Contributeurs actifs

Voici la liste des principaux contributeurs du blog par leurs commentaires. Vous pouvez cliquer sur leur lien pour obtenir leurs commentaires dans cette page :

macha (113), Michel Nizon (96), Pierre (85), Fabien (66), herve (65), leafar (44), guillaume (41), Laurent (40), philippe (31), Herve Kabla (30), rthomas (30), Sylvain (29), Olivier Auber (29), Daniel COHEN-ZARDI (28), Jeremy Fain (27), Olivier (27), Marc (26), Nicolas (25), Christophe (21), julien (19), Patrick (19), Fab (19), jmplanche (17), Arnaud@Thurudev (@arnaud_thurudev) (17), Jeremy (16), OlivierJ (16), (16), vicnent (16), bobonofx (15), Pierre Jol (14), patr_ix (14), Lionel Laské (@lionellaske) (13), Pierre Mawas (@Pem) (13), Franck Revelin (@FranckAtDell) (13), Lionel (12), Pascal (12), Jerome (12), anj (12), /Olivier (12), Phil Jeudy (12), Benoit (12), jean (12), Louis van Proosdij (11), jean-eudes queffelec (11), LVM (11), jlc (11), Marc-Antoine (11), dparmen1 (11), (@slebarque) (@slebarque) (11), INFO (@LINKANDEV) (11), François (10), Fabrice (10), Filmail (10), babar (10), arnaud (10), Vincent (10), Nicolas Andre (@corpogame) (10), Paul Gateau (10), Alexis (9), Rafael (9), FredericBaud (9), Laurent Bervas (9), Mickael (9), Hugues (9), ZISERMAN (9), Olivier Travers (9), Chris (9), jequeffelec (9), Yann (9), Fabrice Epelboin (9), Benjamin (9), Benoît Granger (9), laozi (9), Pierre Ygrié (9), (@olivez) (@olivez) (9), faculte des sciences de la nature et de la vie (9), gepettot (9), Michel Nizon (@MichelNizon) (9), Frederic (8), Marie (8), Yannick Lejeune (8), David (8), stephane (8), BScache (8), Michel (8), Daniel (8), Emmanuel (8), startuper (8), Fred A. (8), @FredOu_ (8), Nicolas Bry (@NicoBry) (8), Philippe Marques (8), @corpogame (8), ~laurent (7), Patrice (7), JB (7), ITI (7), Julien ÉLIE (7), Jean-Christophe (7), Nicolas Guillaume (7), Jean-Philippe (7), Stanislas (7), Alain (7), Sebastien (7), Serge Meunier (7), Pimpin (7), Lebarque Stéphane (@slebarque) (7), Pascal Lechevallier (@PLechevallier) (7), veille innovation (@vinno47) (7), YAN THOINET (@YanThoinet) (7), Bruno Lamouroux (@Dassoniou) (7), Fabien RAYNAUD (@FabienRaynaud) (7), Partech Shaker (@PartechShaker) (7), Legend (6), Romain (6), Jérôme (6), Paul (6), Eric (6), Serge (6), Benoit Felten (6), Bruno (6), Alban (6), Jacques (6), sebou (6), Cybereric (6), Poussah (6), Energo (6), Bonjour Bonjour (6), boris (6), MAS (6), antoine (6), canard65 (6), Godefroy (6), Richard T (6), PEAI60 (6), Free4ever (6), Guerric (6), Jean-Renaud ROY (@jr_roy) (6), tvtweet (6), loïc (6), Matthieu Dufour (@_matthieudufour) (6), Nathalie Gasnier (@ObservaEmpresa) (6), fabienne billat (@fadouce) (6), romu (6), EtienneL (5), DJM (5), Tristan (5), Stéphane (5), Gilles (5), Thierry (5), Alphonse (5), apbianco (5), dePassage (5), Sans_importance (5), Aurélien (5), herve lebret (5), Adrien (5), Jean-Denis (5), NM (5), Nicolas Chevallier (5), jdo (5), Youssef (5), Renaud (5), Alain Raynaud (5), mmathieum (5), (@bvanryb) (@bvanryb) (5), Boris Defréville (@AudioSense) (5), Richard (5), cedric naux (@cnaux) (5), Patrick Bertrand (@pck_b) (5), (@arnaud_thurudev) (@arnaud_thurudev) (5), (@PLechevallier) (@PLechevallier) (5), Stanislas Segard (@El_Stanou) (5), Pierre Mawas (@PemLT) (5), Fabrice Camurat (@fabricecamurat) (5), Hugues Sévérac (5), Laurent Fournier (5), Pierre Metivier (@PierreMetivier) (5), Hugues Severac (5), hervet (5), cheramy (5), Jean-Philippe de Lespinay (5)

Contributions sous le pseudo JustinThemiddle

16 commentaires ont été soumis sous ce pseudo et avec le même email.

