Autres technologies broadcast vues à Roland Garros

Publié le 10 juin 2013 et mis à jour le 19 juin 2013 - 3 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
   

Après la description détaillée de l’expérimentation de captation live de Roland Garros en Ultra HD, passons aux autres technologies présentées lors de Roland Garros 2013. Il y avait de l’application interactive en HbbTV sur TV connectée et sur tablette, du Li-Fi, de l’audio avancé et aussi des cablecams.

Court Philippe Chatrier (9)

Les démonstrations vues sur le stand de France Télévisions étaient dans la lignée de celles de leur stand de la conférence LeWeb en décembre dernier. Les équipes innovation numériques de France Télévisions ont pris l’habitude de démontrer ainsi des solutions innovantes autour de leur métier de broadcaster qui sont le plus souvent réalisées avec le concours de startups et PME innovantes.

Déballons donc tout ce catalogue…

Déport d’application HbbTV sur tablette

Première solution intéressante, la démonstration d’un déport d’application interactive HbbTV sur tablette Android via une solution de Neotion, une société française établie à côté de Marseille. Dans le cas présent, il s’agissait d’une architecture passant par un module de contrôle d’accès CAM CI+  Bluebridge de Neotion doté d’une liaison Bluetooth intégrée dans une TV dotée d’un tuner satellite recevant les chaines TV du bouquet Fransat qui reprend celles de la TNT. Et d’où vient l’application HbbTV qui s’affiche sur la tablette ? Du Wifi de la tablette !

Elle reçoit via le Bluetooth les données de synchronisation et la partie broadcast du signal HbbTV qui indique le pointeur de l’application web à charger en ligne. La solution présentée par Neotion permet d’ajouter de l’interactivité HbbTV à un second écran sans que le premier écran soit connecté ou “smart”. Il existe cependant une petite différence avec l’exécution d’application HbbTV sur Smart TV : elle ne peut pas habiller le flux broadcast. D’où le cadre blanc dans l’exemple ci-dessous qui présente dans le cas de l’application HbbTV de Roland Garros le flux live de France Télévisions. Par contre, les flux différés (à la demande) sont bien présentés puisqu’ils proviennent d’Internet. Et l’application peut très bien être adaptée pour intégrer un flux IP en lieu et place du flux broadcast si elle tourne sur un écran qui ne dispose pas de tuner.

Stand France Télévision du RG Lab (18)

Cette solution pourra être potentiellement déployée dans des architectures moins exotiques avec une tablette et une smart TV, sans carte CI+. L’intérêt est clair : les applications HbbTV ont autant de valeur sur second écran que sur le premier ! Leur seul défaut actuel, qui n’est pas lié à des raisons techniques, est la relative absence d’interaction des applications HbbTV avec les réseaux sociaux. Or la “Social TV” fait partie des principaux scénarios d’usage du second écran quand on regarde la TV.

Notons que la solution vue à Roland Garros avait été démontrée à peu près au même moment au salon ANGA par Neotion. ANGA est le salon de la TV par câble de Cologne en Allemagne.

Nouvelle application HbbTV

France Télévisions avait lancé sa première application HbbTV sur Roland Garros en 2011. C’était d’ailleurs une première en France. Cette application a depuis bénéficié d’évolutions aussi bien en 2012 que cette année, en 2013. L’application FTV de Roland Garros est un bon exemple du périmètre fonctionnel d’une application pour smart TV (et tablette comme on vient de le voir). Elle intègre de la présentation de données, volumineuses dans le sport, de la vidéo de rattrapage et de l’habillage de compétition pour savoir où on en est dans un match.

Quels étaient les changements cette année ? Le premier est la création d’un bandeau de menu en bas de l’écran permettant de choisir différentes fonctionnalités. Ce principe assez élégant est très courant dans les applications HbbTV qui habillent les chaines de TV allemandes et suisses. Le bandeau a été réalisé par DotScreen.

Il permet de naviguer dans les différentes applications HbbTV de France Télévisions : la météo, le guide de programmes, les applications spécifiques aux émissions comme “C dans l’Air”, Zousous, les information. Le bandeau peut être mis aux couleurs de l’émission en cours. C’est une forme d’éditorialisation dynamique de la porte d’entrée HbbTV du groupe TV.

Stand France Télévision du RG Lab (6)

Quand à l’application HbbTV elle-même, toujours réalisée par WizTivi, elle est assez voisine de la première édition mais reprend des contenus différés (ci-dessous).

