryb) (5), Boris Defréville (@AudioSense) (5), Richard (5), cedric naux (@cnaux) (5), Patrick Bertrand (@pck_b) (5), (@arnaud_thurudev) (@arnaud_thurudev) (5), (@PLechevallier) (@PLechevallier) (5), Stanislas Segard (@El_Stanou) (5), Pierre Mawas (@PemLT) (5), Fabrice Camurat (@fabricecamurat) (5), Hugues Sévérac (5), Laurent Fournier (5), Pierre Metivier (@PierreMetivier) (5), Hugues Severac (5), hervet (5), cheramy (5), Jean-Philippe de Lespinay (5)

Contributions sous le pseudo Olivier Travers

9 commentaires ont été soumis sous ce pseudo et avec le même email.

Le premier commentaire date du 3 septembre 2008 et le dernier est du 25 octobre 2014.

Commentaire 9 dans L’essor international de la FrenchTech, le 25 octobre 2014

J’espère ne pas t’avoir vexé en parlant de vision “institutionnelle”, il est parfois difficile de faire passer le ton juste dans ces conversations par internet. Il semble que nous parlons de choses orthogonales, d’où difficultés à s’entendre.

Si je te suis tu t’exprimes du point de vue des comptes nationaux type balance du commerce extérieur et PIB (mot clé: intérieur). Pour ma part je part plutôt du point de vue individuel et au niveau global, incluant des français vivant et travaillant n’importe où dans le monde. Je consois que ta définition de “l’essor international de la FrenchTech” exclue la contribution de développeurs français très bien payés à l’étranger et/ou dont le travail est largement diffusé. C’est une question de périmètre, et une vision un poil mercantile, mais c’est sans doute nécessaire étant donné que les Allemands (énorme excédent commercial), Coréens ou Japonais sont aussi largement mercantiles. Seuls les Américains peuvent se permettre des déficits commerciaux permanents, tant qu’ils ont la monnaie de réserve mondiale. Donc ta vision a le mérite du réalisme.

Je note quand même que si un designer de mode ou un grand chef cartonne à l’étranger c’est célébré comme le rayonnement de la France dans le monde. Mais bon c’est clair que ça ne fait pas bouillir les marmittes.

J’ai aussi l’impression que tu utilises le mot “valeur” comme synonyme de “valorisation financière.” Il y pas mal de développeurs pour qui le dollar incrémental au delà d’un revenu confortable a peu de “valeur” vs. la possibilité de toucher un maximum de monde avec le fruit de leur travail et créativité. Ce qui ne veut pas dire qu’ils vivent d’amour et d’eau fraiche, Cf. niveaux de rémunérations chez Google, FB et consorts.

Maintenant c’est sûr que ça serait sympa de voir plus de nouvelles boîtes tech “d’origine française” décoller, pas forcément pour devenir des monstres à la Google d’ailleurs, mais si l’Australie peut produire des Atlassian, la France devrait pouvoir faire de même.

Si ton point c’est qu’il n’y a pas assez de création d’emplois en France dans le secteur numérique pour compenser les pertes dans d’autres industries, et qu’à moins que les expats envoient des chèques à leur famille, leur succès à l’étranger fait une belle jambe à ceux restés sur le territoire national, alors bien sûr tu as raison on est loin du compte. Sur le strict plan du poids dans les exports du pays, je ne peux qu’être d’accord avec toi. Notons quand même que quand DCNS exporte des navires de combat, ils exportent aussi des millions de ligne de code mais ça apparait dans les comptes comme ventes d’armes et non comme technologie numérique.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 8 dans L’essor international de la FrenchTech, le 24 octobre 2014

En tant que bon libertarien je te répondrai que ces projets sont transnationaux, décentralisés, et avec une forte composante individuelle par nature, et que tu appliques un modèle de pensée centralisé et institutionnel là où il n’a pas lieu d’être. WordPress c’est américain, français, vietnamien, sud africain…

Déjà que la nationalité d’une entreprise ça ne veut plus dire grand chose… Et même dans les grandes entreprises il y a des français comme Jean-Pascal Tricoire qui l’ont compris et appliqué. Là nous sommes d’accord, ça va bien au delà de l’open source.