Le premier commentaire date du 14 avril 2009 et le dernier est du 19 janvier 2010.

Commentaire 16 dans Lancement du Parrot AR-Drone, le 19 janvier 2010

Après avoir regardé plus de vidéos, je suis certain que l’engin trouvera(it) son public chez les amateurs d’engins volant. La stabilité est effectivement impressionnante et il y a de quoi bien s’amuser.

Y-aura-t-il une version du produit sans les fonctionnalités de réalité augmentée? Cela permettrait surement de faire baisser le prix du produit de manière significative.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 15 dans Lancement du Parrot AR-Drone, le 19 janvier 2010

C’est vraiment le genre de projet fou qui fait fantasmer tout le monde mais dont il est difficile de prévoir le succès d’un point de vue du marché.

Tout le monde souhaite si essayer mais qui seront les acheteurs?

Je serais intéressé de savoir quelle est la cible client visée par Parrot.

Les enfants à la période de Noël?
Encore faudrait-il que ces derniers aient un I-Phone ce qui restreint la cible aux enfants de la classe bourgeoise.

Les 20-30 ans?
Oui, mais en nombre restreint car tout le monde a un copain geek dans son entourage chez qui il pourra squatter pour essayer.

Un autre point me turlupine. On voit bien que l’intérêt sur la longueur (indispensable pour un produit qui vaut ce prix) sera entretenu par le développement de jeux et logiciels à valeur ajoutée. C’est là que la question des 15 min d’autonomie devient un problème épineux. Connaissez-vous beaucoup de jeux vidéos intéressants qui ne dépassent les 15 minutes de jeux?

Je ne doute pas que ce produit soit une réelle merveille technologique mais il devra faire ses preuves sur le marché!

Répondre à ce commentaire

Commentaire 14 dans Le cas difficile de l’entrepreneur isolé, le 8 novembre 2009

Entièrement d’accord avec ce que vous dites.

A cela, j’ajouterais qu’être seul c’est le risque de tomber dans la subjectivité sans avoir un regard à la fois proche et externe pour vous recadrer. C’est tout simplement le risque de sombrer dans la folie à un instant de son périple solitaire, de devenir parano et d’être identifié comme un ovni.

Un duo d’entrepreneurs c’est un peu comme dans un couple, quand un perd le moral l’autre et là pour le soutenir, il faut trouver la bonne alchimie et comme on dit en créativité : 1+1=3 .

Répondre à ce commentaire

Commentaire 13 dans La performance réelle du capital risque, le 5 octobre 2009

Seulement je ne parlais pas de langue des affaires qui est incontestablement l’anglais mais de langue des citoyens d’Europe qui ne sera probablement jamais l’anglais (ou alors à bien plus longue échéance que 20 ans…).

Tout le monde fait du business en anglais par contre vous ne vendrez jamais des produits à tous les européens s’ils n’ont pas été traduits dans leur langue et adaptés à leur culture. D’ailleurs, même une langue commune n’effacerait pas la culture de chacun (et tant mieux). Je pense donc qu’un marché européen homogène relève de l’utopie. Cependant l’harmonisation du cadre légal serait déjà un grand pas et force et de constater qu’on en est encore très loin.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 12 dans La performance réelle du capital risque, le 30 septembre 2009

Nos différences culturelles en Europe sont une force et il faut savoir les préserver mais notre incapacité à communiquer sur la base d’une langue commune est un réel handicape avec pour conséquence de nous rendre inerte…

Je rigolais de ceux qui promettaient l’Esperanto à chaque élections européennes mais je crois désormais que son enseignement dès le début du primaire est en réalité indispensable si nous voulons faire de l’Europe un territoire vraiment compétitif (mais le voulons-nous vraiment, nous européens?).

Ne pourrait-on pas adopter une communication à deux niveaux comme cela est le cas pour en Catalogne? Quelles seraient les conséquences à long terme? Convergerions-nous vers une culture unique? Conserverions-nous nos identités nationales, régionales? Anglais ou Esperanto? Que choisir?

