Guide Entrepreneur, onzième

Publié le 24 septembre 2009 - 9 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
  

Suivant un rythme maintenant bien soutenu de trois éditions par an, voici la onzième édition du Guide sur l’Accompagnement des Startups High-Tech en France. La dernière datait d’avril 2009.

Ce guide s’adresse à un public comprenant notamment les jeunes entrepreneurs, les entrepreneurs moins jeunes qui souhaitent se mettre à jour, l’ensemble des acteurs de l’écosystème de l’innovation numérique en France (incubateurs, pépinières, investisseurs, conseils) tout comme les pouvoirs publics et élus (qui peuvent ainsi appréhender la complexité des systèmes qu’ils peuvent générer…).

Les mises à jour fréquentes de ce Guide illustrent l’aspect très mouvant de ce secteur d’activité tout comme les incessantes évolutions des dispositifs d’accompagnement. Elles témoignent aussi du défi d’appréhender l’ensemble des moyens et ressources mis à disposition des entrepreneurs. Tout ceci explique qu’il serait difficile de publier ce guide dans l’édition “papier” traditionnelle.  A peine imprimé et diffusé, il serait déjà périmé !

Cette nouvelle version du Guide, toujours gratuite et en Creative Commons, est donc téléchargeable ici ou en cliquant sur l’image ci-dessus, ou depuis le mois d’août en cliquant sur la colonne de droite de ce blog qui met en avant mes principales publications.

Couverture Guide Accompagnement Startups High-tech en France Olivier Ezratty Septembre 2009

Cette onzième édition comprend des nouveautés qui ont été suggérées par des entrepreneurs lecteurs de l’édition précédente ou par des intervenants de l’écosystème de l’innovation que j’ai pu rencontrer ces derniers mois.

Nous avons donc au menu :

  • Un tableau de comparaison des principales formes juridiques de la startup : SA, SAS, SARL. Quels sont les critères de choix du statut de l’entreprise ? C’est une base de départ à compléter et les retours de personnes expérimentées dans ces choix sont les bienvenus.
  • Quelques ajouts sur le processus de sortie industrielle. Comment une acquisition par un grand groupe se passe-t-elle ? Un témoignage d’entrepreneur passé par là serait le bienvenu pour compléter cette rubrique.
  • Un nouveau chapitre sur la “fermeture” d’une startup avec un schéma associé, et sur la protection chômage des salariés et dirigeants. C’est plutôt dans le registre des mauvaises nouvelles mais comme un nombre significatif d’entrepreneurs passent par cette étape, autant l’évoquer. Là aussi, des témoignages sont les bienvenus (même anonymes).
  • Un encadré sur « Les outils de gestion de la startup » par Grégoire Michel, fondateur de la société de conseil Inficiences, qui complète le chapitre sur l’équipement informatique de la startup, et met l’accent sur l’importance de disposer d’un bon outillage de CRM.
  • Quelques lignes sur le contrôle fiscal que subit souvent une startup après trois années d’activité.
  • Une mention des appels à projets de la DGCIS et du Secrétariat d’Etat à l’Economie Numérique, évoqués dans ce blog et sujets à polémique.
  • Quelques précisions au sujet du Crédit Impôt Recherche.
  • Un encadré sur l’usage de Twitter dans le marketing de la startup.
  • L’ajout de divers prestataires de services pour startups à la fin du document : Auvalie, Neva-Net, Atlantic Management, Inficiences, Venturlinks.
  • Un encadré sur comment la Ville de Paris aide les startups, résumant un article de ce blog. C’est le principe de ce guide : j’y intègre la matière publiée dans le blog relevant de l’aide et de l’accompagnement des startups, histoire d’avoir tout sous la main.
  • Quelques compléments d’information sur le Réseau Entreprendre et sur le Fond Stratégique d’Investissements.

L’historique des révisions à la fin du Guide contient les hyperliens permettant de retrouver ces modifications dans le fichier PDF.