En tout cas merci pour ton blog qui reste la référence pour suivre la France techno.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 7 dans L’essor international de la FrenchTech, le 24 octobre 2014

A mon humble avis le débat sur le réalisme des modèles d’affaires qui utilisent de l’open source est tranché et la motivation des ingénieurs et entreprises qui contribuent à ces projets n’est pas qu’idéaliste, loin sans faut. WordPress à titre d’exemple c’est open source et c’est un business non seulement pour Automattic mais aussi pour tout un écosystème. Adobe n’est pas une oeuvre de charité mais leur éditeur Brackets est un projet open source de top niveau, etc. Tout le monde y trouve son intérêt bien compris hors de positions idéologiques ou morales à la Richard Stallman, e.g. discours pragmatique d’Eric Raymond [*]. Quand Walmart dédie 3 employés à plein temps sur leur web framework Hapi ils le font avec un calcul de ROI vs. continuer à arroser Oracle en licenses ATG pour rester bloqués sur une architecture des années 90.

Bien entendu je ne dis pas que l’open source est une panacée, et beaucoup de projets ont malheureusement peu ou pas de marketing. Mais je pense que ça va dans le bon sens (meilleures docs, tutorials, landing pages qui expliquent la raison d’être d’un projet avant de rentrer dans le code) et qu’au niveau business, l’open source permet de mutualiser des briques de fonctionnalité et obtenir plus pour moins cher. La “création de valeur identifiable” ne passe pas que par les grosses introductions en bourses visibles. Economiser des resources qui peuvent être redéployées plus efficacement c’est créer de la valeur.

En termes de modèle d’affaire il y a de plus en plus de projets open source avec couche optionnelle de service premium (e.g. Vagrant -> Vagrant Cloud pour rester dans le domaine du dev). Pour revenir à ton post, VLC c’est de l’histoire ancienne !

Quand à “distinguer les contributions individuelles à des projets open-source et les initiatives entrepreneuriales”, pose la question à Matt Mullenweg… Ce ne sont pas deux sphères dissociées.

[*] http://esr.ibiblio.org/?p=4386

Répondre à ce commentaire

Commentaire 6 dans L’essor international de la FrenchTech, le 24 octobre 2014

Je n’ai pas trouvé de stats [*] récentes ou détaillées par pays mais anecdotiquement il me semble que les français contribuent largement à de nombreux projets open source, ce qui ne fait pas la une des journaux mais fait partie de la contribution nationale au plan global de façon “bottom-up” ou “grassroots”. Exemple parmi tant d’autres : il y a un français parmi les top commiters de la bibliothèque Reactjs développée par Facebook.

La France reste culturellement plus un pays d’ingénieurs que d’entrepreneurs. Et des projets comme Prestashop (ecommerce open source) montrent que les deux ne sont pas incompatibles. Je suis en train de lire “China’s Second Continent: How a Million Migrants Are Building a New Empire in Africa” qui montre que la présence chinoise en Afrique dépasse les relations Etat-Etats et les grosses entreprises affiliées, et passe aussi par beaucoup d’initiatives individuelles. J’ai l’impression qu’il y a de même une “diaspora numérique” française qui fait son bout de chemin une ligne de code à la fois.

[*] Pour référence :
https://github.com/blog/1359-the-octoverse-in-2012

Répondre à ce commentaire

Commentaire 5 dans Les clivages de la présidentielle sur le numérique 5, le 4 mars 2012

Bon article qui montre bien que la bande passante c’est avant tout de la géographie appliquée, et l’illustration par des cartes est très judicieuse. Mais c’est aussi de l’histoire appliquée, alors une remarque quand même, traduire “län­der” par région c’est un faux sens bien français du point de vue historique et politique (au sens institutionnel du terme). L’Allemagne est un pays de création récente greffé sur des centaines d’années de fédéralisme. Un län­der est un Etat avec son propre domaine de souveraineté et sa Constitution, on parle de “Freistaat Bayern”, loin des abherrations anhistoriques post-révolutionnaires des “régions” françaises, sans parler des départements…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 3 dans Faites-nous rêver Monsieur Besson !, le 24 octobre 2008

Tout à fait d’accord pour dire que les tuyaux c’est bien mais ce sont surtout les usages qui feront la différence. La fracture numérique n’est que peu liée à l’accès au tuyau. J’habite au Chili où n’importe qui peut utiliser internet dans les cybercafés omniprésent pour quelques pesos. En revanche, bien qu’il ait peu d’illettrisme, le niveau d’éducation est faible, la pratique de l’anglais rare, et “l’innumérisme” est rempant (scène classique : voir quelqu’un utiliser son téléphone portable pour faire une addition de base).