En attendant quiconque veut conquérir le marché européen devra construire autant de stratégies qu’il ne compte conquérir de pays. C’est vraiment horrible…

Olivier, la France n’est pas le pire au niveau de l’anglais. Je sais pas si tu as déjà essayé de parler anglais en Espagne mais…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 11 dans Résultats de l’appel à projets Serious Gaming et Web 2.0, le 23 septembre 2009

Effectivement je ne connais pas le dossier en détail (je connais en revanche bien le marché et les acteurs du Serious Game) mais il y a manifestement des “anomalies” trop grosses pour qu’on puisse les laisser passer.

Pour qu’il n’y ai pas de malentendu, je ne critique aucun des candidats à l’appel a projet mais l’organisation et le manque de clarté de l’AAP. D’autant plus qu’il s’agit d’argent public. Mais bon dernièrement on a vu pire dans ce genre…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 10 dans Résultats de l’appel à projets Serious Gaming et Web 2.0, le 23 septembre 2009

Pourquoi KTM participe à tout ça?

C’est pourtant évident. Avec toutes les subventions touchées la société va dégager des taux de rentabilité énormes, à vrai dire elle va vendre à coût 0 ce qui je le pense n’est pas trop dans l’esprit de l’appel à projet… Ou du moins, ne devrait pas l’être…

Faut quand même savoir que la majorité des Serious Game (notamment ceux de KTM) se vendent en réalité sous forme de service! Autrement dit, on ne vend pas deux fois le même Serious Game. Seul les Serious Game qui adressent un besoin de marché (et non une demande d’un client) et les outils de développement auraient du être subventionnés et sous forme d’avance remboursable s’il vous plait. C’est quand même de l’argent public…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 9 dans Résultats de l’appel à projets Serious Gaming et Web 2.0, le 22 septembre 2009

Après une lecture approfondie de la liste des lauréats, on peut quand même se poser la question de l’impartialité des résultats. Par exemple, que vient foutre MyMajorCompagny (site détenu par le fils de J.J. Glodman) dans la liste des lauréats alors que ce site existe depuis belle lurette? Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres qui laisse à penser que le principal moteur de sélection a été le coup de coeur et le copinage.

De plus, je trouve très bien de soutenir une industrie qui a besoin d’être soutenue mais il aurait été quand même bien venu de se montrer un peu plus exigeant concernant les bénéfices attendus. De quel nature (financier, social…)? Pour qui (citoyens, collectivité, entreprises…)?

90% des projets retenus sont voués de par leur nature à n’apporter qu’un bénéfice très limité : pas de récurrence CA (voir pas de CA du tout), pas d’utilité sur la durée…

Sur les 10% on peut s’attendre à voir 90% d’entre eux échouer pour diverses raisons non imputables au processus de sélection. Faite le calcul…

Le cumul des subventions reste profondément choquant.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 8 dans Résultats de l’appel à projets Serious Gaming et Web 2.0, le 22 septembre 2009

Le cumul des mandats fait des émule avec désormais le cumul des subventions. S’est-on au moins posé la question de la monté en charge de travail, qui même pour des entreprises d’importance comme exalead, représente un risque sur le suivi opérationnel. Comment peut-on gérer de la sorte 4 projets en parallèle???

Répondre à ce commentaire

Commentaire 7 dans Bulletins de vote à télécharger, le 11 juin 2009

Je suis bien d’accord et c’est pour cela qu’il faut rétablir un certain équilibre dans nos institutions françaises.

Ya qu’à voir, même pas un an après des élections présidentielles, la première préoccupation de la classe politique redevient les prochaines élections présidentielles. Elles représentent beaucoup trop d’enjeux ce qui incite les intéressés à une tentative de prise de pouvoir permanente.

Malheureusement nous ne pouvons qu’attendre qu’un Président décide de changer tout cela, pour que ça change.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 6 dans Bulletins de vote à télécharger, le 10 juin 2009

Bien entendu, quand je parle de proportionnelle je n’entend pas proportionnelle absolue (comme dans la 4ème république) qui dans ce cas deviens aussi peu productif. Il faut donner l’avantage aux majorités sans pour autant écraser les minorités qui ont un poids certain et qui dans certains cas ne sont pas si minoritaire que cela. Comment justifier que deux partis qui font moins de 50% des voix peuvent obtenir 90% des sièges?