Je vous souhaite une bonne lecture ! Faites un bon usage de ce guide ! Et n’hésitez pas à m’apporter toute information complémentaire, témoignage, best practice qui pourrait profiter ainsi à toute la communauté des entrepreneurs du numérique en France (et d’ailleurs… aussi dans les pays francophones qui peuvent tirer parti d’une bonne partie du guide) !

La prochaine édition ? Décembre 2009 ou février 2010, selon le nombre de mises à jour et l’actualité.

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Publié le 24 septembre 2009 Post de | Blogs, Entrepreneuriat, France, Google, Innovation, Internet, Marketing, Microsoft, Silicon Valley, Startups, Technologie | 23233 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article     

Reçevez par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Les 9 commentaires et tweets sur “Guide Entrepreneur, onzième” :

  • [1] - Poussah a écrit le 24 septembre 2009 :

    Bonjour.

    Le lien “avril 2009” en première ligne est erronée, il devrait être http://www.oezratty.net/wordpress/2009/guide-des-startups-dixieme/

    Comme l’édition précédente je me suis permis de le publier sur Calaméo: http://fr.calameo.com/books/000000039a2c25d5ca3a5

    Merci pour ce formidable boulot !

  • [2] - Francis Bélime a écrit le 24 septembre 2009 :

    Bonjour,
    Je viens de parcourir votre Guide et c’est un excellent recueil à mettre aussi bien dans les mains de jeunes entrepreneurs que de ceux qui les accompagnent dans leur démarrage (coach, mentor ou autres).
    Amical bonjour d’un homologue du Québec !

  • [3] - fabien a écrit le 24 septembre 2009 :

    Il y a quelques idées reçues sur les aides Oséo (à partir de la page 83). On ne peut objectivement pas indiquer que les restrictions d’Oséo pour les startups sont dues à une focalisation sur les Gazelles. C’est faux. Plus de 50% des aides en Ile de France vont à des créations ou à des jeunes entreprises pour tenir compte de la spécificité du territoire. Un conseiller oséo me l’a rappelé à nouveau tout récemment. Et dans les autres régions, c’est pareil, Oséo s’adapte à la spécificité locale, en conformité avec les attentes des collectivités.

    Les restrictions d’Oséo fin 2008/début 2009 ne sont pas dues à un recentrage sur les gazelles (les entreprises de taille intermédiaire) mais à une baisse toute relative de la dotation budgétaire de l’organisme par l’Etat, et une dérivation vers le crédit d’impôt recherche (plus de 120 millions d’euros, c’est pas rien) mis en avant par le gouvernement, et par la montée en puissance du FUI pour les pôles de compétitivité. Il y a eu réallocation (concept qui vous est cher). C’est le gouvernement, et non la BDPME (Oséo Financement, banque), qui incite Oséo à s’interesser aux entreprises moyennes (ETI) pour les aider à devenir rapidement des leaders au niveau international. Ces entreprises étaient laissées pour compte et ont pourtant besoin d’être soutenues.

    C’est pour cela que le conseil régional en Ile de France et la Ville de Paris ont signé une convention avec Oséo justement pour compléter les financements destinés aux startups. De toute façon, malgré des conditions d’octroi meilleures dans d’autres régions, les créateurs dans le numérique préfèrent l’Ile de France, et en particulier la Capitale. D’ailleurs, dans un de vos encadrés (page 85), vous pouvez remplacer CRITT par Centre Francilien de l’Innovation (subvention jusqu’à 30 KE maxi, en lien avec Oséo, pour des entreprises incubées par les dispositifs franciliens).

    Concernant l’intégration de l’AII au sein d’Oséo. Il faut savoir que des financement de type Quaero sont du passé (avant fusion avec Oséo). Depuis l’intégration de l’AII dans Oséo, cela n’a plus court. Le programme Innovation Stratégique Industrielle est plus cadré, les programmes sont plus réalistes.