Résultat : les usages internet sont basiques et grégaires (messagerie instantanée, Facebook très populaire ici…). Rien que je puisse directement utiliser en tant qu’employeur. Accéder à Internet ne veut pas dire savoir s’en servir pour travailler et être compétitif.

>l’attractivité de son territoire (c’est d’ailleurs la thèse de Robert Reich, ancien conseiller de Bill Clinton, dans son ouvrage l’Economie Mondialisée

C’est plutôt la thèse d’Adam Smith puis David Ricardo plus de 150 ans auparavant ! Le XXe siècle n’a pas inventé la mondialisation, il l’a plutôt faite reculer pendant les 3/4 de sa durée.

Au final ce plan typiquement à la française est parfait pour gagner la dernière guerre.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 2 dans Démocrates vs républicains sur Internet, le 5 septembre 2008

Dont acte pour ton “si”. Je n’ignore pas la pénétration élevée d’internet à travers l’ensemble de population américaine, mais ça ne veut pas dire que les usages sont homogènes. Les talk radios c’est énorme et c’est essentiellement un phénomène de droite, une partie de l’expression et de l’audience “politisée” s’y concentre. De même pendant longtemps la gauche américaine comme les étrangers n’ont pas vu la montée en puissance de Fox News (qui depuis a perdu un peu de sa superbe, bushisme forcené oblige).

Pour illustrer mon propos, je me permets de pointer vers un de nos sites qui montre l’audience plus élevée de Palin (inconnue jusqu’alors à part en Alaska) que de Biden (grande gueule connue et candidat au début des primaires). Beaucoup de Démocrates on regardé le discours de Palin en espérant la voir se prendre les pieds dans le tapis, et tout le monde voulait la découvrir.

Quant à la défaite d’Al Gore en 2000, si elle avait tant frustré l’électorat, Kerry serait passé en 2004… 2000 c’est très loin pour les Américains. En revanche il est clair qu’Obama a un avantage dans la mesure ou Bush a causé un tort indéniable au GOP et à la cause conservatrice.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 1 dans Démocrates vs républicains sur Internet, le 3 septembre 2008

“si l’on considère que l’intérêt vaut “vote pour”.”

Voilà un raccourci bien rapide. McCain fait partie du monde politique national depuis plus de 20 ans et était déjà candidat en 2000. Obama a commencé à émerger avec son discours de la convention 2004. Grosso modo les gens savent qui est McCain et à quoi s’attendre, ils découvrent Obama et cherchent à le connaître et le comprendre. Je ne vois pas la corrélation entre le nombre de recherches et l’intention de vote.

Par ailleurs, le “comportement internet” varie selon les tranches d’âge, CSP, etc. Celà introduit un effet de biais par rapport au comportement effectif de vote, et il ne faut pas oublier les forts taux d’abstention aux US. Faire une recherche depuis son PC quand on a 20 ans (Obama est populaire parmi les jeunes) et qu’on s’enflamme pour un candidat qui présente et parle bien, c’est une chose, mais d’habitude, ça se traduit peu en votes le jour du scrutin.

L’électorat “heartland” qui discute à la sortie de l’église ou écoute Rush Limbaugh à la radio n’est pas forcément visible dans ces grandes tendances de fréquentation Internet. Va-t-il sortir voter pour un McCain considéré par certains républicains comme un traitre à la cause ? Obama leur déplaît moins que les Clinton, donc le vote de parti n’est pas garanti…

Lors de primaires, Ron Paul dominait sur un certain nombre d’indicateurs internet, que ce soit sur en traffic ou en argent levé par les “netroots.” Il a certes eu des résultats honorables pour un libertarien, pour autant il n’a emporté aucun Etat.

