Flight Simulator ++

Publié le 14 juin 2012 et mis à jour le 12 novembre 2014 - 2 commentaires -
PDF Afficher une version imprimable de cet article
   

Avec quelques anciens de Microsoft France, j’ai eu la chance de récemment visiter le simulateur de Boeing 737 Flight Experience, 21 quai d’Austerlitz, à Paris. Il se trouve qu’il a été lancé il y a moins d’un an par Hugo Lunardelli, un Microsoft alumni qui a notamment lancé Windows 3.0 en France en 1990 et avec qui j’avais eu le plaisir de préparer le lancement de Windows NT en 1993. D’où son invitation à ses anciens collègues !

Les médias grand public avaient déjà relayé ce lancement à partir de l’été 2011, y compris des journaux télévisés du soir. Je suis donc de loin un “follower” de ce point de vue-là, mais j’ai évidemment cherché à en savoir plus sur la dimension technique du simulateur.

Ce simulateur a été déployé en France sous franchise de la société néo-zélandaise Pacific Simulators qui les conçoit. C’est la première installation en Europe. Le reste est situé en Australie, à Hong-Kong, à Singapour, Koweït City et en Thaïlande.

L’expérience utilisateur

Le simulateur se trouve dans un beau local, dans le même immeuble que l’activité d’assets management de Natixis. Il est situé près de la station de métro Quai de la Gare (ligne 6) et d’un parking.

Extérieur FlightExperience Paris (3)

Ce local a été entièrement réaménagé pour accueillir le simulateur qui est installé en haut d’une mezzanine, à côté d’une salle de réunion qui peut servir au briefing des pilotes en herbe mais aussi pour l’animation de séminaires d’entreprises. L’accueil en bas contient un salon et un écran de TV qui peuvent aussi servir au briefing.

Cockpit 737 FlightExperience Paris (7)

Le cockpit du simulateur reproduit celui d’un 737-800 de la série “Nouvelle Génération” et qui date de 1994. Ces avions sont équipés de moteurs franco-américains CFM56-7B et de cockpits numériques avec un regroupement d’éléments d’avioniques sur de grands écrans.

Sauf à être déjà expert du vol en 737, on est accompagné dans la simulation par un instructeur faisant office de copilote, ce dernier étant un pilote professionnel formé pour accompagner le grand public. On est deux dans le cockpit : l’instructeur prend la place du co-pilote à droite et le client la place du commandant de bord à gauche. En plus de ces deux sièges, le cockpit comprend deux autres places (backseats) que l’on peut utiliser pour accompagner la personne aux commandes du simulateur.

Les pilotes du centre sont des pros qui ont déjà volé sur des 737. Il se trouve que le chômage est significatif dans le métier car il y a trop de pilotes par rapport au nombre d’avions commerciaux qui volent.

Le simulateur permet de reproduire l’essentiel des procédures et commandes d’un poste de pilotage d’avion de ligne : check-list, décollage, vol, atterrissage, conditions météo diverses, etc. Presque toute l’avionique du cockpit est opérationnelle : commande des moteurs, gouvernes, communications, positionnement, etc. Seul ce qui gère le confort de la cabine n’est pas accessible comme le chauffage ou l’éclairage.

Le simulateur intègre tous les aéroports du monde avec une piste adaptée au 737. Le visuel à 180° est bien fait et photo-réaliste. Les mouvements de l’image sont très fluides.

Cockpit 737 FlightExperience Paris (3)

Un appareil photo est même installé à l’arrière du cockpit pour capter l’instant avec les clients ceux-ci pouvant s’habiller s’ils le souhaitent en pilote, casquette comprise.

Comment ça marche ?

Le simulateur de Flight Experience tourne sous Flight Simulator 2004. Ce logiciel grand public développé dans les années 1980 par Bruce Artwick est en effet sous licence de Microsoft depuis plus de 25 ans et il continue d’évoluer d’année en année. La dernière version sortie début 2012 est “Microsoft Flight” et sa version de base est gratuite. Seuls les contenus et extensions sont payants. Microsoft a ainsi adopté un modèle freemium classique dans le monde logiciel d’aujourd’hui.

Flight Simulator, peut-être, mais la configuration n’est pas celle d’un simple PC avec une manette de jeu ou un système de commande Thrustmaster.

L’informatique qui pilote l’ensemble s’appuie sur une dizaine de PC tournant sous Windows 7 dont sept sont installés dans un rack, le tout relié par un réseau local Ethernet Gigabit. Un PC gère le cœur de la simulation et de l’affichage et les autres gèrent les différents sous-systèmes d’avionique et d’affichage du cockpit. Les éléments d’avionique du cockpit sont directement connectés à ces PC qui exploitent des logiciels simulant leur fonctionnement. Il y a même un PC dédié à l’affichage de signalétique d’aéroports dans le local du simulateur.