Stand France Télévision du RG Lab (9)

Transmission vidéo en Li-Fi

France Télévisions avait déjà montré quelques scénarios à base de Li-Fi (le Wi-Fi qui passe par la lumière au lieu de passer par des radiofréquences). Ici, la technologie d’origine OLEDCOMM, une startup française, était toujours la même. Seuls les scénarios étaient différents.

Dans le premier cas, plusieurs cadres photos illustraient chaque année de Roland Garros depuis que France Télévisions retransmets ses matchs. Un petit néon en LED Li-Fi éclairait la photo. Quand on plaçait la tablette dotée d’un petit capteur de Li-Fi sous la photo, celle-ci présentait une vidéo correspondante. C’est un petit scénario sympathique pour une approche “muséale”. C’est-à-dire, pour rendre plus vivante la visite d’un musée.

Stand France Télévision du RG Lab (11)

La seconde démonstration portait sur l’usage du Li-Fi pour créer un réseau local dans une voiture Peugeot. Cela suppose que la voiture soit connectée. La tendance est au contraire d’être connecté dans sa voiture via son mobile et d’utiliser ce dernier comme passerelle Internet pour le reste de la voiture.

Alors, le Li-Fi est-il la technologie réseau de l’avenir ? Elle a l’avantage de son inconvénient et réciproquement : la lumière visible ne traverse pas la matière. Donc, l’émetteur doit être en vue directe du récepteur. Et cela ne fonctionne pas dans le noir, évidemment. Par contre, comme la lumière ne traverse pas la matière, elle ne présente pas les inconvénients des ondes radioélectriques comme le Wi-Fi à 2,4 GHz ou 5 GHz qui pourraient avoir des effets néfastes sur la santé, tout du moins à proximité des émetteurs. Autre avantage du Li-Fi : le spectre disponible est large ! Le spectre lumineux visible est de 400 THz. Il peut être modulé à très haute fréquence, bien plus haut que le Wi-Fi 2,4 ou 5 GHz. C’est d’ailleurs ce qui se pratique couramment dans les fibres optiques comme nous l’avions vu précédemment.

La startup française OLEDCOMM qui présentait ces prototypes n’est pas seule au monde dans le Li-Fi et ce dernier est une spécification internationale de l’IEEE. Elle dispose cependant d’un ensemble de technologies uniques pour sa mise en œuvre. Et elle cherche des financements pour se développer !

Spatialisation du son dans un casque réalisée par Fraunhofer IIS

Il s’agissait de gérer un son spatialisé multicanal dans un casque audio avec une interface tactile sympa tournant sur tablette. L’interface permettait de définir le niveau de spatialisation du son et le nombre de canaux simulés. Cela me rappelait un peu la démonstration de DTS 11.2 vue au CES 2013.

Stand France Télévision du RG Lab (22)

HEVC en DVB-T2 avec émetteur Teamcast

Autre petite démonstration prospective avec un test d’émission/réception de TNT en DVB-T2 et codec HEVC. Le tout s’appuyait sur un couple d’émetteur et récepteur éloignés de 50 cm, de provenance Teamcast. Intérêt de la démonstration ? Illustrer le gain de débit que l’on obtient en couplant le DVB-T2 (dont le débit est plus élevé par chaine que pour le DVB-T1) et le codec HEVC (qui compresse mieux la vidéo que le H264 actuellement utilisé en TNT). Il permettra d’utiliser la TNT pour des transmissions en Ultra HD. Les débits par chaine pourront en effet atteindre et même dépasser les 30 Mbits/s.

Notons que nous utilisons le DVB-T en France. Le T2 est utilisé dans une vingtaine de pays dans le monde dont le Royaume Uni. L’adoption du T2 en France est prévue mais elle prendra du temps du fait de la base installée T1. Elle sera un passage obligé pour l’adoption de l’Ultra HD. Sinon, le relai sera pris par les opérateurs IPTV,du câble et du satellite qui disposent ou disposeront de plus de débits pour la transmission de la vidéo.

Stand France Télévision du RG Lab (1)

Cablecams ACS France

Passons pour terminer à un autre sujet aux cablecams. Ce sont les caméras aériennes qui se baladent au-dessus des stades pour créer d’impressionnants plans.

Ce n’est pas la première fois que ces caméras sont utilisées. C’était la troisième année que ACS France avait installé ses cablecams à Roland Garros. La nouveauté de cette année était marketing avec l’intégration dans le support de l’une des cablecams d’une maquette d’un A380 de la compagnie Emirates. Pourquoi pas en effet. Un avion dans le ciel, cela coule de source !