Quid des opinions qui s’expriment au alentour de 15% et qui ne sont absolument pas représenté, muselé? C’est ça qui favorise l’émergence des extrêmes en les plaçant dans une posture de victime.

Le vote électronique? Jamais de la vie. C’est une danger absolu pour la démocratie. Il n’est pas question de masquer la transparence (principe fondamentale de la démocratie) derrière un algorithme opaque… D’ailleurs le vote par machine électronique est en recul partout dans le monde pour cause de fraude, de bug, de dangers etc…

Répondre à ce commentaire

Commentaire 5 dans Bulletins de vote à télécharger, le 10 juin 2009

Sur la critique de la proportionnelle pour la France:

Nos institutions sont le reflets de notre mentalité. En France, le parlement n’a plus aucun intérêt dans la conduction des politiques nationales de part son mode de scrutin majoritaire à deux tours et du calendrier électoral qui place les élections législatives juste après les Présidentielles. Avant le fait que les deux scrutins étaient décalés offrait au moins la possibilité aux électeurs de mettre en place une cohabitation bien que nous avons bien vu l’inefficacité de ce mode de gouvernance tout comme nous voyons la dérive autoritaire de la gouvernance actuelle (et ce n’est pas dû qu’à la personnalité de notre Président)…

En France le mot consensus ne semble pas exister, il faut toujours faire le choix entre le blanc et le noir (ou le bleu ou le rouge…). Le scrutin majoritaire pourrit nos institutions et donne trop d’importance au scrutin présidentiel qui à chaque fois se résume en une guerre de personne au relents nauséeux. Le déséquilibre entre les corps institutionnels est malsain… Le parlement qui a pouvoir de renverser le gouvernement n’existe plus (à titre de comparaison, c’est le parlement européen qui choisi le Président de la Commission).

Maintenant la question est de savoir si un scrutin proportionnel pourrait marcher en France? Je suis sûr que oui car il marche très bien au parlement Européen et dans la majorité des parlements nationaux de nos voisins européens!
Le résultat? Des politiques non-partisanes et des majorités qui se forment sur des combats d’idées et non des luttes de pouvoir! Une représentation du peuple français fidèle à ce qu’il est et une expression citoyenne qui passe déjà par les corps de pouvoir plutôt que par la rue!

Je suis d’ailleurs persuadé que c’est de là que nous pouvons faire évoluer notre mentalité nationale qui pousse à l’extrême hiérarchisation de nos modes de gouvernance. L’exemple doit venir du haut!

Répondre à ce commentaire

Commentaire 4 dans Financement public et privé de l’innovation, le 28 avril 2009

Ce que je retiens de cette enquête c’est que le CIR ne tient pas compte des spécificités des start-ups high-tech pour le calcul des réductions de charges mais que ça ne les empêchent pas d’y avoir droit. En réalité le respect non scrupuleux de ce que doit être à la base le CIR (financer la recherche) se fait au profit des start-ups high-tech car rare sont celles qui font réellement de la recherche qui dans ce secteur consisterait à inventer un nouveau langage de programmation par exemple.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 3 dans Financement public et privé de l’innovation, le 24 avril 2009

Et si le problème d’accès au marché en France n’était pas tant dû au système de financement à l’innovation mais plutôt lié à notre culture?

En effet, comment se fait-il que de nombreuses start-ups françaises arrivent à vendre partout à l’étranger (ex: exalead) mais pas en France dans la première phase de développement commercial?

Ce n’est pas vraiment une question de financement car ce n’est pas de l’aide de financements étrangers que ces start-ups réussissent à vendre.

Le fait est qu’en France il est très difficile de vendre une innovation si l’on a pas déjà fait ses preuves (sous entendu ailleurs). On peut à juste titre faire un parallèle avec l’embauche des jeunes en France par rapport aux UK : tout n’est pas affaire de contrat de travail…

En France, nous accordons plus de confiance à l’acquis qu’au potentiel. Une start-up qui n’a pas atteint une taille critique aura beaucoup de mal à trouver un client en France car nous n’avons pas le goût du risque. Quelles sont les chances des start-ups face à des acheteurs qui ont pour consignes la réduction des coûts et non la création de valeur?