    Enfin, s’agissant des financements complémentaire apportés par la branche “cofinancement bancaire et garantie” d’Oséo : détrompez vous. Ils sont très utiles (d’où la logique du rapprochement Anvar/BDPME/Sofaris) à tous les types d’entreprises. Y compris aux jeunes entreprises. La solution Avance Plus (financer les créances dues aux délais de paiement des grands comptes) interesse aussi les jeunes entreprises dont les produits et services sont vendus à des grands comptes d’emblée. Et ensuite, la garantie des prêts bancaires est aussi très appréciée pour certains investissements. Le taux de garantie est plus élevé pour les entreprises déjà expertisées par Oséo innovation. Et il ne faut pas oublier le PPA (Prêt Participatif d’Amorçage) : une belle initiative que de plus en plus de jeunes entreprises utilisent en tant que quasi fonds propres en attendant d’être valorisées au mieux pour négocier de futures levées de fonds.
    La mécanique est très interessante pour passer du financement en haut de bilan à celui plus classique de prêts. Les taux d’intérêt pour les prêts ont en outre fortement baissés. Les entrepreneurs savent faire leur marché y compris à ce niveau…

    C’est un bon exemple en terme de financement, du partenariat public/privé… Sans compter les outils d’encadrement (expertises, conseils, mise en relation…) qui éclairent le financement et qui sont indissociables.

    • [3.1] - Olivier Ezratty a répondu le 24 septembre 2009 :

      Fabien, merci pour ces commentaires.

      J’en ai tenu compte dans une petite “silent release” que je viens d’uploader. En ajoutant notamment le PPA, en tempérant la focalisation PME établie de certaines aides, en modifiant ce qui concerne l’AII plus loin.

      Pour ce qui est de l’encadré sur les aide CRITT, je l’ai laissé comme tel car les CRITT ont toujours lieu d’être hors de l’Ile de France ! J’ai mentionné plus loin le regroupement des CRITT de l’IDF en Centre Francilien de l’Innovation.

  • [4] - macha a écrit le 24 septembre 2009 :

    Je trouve le guide très bien. Très pratique. Une vraie bible. Il faudrait faire plus court à certains endroits. Par exemple sur les aides oséo : mettre l’aide à l’innovation (subvention ou avance remboursable à taux 0) tout simplement et pas le “catalogue”, puis le cofinancement avec les banques et la garantie pour le crédit bancaire et le financement en fonds propres (Vcs, etc). D’ailleurs on dirait bien que la garantie oséo couvre les prêts bancaires, mais aussi les fonds propres (capital risque, FCPI…).
    Le chapitre sur les incubateurs me paraît essentiel aussi. Je trouve que c’est rassurant d’en faire partie au début.
    Par contre, peut on se permettre de financer des startups qui ne génèrent pas de chiffre d’affaires pendant des années. Il y en a plein dans le numérique et le web. Surtout quand on sait qu’en France, le capital d’amorçage est quasi nul.
    Pouvez vous me dire comme Seesmic (la startup de Loic Lemeur) est financée aux USA ? A priori il a levé des sommes colossales au démarrage ? C’est ça ? Tous ces nouveaux “businesses” sont quand même un peu difficile à appréhender. C’est beaucoup d’opportunisme. Mais est ce durable ??? Quand je pense que Lemeur a dû faire rêver nos startupers en herbe. C’est un peu dangereux.
    http://www.theinquirer.fr/2008/10/11/cest-la-crise-seesmic-vire-la-moitie-de-son-personnel.html
    http://leblog.vendeesign.com/web20/repositionnement-de-seesmic/

    Chappaz conseille quand même de monter un business model qui indique clairement une rentabilité à court terme, avant de lever des fonds
    http://www.wikio.fr/article/75039317

    • [4.1] - Olivier Ezratty a répondu le 24 septembre 2009 :

      J’insiste pas mal dans le guide sur ce besoin d’avoir un bon business model. Effectivement, il subsiste une croyance dans l’Internet selon laquelle il faut d’abord se focaliser sur la création d’une audience et seulement après, de se demander comment la monétiser. Comme si le succès de Google était réplicable en claquant des doigts.