Comme Emirates est un sponsor officiel de Roland Garros, les médias traditionnels ont relayé une information tronquée : Emirates utiliserait une caméra aérienne en forme d’A380 ! En fait, Emirates n’est qu’un sponsor et l’A380 n’est qu’une maquette. La caméra sur câble est exploitée par la société ACS France. Et le support de la caméra est une CableCam d’origine américaine. Mais la maquette en question pesait tout de même 60 Kg !

CableCam ACS France (8)

Le système repose sur l’utilisation de trois câbles parallèles : deux qui supportent le rail de guidage du système et un troisième qui sert à la traction de l’ensemble dans les deux sens. Ce sont des câbles en kevlar.

Pour le câble le plus long supportant la CableCam “A380” : celui-ci allait d’un échafaudage près du Court Chatrier et arrivait en haut du Court Lenglen. Sur plus de 300 mètres ! Ce n’est pas le record puisqu’une autre société française, XD Motion, a installé un câble de 900 mètres aux JO de Londres 2013. Mais cette dernière installation était plutôt expérimentale et pas facile à répliquer.

Ici le pylône de support de 45 mètres de hauteur est fixé sur un socle de béton bien arrimé au sol. Il est installé en une journée avant le début du tournois. La tension des câbles porteurs est de deux tonnes. Les caméras utilisées sont des Sony HD-P1. La transmission du signal vidéo Full HD est réalisée en HF. Une seconde cablecam, sans A380, était installée au-dessus du Court Suzanne Lenglen. L’installation de l’ensemble est assez complexe et doit répondre à de nombreuses exigences en matière de sécurité, surtout dans la mesure où l’une des caméras survole le public entre les deux Courts (photo ci-dessous). Cela exige de respecter un rigoureux cahier des charges côté sécurité, vérifié par tout un tas d’intervenants sur place comme les pompiers de Paris. Et rien que pour ces deux cablecams, ACS France a du faire appel à 35 personnes pour leur installation et leurs opérations.

CableCam ACS France (9)

Deux régies de contrôle étaient installées en haut du Court Suzanne Lenglen. Elles étaient en liaison avec les cars régie de France Télévisions qui intègrent ces images dans le direct. Un opérateur pilote la caméra d’abord sur le câble (avant/arrière), puis dans les directions spatiales (2 axes), puis au niveau du zoom. La caméra est surtout utilisée pour des plans larges en grand angle mais elle peut aussi zoomer sur les joueurs. A quoi servent ces images ? Pour des plans de reprise d’antenne, des plans de fins de matchs ou de pause et quelques plans sur les matchs eux-mêmes en complément des caméras qui sont dans les Courts.

Salle de contrôle des CableCam ACS France (3)

4G à Roland Garros

Orange avait prévu de promouvoir la 4G sur Roland Garros mais, manque de bol, les émetteurs sur place généraient trop d’interférences avec les bornes Wi-Fi qui étaient utilisées notamment par les journalistes sur place. La 4G aurait donc été coupée, au moins temporairement ! Les bandes de fréquences de la 4G (800 Mhz et 2,6 GHz) sont assez éloignées de celles du Wi-Fi (2,4 et 5 GHz) mais il est possible que le 2,6 GHz et le 2,4 Ghz aient du mal à cohabiter.

Aux USA, certains utilisateurs de l’iPhone 5 se plaignent de ne pas pouvoir utiliser la communication LTE lorsqu’ils sont chez eux, à cause des interférences entre Wi-Fi et LTE au sein de leur smartphone ! Ils doivent désactiver le LTE pour pouvoir recevoir le Wi-Fi. Il s’agirait de “subframe overlap” et je ne sais pas à quoi cela correspond exactement. Pourtant, les fréquences du LTE y sont encore plus éloignées de celles du Wi-Fi (700 MHz et/ou 1,7 GHz chez la plupart des opérateurs).

Bouygues Télécom était aussi de la partie, mais avec des émetteurs situés aux alentours de Roland Garros, dans le 16ième arrondissement de Paris et à Boulogne-Billancourt. Emetteurs qui ont peut-être posé moins de problèmes.

Après, il faudrait aussi creuser les problèmes d’interférences entre 4G et TNT… !

Ces problèmes d’interférences avec la 4G sont assez peu commentés en ce moment. Les opérateurs sont évidemment discrets à leur sujet. Mais on peut espérer qu’ils seront résolus un de ces jours !