Répondre à ce commentaire

Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Maison Bergès Jul2020
2020
54 photos
albth
Grenoble Jul2020
2020
22 photos
albth
QFDN
Expo
766 photos
albth
CES Jan2020
2020
2067 photos
albth
Expo QFDN Bercy Oct2019
2019
119 photos
albth
Web2day Nantes Jun2019
2019
66 photos
albth
Viva Technology May2019
2019
164 photos

Téléchargements gratuits

Comprendre l'informatique quantique, un ebook de 682 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, novembre 2019 (624 pages)

CouvertureAvanceesIA

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 750 femmes du numérique (en mars 2020) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Emeline Parizel
Emeline est chef de projet web et facilitatrice graphique chez Klee Group, co-fondatrice TEDxMontrouge, gribouilleuse à ses heures perdues, joue dans une troupe de comédie musicale, co-animatrice de meetups et est sensible à l’art et à la culture.
flow
Elvira Shishenina
Elvira est ingénieure de recherche en calcul quantique chez Total.
flow
Marie-Noëlle Semeria
Marie-Noëlle est Chief Technology Officer pour le Groupe Total après avoir dirigé le CEA-Leti à Grenoble.
flow
Gwendolyn Garan
Gwendolyn est travailleuse indépendante, Game UX Designer, Game UX Researcher (GUR) et 2D Artist pour le jeu vidéo, étudiante en Master 2 Sciences du Jeu, speaker et Formatrice sur l'autisme et la neurodiversité, l'accessibilité et les systèmes de représentation dans les jeux vidéo.
flow
Alexandra Ferreol
Alexandra est étudiante en deuxième année d'un bachelor Game Design à L'Institut Supérieur des Arts Appliqués (année scolaire 2019/2020).
flow
Ann-elfig Turpin
Ann-elfig est étudiante en deuxième année à Lisaa Paris Jeux Vidéos (Technical artist, 3D artiste), année scolaire 2019/2020.
flow
Deborah Papiernik
En tant que SVP New Business Development, Technology & Strategic Alliances d’Ubisoft, Deborah construit de nouveaux business, des projets qui font le pont avec d’autres industries pour inspirer et séduire au-delà des frontières.
flow
Sylvie Pesty
Sylvie est Professeure des Universités à l’Université Grenoble-Alpes et Chercheure dans le domaine de l’Interaction sociale Humain-Robot, au Laboratoire d’Informatique de Grenoble.
flow
Daniella Tchana
Daniella est serial entrepreneur et CEO de BeSMART-edu.
flow
Sara Ducci
Sara est Professeure en Physique à l’Université de Paris Diderot. Recherche au Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques. Responsable du Master Physique et Applications. Membre du CA de la Société Française de Physique.
flow
Sophie Proust
Sophie est Chief Technology Officer (CTO) d'Atos.
flow
Julie Grollier
Julie est Directrice de recherches au CNRS dans l'Unité Mixte de Physique CNRS/Thales. Physicienne inspirée par le cerveau, passionnée par l’informatique et les neurosciences.
flow
Tiphaine Cerba
Tiphaine est ingénieure en matériaux sur la plateforme épitaxie du III-V lab (Thales/Nokia/CEA).
flow
Hélène Perrin
Hélène est Directrice de recherche au CNRS (LPL, Université Paris 13), membre du comité de pilotage du réseau de recherche francilien SIRTEQ sur les technologies quantiques, professeure d'optique quantique et de calcul quantique à l'École normale supérieure et à l'Université Paris-Diderot. #quantique
flow
Pascale Senellart
Pascale est Directrice de recherche au CNRS, Recherche au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies. Professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique. Cofondatrice de la startup Quandela qui commercialise des sources de lumière quantique. Chargée de mission de l’Université Paris Saclay pour les Sciences et Technologies Quantiques. #quantique
flow
Tara Mestman
Tara est en classe de première générale (2019/2020) avec spécialités maths, physique-chimie et Langue Littérature Culture Étrangère Anglais. Suit le cursus sur l’intelligence artificielle chez Magic Makers. Egalement intéressée par le développement de l’informatique #quantique.

Derniers commentaires

“@RobinHoodTV En Francais je vous conseil la publication de @olivez qui me semble plutot com…...”
“Un grand merci pour votre ouvrage. Concernant les pages 629 et suivantes -que j'apprécie ayant vécu cette époque et en ayant parlé avec quelqu'un devenu depuis prix Nobel - je me suis référé à...”
“Merci pour cette présentation très...”
“Addendum. La réponse est la même pour les caméras : bague de mise au point et profondeur de...”
“Bonjour, L'autofocus n'existait pas à cette époque. En regardant les objectifs des Hasselblad, une bague de mise au point est visible. Cela dit, vu la luminosité à la surface de la lune, le diaphragme doit être...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.