Le logiciel Flight Simulator est en effet complété par divers modules logiciels (et oui, Flight Sim est une “plateforme”) dont certaines ont été développées par Pacific Simulators. Et oui, Flight Simulator, aussi, est une “plateforme logicielle” extensible et complétée par de nombreux développeurs tiers, en général passionnés d’aviation et de sens du détail. Que ce soit avec des modèles d’avions divers, des pistes, de l’instrumentation virtuelle ou réelle.

L’affichage du simulateur repose sur l’usage de trois vidéoprojecteurs qui éclairent un écran à 180° en forme de demi-cylindre. La configuration s’appuie sur une version 64 bits de Windows 7 et une carte graphique nVidia SLI qui injecte une image 1920×1080 pixels (1080p) dans chacun des trois projecteurs.

Le cockpit n’est pas issu du recyclage de l’avionique d’avions dorant au soleil de la base Mojave Air and Space Port en Californie ! Il est construit avec des composants neufs. C’est un PS3.5, qui a été conçu par Pacific Simulators.

Cockpit 737 FlightExperience Paris Intérieur (2)

Contrairement aux simulateurs de centres d’instruction de compagnies aériennes, le cockpit n’est pas installé sur des vérins hydrauliques pour reproduire la sensation des mouvements. Ce serait bien trop encombrant et trop cher. Mais les sièges sont néanmoins installés sur des vibreurs, qui ne sont pas sans rappeler les systèmes canadiens D-BOX utilisés dans les home theater haut de gamme. Ils sont alimentés par des sons basse fréquence.

A qui ce simulateur est-il destiné ?

On est loin d’un “tour de manège” dans un simulateur de fête foraine à 10€ ! Les packages de Flight Experience sont des forfaits qui vont de 169€ (30 mn) à 359€ (90 mn) par personnes. Il existe aussi des forfaits pour le pilotage régulier, comme dans un aéroclub.

Par comparaison, un vol d’une heure en aéroclub se situe entre 150€ et 250€ mais il faut suivre des cours de pilotage avant de se lancer ! On peut aussi faire un vol de 20 mn en hélicoptère en région parisienne pour moins de 200€.

Inabordable ? Il faut savoir qu’une heure de vol dans un simulateur de compagnie aérienne et opérant sur vérins hydrauliques coûte entre 800 et 1 000 € de l’heure. Sinon, consolez-vous avec cette petite vidéo sur la manière dont cela se passe et celle-ci qui rentre un peu plus dans le détail. Sinon, vous pouvez aussi éponger votre curiosité en farfouillant sur YouTube et notamment avec cette procédure de lancement d’un Boeing 737NG qui dure un peu plus de 5 minutes.

Le marché visé est celui des passionnés d’aéronautique à qui ce cadeau peut être offert en lieu et place d’un week-end dans un relai-château, celui des pilotes privés désireux de s’essayer au pilotage d’un avion de ligne, celui des passionnés de simulation qui souhaitent tester leurs compétences dans un vrai cockpit et enfin celui des entreprises à la recherche de dépaysement pour leurs cadres. Dans ce dernier cas de figure, l’usage typique est une réunion “offsite” d’entreprise. Une salle de réunion pouvant accueillir une dizaine de personnes sert au brainstorming d’entreprise et ensuite au briefing des pilotes en herbe. Quel pourrait donc être le thème managérial d’un tel offsite ? La prise en main de système complexe ? Le travail en binôme ? A elles d’être créatives. A ce jour, plus de 1500 personnes sont déjà passées dans le simulateur dont un grand nombre dans le cadre de ces offsites d’entreprises.

Salle de Réunion FlightExperience Paris (1)

Bon, en tout cas, cela vaut le détour et c’est unique en Europe !

La Ferté Allais

Au passage, petit flash-back fin mai 2012. J’ai passé un excellent après-midi un samedi au 40ième Meeting Aérien de la Ferté Allais, au sud de l’Ile de France entre la N20 et le A6. C’était une première pour ce qui me concerne. J’ai découvert tout un tas d’aéronefs de périodes diverses, de la première moitié du 20ième siècle. Le tout avec des démonstrations en vol époustouflantes avec des acrobaties aériennes d’un planeur, d’un Lightning P38 (l’avion de Saint Exupéry, ci-dessous dans son hangar), des Blériots, des avions des deux guerres mondiales français, anglais, américains et allemands, et dans le contemporain, un Airbus A400M, des super-Etendards et un Rafale et aussi des parachutistes de compétition.