Et les photos…

J’ai évidemment publié un petit album photo de mon tour à Roland Garros. Il est ici. J’ai notamment pu voir Maria Sharapova écraser Jelena Jankovic dans le Court Philippe Chatrier. Avant de perdre face à Serena Williams en finale. Mais là, je n’y étais pas !

Maria Sharapova (14)

Comme en 2011, j’ai pris ces photos d’elle avec un zoom 100-400mm ouvrant à 4.0/5.6.

Quand je serai grand, je serai photographe accrédité en bas sur le Court…

Publié le 10 juin 2013 et mis à jour le 19 juin 2013 Post de | Digital media, Photo numérique, TV et vidéo | 13728 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article          

Les 3 commentaires et tweets sur “Autres technologies broadcast vues à Roland Garros” :

  • [1] - 4ever a écrit le 10 juin 2013 :

    Précisons que la démo “HEVC en DVB-T2″ était l’un des reflets de la mise en place d’une première mondiale: la 1ère chaine live captation-codage-diffusion-dédodage-restitution de la technologie HEVC, qui jusqu’à ce jour n’avait été démontrée que par des opérations de file streaming. Pour la première fois donc, ce codeur HEVC aura été démontré en codage temps réel, sur du sport à 50 images progressives par seconde (720p50), traversant 3 chaines de diffusion différentes: IPTV, internet (via server Dash et vers tablettes) et DVB-T2. En zone technique Orange, la diffusion internet-tablettes et IPTV etait démontrée, en zone francetélévisions la déception DVB-T2 était démontrée en micro-diffusion, mais une diffusion DVB-T2 grandeur nature de ces matchs live HEVC était mise en place à Rennes, pour réception visible à la Cantine Numérique rennaise. Cette chaine complète est le fruit du travail collaboratif des partenaires du projet français 4EVER (for Enhanced Video ExpeRience).

  • [2] - FhG IIS a écrit le 10 juin 2013 :

    Merci pour l’article! Petite précision sur le nom de l’institut de recherche Allemand qui a développé l’application de spatialisation sonore (ou son binaural), il s’agit bien de “Fraunhofer IIS”.

  • [3] - Morgan Dinkel (@incubateur_BdM) a écrit sur Twitter le 11 juin 2013 :

    Les technologies broadcast vues à Roland Garros avec une belle société de provence @NEOTION http://t.co/CEC5VFw3PA




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
Nouveaux portraits
Expo
248 photos
Voyages
Book
143 photos
Piscine Molitor Jul2014
2014
40 photos
Mairie de Paris Quart de Finale FIFA France Allemagne Jul2014
2014
12 photos
Bermudes Joaillerie Jul2014
2014
33 photos
Quadrille Jun2014
2014
9 photos
SNPTV Universités d'Eté Jun2014
2014
53 photos

Téléchargements gratuits

Le Guide des Startups, mis à jour environ deux fois par an :
image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée pour votre organisation ? Rendez-vous ici.
CouvertureRapportCES

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'exposition photo des femmes du numérique. Installée depuis le 16 octobre 2012 à l'espace Soleilles Cowork de Paris, elle circule dans différentes manifestations et lieux d'exposition. Les 185 portraits initiaux de l'opération sont devenus environ 400 (en juin 2014) et la base s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés. Depuis septembre 2013, les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN !

Derniers commentaires

“Merci pour ce guide très intéressant !...”
“On en veut encore traité de cette manière. Sympa. excellent travail ...”
“Comment ça fonctionne ? c'est très simple c'est la découverte de Lavoisier, quand l'on fait passer de la vapeur d'eau dans un tube en fer chauffé dans de la braise le fer rouille et consomme l'oxygène , il en résul...”
“Lol c'est pas aussi simple la gauche aussi a un très bon projet la dessus mais elle ne l'applique pas c'est la le problemes !!!...”
“Olivier Ezratty (@olivez) a un gros avantage sur moi, il fait lui même son plug in photo :)...”

Tweets sur @olivez



Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 


Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays : Chine (2010) à Shanghai et Beijing Corée du Sud (2009) à Séoul Israël (2010) à Tel Aviv Japon (2009) à Tokyo Japon (2011) au CEATEC de Tokyo Japon (2012) au CEATEC de Tokyo Japon (2013) au CEATEC de Tokyo Silicon Valley (2007) Silicon Valley (2011)

Evénements

Vous pouvez parcourir les articles sur toutes les éditions de LeWeb depuis 2006. image