Decode Quantum avec Sabine Mehr et Stéphane Requena du GENCI

Publié le 20 septembre 2023 et mis à jour le 24 septembre 2023 - Commenter -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

C’est la rentrée et nous voici de retour avec un nouvel épisode des entretiens Decode Quantum qui est le 61e. J’étais comme d’habitude accompagné par Fanny Bouton d’OVHcloud et ces épisodes sont toujours également diffusés par Frenchweb.

Nous recevons Sabine Mehr et Stéphane Requena du GENCI et du projet HQI (ci-dessous en compagnie de Nicolas Bellot, au milieu, lui aussi de GENCI)..

Sabine Mehr est responsable du calcul quantique au GENCI, la structure publique qui mutualise achats et support technique pour les supercalculateurs de la recherche publique en France. Elle est aussi une cheville ouvrière du projet HQI de calcul hybride classique/quantique qui fera l’objet de notre discussion. Sabine a une double formation en management de l’ESCP et d’ingénieure Supelec. Elle a démarré sa carrière chez Atos en contribuant au lancement commercial et marketing et leur offre quantique. Après un court passage en business development chez Quandela elle a déboulé au GENCI dans son rôle actuel.

Stéphane Requena est directeur de l’innovation et de la technologie du GENCI où il officie depuis 2007. Il est expert en calcul de haute performance et en calcul scientifique, un domaine où il a obtenu un Master of science de l’Université de Lille en 1995 après des études en informatique à l’Université de Pau. Il a aussi été auditeur de l’IHEST qui est un peu l’IHEDN des chercheurs, un parcours commun avec Maud Vinet. Et il est le boss de Sabine ! Tous les deux, ils ont contribué au montage du projet HQI qu’ils vont nous décrire.