Tous ces faits ont un fondement historique. Bien entendu, les mentalités peuvent évoluer mais cela prend du temps. Les initiatives permettant de corriger ces déficits seront les bien venues. J’aime beaucoup l’approche de Software Continuity ( http://www.software-continuity.com/ ) qui vise à apporter des garanties à l’acheteur en assurant la pérennité du logiciel. Reste à savoir si cela fonctionne.

En attendant, le conseil qu’on peut donner aux entrepreneurs serait :”Développe en France, vend à l’étranger puis reviens ensuite”.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 2 dans Financement public et privé de l’innovation, le 21 avril 2009

Merci pour ce panorama très instructif.

Jlc, je pense qu’il ne faut pas perdre de vue le double objectif du CIR qui est d’une part de dynamiser la recherche en France et d’autre part de rendre nos entreprises plus compétitives.

Bien entendu, le CIR ne prétend pas à lui seul résoudre entièrement ces deux problématiques mais je pense que le mécanisme y participe grandement. Prendre en charge le double du salaire des docteurs durant les 2 premières années est une vraie bouffée d’oxygène pour tous les jeunes docteurs qui souhaitent rester en France. De plus, je ne pense pas que la recherche publique soit laissée de coté car le mécanisme de déductions des dépenses de sous-traitance R&D est plus favorable dans le cas où cette R&D provient d’un organisme publique.

Maintenant pour les entreprises, que l’on déduise 50K€ sur le marketing d’un projet innovant ou 50K€ sur la R&D de ce même projet ça ne fait toujours au total que 50K€ de déduction. Or d’une part, les dépenses R&D interviennent avant les dépenses marketing et d’autre part l’appréciation de savoir si cette dépense finance vraiment une innovation ou non est plus simple à déterminer sur la R&D que sur le marketing. Bien entendu que l’innovation ce n’est pas que la R&D mais pour le reste il y a le capital risque et développement voir même l’OSEO. Aujourd’hui le premier problème d’une entreprise qui veut vraiment innover c’est de financer la R&D car là hormis le CIR et un peu d’OSEO, il n’y a vraiment aucun autre mécanisme !!!

Maintenant le risque c’est de financer de la R&D pour un projet d’innovation pourri. Autrement dit de la R&D qui ne va déboucher sur aucun marché… Est-ce un risque nécessaire ?

Pour résumer je dirais que l’esprit du CIR est bon et qu’il faut ajuster le dispositif suivant des dérives que l’on peut observer. Parmi les propositions qu’on peut faire :

-Examiner la possibilité de tenir compte du secteur d’activité de l’entreprise et de son innovation pour le calcul du CIR (en effet TIC et biotech c’est pas tout à fait la même mécanique)
-Tenir compte de la distance qui reste à parcourir du projet R&D jusqu’au marché. Pourquoi pas avoir un CIR qui finance la R&D fondamentale et un CII qui finance la RDI mais en aucun cas les dépenses marketing et commerciale.

Répondre à ce commentaire

Commentaire 1 dans Capital Week 2009 – Les infos, le 14 avril 2009

Très intéressant.

Concernant l’Oséo, je m’interroge toutefois sur la pertinence de soumettre les subventions à une contrepartie en capitaux. D’autant plus pour le concours ! Quelle start-up peut prétendre à toucher 450K€ si elle est émergente ?! Même à imaginer de répartir cette subvention sur 3 ans (ce qui est possible me semble-t-il), il faudrait que cette start-up soit capitalisée à 150K€ minimum ?!
Mon point de vue est que l’Oséo compense son déficit d’expertise, de ressources et de méthodes pour l’évaluation des dossiers par des garanties financières apportées par ceux que l’Oséo est lui même censé aider financièrement. Paradoxal non ?
Plus globalement, je pense que l’évaluation des projet est une vraie problématique car l’examinateur externe ne pourra jamais avoir une aussi bonne compréhension du projet que son initiateur qui rationnellement masquera les zones d’ombres de son projet de manière plus ou moins intelligente.