Lockheed P-38 Lightning (4)

Ci-dessous, les magnifiques moteurs d’un Sikorsky S38 qui date des années 1920.

Sikorsky S-38 (10)

Et puis les voltigeuses américaines des “Girls on the wings” de l’Aerobatics Flying Circus, sponsorisées par Breitling.

Girls On The Wings Of Breitling Planes Aerobatics Flying Circus (22)

J’ai aussi croisé le plus grand nombre de photographes sur-équipés jamais rencontrés. Des centaines de fanatiques d’aviation et de photo équipés de réflex avec des téléobjectifs style 400mm ouvrant à 2.8 pesant plus de 10 Kg ! Avec trépieds, siège pliant et parasol. De quoi se sentir tout petit ! Ce, d’autant plus que cette manifestation attirait entre 10000 et 15000 personnes en une journée.

Et les photos dans tout ça à part celles ci-dessus ? Elles sont ici.

Voilà, cette petite incartade dans l’aviation est terminée !

Publié le 14 juin 2012 et mis à jour le 12 novembre 2014 Post de | Logiciels, Microsoft, Technologie | 10396 lectures

PDF Afficher une version imprimable de cet article          

Les 2 commentaires et tweets sur “Flight Simulator ++” :




Ajouter un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags dans vos commentaires :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> , sachant qu'une prévisualisation de votre commentaire est disponible en bas de page après le captcha.

Captcha

Pour valider votre commentaire, veuillez saisir les lettres ci-dessus et cliquer sur le bouton Publier le commentaire ci-dessus.


Derniers articles

Derniers albums photos

Depuis juillet 2014, mes photos sont maintenant intégrées dans ce site sous la forme d'albums consultables dans le plugin "Photo-Folders". Voici les derniers albums publiés ou mis à jour. Cliquez sur les vignettes pour accéder aux albums.
Paris Dec2014
2014
10 photos
Leweb Dec2014
2014
644 photos
Nouveaux portraits
Expo
268 photos
Osons la France Dec2014
2014
119 photos
ST Microelectronics Crolles et Grenoble Dec2014
2014
98 photos
Grand Prix Innovation Ville de Paris Dec2014
2014
193 photos
G9+ Internet va-t-il tuer le capitalisme Nov2014
2014
5 photos

Téléchargements gratuits

Le Guide des Startups, mis à jour chaque année en mars, avec la somme la plus complète et actualisée d'informations pour lancer et faire vivre votre startup :
image

Le Rapport du CES de Las Vegas, publié chaque année en janvier depuis 2006. Vous souhaitez une restitution personnalisée et un point de veille du marché pour votre organisation ? Rendez-vous ici.
CouvertureRapportCES

Voir aussi la liste complète des publications de ce blog.

image

Avec Marie-Anne Magnac, j'ai lancé #QFDN, l'exposition photo des femmes du numérique. Installée depuis le 16 octobre 2012 à l'espace Soleilles Cowork de Paris, elle circule dans différentes manifestations et lieux d'exposition. Les 185 portraits initiaux de l'opération sont devenus environ 400 (en juin 2014) et la base s'enrichi en continu. Tous les métiers du numérique y sont représentés. Depuis septembre 2013, les photos et les bios de ces femmes du numérique sont présentés au complet sur le site QFDN !

Derniers commentaires

“Merci. Il faudrait peut-être songer à envisager prévoir de faire appel à un graphiste pour votre site web......”
“Bonjour, J'apprécie beaucoup votre site et en particulier WEB 2014;j'ai placé les deux sur mon site ...”
“"LeWeb 2014 : objets connectés" , un article super complet de @olivez sur ...”
“Le monde enchanté des objets connectés @leweb par @olivez...”
“Les “Expandables” de l’entrepreneuriat français (Niel, Granjon, Simoncini, PKM), ... #LeWeb14...”

Tweets sur @olivez



Abonnement email

Pour recevoir par email les alertes de parution de nouveaux articles :


 


Catégories

Tags


Voyages

Voici les compte-rendu de divers voyages d'études où j'ai notamment pu découvrir les écosystèmes d'innovation dans le numérique de ces différents pays : Chine (2010) à Shanghai et Beijing Corée du Sud (2009) à Séoul Israël (2010) à Tel Aviv Japon (2009) à Tokyo Japon (2011) au CEATEC de Tokyo Japon (2012) au CEATEC de Tokyo Japon (2013) au CEATEC de Tokyo Silicon Valley (2007) Silicon Valley (2011)

Evénements

Vous pouvez parcourir les articles sur toutes les éditions de LeWeb depuis 2006. image