      C’est un peu old-style car un bon BP doit maintenant contenir des pistes sérieuses de monétisation et aussi rapides que possible. Même si les évolutions de l’Internet rendent évidemment mouvante la monétisation, notamment publicitaire. Pierre Chappaz a effectivement une vision plus business de l’Internet, liée à son expérience avec Kelkoo. Il s’est d’ailleurs fritté sur le sujet avec Tariq Krim dans Netvibes, une société que les deux compères ont quitté l’un après l’autre. Et qui cherche toujours sa voie côté monétisation, et peut-être aussi… son utilité (cependant, son audience a l’air de rebondir depuis le début de l’année, probablement liée à quelques partenariats)!

      Loic Lemeur a séduit à la fois des business angels et des VCs qui se sont basés sur la confiance dans le gars, sur son track record, son réseau et cette croyance de la monétisation à postériori. Il a complètement changé la stratégie de sa boite en quittant le micro blogging vidéo pour se concentrer sur Seesmic Desktop autour de Twitter et Facebook. Reste TOUJOURS à trouver une source de monétisation.

      Les VCs ont j’ai l’impression compris la leçon et sont moins enclins à financer ces startups basées uniquement sur la création d’audience.

  • [5] - Nicolas a écrit le 10 décembre 2009 :

    Bonjour,

    les SAS ont évolué depuis le 1er janvier et deviennent clairement l’une des meilleures options : entre autre, capital minimum de 1€ : http://www.netpme.fr/creation-entreprise/1407-sas-euro-societe-par-actions-simplifiee-vraiment-simplifiee.html

    A noter ce très bon site pour préparer toute la “paperasse” http://www.yrytys.com

    Nicolas




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Last posts / derniers articles

Free downloads

Understanding Quantum Technologies 2021, a free 800 pages ebook about all quantum technologies (computing, telecommunications, cryptography, sensing):

image

Comprendre l'informatique quantique 2020, un ebook de 684 pages pour tout comprendre sur l'informatique quantique et ses enjeux pour l'entreprise :

image

L'ebook Les usages de l'intelligence artificielle, février 2021 (742 pages)

CouvertureAvanceesIA

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Contactez-moi.

CouvertureRapportCES

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année au printemps, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :

image

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
albth
QFDN
Expo
791 photos
albth
Remise Légion d'Honneur Philippe Herbert Jul2021
2021
15 photos
albth
Vivatech Jun2021
2021
120 photos
albth
Visite C2N Palaiseau Mar2021
2021
17 photos
albth
Annonce Stratégie Quantique C2N Jan2021
2021
137 photos
albth
Maison Bergès Jul2020
2020
54 photos
albth
Grenoble Jul2020
2020
22 photos

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'initiative de valorisation de femmes du numérique par la photo. Elle circule dans différentes manifestations. L'initiative rassemble près de 800 femmes du numérique (en janvier 2022) et elle s'enrichit en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés.