Transcription

  • Marmite du quantique pour nos deux invités, question rituelle. Pour Sabine, cela a commencé par une initiation à la physique quantique à Supelec mais elle n’imaginait pas du tout à l’époque travailler dans ce domaine. Elle est rentrée chez Atos et a saisi rapidement l’opportunité du lancement de la QLM. Et elle a donc contribué au développement de l’offre quantique. Stéphane a aussi fait de la physique quantique lors de ses études supérieures à l’Université. Puis a découvert le sujet en lien directe avec le calcul scientifique.
  • Comment se sont-ils formés ? Via le prisme produit et business chez Atos pour Sabine, et notamment en rencontrant les clients et en comprenant leurs problèmes métiers en lien avec les travaux de l’équipe de R&D de Cyril Allouche. Pour Stéphane, c’était via le prisme des technologies et des usages. Il lit beaucoup pour se créer un vernis technologique. Il insiste sur l’importance du partage de l’information. L’écosystème quantique français comprend des spécialistes assez faciles à contacter. L’écosystème bien interconnecté.
  • Rôle du GENCI, qui est intégré dans le réseau EuroHPC européen avec des homologues européens et même hors de l’Union Européenne. La manière dont GENCI a abordé la question du calcul quantique, via de la veille technologique. Les évolutions parallèles des processeurs classiques (FPGA, neuromorphique, GPU). L’arrivée du concept et l’évolution de la maturité du calcul hybride classique et quantique. Stéphane fait un parallèle avec les GPU dont les capacités d’intégration de sont améliorées.
  • Besoins des utilisateurs de calcul scientifique, notamment en chimie quantique qui consomme 30 à 40% des cycles actuels de calcul scientifique. Le potentiel d’économies d’énergie du calcul quantique.
  • Capacités de calcul scientifique. Le doublement de la puissance des supercalculateurs tous les deux ans. GENCI en opère trois : Jean Zay à l’IDRISS (Orsay) avec 3000 GPU, dédié principalement aux applications de l’IA, Joliot Curie au TGCC du CEA-DAM (Bruyère le Chatel) avec une machine Atos de 22 PFLOPS avec surtout, beaucoup de CPU et seulement 128 GPUs. Il est utilisé par des chercheurs Français et Européens. C’est le premier supercalculateur qui sera relié à des processeurs quantique. Puis Adastra au CINES de Montpellier, avec un mix de CPU et GPU AMD, aussi très utilisé en simulation numérique dans son hybridation avec l’IA. Ainsi, GENCI donne accès gratuitement à ses supercalculateurs à plus de 1300 projets par an en astrophysique, matériaux, chimie, santé, IA, climat et nouvelles énergies.
  • Histoire du projet HQI et son intégration dans la stratégie nationale quantique. C’était au départ un « grand défi NISQ » avec un lancement officiel le 4 janvier 2022 à l’IOGS. Il s’agit de créer une infrastructure convergée classique/quantique. Cela commencera avec une machine Pasqal puis d’autres. GENCI pilote aussi le projet de calculateur exascale au TGCC,  Jules Verne, qui sera déployé fin 2025. Le projet HQI comprend un programme de recherche académique et industriel, notamment pour étudier le couplage classique/quantique, la caractérisation et la mitigation du bruit, et en lien avec les communications quantiques. Le projet est coordonné par Jacques-Charles Lafoucrière du CEA, avec la participation d’Inria pour la recherche. GENCI pilote l’infrastructure, l’acquisition des machines, leur mise à disposition et le travail de dissémination. C’est un projet de 5 ans.
  • Europe. L’intégration du projet HQI dans les projets européens EuroHPC JU, EuroQS, etc. PRACE avait été lancé en 2007, portée par les états membres. Il manquait de financement d’où le lancement d’EuroHPC avec la Commission Européenne et 27 pays de l’UE plus 5 pays associés dont la Turquie et la Suisse. GENCI a été sélectionné pour partie acquisition. D’abord via le projet HPCQS pour la simulation quantique analogique avec un programme de recherche associé. Il associera le supercalculateur Juwels de Juelich en Allemagne et le Joliot Curie de GENCI au TGCC, en liaison avec deux systèmes Pasqal de 100 qubits qui doivent arriver fin 2023. Ils avaient aussi postulé pour l’acquisition d’un calculateur à portes quantiques parmi 6 consortiums candidats et ont été retenus. Il s’agira d’un calculateur à base de qubits photons. Les autres pays sélectionneront d’autres technologies européennes : les Allemands de LRZ à Munich avec des qubits supraconducteurs, les Tchèques sur LUMIQ, les Finlandais aussi avec des supraconducteurs mais avec une topologie différente de celle de LRZ, CINECA en Italie sur de simulation quantique à base d’atomes froids, les Espagnols de BSC sur du recuit quantique puis Poznan Supercomputing Center en Pologne avec des ions piégés. Toutes ces machines quantiques seront possédées par EuroHPC. Ils vont également lancer des centres d’excellence de calcul quantique en Europe.
  • Ecosystème. Nous discutons du rôle de la puissance publique pour initier les marchés et contribuer au financement de la R&D des startups du quantique. Les liens entre la communauté du calcul scientifique classique et du calcul quantique. Ces communautés sont pour l’instant relativement disjointes. Il faut harmoniser le vocabulaire. Il existait un fossé du même genre avec l’IA.
  • Calcul hybride. Nous évoquons la question de la définition de la notion de calcul hybride. Besoin de réseaux à faible latence et d’amélioration du couplage entre ordinateurs classiques et quantiques, besoin de préchargement de données. Et aussi par la revue de codes HPC pour voir quelles parties pourraient être accélérées par du quantiques. Il y a aussi tout un travail sur la correction et la mitigation d’erreurs, les émulateurs (Qaptiva d’Eviden/Atos). Et bien sûr, un besoin d’intégration plus fort comme avec les algorithmes variationnels ou des grands codes de simulation qui génèrent de nombreux allers et retours entre le classique et le quantique.
  • Avantage énergétique. Nous évoquons aussi la nature de l’avantage quantique énergétique qui pourrait être apporté par les calculateurs quantiques, probablement à commencer avec les machines de Pasqal ainsi qu’avec les qubits photons. HQI soutien d’ailleurs la Quantum Energy Initiative.
  • Benchmarking. HQI est intégré avec le projet de benchmarking BACQ piloté par Thales. Et aussi le Q-score d’Eviden/Atos.

  • Animation. Nous évoquons enfin le rôle de promotion de l’écosystème quantique national avec les actions de communications de HQI, comme à Vivatech, en 2022 et en 2023. Les projets à venir de Maison du Quantique et te lien avec les projets Pack Quantiques de la région IDF avec l’idée d’étendre cela à l’échelle nationale.

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 20 septembre 2023 et mis à jour le 24 septembre 2023 Post de | Quantique | 3003 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img


Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Last posts / derniers articles

Free downloads

Understanding Quantum Technologies 2023, a free 1,366 pages ebook about all quantum technologies (computing, telecommunications, cryptography, sensing) also available in paperback edition on Amazon:

image

Free downloads

Understanding Quantum Technologies 2023 Short version, a 24 pages with key takeaways from the eponymous book.