Répondre à ce commentaire

Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
Maison Bergès Jul2020
2020
54 photos
albth
Grenoble Jul2020
2020
22 photos
albth
QFDN
Expo
766 photos
albth
CES Jan2020
2020
2067 photos
albth
Expo QFDN Bercy Oct2019
2019
119 photos
albth
Web2day Nantes Jun2019
2019
66 photos
albth
Viva Technology May2019
2019
164 photos

Téléchargements gratuits

Comprendre l'informatique quantique, un ebook de 682 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, novembre 2019 (624 pages)

CouvertureAvanceesIA

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Installée depuis début octobre 2015 au Hub de Bpirance à Paris, elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble plus de 750 femmes du numérique (en mars 2020) et elle s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Emeline Parizel
Emeline est chef de projet web et facilitatrice graphique chez Klee Group, co-fondatrice TEDxMontrouge, gribouilleuse à ses heures perdues, joue dans une troupe de comédie musicale, co-animatrice de meetups et est sensible à l’art et à la culture.
flow
Elvira Shishenina
Elvira est ingénieure de recherche en calcul quantique chez Total.
flow
Marie-Noëlle Semeria
Marie-Noëlle est Chief Technology Officer pour le Groupe Total après avoir dirigé le CEA-Leti à Grenoble.
flow
Gwendolyn Garan
Gwendolyn est travailleuse indépendante, Game UX Designer, Game UX Researcher (GUR) et 2D Artist pour le jeu vidéo, étudiante en Master 2 Sciences du Jeu, speaker et Formatrice sur l'autisme et la neurodiversité, l'accessibilité et les systèmes de représentation dans les jeux vidéo.
flow
Alexandra Ferreol
Alexandra est étudiante en deuxième année d'un bachelor Game Design à L'Institut Supérieur des Arts Appliqués (année scolaire 2019/2020).
flow
Ann-elfig Turpin
Ann-elfig est étudiante en deuxième année à Lisaa Paris Jeux Vidéos (Technical artist, 3D artiste), année scolaire 2019/2020.
flow
Deborah Papiernik
En tant que SVP New Business Development, Technology & Strategic Alliances d’Ubisoft, Deborah construit de nouveaux business, des projets qui font le pont avec d’autres industries pour inspirer et séduire au-delà des frontières.
flow
Sylvie Pesty
Sylvie est Professeure des Universités à l’Université Grenoble-Alpes et Chercheure dans le domaine de l’Interaction sociale Humain-Robot, au Laboratoire d’Informatique de Grenoble.
flow
Daniella Tchana
Daniella est serial entrepreneur et CEO de BeSMART-edu.
flow
Sara Ducci
Sara est Professeure en Physique à l’Université de Paris Diderot. Recherche au Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques. Responsable du Master Physique et Applications. Membre du CA de la Société Française de Physique.
flow
Sophie Proust
Sophie est Chief Technology Officer (CTO) d'Atos.
flow
Julie Grollier
Julie est Directrice de recherches au CNRS dans l'Unité Mixte de Physique CNRS/Thales. Physicienne inspirée par le cerveau, passionnée par l’informatique et les neurosciences.
flow
Tiphaine Cerba
Tiphaine est ingénieure en matériaux sur la plateforme épitaxie du III-V lab (Thales/Nokia/CEA).
flow
Hélène Perrin
Hélène est Directrice de recherche au CNRS (LPL, Université Paris 13), membre du comité de pilotage du réseau de recherche francilien SIRTEQ sur les technologies quantiques, professeure d'optique quantique et de calcul quantique à l'École normale supérieure et à l'Université Paris-Diderot. #quantique
flow
Pascale Senellart
Pascale est Directrice de recherche au CNRS, Recherche au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies. Professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique. Cofondatrice de la startup Quandela qui commercialise des sources de lumière quantique. Chargée de mission de l’Université Paris Saclay pour les Sciences et Technologies Quantiques. #quantique
flow
Tara Mestman
Tara est en classe de première générale (2019/2020) avec spécialités maths, physique-chimie et Langue Littérature Culture Étrangère Anglais. Suit le cursus sur l’intelligence artificielle chez Magic Makers. Egalement intéressée par le développement de l’informatique #quantique.

Derniers commentaires

“@RobinHoodTV En Francais je vous conseil la publication de @olivez qui me semble plutot com…...”
“Un grand merci pour votre ouvrage. Concernant les pages 629 et suivantes -que j'apprécie ayant vécu cette époque et en ayant parlé avec quelqu'un devenu depuis prix Nobel - je me suis référé à...”
“Merci pour cette présentation très...”
“Addendum. La réponse est la même pour les caméras : bague de mise au point et profondeur de...”
“Bonjour, L'autofocus n'existait pas à cette époque. En regardant les objectifs des Hasselblad, une bague de mise au point est visible. Cela dit, vu la luminosité à la surface de la lune, le diaphragme doit être...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.