Les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentées au complet sur le site QFDN ! Vous pouvez aussi visualiser les derniers portraits publiés sur mon propre site photo. Et ci-dessous, les 16 derniers par date de prise de vue, les vignettes étant cliquables.
flow
Gaëlle Rannou
Gaëlle est étudiante à 42 Paris et tutrice de l’équipe pédagogique (en 2021).
flow
Jehanne Dussert
Jehanne est étudiante à l'école 42, membre d'AI For Tomorrow et d'Open Law, le Droit ouvert. Elle est aussi fondatrice de "Comprendre l'endométriose", un chatbot informant sur cette maladie qui touche une personne menstruée sur 10, disponible sur Messenger. #entrepreneuse #juridique #santé
flow
Chloé Hermary
Chloé est fondatrice d'Ada Tech School, une école d'informatique alternative et inclusive dont la mission est de former une nouvelle génération de talents diversifié à avoir un impact sur le monde. #entrepreneuse #formation
flow
Anna Minguzzi
Anna est Directrice de Recherche au CNRS au Laboratoire de Physique et Modélisation des Milieux Condensés (LPMMC) à Grenoble. #quantique
flow
Maeliza Seymour
Maeliza est CEO et co-fondatrice de CodistAI, qui permet de créer une documentation du code informatique par une IA.
flow
Candice Thomas
Candice est ingénieure-chercheuse au CEA-Leti, travaillant sur l’intégration 3D de bits quantiques au sein du projet Quantum Silicon Grenoble. #recherche #quantique
flow
Stéphanie Robinet
Stéphanie dirige un laboratoire de conception intégrée de circuits électroniques du CEA-Leti qui travaille sur des systèmes sur puces intégrés, des interfaces de capteurs, des interfaces de contrôle de qubits et de la gestion intégrée de l'énergie. #recherche #quantique
flow
Sabine Keravel
Sabine est responsable du business development pour l’informatique quantique chez Atos. #quantique #IT
flow
Céline Castadot
Céline est HPC, AI and Quantum strategic project manager chez Atos.
flow
Léa Bresque
Léa est doctorante, en thèse à l'institut Néel du CNRS en thermodynamique quantique, sous la direction d'Alexia Auffèves (en 2021). #quantique #recherche
flow
Emeline Parizel
Emeline est chef de projet web et facilitatrice graphique chez Klee Group, co-fondatrice TEDxMontrouge, gribouilleuse à ses heures perdues, joue dans une troupe de comédie musicale, co-animatrice de meetups et est sensible à l’art et à la culture. #création
flow
Elvira Shishenina
Elvira est Quantum Computing lead chez BMW ainsi que présidente de QuantX, l'association des polytechniciens du quantique. #quantique
flow
Marie-Noëlle Semeria
Marie-Noëlle est Chief Technology Officer pour le Groupe Total après avoir dirigé le CEA-Leti à Grenoble. #recherche
flow
Gwendolyn Garan
Gwendolyn est travailleuse indépendante, Game UX Designer, Game UX Researcher (GUR) et 2D Artist pour le jeu vidéo, étudiante en Master 2 Sciences du Jeu, speaker et Formatrice sur l'autisme et la neurodiversité, l'accessibilité et les systèmes de représentation dans les jeux vidéo. #création #jeuvidéo
flow
Alexandra Ferreol
Alexandra est étudiante d'un bachelor Game Design à L'Institut Supérieur des Arts Appliqués (année scolaire 2019/2020) #création #jeuvidéo
flow
Ann-elfig Turpin
Ann-elfig est étudiante en deuxième année à Lisaa Paris Jeux Vidéos (Technical artist, 3D artiste), année scolaire 2019/2020. #création #jeuvidéo

Derniers commentaires

“Les questions sur l'#IA sont en effet posées. Mais sur ce sujet nous avons encore le temps... En 2018 @olivez avai…...”
“Euh, Daniel, il y a des erreurs de typo indépendantes de ma volonté, dus à mon écriture sous forme de bras et de kets!... Il faut lire bien sûr: E(t) = ProdScal de Psi* avec H Psi, soit: E(t) = (Psi* . H Psi)...”
“ATTENTION DE DANIEL ESTEVE Bonjour Daniel, J'espère que tu vas bien malgré ces temps plutôt troublés (et c'est un euphémisme...) Daniel, je me pose une question toute simple sur laquelle je pense avoir un...”
“L'intelligence Symbolique semble revenir sur le devant de la scène, sauriez-vous en expliquer les raisons...”
“Wow... En cosmologie on appellerait cela : formation d'un amas de...”

Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 

RRR

 
S
S
S
S
S
S
S
img
img
img

Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays :

Evénements

J'interviens dans de nombreuses conférences, événements, et aussi dans les entreprises. Quelques exemples d'interventions sont évoqués ici. De nombreuses vidéos de mes interventions en conférence sont également disponibles sur YouTube.