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
QFDN
Expo
791 photos
albth
Remise Légion d'Honneur Philippe Herbert Jul2021
2021
15 photos
albth
Vivatech Jun2021
2021
120 photos
albth
Visite C2N Palaiseau Mar2021
2021
17 photos
albth
Annonce Stratégie Quantique C2N Jan2021
2021
137 photos
albth
Maison Bergès Jul2020
2020
54 photos
albth
Grenoble Jul2020
2020
22 photos

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble près de 800 femmes du numérique (en janvier 2022) et elle s'enrichit en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentées au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Gaëlle Rannou
Gaëlle est étudiante à 42 Paris et tutrice de l’équipe pédagogique (en 2021).
flow
Jehanne Dussert
Jehanne est étudiante à l'école 42, membre d'AI For Tomorrow et d'Open Law, le Droit ouvert. Elle est aussi fondatrice de "Comprendre l'endométriose", un chatbot informant sur cette maladie qui touche une personne menstruée sur 10, disponible sur Messenger. #entrepreneuse #juridique #santé
flow
Chloé Hermary
Chloé est fondatrice d'Ada Tech School, une école d'informatique alternative et inclusive dont la mission est de former une nouvelle génération de talents diversifié à avoir un impact sur le monde. #entrepreneuse #formation
flow
Anna Minguzzi
Anna est Directrice de Recherche au CNRS au Laboratoire de Physique et Modélisation des Milieux Condensés (LPMMC) à Grenoble. #quantique
flow
Maeliza Seymour
Maeliza est CEO et co-fondatrice de CodistAI, qui permet de créer une documentation du code informatique par une IA.
flow
Candice Thomas
Candice est ingénieure-chercheuse au CEA-Leti, travaillant sur l’intégration 3D de bits quantiques au sein du projet Quantum Silicon Grenoble. #recherche #quantique
flow
Stéphanie Robinet
Stéphanie dirige un laboratoire de conception intégrée de circuits électroniques du CEA-Leti qui travaille sur des systèmes sur puces intégrés, des interfaces de capteurs, des interfaces de contrôle de qubits et de la gestion intégrée de l'énergie. #recherche #quantique
flow
Sabine Keravel
Sabine est responsable du business development pour l’informatique quantique chez Atos. #quantique #IT
flow
Céline Castadot
Céline est HPC, AI and Quantum strategic project manager chez Atos.
flow
Léa Bresque
Léa est doctorante, en thèse à l'institut Néel du CNRS en thermodynamique quantique, sous la direction d'Alexia Auffèves (en 2021). #quantique #recherche
flow
Emeline Parizel
Emeline est chef de projet web et facilitatrice graphique chez Klee Group, co-fondatrice TEDxMontrouge, gribouilleuse à ses heures perdues, joue dans une troupe de comédie musicale, co-animatrice de meetups et est sensible à l’art et à la culture. #création
flow
Elvira Shishenina
Elvira est Quantum Computing lead chez BMW ainsi que présidente de QuantX, l'association des polytechniciens du quantique. #quantique
flow
Marie-Noëlle Semeria
Marie-Noëlle est Chief Technology Officer pour le Groupe Total après avoir dirigé le CEA-Leti à Grenoble. #recherche
flow
Gwendolyn Garan
Gwendolyn est travailleuse indépendante, Game UX Designer, Game UX Researcher (GUR) et 2D Artist pour le jeu vidéo, étudiante en Master 2 Sciences du Jeu, speaker et Formatrice sur l'autisme et la neurodiversité, l'accessibilité et les systèmes de représentation dans les jeux vidéo. #création #jeuvidéo
flow
Alexandra Ferreol
Alexandra est étudiante d'un bachelor Game Design à L'Institut Supérieur des Arts Appliqués (année scolaire 2019/2020) #création #jeuvidéo
flow
Ann-elfig Turpin
Ann-elfig est étudiante en deuxième année à Lisaa Paris Jeux Vidéos (Technical artist, 3D artiste), année scolaire 2019/2020. #création #jeuvidéo

Derniers commentaires

“[…] to Olivier Ezratty, author of Understanding quantum technologies 2023, the challenge for Europe is to position itself outside of where the US and China are likely end up...”
“Désolé, je suis passé à l'anglais en 2021 sans revenir au français. Traduire un tel ouvrage (1366) pages d'une langue à l'autre est un travail herculéen, même avec des outils de traduction automatique. Sachant...”
“Je suis un artiste conceptuel, certes je garde la grande majorité de mon travail dans ma tête par défaut d'un grand mécène. Mon travail de base se situe sur le "mimétisme" qui mène aux itérations et de nombreux...”
“Better than a Harry Potter! Thanks Olivier...”
“J'ai bien aimé le commentaire sur le film Openheiner avec l'interrogation du chercheur sur l'utilisation de ses découvertes. En continuation de ces propos, je propose d'écouter le débat suivant qui m'a semblé...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img