Opinions Libres - Le Blog d'Olivier Ezratty

Le numérique dans le plan de reprise – 2

Post de Olivier Ezratty du 28 mars 2009 - Tags : Economie,Entrepreneuriat,France,Innovation,Politique,Technologie | 10 Comments

Dans cette seconde partie, nous allons creuser la contribution du Comité Richelieu et de la CGPME.

Le 18 mars 2009, ils publiaient un ComiteRichelieuCGPME

Ce plan regroupe cinq propositions assez interdépendantes :

Pérenniser les progrès du Crédit Impôt Recherche

Le Comité Richelieu pense surtout au cadre du These Iselin 

Sur le Crédit Impôt Innovation, le Comité Richelieu est allé loin en prémâchant le travail du législateur, rédigeant directement les articles du code des impôts à modifier (CartePoleCompetitivité

Le fonctionnement des pôles avait été évalué en juin 2008 par le BCG et une traduction du volapuk de consultant est nécessaire pour le décoder. Le plus ironique dans ces pôles est la notion de “pôle national” par opposition aux quelques “pôles mondiaux”. Véritable contresens puisque la compétitivité devrait s’entendre à l’échelle internationale et pas nationale. Les pôles nationaux sont donc au mieux des bassins d’activité sectoriels, et surtout de fait le résultat du lobbying local pour récupérer des subventions dans la manne des pôles de compétitivité (1500m€ entre 2005 et 2008). L’Etat n’a pas su faire des choix au moment du lancement des pôles en 2005 et s’est laissé aller à en labelliser 71 par clientélisme ! Pour l’instant, l’évaluation de tous ces pôles reste visiblement en demi-teinte si l’on lit entre les lignes. C’est toujours une véritable usine à gaz à la française à ceci près qu’elle est dans l’ère du temps : distribuée, cloud, et tout ce que vous voulez. Leur évaluation est difficile tant sont enchevêtrés les dispositifs d’aide à l’innovation. Si le risque est grand de crouler sous “l’overhead” du management de projets collaboratifs, certains projets collaboratifs issus des pôles font tout de même avancer le schmilblick, notamment pour rapprocher certaines startups de grands groupes.

Au final, le Comité Richelieu avance de très bonnes intentions, mais peu ont des chances d’aboutir à court terme ne serait-ce que pour des raisons budgétaires. Comme en général, il faut patienter plusieurs années avant que les bonnes idées se concrétisent, on peut saluer la persistance de cette association. Et il faut reconnaitre au passage que ces propositions ne sont pas spécifiques au numérique mais aux PME innovantes… :). Comme la moitié des PME innovantes touchent de près ou de loin au numérique, on s’y retrouve tout de même.

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img


Lien du blog Opinions Libres : https://www.oezratty.net/wordpress

Lien de l'article : https://www.oezratty.net/wordpress/2009/le-numrique-dans-le-plan-de-reprise-2/

(cc) Olivier Ezratty - http://www.oezratty.net